Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm
Nouveauté

La Confidente

SEVERINE QUELET (Traducteur)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de...
"EXCELLENT polar. Un engrenage qui ne s’arrête plus !!" Librairie du théâtre Zannini

"Une spirale infernale" Aufeminin

« Un roman glaçant, au final tragique et inattendu, sur fond de corruption et de relations toxiques. » Télé 2 semaines


Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d’argent ?
Ou peut-être est-ce quelqu’un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.
Quelqu’un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu’elle est venue servir — ceux qui ne vont pas faire attention à elle.
Mais lorsque quelqu’un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265099050
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

"Un thriller intelligent et ultra-contemporain."
Paula Hawkins
"Une fin saisissante qui rappelle Ruth Rendell."
The Sunday Times

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dujardinso Posté le 14 Novembre 2020
    Un petit roman anglais, de temps en temps, ça ne fait jamais de mal, même si j'ai pour habitude de privilégier la francophonie dans mes lectures. Je viens de lire La confidente de Renee Knight. La quatrième de couverture ne me tentait pas énormément mais j'ai lu de bons retours sur ce thriller et du coup, je me le suis offert. L'histoire se déroule sur environ 18 ans, ce qui n'est quand même pas rien. L'auteure nous balade : elle part d'un instant T, quand Christine est aux Lauriers (on ne sait pas précisément de quel genre d'endroit il s'agit - maison de repos ? hôpital psychiatrique ? autre ?) et puis elle revient en arrière, au début, quand Christine, initialement intérimaire pour 6 mois dans une grosse firme, se voit offrir le poste prestigieux d'assistante de direction en même temps qu'une carrière prometteuse. Et c'est l'engrenage : manipulations machiavéliques, faux-semblants, loyauté à dimensions variables, secrets inavouables… La confidente est un livre qu'on ne lâche pas tant il est prenant et aussi, il faut le dire, bien traduit. J'en ai aimé l'intrigue, le rythme bondissant de court chapitre en court chapitre, les personnages - surtout Mina et Christine, qui sont les deux principales... Un petit roman anglais, de temps en temps, ça ne fait jamais de mal, même si j'ai pour habitude de privilégier la francophonie dans mes lectures. Je viens de lire La confidente de Renee Knight. La quatrième de couverture ne me tentait pas énormément mais j'ai lu de bons retours sur ce thriller et du coup, je me le suis offert. L'histoire se déroule sur environ 18 ans, ce qui n'est quand même pas rien. L'auteure nous balade : elle part d'un instant T, quand Christine est aux Lauriers (on ne sait pas précisément de quel genre d'endroit il s'agit - maison de repos ? hôpital psychiatrique ? autre ?) et puis elle revient en arrière, au début, quand Christine, initialement intérimaire pour 6 mois dans une grosse firme, se voit offrir le poste prestigieux d'assistante de direction en même temps qu'une carrière prometteuse. Et c'est l'engrenage : manipulations machiavéliques, faux-semblants, loyauté à dimensions variables, secrets inavouables… La confidente est un livre qu'on ne lâche pas tant il est prenant et aussi, il faut le dire, bien traduit. J'en ai aimé l'intrigue, le rythme bondissant de court chapitre en court chapitre, les personnages - surtout Mina et Christine, qui sont les deux principales protagonistes. C'est encore un livre que je vous recommande et tant pis pour vos PAL :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • vercoquin33 Posté le 10 Novembre 2020
    L'intrigue de ce thriller psychologique est bien menée et bénéficie d'une fin qui vaut le détour. La plume est agréable et imagée et les deux personnages principaux, des femmes, plutôt bien campés. Un bon moment de lecture! #Laconfidente #NetGalleyFrance
  • Imaginoire Posté le 4 Novembre 2020
    Renée Knight revient avec un thriller psychologique écrit à la première personne, avec lequel, elle confirme son talent. Dans ce type de thriller, les personnages sont les ingrédients les plus importants et l’auteure nous a gâtés à la fois avec les deux principaux mais aussi avec certains secondaires. Christine est la secrétaire de Mina, PDG d’une chaîne de magasin, qui succède à son père. C’est une femme dévouée, voulant réussir et faire réussir sa patronne qui l’obsède. Seulement Mina exercera sur Christine une influence dévastatrice. Le seul défaut que je trouve à ce roman est son rythme plutôt lent et surtout au départ. La mise en place de l’intrigue, nécessaire prend beaucoup de temps et je l’avoue, j’ai failli décrocher. Seule, ma volonté de faire des retours sur l’ensemble de mes lectures m’a poussé à continuer et au final, je ne suis pas déçu de cette lecture. Merci à Netgalley et Fleuve éditions.
  • dannso Posté le 2 Novembre 2020
