Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265116504
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm

La disparue de la cabine n° 10

Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 11/01/2018
Revue de presse
« Ruth Ware délivre un petit délice de polar maritime…  Une écriture chaloupée qui n'oublie pas d'être nerveuse pour tenir le lecteur en haleine. » Pierrick Fay, Les Echos
« Ruth Ware noue avec ce polar une intrigue solide, peint des personnages attachants et nous fait voguer au rythme d'une histoire au...
Revue de presse
« Ruth Ware délivre un petit délice de polar maritime…  Une écriture chaloupée qui n'oublie pas d'être nerveuse pour tenir le lecteur en haleine. » Pierrick Fay, Les Echos
« Ruth Ware noue avec ce polar une intrigue solide, peint des personnages attachants et nous fait voguer au rythme d'une histoire au dénouement bien ficelé. Agréable et dépaysant. » D.D., La Voix du Nord
« Dans un cadre luxueux et confiné, mystère et angoisse sont au rendez-vous de ce polar au dénouement tordu à souhait. » François Estrada, L'Echo du Centre
« Une enquête haletante.» Isabelle Couriol (Librairie de Paris à Saint Etienne), Page des libraires
« Un bijou d’angoisse et de terreur en milieu clos ! » Georges Charrière, Le Courrier picard

Une semaine à bord d'un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d'une meilleure occasion de s'éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D'ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l'Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l'eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l'équipage ne manque à l'appel. L'Aurora poursuit sa route comme si de rien n'était.
Le drame ? Laura sait qu'elle ne s'est pas trompée. Ce qui fait d'elle l'unique témoin d'un meurtre, dont l'auteur se trouve toujours à bord...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265116504
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm
Fleuve éditions

Ils en parlent

« Un drame à l’ambiance ultra tendue au cours d’un voyage de presse qui tourne horriblement mal… Ware a écrit une variation excellente du thème de “la femme en péril” avec une héroïne courageuse et un cadre oppressant. » Sunday Times

« Le style Ruth Ware est une ode au old fashion : une habilité à combiner la menace sous-jacente avec une plume délicate… mais une prose acérée. » Sunday Express

« La disparue de la cabine n°10 inverse la tendance, et loin d'un deuxième opus décevant, Ruth Ware nous livre une trame aussi tendue et provocatrice que celle de son premier roman. » Independent

« Ce thriller va vous tenir en haleine… » Closer

« Agatha Christie rencontre La Fille du train... Effrayant et troublant, vous n'allez pas le lâcher. » The Sun

« Ruth Ware noue avec ce polar une intrigue solide, peint des personnages attachants et nous fait voguer au rythme d'une histoire au dénouement bien ficelé. Agréable et dépaysant. » D.D., La Voix du Nord

« Une enquête haletante.» Isabelle Couriol (Librairie de Paris à Saint Etienne), Page des libraires

« Ruth Ware délivre un petit délice de polar maritime…  Une écriture chaloupée qui n'oublie pas d'être nerveuse pour tenir le lecteur en haleine. » Pierrick Fay, Les Echos

« Dans un cadre luxueux et confiné, mystère et angoisse sont au rendez-vous de ce polar au dénouement tordu à souhait. » François Estrada, L'Echo du Centre

« Un bijou d’angoisse et de terreur en milieu clos ! » Georges Charrière, Le Courrier picard

« Il y a un zeste d’Agatha Christie chez Ruth Ware, cette touche so british d’élégance dans le désespoir de la femme traquée et fragile qui va – peut-être ! – parvenir à trouver des ressources insoupçonnées. De quoi séduire les fans du genre. » Jean Berthelot de La Glétais, Sang-Froid

