Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809825626
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 443
Format : 152 x 240 mm

La chambre des murmures

Sebastian Danchin (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2019
Le retour au premier plan d'un auteur américain les plus vendus au monde. Son héroïne ? Une ex de du FBI traquée par tous... même par les siens.
Jane Hawk face à la confrérie secrète  « Il n’est plus temps d’attendre... » Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4x4 bourré de... Jane Hawk face à la confrérie secrète  « Il n’est plus temps d’attendre... » Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4x4 bourré de jerrycans d’essence.« Accomplis la mission qui t’incombe... » L’effroyable contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence. Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité, comprend que chaque seconde compte. À jamais marquée par le deuil de son mari, un marine qui s’est mystérieusement donné la mort, elle sait qu’elle n’a plus rien à perdre.« ... et tu seras célèbre et adulée ! » Sa traque va conduire Jane sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809825626
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 443
Format : 152 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Overbooks Posté le 29 Août 2020
    Et revoilà Dean Koontz ! Je me suis plongée il y a quelques semaines dans le deuxième tome des aventures de Jane Hawk "La chambre des murmures" publié aux Editions de l'Archipel et je ne vais pas être originale en disant que j'ai encore adoré ! Maintenant c'est sur, je suis archi fan de l'auteur. À chaque fois, il arrive à complètement me happer dans l'histoire et je suis obligée de lire tout le roman d'une traite. Il ne s'encombre pas de fioritures dans le style, favorise l'action. Impossible de s'ennuyer ! Avec Jane Hawk, il nous propse un personnage fort qui pourrait sans aucun problème rivaliser avec Jason Bourne ou Jack Ryan. Vivement le tome 3 et merci à Mylène des Editions de l'Archipel pour l'envoi 😍
  • sylviedoc Posté le 7 Août 2020
    J'ai retrouvé avec le plus grand plaisir Jane Hawk, l'héroïne de "Dark web" dans le second tome de cette série. Et j'apprends en lisant la critique de mon ami Gruz qu'il y en a encore plusieurs à suivre, quel bonheur ! Je vais encore harceler mes bibliothécaires (mais elles ont l'habitude !). Le roman débute avec un nouveau personnage, Cora Gundersun, une enseignante sans histoire qui vit seule avec son chien, unanimement appréciée, et qui va subitement se muer en terroriste suicidaire, tuant 42 personnes avec un véhicule chargé de jerrycans d'essence...Le shérif Luther Tillman, qui la connaissait bien, se pose beaucoup de questions, surtout qu'on l'écarte très vite de l'enquête qui sera menée (bien mollement) par le FBI. Pendant-ce temps-là, Jane poursuit son odyssée démarrée dans Dark web, elle cherche toujours à mettre la main sur les responsables de ce mystérieux réseau qui a mis au point un procédé visant à asservir l'esprit humain, elle a besoin de preuves pour étayer ses dires. Et elle va bientôt découvrir que les buts de ces manipulateurs sont multiples. Comme dans le premier tome, le rythme est effréné, pas le temps de souffler, et du mal à interrompre la lecture pour satisfaire les besoins... J'ai retrouvé avec le plus grand plaisir Jane Hawk, l'héroïne de "Dark web" dans le second tome de cette série. Et j'apprends en lisant la critique de mon ami Gruz qu'il y en a encore plusieurs à suivre, quel bonheur ! Je vais encore harceler mes bibliothécaires (mais elles ont l'habitude !). Le roman débute avec un nouveau personnage, Cora Gundersun, une enseignante sans histoire qui vit seule avec son chien, unanimement appréciée, et qui va subitement se muer en terroriste suicidaire, tuant 42 personnes avec un véhicule chargé de jerrycans d'essence...Le shérif Luther Tillman, qui la connaissait bien, se pose beaucoup de questions, surtout qu'on l'écarte très vite de l'enquête qui sera menée (bien mollement) par le FBI. Pendant-ce temps-là, Jane poursuit son odyssée démarrée dans Dark web, elle cherche toujours à mettre la main sur les responsables de ce mystérieux réseau qui a mis au point un procédé visant à asservir l'esprit humain, elle a besoin de preuves pour étayer ses dires. Et elle va bientôt découvrir que les buts de ces manipulateurs sont multiples. Comme dans le premier tome, le rythme est effréné, pas le temps de souffler, et du mal à interrompre la lecture pour satisfaire les besoins vitaux, genre dormir un peu... Jane ne pourrait pas exister, elle ne s'en sortirait pas, mais qu'importe, on avance avec elle et tant mieux si elle est immortelle ! Et les personnages qu'elle croise sont également attachants, comme ces 8 gamins d'une école bien particulière, ou ce pépé qui lui servira de chauffeur "à l'insu de son plein gré", ou même les deux jeunes crétins à qui elle va donner une leçon de vie ! Bien sûr il y a des affreux très affreux, ils constituent le motif de l'histoire et doivent être à la hauteur pour que les choses ne soient pas trop faciles. Rassurez-vous, impossible de les trouver sympathiques, ils n'hésiteraient pas à éliminer leur grand-mère, son chien et leurs propres petits-enfants sans l'ombre d'un scrupule s'ils n'arrivaient pas à leur implanter une puce dans le cerveau avant pour les rendre dociles. A présent j'ai hâte de mettre la main sur la suite de la série, parce que je suis accrochée...mais j'ai comme un doute : Dean Koontz m'aurait-il conditionnée pour que je ne parvienne même plus à trouver un bémol à ma lecture ? Au secours Jane !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Holon Posté le 10 Juin 2020
    La chambre des murmures de Dean Koontz est la suite de Dark Web le premier tome de la série Jane Hawk la femme la plus recherchée au ÉtatsUnis. Acienne agent du F.B.I. elle a mis au jour une conspiration démoniaque d’une partie des élites ou la nanotechnologie sert a transformé des hommes et des femmes en esclaves soumis à leurs services. A la lecture de ce roman je me demande si cette apocalypse peut être une réalité de nos jours surtout avec l’avancé des technologies de l’intelligence artificielle.
  • morin Posté le 17 Mai 2020
    A la fin de l'hiver, un matin dans une petite ville du Minnesota, Cora, une enseignante en arrêt maladie suite à des maux de têtes violents, reçoit un drôle de visiteur. Il prononce deux phrases bizarres 'jouons au crime dans la tête" et "auf wiederseben, espèce de pétasse étique". Les maux de tête lui sont venus après avoir assisté à un congrès dans la ville du Haut-Fourneau-le-Lac. Poussez par des ordres virtuels elle quitte son domicile en 4x4. Après avoir mis le feu dans sa voiture elle fonce droit dans les baies vitrées d'un restaurant tuant le gouverneur de l'état ainsi que de nombreuses autres personnes. Le shérif Luther Tillman est écarté de l'enquête par la police d’État et le FBI. Bizarre bizarre.... Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité et en cavale, cherche à dénoncer la société secrète des Arcadiens et son meneur David James Michael. L'objectif de cette société est d'implanter des puces dans les cerveaux humains afin d'en obtenir le contrôle, et d'éliminer ceux qui s'opposent à sa théorie en les poussant au suicide. Elle contacte un journaliste pour lui demander de révéler l'affaire. Méfiante, elle espionne le journaliste et découvre que... A la fin de l'hiver, un matin dans une petite ville du Minnesota, Cora, une enseignante en arrêt maladie suite à des maux de têtes violents, reçoit un drôle de visiteur. Il prononce deux phrases bizarres 'jouons au crime dans la tête" et "auf wiederseben, espèce de pétasse étique". Les maux de tête lui sont venus après avoir assisté à un congrès dans la ville du Haut-Fourneau-le-Lac. Poussez par des ordres virtuels elle quitte son domicile en 4x4. Après avoir mis le feu dans sa voiture elle fonce droit dans les baies vitrées d'un restaurant tuant le gouverneur de l'état ainsi que de nombreuses autres personnes. Le shérif Luther Tillman est écarté de l'enquête par la police d’État et le FBI. Bizarre bizarre.... Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité et en cavale, cherche à dénoncer la société secrète des Arcadiens et son meneur David James Michael. L'objectif de cette société est d'implanter des puces dans les cerveaux humains afin d'en obtenir le contrôle, et d'éliminer ceux qui s'opposent à sa théorie en les poussant au suicide. Elle contacte un journaliste pour lui demander de révéler l'affaire. Méfiante, elle espionne le journaliste et découvre que lui et son avocat sont liés à DJM. Ainsi commence le deuxième tome de la série Jane Hawk. A la lecture de "Dark Web", le premier tome, j'avais éprouvé de l'angoisse et du stress pour Jane non pas en tant que personnage de fiction mais comme si elle était une personne réelle. J'ai ressenti les mêmes sentiments dans ce deuxième ouvrage. Très réussi comme atmosphère oppressante. Au cours de sa traque à travers plusieurs états des États-Unis Jane affronte de nombreux dangers, des individus réduits au rang de simples machines humaines... Elle rencontre des personnages qui lui apportent assistance comme le shérif Luther, le merveilleux papy de 80 ans Bernie Riggowitz ou encore le trafiquant Otis Faucheur et le médecin Porter Walkins. Elle retrouve également des amis chez lesquels elle peut s'offrir une courte pause dans sa longue traque. Très bon roman, suspens, angoisse.... Je ne me suis pas ennuyée ! difficile de lâcher le livre en cours de lecture ! hâte de le finir pour connaître la fin.... mais les aventures ne sont pas finies, un troisième tome est déjà paru en France, deux autres ne sont pas encore traduits. Que peut-il encore arriver à Jane ? un accident ou pire encore pour son fils ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlouquaLecture Posté le 16 Avril 2020
    Un thriller cela fait toujours du bien, surtout si celui-ci est bon, voir très bon. Oui, j’ai déjà pu lire des livres du genre où franchement on se demande ce que veut faire passer l’auteur, alors qu’ici avec Dean Koontz, franchement aucun problème à l’horizon. Bien que, pour moi, l’auteur a un style assez classique et ne sort pas réellement des sentiers battus en proposant quelque chose de révolutionnaire, cela fonctionne parfaitement. Dans ce second tome, le début est long à se mettre en place, je ne voyais pas trop où j’allais, mais dès que l’on franchi le cap des cinquante premières pages, le rythme se met en place et à partir de là, il devient totalement impossible de lâcher. C’est clairement le genre que j’aime retrouver en série télé. Surtout avec un personnage comme Jane Hawk qui franchement est décapante. Jane Hawk a un sacré caractère, et pour son boulot, ou dans une situation comme celle où elle se retrouve, il vaut mieux ne pas être du genre à se laisser abattre dès la première embûche. Mais c’est également une femme dont on se sent de plus en plus proche plus l’intrigue avance. Comme on dit, elle envoie du lourd !... Un thriller cela fait toujours du bien, surtout si celui-ci est bon, voir très bon. Oui, j’ai déjà pu lire des livres du genre où franchement on se demande ce que veut faire passer l’auteur, alors qu’ici avec Dean Koontz, franchement aucun problème à l’horizon. Bien que, pour moi, l’auteur a un style assez classique et ne sort pas réellement des sentiers battus en proposant quelque chose de révolutionnaire, cela fonctionne parfaitement. Dans ce second tome, le début est long à se mettre en place, je ne voyais pas trop où j’allais, mais dès que l’on franchi le cap des cinquante premières pages, le rythme se met en place et à partir de là, il devient totalement impossible de lâcher. C’est clairement le genre que j’aime retrouver en série télé. Surtout avec un personnage comme Jane Hawk qui franchement est décapante. Jane Hawk a un sacré caractère, et pour son boulot, ou dans une situation comme celle où elle se retrouve, il vaut mieux ne pas être du genre à se laisser abattre dès la première embûche. Mais c’est également une femme dont on se sent de plus en plus proche plus l’intrigue avance. Comme on dit, elle envoie du lourd ! Et croyez-moi que beaucoup aurait craqué bien avant, et Jane Hawk montre une force à faire tomber la neige en enfer. L’intrigue en elle-même est loin d’être terminée, il reste encore beaucoup de choses en suspend, et je suis des plus curieuse pour la suite des événements. J’ai lu la version poche qui fait pas loin de 500 pages, un joli bébé, pourtant, lorsque j’ai tourné la dernière page, je me suis sentie tellement frustrée, que je me suis même dit « mais non, pas déjà !!! ». Complètement plongée dans l’intrigue, je n’ai pas vu les pages qui défilaient, je suis conquise par le style de l’auteur qui pourtant n’est pas de ceux qui vous en mettent plein la vue, mais de ceux qui maîtrisent tout de A à Z et qui réussissent à vous bluffer sans que vous ne compreniez pas d’où cela vient. Ce n’est que le second livre que je lis de cet auteur, mais c’est foutu, il a su me prendre dans ses filets !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.