Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm
La Confidente
Séverine Quelet (traduit par)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
Éditeurs :
Fleuve éditions

La Confidente

Séverine Quelet (traduit par)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations...
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de...
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d’argent ?
Ou peut-être est-ce quelqu’un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.
Quelqu’un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu’elle est venue servir — ceux qui ne vont pas faire attention à elle.
Mais lorsque quelqu’un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

"Un thriller intelligent et ultra-contemporain."
Paula Hawkins
"Une fin saisissante qui rappelle Ruth Rendell."
The Sunday Times

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ericdesh 02/02/2022
    A l'instar des romans du même genre (les excellents Comme ton ombre de Elisabeth Haynes, Une fille parfaite de Mary Kubica, Betty d'Indridason ou bien Robe de Marié de Pierre Lemaitre), j'avais adoré Révélée de cette même auteure. La confidente est nettement un ton en dessous. La lecture reste agréable, l'histoire et les personnages intéressants mais l'intrigue reste assez plate. Je déplore surtout que la prise de conscience de Christine soit insuffisamment expliquée et détaillée. La lecture n'en reste pas moins agréable mais on est assez loin de l'excellence des romans pré cités.
  • iris29 26/01/2022
    Ne vous laissez pas repousser par cette couverture affreuse , ne vous laissez pas abuser par ce titre qui ne correspond pas au contenu. "Confidente" nous pousse à imaginer deux amies intimes , ou une dame de compagnie, alors que Christine Butcher est " la secrétaire", (titre original), et même " première secrétaire", s'il vous plait ! Car sa patronne en a trois... Entrée à vingt-cinq ans au service de Mina Appleton, "fille de". Fille du patron, qui très vite prendra sa place. Christine va rester dix-huit ans à son service, jusqu'au moment où... jusqu'au jour où... Dix -huit ans de bons et loyaux services. [ " Loyale ? Idiote ? Naïve ? Influençable ? "] Un peu tout à la fois, mais aussi fidèle. Dix-huit ans à bosser "au service de", ça veut dire en dehors des heures de bureau parfois, quitte à sacrifier sa vie personnelle. Au bout de dix-huit ans, Christine n'a plus de vie personnelle. Sa vie, c'est Mina et l'entreprise. C'est l'histoire d'une jeune femme éblouie, par une autre femme, par sa richesse, son assurance, la beauté des lieux, le raffinement, une autre classe sociale, les petites attentions, et qui, peu à peu, se laisse "bouffer", envahir, jusqu'au... Ne vous laissez pas repousser par cette couverture affreuse , ne vous laissez pas abuser par ce titre qui ne correspond pas au contenu. "Confidente" nous pousse à imaginer deux amies intimes , ou une dame de compagnie, alors que Christine Butcher est " la secrétaire", (titre original), et même " première secrétaire", s'il vous plait ! Car sa patronne en a trois... Entrée à vingt-cinq ans au service de Mina Appleton, "fille de". Fille du patron, qui très vite prendra sa place. Christine va rester dix-huit ans à son service, jusqu'au moment où... jusqu'au jour où... Dix -huit ans de bons et loyaux services. [ " Loyale ? Idiote ? Naïve ? Influençable ? "] Un peu tout à la fois, mais aussi fidèle. Dix-huit ans à bosser "au service de", ça veut dire en dehors des heures de bureau parfois, quitte à sacrifier sa vie personnelle. Au bout de dix-huit ans, Christine n'a plus de vie personnelle. Sa vie, c'est Mina et l'entreprise. C'est l'histoire d'une jeune femme éblouie, par une autre femme, par sa richesse, son assurance, la beauté des lieux, le raffinement, une autre classe sociale, les petites attentions, et qui, peu à peu, se laisse "bouffer", envahir, jusqu'au moment où... Renee Knight prend le temps de nous raconter l'ascendant d'une personne sur une autre, la manipulation, crecendo. C'est fascinant, glaçant, intelligent, troublant, et comme le dit le Sunday Times, la fin pourrait être signée par Ruth Rendell (une autre reine du crime, anglaise ). J'ajoute que c'est trés bien écrit... Le premier roman de l'auteur vaut lui aussi, le détour ( Révélée) ; et ,est en cours d'adaptation cinématographique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mobella7 08/01/2022
    Lorsque l’on est dévouée à son employeur, plus que de raison. Peut-on vraiment conserver sa propre raison ? Très bien écrit (on pourrait presque croire à un récit !), et sûrement très proche de ce que, j’en suis sure, de nombreuses collaboratrices / teurs pourraient vivre chaque jour.
  • Ziliz 14/11/2021
    Histoire d'emprises. D'une femme d'affaires aux dents longues et sans scrupules (pléonasme ?) sur ses employés et sur ses fournisseurs. . Le titre original est 'The Secretary', il me semble plus adapté, car ce que cette assistante zélée (Christine) sait de son impitoyable patronne (Mina) ne lui est pas "confié" : elle l'observe. Mina Appleton est trop préoccupée par sa carrière et son image pour prendre le temps de voir ses employés comme des humains. Ils sont à son service, corvéables à merci - et Christine, en tout cas, entre dans le jeu, se considère comme indispensable, de plus en plus, au détriment de sa vie de mère et d'épouse. . L'intrigue est habilement construite, quoiqu'un peu longue ? (j'ai sans doute lu ce thriller trop lentement). Eviter de lire la quatrième de couverture, trompeuse et/ou qui dévoile des surprises qui ne prennent sens qu'après certains événements. Laissons l'auteur nous promener à son rythme ! . NB : renouveler l'expérience 'Renee Knight' avec 'Révélée'.
  • pierjaou 02/10/2021
    L’histoire tient assez en haleine. Elle donne une image des intrigues autour du pouvoir, d’une certaine addiction si on n’y prend garde avec tous les risques de naufrage de soi-même et de sa famille. Cependant on pouvait s’attendre à une réaction plus vive de la confidente dès lors qu’elle a été utilisée grosso modo comme un pion qu’on peut manipuler comme on veut.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.