En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Dernière des Stanfield

            Robert Laffont
            EAN : 9782221157855
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 140 x 225 mm
            La Dernière des Stanfield

            Date de parution : 20/04/2017

            Ma vie a changé un matin alors que j’ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m’apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt.
            L’auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m’ordonnait de ne parler de cette histoire...

            Ma vie a changé un matin alors que j’ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m’apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt.
            L’auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m’ordonnait de ne parler de cette histoire à personne.
            J’avais enterré Maman à Londres au début du printemps ; l’été s’achevait et j’étais encore loin d’avoir fait mon deuil.
            Qu’auriez-vous fait à ma place ?
            Probablement la même erreur que moi.


            Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.
            Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel.
            George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l’Est au Québec.
            Un matin, il reçoit une lettre anonyme accusant sa mère des mêmes faits.
            Eleanor-Rigby et George-Harrison ne se connaissent pas.
            L’auteur des lettres leur donne à chacun rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore.
            Quel est le lien qui les unit ?
            Quel crime leurs mères ont-elles commis ?
            Qui est le corbeau et quelles sont ses intentions ?
            Au cœur d’un mystère qui hante trois générations, La Dernière des Stanfield nous entraîne de la France occupée à l’été 44, à Baltimore dans la liberté des années 80, jusqu’à Londres et Montréal de nos jours.

            « Un roman mené de main de maître. Magnifique et addictif ! » Gilles Tranchant, Librairie Cheminant
            « Marc Levy a toujours eu la passion des secrets de famille. Mais là, il se surpasse. » Josyane Savigneau
            « Entre émotion et suspense : un jeu de piste haletant. » Philippe Chauveau, Web TV Culture

