Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749132440
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm

La Conspiration Kolarich

DINIZ GALHOS (Traducteur)
Collection : Thriller
Date de parution : 21/04/2016

Une jeune femme, Kathy Rubinkowski, est assassinée en pleine rue alors qu’elle rentre chez elle. Ses effets personnels et l’arme du crime sont rapidement retrouvés sur Tom Stoller, un sans domicile fixe à la santé mentale vacillante. Ce vétéran de la guerre d’Irak, atteint d’un syndrome de stress post-traumatique sévère,...

Une jeune femme, Kathy Rubinkowski, est assassinée en pleine rue alors qu’elle rentre chez elle. Ses effets personnels et l’arme du crime sont rapidement retrouvés sur Tom Stoller, un sans domicile fixe à la santé mentale vacillante. Ce vétéran de la guerre d’Irak, atteint d’un syndrome de stress post-traumatique sévère, avoue le crime dont il ne garde qu’un souvenir très confus. Sollicité par la tante de l’ancien militaire, Jason Kolarish accepte de le représenter devant un tribunal. À première vue, la ligne de défense est toute trouvée : plaider la folie. Mais, en étudiant le dossier, Jason découvre que Kathy Rubinkowski avait en sa possession certaines informations qu’elle n’aurait jamais dû avoir, susceptibles de mettre en jeu des milliers de vies.
Pour disculper son client, l’avocat ne dispose que de peu de temps. Une course contre la montre s’engage pour assembler toutes les pièces d’un puzzle qui se révèle complexe et dangereux.