    La confidente est un thriller psychologique, à l’efficacité redoutable : Le récit commence doucement, le décor se met en place, on sent très vite que cela va mal finir et on se met à tourner les pages de plus en plus vite, jusqu’à un final inattendu. Le roman est relaté à la première personne par Christine : Christine est la secrétaire de Mina, PDG de la société Appleton. Elle nous raconte sa vie, au service de sa patronne et la relation qui se développe entre elles, relation envahissante, malsaine qui va peu à peu éliminer tout le reste de la vie de Christine. Christine, à la recherche de reconnaissance, va se laisser dominer par Mina ; elle va se montrer incapable de lui dire non, allant jusqu’à mentir sous serment pour elle. Mina est une manipulatrice, n’hésitant pas à employer toutes les armes, de la menace aux compliments. La relation est complexe et son évolution est très finement décrite par l’auteur. Le dénouement en est d’autant plus surprenant. L’insertion de petits chapitres se passant au présent contribue à la tension qui monte petit à petit : Ils ne révèlent pas beaucoup d’éléments, mais entretiennent le suspense. J’ai beaucoup aimé ce livre,... La confidente est un thriller psychologique, à l’efficacité redoutable : Le récit commence doucement, le décor se met en place, on sent très vite que cela va mal finir et on se met à tourner les pages de plus en plus vite, jusqu’à un final inattendu. Le roman est relaté à la première personne par Christine : Christine est la secrétaire de Mina, PDG de la société Appleton. Elle nous raconte sa vie, au service de sa patronne et la relation qui se développe entre elles, relation envahissante, malsaine qui va peu à peu éliminer tout le reste de la vie de Christine. Christine, à la recherche de reconnaissance, va se laisser dominer par Mina ; elle va se montrer incapable de lui dire non, allant jusqu’à mentir sous serment pour elle. Mina est une manipulatrice, n’hésitant pas à employer toutes les armes, de la menace aux compliments. La relation est complexe et son évolution est très finement décrite par l’auteur. Le dénouement en est d’autant plus surprenant. L’insertion de petits chapitres se passant au présent contribue à la tension qui monte petit à petit : Ils ne révèlent pas beaucoup d’éléments, mais entretiennent le suspense. J’ai beaucoup aimé ce livre, je regrette juste que le titre en français ait été modifié : le titre original correspond beaucoup mieux à ce qu’est Christine. Je remercie Fleuve Editions pour le partage de ce roman #Laconfidente #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • voyagesdek Posté le 25 Octobre 2020
    Avant tout, merci à NetGalley et aux éditions Fleuve pour la découverte de ce thriller captivant. C’est un thriller psychologique très bien construit. La patronne Mina Appleton et sa secrétaire particulière Christine Butcher sont des personnages très bien travaillés. Je ne peux pas dire que je me suis attachée à ces deux femmes, mais j’avais vraiment envie de savoir ce qui s’était passé, notamment pourquoi Christine s’est retrouvée aux « Lauriers », et d’ailleurs quel est ce lieu exactement? Christine nous raconte tous les événements de manière très progressive, en essayant d’être objective. La reconstitution de l’histoire est lente, elle crée une atmosphère très particulière, nécessaire aux thrillers psychologiques. L’investissement de Christine pour son travail auprès de Mina est sans limite ; elle semble transparente, aveuglée par le souci de bien faire et manipulée par sa patronne. Influençable, loyale, Christine en oublie complètement sa famille. J’ai eu envie de la « secouer » plus d’une fois, de la pousser à l’action et à ne plus se laisser manipuler. Le contexte de ce thriller est l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution, avec des pratiques qui peuvent conduire certains agriculteurs au bord de la faillite. Un procès est brillamment décrit pendant une bonne partie du... Avant tout, merci à NetGalley et aux éditions Fleuve pour la découverte de ce thriller captivant. C’est un thriller psychologique très bien construit. La patronne Mina Appleton et sa secrétaire particulière Christine Butcher sont des personnages très bien travaillés. Je ne peux pas dire que je me suis attachée à ces deux femmes, mais j’avais vraiment envie de savoir ce qui s’était passé, notamment pourquoi Christine s’est retrouvée aux « Lauriers », et d’ailleurs quel est ce lieu exactement? Christine nous raconte tous les événements de manière très progressive, en essayant d’être objective. La reconstitution de l’histoire est lente, elle crée une atmosphère très particulière, nécessaire aux thrillers psychologiques. L’investissement de Christine pour son travail auprès de Mina est sans limite ; elle semble transparente, aveuglée par le souci de bien faire et manipulée par sa patronne. Influençable, loyale, Christine en oublie complètement sa famille. J’ai eu envie de la « secouer » plus d’une fois, de la pousser à l’action et à ne plus se laisser manipuler. Le contexte de ce thriller est l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution, avec des pratiques qui peuvent conduire certains agriculteurs au bord de la faillite. Un procès est brillamment décrit pendant une bonne partie du roman ; il apporte de nombreuses révélations. La dernière partie du livre est assez inattendue. Renee Knight m’a eue, elle m’a surprise. Je ne peux pas en dire plus, je vous invite à lire ce thriller si ce n’est déjà fait.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.