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221157855
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 140 x 225 mm
            Robert Laffont
            21.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Val01 Posté le 6 Novembre 2018
              J'avais beaucoup entendu parler de "La dernière des Stanfield" de Marc Levy. Nous plongeons dans une histoire qui nous emmène à travers l'histoire, de Londres jusqu'en Amérique en passant par la France. Nous suivons l'histoire de la famille d'une Londonienne, journaliste géographique qui a reçu une lettre disant que sa mère a eu un passé qu'elle ne connait pas. Elle part en recherche de son héritage. Ce que j'ai apprécié dans ce livre c'est le suspens et les rebondissements qui viennent tout au long du livre. De plus, trois générations sont décrites, donc trois histoires différentes qui s'imbriquent entre elles pour donner un roman original. Les horreurs de la secondes guerres mondiale sont en partie mentionnées ce qui renforce le récit. Enfin, les références aux Beatles sont amusantes. Un récit qui se lit très bien et que l'on dévore rapidement.
            • Preference Posté le 12 Octobre 2018
              Marc Lévy ne me déçoit jamais. Une saga familiale très bien ficelée s'apparentant à une enquête policière. Un peu compliqué à suivre par moment à cause de la multitude de personnages et des retours en arrière fréquents. C'est un livre qui s'apprécie si on le lit rapidement sans faire de longue pause sinon on ne comprend vite plus rien.
            • Melitaea Posté le 19 Septembre 2018
              En Angleterre, Eleanor Rigby reçoit une lettre anonyme évoquant le passé trouble de sa mère. Au Canada, Georges Harrison reçoit une lettre similaire. Le corbeau les amène et les fait se rencontrer aux États Unis, berceau du mystère. Ils découvrent que leur mère respectives se connaissaient et décident de mener l'enquête sur leur passé commun. Un livre très bien rythmé. On ne s'ennuie pas une seconde.
            • Carmendb Posté le 11 Septembre 2018
              Un secret de famille qui a traversé 3 générations nous tient en haleine tout le long du roman. Le mystère débute avec deux lettres anonymes qui donnent rendez-vous dans un bar à 2 personnes qui ne se connaissent pas mais qu'un lien (invisible) relie certainement. Eleanor-Rigby est journaliste à Londres et Georges-Harrison Collins, ébéniste, vit au Canada. La lettre que reçoit Eléanor-Rigby évoque un forfait magistral commis 35 ans auparavant par sa mère, (décédée récemment) et celle de Georges-Harrison parle d'un secret autour de sa naissance. On se demande comment va se terminer ce jeu de pistes haletant qui commence en 2016, avec Eleanor-Rigby et Georges-Harrison, passe par les années 80 avec les aventures de May et Sally-Ann Stanfield, créatrices d'un journal, l'Indépendant", avec une incursion en 1944 avec l'agent de liaison spécial Robert Stanfield et sa rencontre avec Sam Goldstein, ancien marchand d'art, et sa fille Hanna . Eléanor-Rigby et Georges-Harrison vont donc partir à la recherche de ces vérités, explorant le passé de leurs mères. Marc Levy nous distille ce suspense coloré d'émotions, d'amour et d'humour en l'agrémentant de quelques références historiques, bien ancrées dans la réalité avec la guerre, la... Un secret de famille qui a traversé 3 générations nous tient en haleine tout le long du roman. Le mystère débute avec deux lettres anonymes qui donnent rendez-vous dans un bar à 2 personnes qui ne se connaissent pas mais qu'un lien (invisible) relie certainement. Eleanor-Rigby est journaliste à Londres et Georges-Harrison Collins, ébéniste, vit au Canada. La lettre que reçoit Eléanor-Rigby évoque un forfait magistral commis 35 ans auparavant par sa mère, (décédée récemment) et celle de Georges-Harrison parle d'un secret autour de sa naissance. On se demande comment va se terminer ce jeu de pistes haletant qui commence en 2016, avec Eleanor-Rigby et Georges-Harrison, passe par les années 80 avec les aventures de May et Sally-Ann Stanfield, créatrices d'un journal, l'Indépendant", avec une incursion en 1944 avec l'agent de liaison spécial Robert Stanfield et sa rencontre avec Sam Goldstein, ancien marchand d'art, et sa fille Hanna . Eléanor-Rigby et Georges-Harrison vont donc partir à la recherche de ces vérités, explorant le passé de leurs mères. Marc Levy nous distille ce suspense coloré d'émotions, d'amour et d'humour en l'agrémentant de quelques références historiques, bien ancrées dans la réalité avec la guerre, la Résistance, la spoliation des Juifs, etc… ainsi que les dernières élections présidentielles aux USA. Comme d'habitude, j'ai aimé. Fan de Marc Levy j'étais, fan je reste !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Coventgarden Posté le 9 Septembre 2018
              Difficile de ne pas s'y perdre dans le premier tiers. Il faut dire qu'avec la rentrée, ma durée de lecture avait fortement maigrie. En même temps, je ne sais si c'est moi qui fait une fixation là-dessus mais je trouve que les auteurs et réalisateurs ont une fâcheuse manie de relater leurs histoires sur fond d'aller-retour. C'est la même chose avec ce roman qui nous fait voyager dans le temps. Alors quand on manque d'assiduité comme moi en ce moment, il faut vraiment s'accrocher. Ceci dit, la guerre, les alliés, les résistants, les collabos nous font voyager en France et bien sûr en Normandie. J'y suis sensible car j'y ai vécu et puis tout le livre suit mon parcours géographique de vie et je connaissais donc les endroits cités. Si j'avais lu ce livre en présence de personnes, elles auraient pu me voir sourire bien des fois. Et je passe d'autres similitudes personnelles... Eleanor-Rigby, George-Harrison n'ont rien d'une plaisanterie et c'est une course effrénée à la recherche de leur histoire parentale qui sera responsable de ce grand voyage . C'est du Marc Lévy, c'est agréable à lire, les personnages sont sympathiques, pour la plupart, et les valeurs familiales voire fraternelles sont là.

            les contenus multimédias

            Ils en parlent

            RENCONTRE - C'est l’événement du jour en librairie : l'arrivée de La Dernière des Stanfield, le nouveau roman de Marc Levy. L'auteur a accordé sa toute première interview à RTL pour présenter cette grande saga familiale.
            Bernard Lehut / RTL
            Dans son livre La Dernière des Stanfield, Marc Levy évoque le regret ne pas avoir posé plus de questions à ses parents. Au micro de Nagui, il explique pourquoi… et se raconte.
            Nagui / France Inter
            Souvent, nous connaissons à peine nos proches. C’est ce que rappelle Marc Levy dans son nouveau best-seller, La Dernière des Stanfield. Un suspens d’une grande virtuosité, palpitant et émouvant.
            Philippe Vallet / France Info
            Marc Levy
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com