En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La disparue de la cabine n° 10

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116504
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Nouveauté
        La disparue de la cabine n° 10

        Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 11/01/2018
        Une semaine à bord d'un yacht luxueux, à silloner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
        Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d'une meilleure occasion de s'éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
        D'ailleurs, le départ tient toutes ses promesses :...
        Une semaine à bord d'un yacht luxueux, à silloner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
        Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d'une meilleure occasion de s'éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
        D'ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l'Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l'eau.
        Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
        Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l'équipage ne manque à l'appel. L'Aurora poursuit sa route comme si de rien n'était.
        Le drame ? Laura sait qu'elle ne s'est pas trompée. Ce qui fait d'elle l'unique témoin d'un meurtre, dont l'auteur se trouve toujours à bord...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116504
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Lorrainedesmordusdelecture Posté le 30 Janvier 2018
          La disparue de la cabine n°10 de Ruth Ware. Laura Blacklock , journaliste pour un magazine de voyage, part une semaine à bord d' un yacht de luxe à sillonner les eaux du Grand Nord. Le départ tient toutes ses promesses mais dès le premier soir, réveillée en pleine nuit, elle voit la passagère de la cabine adjacente être passée par dessus bord. Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l'équipage ne manque à l'appel. Le drame? Laura sait qu'elle ne s'est pas trompée. Ce qui fait d'elle l'unique témoin d'un meurtre, dont l'auteur se trouve toujours à bord. Le démarrage est long mais une fois les 100 premières pages passées je ne pouvais plus le lâcher, je voulais connaître le fin mot de cette histoire... J'étais complètement tenue en haleine dans ce huis-clos angoissant. L'auteure a réussi à installer une vraie intrigue et ce livre se lit comme un puzzle... et quand toutes les pièces sont assemblées le switch final est juste wwwaaowwhh!
        • Lousine Posté le 26 Janvier 2018
          Huis clos marin Le prologue met en place le lieu et les faits de La disparue de la cabine n°10 : un avertissement est donné à la protagoniste pour lui dire de se mêler de ses affaires (cela pendant la croisière, l’événement principal du roman). Puis nous revenons en arrière et assistons au cambriolage du domicile de la protagoniste, Laura Blacklock. Laura surnommée, « Lo », est journaliste pour un magazine de voyage et doit se rendre au voyage inaugural de l’Aurora Borealis, un yacht de croisière de luxe, dans les fjords norvégiens. Elle part donc malgré la mésaventure qui vient de lui tomber dessus et laisse, en Angleterre, son petit-ami -Judah- avec qui elle s’est disputée juste avant le départ à propos de leur avenir. Sur le yacht Lo, stressée par les événements, essaye tant bien que mal d’effectuer son travail de journaliste en faisant connaissance avec les invités mais la disparition surprenante de sa voisine de cabine à laquelle personne ne prête attention la plonge dans d’affreuses péripéties. Le livre est composé de plusieurs parties racontant les aventures de Lo durant la croisière. Entre chacune, sont insérés des messages Judah et des amis de la jeune fille s’inquiétant de son... Huis clos marin Le prologue met en place le lieu et les faits de La disparue de la cabine n°10 : un avertissement est donné à la protagoniste pour lui dire de se mêler de ses affaires (cela pendant la croisière, l’événement principal du roman). Puis nous revenons en arrière et assistons au cambriolage du domicile de la protagoniste, Laura Blacklock. Laura surnommée, « Lo », est journaliste pour un magazine de voyage et doit se rendre au voyage inaugural de l’Aurora Borealis, un yacht de croisière de luxe, dans les fjords norvégiens. Elle part donc malgré la mésaventure qui vient de lui tomber dessus et laisse, en Angleterre, son petit-ami -Judah- avec qui elle s’est disputée juste avant le départ à propos de leur avenir. Sur le yacht Lo, stressée par les événements, essaye tant bien que mal d’effectuer son travail de journaliste en faisant connaissance avec les invités mais la disparition surprenante de sa voisine de cabine à laquelle personne ne prête attention la plonge dans d’affreuses péripéties. Le livre est composé de plusieurs parties racontant les aventures de Lo durant la croisière. Entre chacune, sont insérés des messages Judah et des amis de la jeune fille s’inquiétant de son silence après la fin de la croisière. Nous avons donc une temporalité étrange et un peu inhabituelle où se mêlent les événements de la croisière de Lo et les réactions de ses proches après ce voyage. Excepté le prologue et ces intermèdes, le roman est un huis clos se déroulant sur le yacht luxueux avec la Mer du Nord comme lieu de l’intrigue. Ruth Ware, auteur anglaise originaire du Sussex, est réputée comme étant la reine du suspens psychologique. Son écriture mêle le suspens et des traits humoristiques nous invitant à entrer dans un univers qui n’a rien de glauque. J’ai plutôt bien aimé l’originalité de cette intrigue où des personnages d’une classe sociale élevée sont les acteurs (peu nombreux et enfermés sur un bateau aux dimensions réduites) du drame qui se déroule. Malgré quelques passages un peu plus calmes, on découvre de nombreux rebondissements qui permettent, au final, un suspens entier.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Selectrice Posté le 17 Janvier 2018
          Au départ, j’ai pensé à un film des années 1960 tiré d’un roman d’Agatha Christie, « Le train de 16h50 », où une femme témoin d’un meurtre voit son témoignage réduit à néant faute de corps retrouvé ; mais aussi au « Crime de l’Orient-Express », car le coupable est forcément à bord du bateau… Le huis-clos de cette croisière donne une atmosphère très particulière au roman. Le décor met un peu de temps à être planté, mais cela est nécessaire pour découvrir les principaux protagonistes de l’histoire dès le départ. Une fois l’intrigue installée, je n’ai pas pu lâcher ce roman, impatiente de découvrir la clé de l’énigme de cette disparition mystérieuse. J’ai aimé aussi l’ambiance « Titanic », entre mondanités et drame : j’étais sur le bateau, passant d’un groupe à l’autre, m’asseyant à la table du dîner, et suivant Lo dans ses périlleuses recherches. L’héroïne Lo, maladroite et hésitante, perdue dans une relation amoureuse compliquée, est aussi attachante que Bridget Jones, et vous allez adorer la suivre dans son enquête.
        • GaetWj Posté le 12 Janvier 2018
          Une atmosphère très angoissante dès les premières pages qui font plonger le lecteur au coeur d’un scénario digne des livres d’Agatha Christie. Suspense, doute, peur, tout y passe pour brouiller les pistes et ne plus savoir en qui avoir confiance... on en vient même à douter de l’héroïne! L’écriture est fluide, les chapitres défilent sans qu’on voit le temps passer... mais le dénouement est peut-être un tantinet prévisible...
        • Riz-Deux-ZzZ Posté le 12 Janvier 2018
          En bref, un thriller psychologique au titre prometteur ! Néanmoins, je ressors plutôt sceptique de ma lecture : cette fameuse disparue est loin d'être le point central de l'intrigue et paraît presque anecdotique face à la paranoïa de Lo, l'héroïne. Le dénouement remet les choses en place et conclut le roman d'une façon que j'apprécie cependant particulièrement.

        Ils en parlent

        « Un drame à l’ambiance ultra tendue au cours d’un voyage de presse qui tourne horriblement mal… Ware a écrit une variation excellente du thème de “la femme en péril” avec une héroïne courageuse et un cadre oppressant. » Sunday Times

        « Le style Ruth Ware est une ode au old fashion : une habilité à combiner la menace sous-jacente avec une plume délicate… mais une prose acérée. » Sunday Express

        « La disparue de la cabine n°10 inverse la tendance, et loin d'un deuxième opus décevant, Ruth Ware nous livre une trame aussi tendue et provocatrice que celle de son premier roman. » Independent

        « Ce thriller va vous tenir en haleine… » Closer

        « Agatha Christie rencontre La Fille du train... Effrayant et troublant, vous n'allez pas le lâcher. » The Sun

        « Ruth Ware délivre un petit délice de polar maritime…  Une écriture chaloupée qui n'oublie pas d'être nerveuse pour tenir le lecteur en haleine. » Pierrick Fay, Les Echos

        « Un bijou d’angoisse et de terreur en milieu clos ! » Georges Charrière, Le Courrier picard
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.