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tvnlaurie Posté le 4 Juin 2021
    Laura journaliste se fait cambrioler, sa patronne enceinte se voit contrainte de décliner lorsqu'elle doit partir faire un article sur un bateau se croisière. Laura se dévoue voulant voir sa carrière évoluer.  Mais sur ce bateau une jeune femme disparaît, et Laura entend une nuit un gros "plouf". Seul problème la jeune femme n'est pas sur les listes des passagers et ne fait pas parti du personnel.
  • Fennijer Posté le 7 Mai 2021
    J#x2019ai apprécié la lecture de ce thriller, mais il manquait le plus important : le suspense. Ce huis-clos dans un yatch aurait dû être oppressant, il est stressant. D#x2019abord, l#x2019auteur nous décrit le bateau du sol au plafond, en long, en large et en travers, alors que ce n#x2019est pas forcément toujours nécessaire, ensuite il y a quelques petites longueurs et répétitions, mais surtout, l#x2019héroïne, qui est la narratrice, est une cruche dépressive et maladroite, accro à l#x2019alcool et au médocs, désagréable et hystérique. Elle a zéro humour. Et elle est journaliste ? Insupportable. Par moments je me suis dit que si elle finissait au fond de la mer du Nord, ça ne serait pas une grosse perte, mais là je deviens méchante. Ce n#x2019est qu#x2019à la fin que son cerveau semble se remettre en marche. Les autres personnages ne sont guère plus attachants d#x2019ailleurs. Et enfin, certaines situations m#x2019ont parues plutôt invraisemblables. Bref, après avoir lu « Promenez-vous dans les bois#x2026 » que j#x2019avais adoré, je suis un peu déçue. Cependant, je ne le déconseille pas aux amateurs du genre, comme moi, car cela reste un bon divertissement.
  • Fanvin54 Posté le 30 Avril 2021
    Laura Blacklock est journaliste dans un magazine de voyages et, à ce titre, elle est invitée, avec quelques autres passagers, pour un voyage d'une semaine à bord de l'Aurora, un yacht de luxe. Le rêve ? En apparence, oui. Car dès le premier soir, elle est témoin d'un meurtre dans la cabine d'à côté. Le souci, c'est que personne n'est censé occuper celle-ci... Un polar pas trop mal foutu et un rien dépaysant, mais qui souffre de plusieurs défauts : une héroïne agaçante, une introduction qui n'apporte rien ou presque à l'intrigue, et une conclusion précipitée et peu crédible. Distrayant au final, sans atteindre des sommets...
  • fannyloursonne Posté le 6 Avril 2021
    Laura, journaliste pour un magasine de voyage, embarque pour une semaine de traversée à bord d’un yacht luxueux, L’Aurora. Que rêver de mieux. Mais dès le premier soir Laura se réveille en sursaut avec des bruits suspects dans la cabine d’a côté : la passagère est passée par dessus bord sous de yeux. Le lendemain elle en informe l’équipage mais bizarrement aucun passager ne manque à l’appel et le bateau continue sa route comme si de rien n’était et le pire c’est que personne ne semble la croire. Pour Laura s’engage alors une traversée inquiétante car non seulement elle est la seule témoin d’un meurtre mais en plus le meurtrier est à bord et Laura est en danger...
  • Carolinedavidfournier62 Posté le 27 Février 2021
    Un bon polar prenant avec une intrigue bien ficelée et une héroïne qui marche sur la corde raide en permanence. Le ton anxiogène du roman fait tout son charme : l'héroïne subit une expérience traumatisante et la suite des évènements révèlent une Laura en proie depuis des années à des crises de panique qu'elle gère à coup de médicaments et parfois d'alcool. Alors comment la croire lorsqu'elle prétend avoir vu un corps tombé dans l'eau, celui d'une jeune femme non répertoriée à bord ? Le fait que l'action se situe en mer, sans moyen de communication car les réseaux sont absents, renforce le côté angoissant du roman : l'héroïne est seule, au milieu de nulle part, entouré de personnages aux caractères troublants, intéressés et à l'attitude dérangeante. Qui croire et en qui avoir confiance ? Le côté borderline de Laura ne fait que renforcer ces impressions car parfois j'ai douté de ce qu'elle avait pu voir. Mais un seul petit indice permet de la croire... Les chapitres qui se situent pendant et après la traversée du bateau rajoutent encore à toutes les questions que l'on se pose et surtout nous font nous demander si Laura s'en sortira ! Alors si vous... Un bon polar prenant avec une intrigue bien ficelée et une héroïne qui marche sur la corde raide en permanence. Le ton anxiogène du roman fait tout son charme : l'héroïne subit une expérience traumatisante et la suite des évènements révèlent une Laura en proie depuis des années à des crises de panique qu'elle gère à coup de médicaments et parfois d'alcool. Alors comment la croire lorsqu'elle prétend avoir vu un corps tombé dans l'eau, celui d'une jeune femme non répertoriée à bord ? Le fait que l'action se situe en mer, sans moyen de communication car les réseaux sont absents, renforce le côté angoissant du roman : l'héroïne est seule, au milieu de nulle part, entouré de personnages aux caractères troublants, intéressés et à l'attitude dérangeante. Qui croire et en qui avoir confiance ? Le côté borderline de Laura ne fait que renforcer ces impressions car parfois j'ai douté de ce qu'elle avait pu voir. Mais un seul petit indice permet de la croire... Les chapitres qui se situent pendant et après la traversée du bateau rajoutent encore à toutes les questions que l'on se pose et surtout nous font nous demander si Laura s'en sortira ! Alors si vous n'avez pas peur de prendre la mer pour un huis-clos prenant à souhait je vous conseille la lecture de ce roman !
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !