En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La dame du Palatin

        Plon
        EAN : 9782259210270
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 154 x 240 mm
        La dame du Palatin

        Date de parution : 03/03/2011

        Naître à Arles et devenir la femme d’un des hommes les plus célèbres de l’Antiquité, c’est la destinée étonnante que va connaître Paulina, fille d’un riche négociant gallo-romain, en épousant Sénèque, écrivain-philosophe, précepteur puis conseiller de l’empereur Néron.

        En partant de ce fait historique, Patrick de Carolis dessine le portrait passionnant et attachant d’une femme soumise aux règles de sa condition sociale, puis entraînée malgré elle dans les intrigues sanglantes de la Rome impériale de Claude, d’Agrippine et de Néron. Pour s’emparer du pouvoir ou le conserver, aucun...

        En partant de ce fait historique, Patrick de Carolis dessine le portrait passionnant et attachant d’une femme soumise aux règles de sa condition sociale, puis entraînée malgré elle dans les intrigues sanglantes de la Rome impériale de Claude, d’Agrippine et de Néron. Pour s’emparer du pouvoir ou le conserver, aucun lien du sang n’est respecté, aucun obstacle ne semble infranchissable, aucun assassinat n’est négligé. C’est à la violence et à la cruauté de cet univers que Paulina et Sénèque vont être confrontés.
        Patrick de Carolis dépeint, avec érudition et talent, le jeu du pouvoir, l’affrontement des ambitions, des idées et des personnalités. Un tableau saisissant de cette période mouvementée de l’histoire romaine.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259210270
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 154 x 240 mm
        Plon
        22.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Iguanette Posté le 14 Juin 2017
          Très intéressante histoire, autour de Sénèque et de Néron. Je me suis sentie projetée dans ces temps anciens, où la politique primait et où la société Romaine était bien différente de ce que l'on peut penser. Cette histoire est extrêmement bien documentée et bien racontée.
        • s5rah Posté le 3 Février 2017
          Excellent livre historique, il permet de nous plonger dans la Rome antique et de vivre avec l héroïne Paulina les dessous et les mystères qu implique le pouvoir. Ce livre je le découperais en 3 gra des phases toutes aussi passionnantes les unes que les autres mais chacune aillant sa propre particularités lié e a . La première nous fait vibrer le d'est' tragique de Paulina, commun à la majorité des femmes de son époque nous touche, un mariage forcé, un enfant mort né ,.... Ainsi que les coutumes nous relate lla vie de la femme à cette époque la. La seconde partie Ç estm synonyme de découverte de Rome et. Son second mariage mais cette fois heureux avec un homme illustre Seneque. Nous sommes alors près et ldans les dessous du pouvoir et Ç est passionnant je vais vous laisser un peu de suspens sans trop détaillée ce e roman l essentielle à retenir est que pour quiconque souhaite apprendre un peu D histoire romaine antique ce roman est fait pour vous !!
        • Nefertari88 Posté le 16 Décembre 2016
          Patrick de Carolis a fait un travail admirable de reconstitution historique. Le lecteur se retrouve propulsé dans l'antique empire romain! J'ai beaucoup apprécié le personnage de Paulina, sa condition souvent difficile de femme: mariée à peine nubile, mère rapidement et toujours sous la domination masculine (père ou époux). Un bémol toutefois: le manque de rythme récurent.
        • Fandol Posté le 2 Décembre 2016
          Avec ce troisième roman paru en 2011, le célèbre journaliste qui dirigea France télévisions de 2005 à 2010, fait encore honneur à sa région d’origine. Né à Arles, Patrick de Carolis réalise, dans "La dame du Palatin", une formidable fresque qui emmènera son héroïne, Paulina, jusqu’à Rome. D’ailleurs, le titre est un peu trompeur puisque près de la moitié du livre se passe non pas dans la capitale de l’empire romain mais au bord du Rhône, dans la bonne ville d’Arles (Arelate). Avec minutie et beaucoup de détails, l’auteur nous permet de vivre au quotidien la vie d’une famille aisée, émaillant son récit de beaucoup de mots latins employés dans la vie courante. Les descriptions sont soignées et visiblement très documentées. Ce type de roman se révèle fort intéressant puisqu’il permet d’apprendre quantité de choses tout en se laissant prendre par le déroulement d’une vie, ses peurs, ses joies, ses intrigues et surtout ses superstitions dont le poids semble énorme. Pompeius Paulinus, le père de Paulina, est un riche armateur, qui décide de fiancer sa fille, âgée de 14 ans, à un questeur du Sénat, afin de favoriser ses propres espoirs de promotion. Le mariage arrive et elle devient une jeune... Avec ce troisième roman paru en 2011, le célèbre journaliste qui dirigea France télévisions de 2005 à 2010, fait encore honneur à sa région d’origine. Né à Arles, Patrick de Carolis réalise, dans "La dame du Palatin", une formidable fresque qui emmènera son héroïne, Paulina, jusqu’à Rome. D’ailleurs, le titre est un peu trompeur puisque près de la moitié du livre se passe non pas dans la capitale de l’empire romain mais au bord du Rhône, dans la bonne ville d’Arles (Arelate). Avec minutie et beaucoup de détails, l’auteur nous permet de vivre au quotidien la vie d’une famille aisée, émaillant son récit de beaucoup de mots latins employés dans la vie courante. Les descriptions sont soignées et visiblement très documentées. Ce type de roman se révèle fort intéressant puisqu’il permet d’apprendre quantité de choses tout en se laissant prendre par le déroulement d’une vie, ses peurs, ses joies, ses intrigues et surtout ses superstitions dont le poids semble énorme. Pompeius Paulinus, le père de Paulina, est un riche armateur, qui décide de fiancer sa fille, âgée de 14 ans, à un questeur du Sénat, afin de favoriser ses propres espoirs de promotion. Le mariage arrive et elle devient une jeune matrone avant de donner naissance à un garçon. Le livre devient alors un vrai manuel de puériculture avec tant de traditions à respecter où l’on voit se mêler le passé de ces peuples occupant la Gaule et la modernité romaine. Pauline va voir un Vieux sage, une sorte de druide, grâce à sa tante, Bubate, et une phrase pleine de sagesse a retenu notre attention : « La vie ressemble à une roue qui roule, un jour dans l’herbe tendre, un autre dans le sable, un autre dans le marais. L’essentiel est qu’elle ne se brise ou ne s’enlise pas. » Après divers événements, Pauline découvre enfin la réalité romaine, les intrigues, une ville « étrange, grouillante, pétrie d’orgueil. » Le retour de Sénèque qui était exilé en Corse, va changer la vie de l’héroïne : « Rome est un théâtre où l’on peut jouer toutes les pièces et se livrer aux pires folies, » déclare Sénèque qui parle d’expérience. Nous sommes en 54 après J.C, soit en l’an 807 pour les Romains, et l’empereur Claude décède à l’âge de 64 ans. L’auteur nous fait vivre alors toutes les vicissitudes de ces gens assoiffés de pouvoir avec Agrippine aux commandes puisqu’elle réussit à mettre Néron, son fils, sur le trône. Il n’a que 17 ans. Sénèque, qui avait été le précepteur du nouvel empereur, voit celui-ci dégénérer de plus en plus. Il organise des fêtes, flattant son talent supposé d’artiste, chante, joue de la lyre, écrit des poèmes mais n’hésite pas à supprimer tous ceux qui pourraient le gêner : « Nul n’ignore la cruauté de Néron. Que reste-t-il à celui qui a assassiné son frère et sa mère, sinon à se faire le bourreau du maître qui l’a instruit ? », s’exclame Sénèque qui ajoute : « Rien de plus inégal que la destinée. Le terme de chaque vie est fixé d’avance et rien ne peut le modifier. »
          Lire la suite
          En lire moins
        • seshat123 Posté le 24 Octobre 2015
          J'avais gardé un excellent souvenir de lecture des demoiselles de Provence, le premier roman de Patrick de Carolis. Et je ne regrette pas d'avoir lu le second. Fascinée depuis mon enfance par l'Antiquité, je ne pouvais manquer de découvrir « La dame du Palatin ». L'auteur y conte la vie de Paulina, fille d'un riche commerçant d'Arles qui épouse en seconde noce le philosophe Sénèque. A ses côtés, elle traverse les remous de l'histoire de Rome, de Claude à Néron. J'ai été au départ un peu déçue par le livre, les premiers chapitres sont assez « lourds à digérer ». Érudit et prolixe en informations diverses et variées sur la vie gallo-romaine, Patrick de Carolis digresse et digresse encore, tant que j'en ai parfois perdu le fil de ma lecture. Le rythme est trop lent, les éléments de l'histoire de Paulina semblent noyés sous des pavés savants mal amenés dans le roman. Puis Paulina quitte Arles. L'histoire s'accélère, le style est plus fluide, même si le texte reste riche, au fil des pages je m'attache à elle, son aventure me passionne, je ne veux plus lâcher le livre. Il faut dire que la vie à Rome, grâce à de « charmants » et illustres personnages comme... J'avais gardé un excellent souvenir de lecture des demoiselles de Provence, le premier roman de Patrick de Carolis. Et je ne regrette pas d'avoir lu le second. Fascinée depuis mon enfance par l'Antiquité, je ne pouvais manquer de découvrir « La dame du Palatin ». L'auteur y conte la vie de Paulina, fille d'un riche commerçant d'Arles qui épouse en seconde noce le philosophe Sénèque. A ses côtés, elle traverse les remous de l'histoire de Rome, de Claude à Néron. J'ai été au départ un peu déçue par le livre, les premiers chapitres sont assez « lourds à digérer ». Érudit et prolixe en informations diverses et variées sur la vie gallo-romaine, Patrick de Carolis digresse et digresse encore, tant que j'en ai parfois perdu le fil de ma lecture. Le rythme est trop lent, les éléments de l'histoire de Paulina semblent noyés sous des pavés savants mal amenés dans le roman. Puis Paulina quitte Arles. L'histoire s'accélère, le style est plus fluide, même si le texte reste riche, au fil des pages je m'attache à elle, son aventure me passionne, je ne veux plus lâcher le livre. Il faut dire que la vie à Rome, grâce à de « charmants » et illustres personnages comme Agrippine ou Néron, ne manque pas de relief ni de piquant. (C'est un euphémisme.) Ce monde est d'une cruauté ! Il est sanguinolent, immoral, heureusement quelques paroles clémentes et sages de Sénèque se glissent entre deux récits barbares. L'univers peint par Patrick de Carolis glace d'effroi : complots, perversions, assassinats, inceste, parricide, rien ne vous sera épargné.Horrrible certes mais pas seulement, il s'agit avant tout d'une lecture addictive servie par une jolie plume. En résumé, malgré un début un peu laborieux à mon goût, j'ai pris énormément de plaisir à dévorer ce livre, Paulina est attachante, son histoire est passionnante, la Rome antique de Néron fait frémir mais sous la plume de Patrick de Carolis l'aventure s'avère riche et captivante.
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.