Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

La Confidente

Séverine QUELET (Traducteur)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de...
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d’argent ?
Ou peut-être est-ce quelqu’un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.
Quelqu’un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu’elle est venue servir — ceux qui ne vont pas faire attention à elle.
Mais lorsque quelqu’un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

"Un thriller intelligent et ultra-contemporain."
Paula Hawkins
"Une fin saisissante qui rappelle Ruth Rendell."
The Sunday Times

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pierjaou Posté le 2 Octobre 2021
    L’histoire tient assez en haleine. Elle donne une image des intrigues autour du pouvoir, d’une certaine addiction si on n’y prend garde avec tous les risques de naufrage de soi-même et de sa famille. Cependant on pouvait s’attendre à une réaction plus vive de la confidente dès lors qu’elle a été utilisée grosso modo comme un pion qu’on peut manipuler comme on veut.
  • Natalivre Posté le 17 Mai 2021
    La confidente... que se cache-t-il derrière ce titre... L'auteur, Renee Knight ... je ne la connais pas. Ma curiosité l'emportant, je me suis lancée dans la lecture de cet ouvrage et je ne le regrette vraiment pas. Sans rien dévoiler car vous le saurez très vite, la confidente c'est Christine, la secrétaire. Sa patronne, Mina Appleton, est la riche héritière d'une chaîne de magasins alimentaires. Jusque là, c'est plutôt classique, une chef d'entreprise ayant souvent une secrétaire, voire plusieurs. Mais ce qui va faire le piment de l'histoire de ce thriller sont les personnalités de ces deux protagonistes et le lien qui va se tisser entre elles. Je n'en dis pas plus ... Ici, pas de meurtre, mais un redoutable thriller psychologique sur la relation entre une secrétaire et sa patronne. L'auteure nous fait aussi partager une vision intéressante d'un management dépourvu de scrupule et absolument immoral. La narration à la 1ère personne du singulier qui relate l'histoire par la version de Christine est judicieuse. Une fois commencé j'ai eu du mal à lâcher ce roman avant la fin qui est complètement aboutie. Ce livre a été pour moi une belle surprise.
  • clairesalander Posté le 16 Février 2021
    C'est par hasard que je suis tombée sur ce thriller psychologique sur l'un des présentoirs de ma bibliothèque. Comme toujours, je le prends grâce à son efficace quatrième de couverture. Christine est la loyale et dévouée assistante de Mina Appelton, une richissime héritière en charge d'une chaîne de magasins alimentaires. Cette dernière s'en remet à sa secrétaire sur tous les plans et de sa vie, et quand elle se verra traîner en justice par des agriculteurs mécontents, cette loyauté tiendra-t-elle le coup ? Un roman agréable à lire, bien écrit, bien construit, mais un peu long à démarrer. J'ai bien aimé mais sans plus ; il n'y a pas eu le petit "je ne sais quoi" qui fait que l'on avale d'une traite un très bon livre.
  • violaine124 Posté le 30 Janvier 2021
    « La confidente », thriller captivant sur le monde du travail. Renée Knight s’est fait connaître avec son 1er roman « Révélée». Son 2ème roman « La confidente » est sorti en août 2020. Un thriller qui met en scène Christine Butcher, assistante parfaite pour Mina Appleton surtout lorsque celle-ci reprend les rênes de l’entreprise familiale. Christine est la personne dont personne ne se méfie dans l’entreprise, elle entend tout, elle voit tout mais elle ne dit rien. Rien d’original comme qualités pour son poste. Elle sait aussi parfaitement que pour sa patronne elle ne sera jamais qu’une subalterne. S’en contenter paraît simple, elle était sûre de ne pas être dupe ! Mais un jour tout bascule, Christine va être poussée dans ses retranchements et ainsi va apparaître une femme inconnue. À travers ce roman, l’auteure donne à réfléchir aux relations dominants / dominés dans le monde du travail. Lorsque la chute s’amorce, Christine se rend compte qu’elle portait seule des valeurs telles l’humanité et la respectabilité. Ainsi nous entrons dans cette spirale infernale des revers de l’ambition. L’auteure sait manier les rebondissements pour que nous restions toujours