Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258089372
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1152
Format : 132 x 198 mm

La Comédie Humaine T1 - N ed -

Date de parution : 15/09/2011

Ce volume est le premier d'une série reprenant un choix fait par Pierre Dufief et Anne-Simone Dufief, tous deux universitaires et spécialistes de Balzac, de romans de La Comédie humaine, véritable fresque sociale et humaine, patrimoine de la littérature française.  

« Combien de choses n'ai-je pas apprises en exerçant ma charge ! J'ai vu mourir un père dans un grenier, sans sou ni maille, abandonné par deux filles auxquelles il avait donné quarante mille livres de rente ! J'ai vu brûler des testaments ; j'ai vu des mères dépouillant leurs...

« Combien de choses n'ai-je pas apprises en exerçant ma charge ! J'ai vu mourir un père dans un grenier, sans sou ni maille, abandonné par deux filles auxquelles il avait donné quarante mille livres de rente ! J'ai vu brûler des testaments ; j'ai vu des mères dépouillant leurs enfants, des maris volant leurs femmes, des femmes tuant leurs maris et se servant de l'amour qu'elles leur inspiraient pour les rendre fous ou imbéciles, afin de vivre en paix avec un amant. J'ai vu des femmes donnant à l'enfant d'un premier lit des goûts qui devaient amener sa mort, afin d'enrichir l'enfant de l'amour. Je ne puis vous dire tout ce que j'ai vu, car j'ai vu des crimes contre lesquels la justice est impuissante. Enfin, toues les horreurs que les romanciers croient inventer sont toujours au-dessous de la vérité. » Le Colonel Chabert

Edition présentée par Pierre Dufief, professeur à l'Université de Nanterre Paris X, et Anne-Simone Dufief, professeur à l'Université d'Angers.

Dans ce volume : Balzac, une vie

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258089372
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1152
Format : 132 x 198 mm
Omnibus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gail168 Posté le 10 Mai 2020
    L'efficacité narrative de Balzac au service d'une cause historique, le guerre civile opposant royalistes et républicains post Révolution française.
  • lehibook Posté le 21 Mars 2020
    Ce roman de ses débuts , Balzac le considérait comme raté . Cependant à la lecture c’est loin d’être inintéressant ( bon , c’est loin des grands romans tout de même) : il y a la peinture historique des guerres de Vendée (où clairement Balzac penche du côté des bleus ,peignant les chouans en fanatiques ) , une histoire d’amour terriblement romantique mais aussi une histoire d’espionnage . Belle figure de femme que Mademoiselle de Verneuil , et quelques personnages qui réapparaîtront plus tard (Hulot, Corentin ,Marche-à Terre)
  • Magali13000 Posté le 27 Décembre 2019
    J’ai un sentiment ambiguë pour ce livre. Le style est déroutant, l’echaînement des scènes et des dialogues est souvent difficile à suivre. Pour les amoureux de longues descriptions, c’est un régal, d’autant qu’elles sont belles et justes, très inspirées par la peinture. C’était toutefois trop long à mon goût, surtout au début du livre. D’un autre côté, l’ouvrage est parfait pour comprendre cette révolte des Chouans, ses motivations et enjeux, la différence avec les Vendéens. C’est une fascinante plongée dans la Bretagne de l’époque, ses paysages, ses modes de vies et ses moeurs. Quant à l’histoire d’amour, elle est intéressante pour son éclairage sur la condition de la femme. Marie de Verneuil est clairement à l’opposé du modèle féminin de l’époque, tout en étant sans doute celui de Balzac?
  • bfauriaux Posté le 11 Novembre 2019
    Le récit de Balzac de la révolte de ces fameux chouans un roman à la limite du roman historique, très documenté et oassionnnt à lire presqu'un cours d'histoire mais avec ce qu'il faut de romance pour rendre la lecture agreable.Un tres bon roman !
  • denis76 Posté le 6 Juin 2019
    En 1799, sous le Directoire/Consulat, comme Hoche n'a pas tout-à-fait éteint le feu breton en 1795 à Quiberon, la guérilla est relancée par les Chouans avec Dieu, le roi, les prêtres, les émigrés, contre les Bleus. . Marche-à-Terre, Pille-Miche, Galope-Chopine, Mène-à-Bien sont les noms de guerre des Chouans de Balzac à Fougères. Mais les héros de cette histoire sont Marie de Verneuil, espionne en jupons envoyée par le terrible ministre Fouché, contre le marquis Alphonse de Montauran, dit "Le Gars", émigré débarqué d'Angleterre pour commander la révolte des Chouans. Mais la passion vient se mêler au devoir : c'est Corneille dans les bocages ; c'est le jeu de l'amour et de la perfidie : c'est Beaumarchais dans les ajoncs. . Ça commence par la bataille de La Pellerine, un ralenti de 35 pages ; puis il y a le dîner du " jeu de qui est qui ?" ; la promenade est une lutte amoureuse ; la réception-trahison au château la Vivetière ; la vengeance de la femme trahie.... Tous ces événements se déroulent sur dix jours, avec plein de rebondissements, entre les jurons du commandant Hulot, les ruses du renard Corentin, les doutes de Marie, ceux d'Alphonse, les déplacements félins de Marche-à-Terre ou Pille-Miche... . Hugo Balzac ; Quatre-vingt-treize Les Chouans ; La... En 1799, sous le Directoire/Consulat, comme Hoche n'a pas tout-à-fait éteint le feu breton en 1795 à Quiberon, la guérilla est relancée par les Chouans avec Dieu, le roi, les prêtres, les émigrés, contre les Bleus. . Marche-à-Terre, Pille-Miche, Galope-Chopine, Mène-à-Bien sont les noms de guerre des Chouans de Balzac à Fougères. Mais les héros de cette histoire sont Marie de Verneuil, espionne en jupons envoyée par le terrible ministre Fouché, contre le marquis Alphonse de Montauran, dit "Le Gars", émigré débarqué d'Angleterre pour commander la révolte des Chouans. Mais la passion vient se mêler au devoir : c'est Corneille dans les bocages ; c'est le jeu de l'amour et de la perfidie : c'est Beaumarchais dans les ajoncs. . Ça commence par la bataille de La Pellerine, un ralenti de 35 pages ; puis il y a le dîner du " jeu de qui est qui ?" ; la promenade est une lutte amoureuse ; la réception-trahison au château la Vivetière ; la vengeance de la femme trahie.... Tous ces événements se déroulent sur dix jours, avec plein de rebondissements, entre les jurons du commandant Hulot, les ruses du renard Corentin, les doutes de Marie, ceux d'Alphonse, les déplacements félins de Marche-à-Terre ou Pille-Miche... . Hugo Balzac ; Quatre-vingt-treize Les Chouans ; La Bretagne, la Vendée, la Normandie ; 1793 1799 ; le marquis de Lantenac chez Hugo le marquis de Montauran chez Balzac ; j'ai lu les deux, ils m'ont autant "aspiré" : )
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.