Après Caché, unanimement salué par la critique et les amateurs de thrillers, nous retrouvons ici le héros de David Ellis, toujours aussi entêté dans sa quête de la vérité. Un suspense à couper le souffle.
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749132440
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"La Conspiration Kolarich est un thriller à posséder de toute urgence. Dans la lignée de John Grisham, David Ellis renouvelle  le genre avec une aisance digne des grands auteurs ! "
Les Cyclades ( Saint-Cloud / 92)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • manu64 Posté le 27 Septembre 2020
    Un policier bien ficelé qui nous tient en haleine du début jusqu'à la fin. Je ne connaissais pas cet auteur mais les amateurs des romans policiers et tout particulièrement de John grisham adoreront aussi ce livre !
  • Ericdesh Posté le 9 Septembre 2019
     Un très bon roman de prétoire, agrémenté d'une enquête et d'un suspense solides. Les termes abordés sont intéressants, les personnages attachants et, même s'il est (selon moi) un peu moins bon que Caché, sa lecture est très agréable. Dommage que que la révélation finale soit un peu trop grossière et, in fine, assez attendue. Il n'en demeure pas moins un très bon roman.
  • uaeroffat Posté le 1 Octobre 2018
    C'est en musardant dans une station-service d'autoroute que je suis tombé sur ce suspense, dans le bac des soldes. Bingo ! Ce David Ellis nous propose un de ces suspenses “judiciaires” à l'américaine, dans un style extrêmement proche des Connelly mettant en scène l'avocat Michaël Haller. Il s'appelle ici Jason Kolarich et, contrairement au titre français, stupide, ne conspire aucunement. Il cherche juste à défendre un homme accusé d'un assassinat, The Wrong Man, comme l'indique plus justement le titre en VO. Rebondissements, personnages bien campés, dramaturgie judiciaire et final bien sûr inattendu, les ingrédients sont là, et le mélange prend.
  • BlackKat Posté le 26 Avril 2017
    Nous retrouvons Jason Kolarich, découvert dans Caché. Avocat à la dérive suite au décès brutal de sa femme et sa fille, il a réussi à émerger de sa douleur pour travailler en tandem avec son amie Shauna, avocate elle aussi. À la sortie d’une audience, une femme, Deidre Maley, lui demande de représenter son neveu, vétéran de la guerre d’Irak, atteint de SSPT (Syndrome de Stress Post-traumatique) couplé d’une schi­zo­phré­nie hébé­phré­nique (affection psychique touchant des sujets jeunes, avec une absence apparente de délire paranoïde et la présence d’un syndrome dissociatif menant rapidement à un retrait social ou autistique – merci Wiki), accusé du meurtre d’une jeune fille, Kathy Rubinkowski. Jason s’ennuie. Il accepte. Mais une affaire a priori simple et dont l’issue semble déjà acquise se révèle bien plus ardue qu’escomptée. Beaucoup plus ardue. Au point de mettre la vie de plusieurs personnes en danger, voire des milliers… J’adore les thrillers juridiques! Pas besoin de chercher bien loin, je suis juriste de formation et toujours et encore fascinée par ce milieu, surtout par le droit américain (faut bien se dépayser un peu!). Mais n’écrit pas de bons romans juridiques qui veut! Le droit peut vite être ennuyeux et rébarbatif au possible si l’auteur n’a pas le talent... Nous retrouvons Jason Kolarich, découvert dans Caché. Avocat à la dérive suite au décès brutal de sa femme et sa fille, il a réussi à émerger de sa douleur pour travailler en tandem avec son amie Shauna, avocate elle aussi. À la sortie d’une audience, une femme, Deidre Maley, lui demande de représenter son neveu, vétéran de la guerre d’Irak, atteint de SSPT (Syndrome de Stress Post-traumatique) couplé d’une schi­zo­phré­nie hébé­phré­nique (affection psychique touchant des sujets jeunes, avec une absence apparente de délire paranoïde et la présence d’un syndrome dissociatif menant rapidement à un retrait social ou autistique – merci Wiki), accusé du meurtre d’une jeune fille, Kathy Rubinkowski. Jason s’ennuie. Il accepte. Mais une affaire a priori simple et dont l’issue semble déjà acquise se révèle bien plus ardue qu’escomptée. Beaucoup plus ardue. Au point de mettre la vie de plusieurs personnes en danger, voire des milliers… J’adore les thrillers juridiques! Pas besoin de chercher bien loin, je suis juriste de formation et toujours et encore fascinée par ce milieu, surtout par le droit américain (faut bien se dépayser un peu!). Mais n’écrit pas de bons romans juridiques qui veut! Le droit peut vite être ennuyeux et rébarbatif au possible si l’auteur n’a pas le talent de le faire frétiller comme une bonne tranche de bacon sur le grill! David Ellis est un de ces auteurs. Dans le « civil », il est avocat donc le Môssieur sait de quoi il parle, il maîtrise parfaitement le sujet et cet aspect du roman sans tomber dans le discours professoral et nébuleux. Il est comme un poisson dans l’eau dans les arcanes de la justice, ne tombe pas dans l’angélisme d’un système judiciaire américain parfait. Au contraire. Les joutes verbales sont un délice de rouerie et de manipulation. Il pointe habilement du doigt les manigances et effets de manche des avocats de la défense comme du procureur. Vous savez pourquoi j’adore les thrillers juridiques? Parce que l’auteur le dit lui-même: le droit est un art et non une science. Le prétoire est une scène de théâtre où c’est le comédien… euh, l’avocat! le plus talentueux qui gagne, c’est celui qui aura su s’appuyer sur les textes et la jurisprudence et jongler avec, et ce, avec adresse. La loi est peut-être respectée mais pas toujours la justice. Et c’est cette scène de théâtre et ses coulisses qui sont fascinantes, avec la confrontation des écrits légaux et de la subjectivité des êtres humains. L’auteur se met parfaitement au niveau du lecteur lambda qui n’aurait aucune connaissance juridique et couple le déroulement parfois lent d’un procès avec l’action et les rebondissements d’un pur thriller. Le lecteur ne s’ennuie jamais, qu’il soit en train de réfléchir sur les choix de défense ou sur comment étayer les hypothèses de preuves irréfutables, ou qu’il soit en pleine course-poursuite dans la ville (d’ailleurs, une question, Maître? Quelle ville? Elle n’est jamais nommée!) Ceci dit, il faut une solide intrigue pour pimenter la sauce. Et solide, elle l’est! D’une situation simple, un mec paumé, incapable de se souvenir de quoi que ce soit, est retrouvé avec l’arme ayant causé la mort d’une jeune fille, tout près du lieu du crime, l’enquête menée par Kolarich, avec ses collaborateurs, partant de peu d’éléments va rapidement se complexifier et s’orienter vers tout autre chose qu’un banal vol et homicide en se penchant sur la personnalité de la victime. Mais… je ne peux en dire davantage sans dévoiler un retournement de situation crucial! Dans ce roman, l’accusé est un vétéran et l’auteur touche ainsi à un sujet très sensible aux States: le traitement des soldats rendus à la vie civile. Ce n’est pas nouveau, c’est un phénomène qui a pris de l’ampleur avec la fin de la guerre du Vietnam et qui perdure encore aujourd’hui avec les conséquences psychologiques désastreuses, les SSPT, l’incapacité à renouer avec la société en temps de paix, les difficultés à retrouver un équilibre et une réelle reconnaissance pour les services rendus à la patrie. C’est en toute pudeur que ce sujet est abordé au travers d’un Tom autistique, enfermé dans son enfer intérieur, coupé de la réalité, devenu SDF et un coupable idéal. J’ai retrouvé Jason avec un très plaisir, cet avocat un peu pataud avec les femmes, charmant au demeurant, droit dans ses bottes, ne reculant pas devant le danger et maniant l’ironie et le sarcasme aussi bien que ses codes de droit! Les personnages sont fouillés juste ce qu’il faut pour les rendre attachants, super agaçants (comme le juge Nash, l’électron libre du prétoire, le roi du marteau) ou marrants comme le gamin, Bradley, le troisième larron du cabinet de Jason. Tori apporte la touche sexy (non pas que Shauna ne le soit pas, hein!) et mystérieuse de cette équipe! Œil extérieur à l’enquête, aux remarques judicieuses, a tourné la tête de notre avocat mais peut-être pas au point de remettre en question son éthique professionnel cependant… L’intrigue est captivante, les indices distillés au compte-goutte, le suspens s’installe crescendo et reste de rigueur jusqu’au bout. Et si le démarrage est un poil lent et très axé sur le processus juridique, vu la minceur du dossier de Tom et son incapacité à aider son avocat, l’action s’invite et supplante peu à peu l’ambiance de la cour pour la fureur de la rue. Un thriller tout en équilibre et en justesse! Un régal du début jusqu’à la fin, jamais de temps mort, une plume incisive et addictive! Hâte de lire la suite des aventures de Jason Kolarich et de sa team!
    Lire la suite
    En lire moins
  • ROUMANOFFBE Posté le 11 Août 2016
    Quand un avocat se met à l'écriture, j'ai toujours de grandes tentations à lire ses livres. Et quand, en plus, son style d'écriture me plaît, alors me voilà ravie :-) Je ne peux que vous conseiller de lire TOUS les livres de David Ellis parce qu'ils m'ont tous plu. Bon, je reconnais que parfois, le volume peut faire peur vu son épaisseur mais comme les pages se tournent facilement, n'hésitez pas, lancez-vous ....
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !