Lisez! icon: Search engine

La Cité des permutants

Robert Laffont
EAN : 9782221081778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 135 x 215 mm
La Cité des permutants

Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 25/04/1996

En ce milieu du XXIe siècle, les milliardaires qui ont eu le malheur de perdre leur corps ont trouvé le moyen de continuer à exister grâce à des Copies informatiques de leurs esprits. Simulations d'eux-mêmes, ils vivent désormais dans des simulations de notre univers. Paul Durham, conduisant des expériences avec...

En ce milieu du XXIe siècle, les milliardaires qui ont eu le malheur de perdre leur corps ont trouvé le moyen de continuer à exister grâce à des Copies informatiques de leurs esprits. Simulations d'eux-mêmes, ils vivent désormais dans des simulations de notre univers. Paul Durham, conduisant des expériences avec plusieurs de ses propres copies, fait une découverte de dimension historique. Tout système suffisamment complexe peut exister sans support informatique : il trouve dans la trame de l'Univers l'assise nécessaire et peut s'étendre sans limite. Plus besoin de réseaux et d'ordinateurs ; plus besoin, même, de réalité. Durham entreprend alors de créer une cité virtuelle parfaite, Permutation City, où des humains pourront continuer à vivre au-delà de leur mort physique. Eternellement. Il intéresse à son projet quelques milliardaires soucieux de se mettre à l'abri des aléas du monde charnel, en leur proposant un pari pascalien : si ça marche vous serez immortels, si ça ne marche pas vous n'aurez perdu que de l'argent.
Durham est-il un chercheur, un illuminé, ou encore un escroc ? Et l'amour a-t-il encore une place entre deux simulations dans un univers virtuel ?
A travers une intrigue digne d'un thriller métaphysique, Greg Egan réussit à faire passer et comprendre tous les concepts de la réalité virtuelle.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221081778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nekodemus Posté le 4 Novembre 2019
    Je lis tout Greg Egan (en tout cas ce qui est traduit) parce que je trouve que son point de vu sur la science rejoint celui du nouvel athéisme (en France Onfray, aux états unis surtout...). Peut être aurais je été rebuté sinon par la technicité mais j'en doute j'ai bien aimé aussi des livres de Greg Bear. Il me reste à lire Téranésie et Diaspora... Je l'ai jusque là trouvé plus intéressant pour ses nouvelles car son style sec permet d'installer rapidement une histoire. J'ai cependant bien aimé les idées de ses romans. Celui-ci est le meilleur à mes yeux. Il développe ce "solipsisme" auquel se livrent ses immortels (et qu'il aborde dans certaines nouvelles). Sa vision des créateurs de vie dans son Cosmoplexe donne une conclusion savoureuse à mon goût.
  • Jipi Posté le 25 Octobre 2019
    Greg Egan suppute comme réalisable la migration numérisée de certains de ses contemporains sur des milliards de planètes originelles reconstituées dans un ordinateur. En créant une matrice liée à chaque nouvelle planète, la copie numérisée en relation avec la puissance de calcul de son environnement que son modèle lui aurait attribuée à partir de son monde réel serait capable de se réaliser en mode hologramme dans le déterminisme émotionnel de son monde ceci dans un espace temporel à grande vitesse. Tous les modèles pourraient rester en contact avec chacune de leurs copies à condition de pouvoir les comprendre à long terme, puisque notre histoire liée au défilement de notre temps terrestre resterait ce qu'elle est, c'est à dire tributaire d'un événementiel séquentiel et temporel beaucoup plus modéré n'ayant plus aucun rapport avec la vitesse d'exécution surdimensionné de l'événementiel de chaque monde numérisé. Chaque planète par l'intermédiaire de son propre programme source mettrait en ligne sa propre histoire en images accélérées dont chaque modèle, c'est à dire chaque humain deviendrait une copie ou plusieurs dans chaque environnement généré. Le tout servant de passerelle à des milliards de données futuristes interactives entre un modèle et ses différentes copies dont la mission globale serait de constituer un... Greg Egan suppute comme réalisable la migration numérisée de certains de ses contemporains sur des milliards de planètes originelles reconstituées dans un ordinateur. En créant une matrice liée à chaque nouvelle planète, la copie numérisée en relation avec la puissance de calcul de son environnement que son modèle lui aurait attribuée à partir de son monde réel serait capable de se réaliser en mode hologramme dans le déterminisme émotionnel de son monde ceci dans un espace temporel à grande vitesse. Tous les modèles pourraient rester en contact avec chacune de leurs copies à condition de pouvoir les comprendre à long terme, puisque notre histoire liée au défilement de notre temps terrestre resterait ce qu'elle est, c'est à dire tributaire d'un événementiel séquentiel et temporel beaucoup plus modéré n'ayant plus aucun rapport avec la vitesse d'exécution surdimensionné de l'événementiel de chaque monde numérisé. Chaque planète par l'intermédiaire de son propre programme source mettrait en ligne sa propre histoire en images accélérées dont chaque modèle, c'est à dire chaque humain deviendrait une copie ou plusieurs dans chaque environnement généré. Le tout servant de passerelle à des milliards de données futuristes interactives entre un modèle et ses différentes copies dont la mission globale serait de constituer un univers absolu dans une machine dont on pourrait suivre le devenir en temps réel suite à l'enchaînement rapide de ses modules évolutifs. La vision d'une nouvelle bibliothèque de Babel numérique dont la finalité serait de contenir dans une sorte de cosmodrome, tout ce qui peut se réaliser. Nous pourrions également dupliquer notre terre en accentuant l'exécution de son histoire dont nous serions à l'aide de terminaux adéquates les témoins privilégiés. Nous deviendrions alors dans notre présent les acteurs passifs de notre futur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Charybde2 Posté le 9 Novembre 2015
    Coup de grand maître : la formidable irruption des mathématiques et de l’informatique théorique dans la spéculation sur la nature et le futur de l’humanité. Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/11/09/note-de-lecture-la-cite-des-permutants-greg-egan/
  • nostroyo Posté le 8 Février 2015
    Le meilleur livre que je n'ai jamais lu. Rien que ça. Un roman difficile, mélangeant technique et métaphysique. Il m a fallu deux lectures pour l'apprécier réellement. Si vous aimez la hard science ce livre est fait pour vous.
  • Luniver Posté le 6 Décembre 2012
    En 2045, les modèles de réalité virtuelle se sont raffinés. Il est désormais possible aux milliardaires de se faire numériser, et après leur mort, leur Copie a le pouvoir de communiquer avec le monde réel et de donner ses instructions. Ce processus est promis à un bel avenir et tend à se démocratiser. Il pose aussi un bon nombre de problèmes juridiques et de questionnements philosophiques. Paul Durham est un des chercheurs qui s'intéresse de près à ce que peu ressentir une Copie, et à sa définition exacte : la Copie est-elle une vraie copie de l'individu ? Peut-elle penser par elle-même, avoir des idées propres et faire des choix différents de l'original ? Comment perçoit-elle son univers ? Si on s'arrêtait là, il y a déjà de quoi se casser la tête pendant plusieurs années sur ces questions. Mais Greg Egan nous emmène beaucoup plus loin dans ces spéculations. En se basant sur des résultats informatiques réels (bien que purement théoriques la plupart du temps), on aborde les automates cellulaires, capables de s'auto-répliquer, et donc également capables de simuler un univers entier, dans lequel émergent des formes d'intelligence différentes de la nôtre. Les Copies étant composées uniquement de chiffres, elles sont également capables de... En 2045, les modèles de réalité virtuelle se sont raffinés. Il est désormais possible aux milliardaires de se faire numériser, et après leur mort, leur Copie a le pouvoir de communiquer avec le monde réel et de donner ses instructions. Ce processus est promis à un bel avenir et tend à se démocratiser. Il pose aussi un bon nombre de problèmes juridiques et de questionnements philosophiques. Paul Durham est un des chercheurs qui s'intéresse de près à ce que peu ressentir une Copie, et à sa définition exacte : la Copie est-elle une vraie copie de l'individu ? Peut-elle penser par elle-même, avoir des idées propres et faire des choix différents de l'original ? Comment perçoit-elle son univers ? Si on s'arrêtait là, il y a déjà de quoi se casser la tête pendant plusieurs années sur ces questions. Mais Greg Egan nous emmène beaucoup plus loin dans ces spéculations. En se basant sur des résultats informatiques réels (bien que purement théoriques la plupart du temps), on aborde les automates cellulaires, capables de s'auto-répliquer, et donc également capables de simuler un univers entier, dans lequel émergent des formes d'intelligence différentes de la nôtre. Les Copies étant composées uniquement de chiffres, elles sont également capables de se modifier à volonté, que ce soit leur apparence ou leurs pensées. Se pose aussi une question cruciale : quand on est immortel, qu'est-ce qu'on peut faire pour passer le temps ? Cette lecture est assez exaltante, mais aussi horriblement compliquée. L'auteur décrit son univers avec beaucoup de détails, mais même en ayant rencontré une grande partie des thèmes qu'il aborde pendant mon cursus, il m'a fallu beaucoup de concentration pour le suivre dans toutes ses raisonnements. Je ne sais pas si des personnes n'ayant aucun bagage informatique pourront apprécier ce livre. Mais ils découvriront au moins que même les sciences « dures » peuvent apporter leur lot de questions philosophiques !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.