en doute sur les motivations de Christine, entre crédulité et esprit tordu il n’y a parfois qu’un... « La confidente », thriller captivant sur le monde du travail. Renée Knight s’est fait connaître avec son 1er roman « Révélée». Son 2ème roman « La confidente » est sorti en août 2020. Un thriller qui met en scène Christine Butcher, assistante parfaite pour Mina Appleton surtout lorsque celle-ci reprend les rênes de l’entreprise familiale. Christine est la personne dont personne ne se méfie dans l’entreprise, elle entend tout, elle voit tout mais elle ne dit rien. Rien d’original comme qualités pour son poste. Elle sait aussi parfaitement que pour sa patronne elle ne sera jamais qu’une subalterne. S’en contenter paraît simple, elle était sûre de ne pas être dupe ! Mais un jour tout bascule, Christine va être poussée dans ses retranchements et ainsi va apparaître une femme inconnue. À travers ce roman, l’auteure donne à réfléchir aux relations dominants / dominés dans le monde du travail. Lorsque la chute s’amorce, Christine se rend compte qu’elle portait seule des valeurs telles l’humanité et la respectabilité. Ainsi nous entrons dans cette spirale infernale des revers de l’ambition. L’auteure sait manier les rebondissements pour que nous restions toujours en doute sur les motivations de Christine, entre crédulité et esprit tordu il n’y a parfois qu’un pas. L’a-t-elle franchi ? Où est la limite de la culpabilité, de la loyauté ? Thriller particulièrement captivant même si le démarrage semble un peu lent, il a toute son utilité pour poser le contexte. À ne pas rater si vous aimez les dénouements inattendus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • dujardinso Posté le 14 Novembre 2020
    Un petit roman anglais, de temps en temps, ça ne fait jamais de mal, même si j'ai pour habitude de privilégier la francophonie dans mes lectures. Je viens de lire La confidente de Renee Knight. La quatrième de couverture ne me tentait pas énormément mais j'ai lu de bons retours sur ce thriller et du coup, je me le suis offert. L'histoire se déroule sur environ 18 ans, ce qui n'est quand même pas rien. L'auteure nous balade : elle part d'un instant T, quand Christine est aux Lauriers (on ne sait pas précisément de quel genre d'endroit il s'agit - maison de repos ? hôpital psychiatrique ? autre ?) et puis elle revient en arrière, au début, quand Christine, initialement intérimaire pour 6 mois dans une grosse firme, se voit offrir le poste prestigieux d'assistante de direction en même temps qu'une carrière prometteuse. Et c'est l'engrenage : manipulations machiavéliques, faux-semblants, loyauté à dimensions variables, secrets inavouables… La confidente est un livre qu'on ne lâche pas tant il est prenant et aussi, il faut le dire, bien traduit. J'en ai aimé l'intrigue, le rythme bondissant de court chapitre en court chapitre, les personnages - surtout Mina et Christine, qui sont les deux principales... Un petit roman anglais, de temps en temps, ça ne fait jamais de mal, même si j'ai pour habitude de privilégier la francophonie dans mes lectures. Je viens de lire La confidente de Renee Knight. La quatrième de couverture ne me tentait pas énormément mais j'ai lu de bons retours sur ce thriller et du coup, je me le suis offert. L'histoire se déroule sur environ 18 ans, ce qui n'est quand même pas rien. L'auteure nous balade : elle part d'un instant T, quand Christine est aux Lauriers (on ne sait pas précisément de quel genre d'endroit il s'agit - maison de repos ? hôpital psychiatrique ? autre ?) et puis elle revient en arrière, au début, quand Christine, initialement intérimaire pour 6 mois dans une grosse firme, se voit offrir le poste prestigieux d'assistante de direction en même temps qu'une carrière prometteuse. Et c'est l'engrenage : manipulations machiavéliques, faux-semblants, loyauté à dimensions variables, secrets inavouables… La confidente est un livre qu'on ne lâche pas tant il est prenant et aussi, il faut le dire, bien traduit. J'en ai aimé l'intrigue, le rythme bondissant de court chapitre en court chapitre, les personnages - surtout Mina et Christine, qui sont les deux principales protagonistes. C'est encore un livre que je vous recommande et tant pis pour vos PAL :)
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.