Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714495860
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 205 mm
La Faussaire
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 03/02/2022
Éditeurs :
Belfond

La Faussaire

Collection : Belfond Noir
Date de parution : 03/02/2022
Elle était sa vie, son amour, sa Marylin. Il a exaucé tous ses vœux. Même le pire.
Avec ce premier roman enlevé et tragique inspiré d’une histoire vraie, Patricia Delahaie explore la « banlieue » du crime, ces zones d’ombre et de lumière qui conduisent un homme plutôt meilleur que les autres à revêtir, petit à petit, un costume d’assassin taillé à sa mesure.
La cinquantaine, père et mari aimant, Paul Ménard est un médecin dévoué, rassurant, autour de qui gravitent les habitants d’une bourgade beauceronne. Jusqu’à ce jour de printemps 1997 où son... La cinquantaine, père et mari aimant, Paul Ménard est un médecin dévoué, rassurant, autour de qui gravitent les habitants d’une bourgade beauceronne. Jusqu’à ce jour de printemps 1997 où son regard croise celui d’une femme éblouissante. Camille.
 
Peu après, la belle se rend au cabinet médical. Les visites se répètent, Paul...
La cinquantaine, père et mari aimant, Paul Ménard est un médecin dévoué, rassurant, autour de qui gravitent les habitants d’une bourgade beauceronne. Jusqu’à ce jour de printemps 1997 où son regard croise celui d’une femme éblouissante. Camille.
 
Peu après, la belle se rend au cabinet médical. Les visites se répètent, Paul succombe. Dîner aux chandelles, timbales de saumon. Camille sait vivre, Camille sait aimer.
 
Mais Camille est mariée. Un militaire toujours en mission. Un homme dur, indifférent, souvent violent. Paul veut la sauver. Il n’en dort plus, divorce, délaisse ses patients, enrage de sa lâcheté.
 
13 juillet 1998. La France est championne du monde. Et le docteur Paul Ménard prend une décision irréversible…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714495860
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • stefart0 Posté le 10 Avril 2022
    Premier roman de Patricia Delahaie qui a pour thème la manipulation amoureuse. Un gentil docteur tombe fou amoureux d’une pseudo Marilyn mais le gentil docteur est tellement hypnotisé pas sa dulcinée qu’il ne se rend pas compte que quelque cloche. Son entourage lui fait comprendre, on lui met des preuves sous les yeux mais non, il ne vois rien et ne jure que par les paroles et actes de sa belle Marilyn. Jusqu’au jour où pour prendre sa défense, il commet l’irréparable. Et là, on se dit, mais qu’est ce qui lui a prit ? Est-il bête à ce point ? La tension monte très rapidement, il n’y a pas une minute où l’on peut réellement souffler. C’est bien écrit - parfois quelques longueurs - mais surtout, Patricia Delahaie a dû très bien se documenter car la psychobiologie des personnages ou encore les scènes de tribunaux ou les rapports entre détenus/matons dans la prison sont remarquablement bien décrits. J’ai aussi trouvé très intéressant, le fait que Patricia Delahaie aille plus loin dans le temps et nous permet de connaitre le destin des protagonistes de cette terrible affaire. C'est un très bon premier roman.
  • MouffetteMasquee Posté le 7 Avril 2022
    Résumé : Paul Ménard, la cinquantaine, est un médecin de campagne dévoué et apprécié de tous. Marié, père de jeunes adultes, il se consacre entièrement à ses patients. Pour faire simple, c'est un homme bon, et heureux, épanoui. Un jour, Camille, magnifique jeune femme, entre dans son cabinet et dans sa vie, comme une tornade qui balaye tout sur son passage. Blonde comme Marilyn Monroe, un magnifique regard. Coup de foudre ! Désormais, sa vie ne tourne qu'autour d'elle, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Mon avis : Cette intrigue est inspirée de faits réels, l'affaire Zawadzki, que vous reconnaîtrez si vous suivez les affaires criminelles françaises. J'ai beaucoup aimé entrer dans l'intimité des acteurs de ce drame, même s'il s'agit là d'une fiction. L'autrice imagine comment s'est déroulé l'histoire d'amour, de passion (d'emprise) qui a mené au dénouement macabre. Une jeune femme en quête de reconnaissance, toxique et manipulatrice. Un médecin profondément philanthrope, simple, qui va perdre la tête jusqu'à commettre l'irréparable. Et au milieu de tout ça, Céleste, une enfant qui n'a rien demandé à personne, témoin muet d'une tragédie. Il est très intéressant de voir le docteur changer de personnalité au fil des pages, perdre la raison en même... Résumé : Paul Ménard, la cinquantaine, est un médecin de campagne dévoué et apprécié de tous. Marié, père de jeunes adultes, il se consacre entièrement à ses patients. Pour faire simple, c'est un homme bon, et heureux, épanoui. Un jour, Camille, magnifique jeune femme, entre dans son cabinet et dans sa vie, comme une tornade qui balaye tout sur son passage. Blonde comme Marilyn Monroe, un magnifique regard. Coup de foudre ! Désormais, sa vie ne tourne qu'autour d'elle, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Mon avis : Cette intrigue est inspirée de faits réels, l'affaire Zawadzki, que vous reconnaîtrez si vous suivez les affaires criminelles françaises. J'ai beaucoup aimé entrer dans l'intimité des acteurs de ce drame, même s'il s'agit là d'une fiction. L'autrice imagine comment s'est déroulé l'histoire d'amour, de passion (d'emprise) qui a mené au dénouement macabre. Une jeune femme en quête de reconnaissance, toxique et manipulatrice. Un médecin profondément philanthrope, simple, qui va perdre la tête jusqu'à commettre l'irréparable. Et au milieu de tout ça, Céleste, une enfant qui n'a rien demandé à personne, témoin muet d'une tragédie. Il est très intéressant de voir le docteur changer de personnalité au fil des pages, perdre la raison en même temps que son libre-arbitre, l'esprit empoisonné par sa belle vénéneuse. Aurait-on pu éviter cet épilogue funeste ? Sincèrement, je ne pense pas. La manipulation était telle que Paul s'est enlisé de plus en plus, sans pouvoir faire machine arrière. Amoureux transi, instrument docile dans les mains d'une marionnettiste macabre et perverse, dont on découvre tous les mensonges dans la deuxième partie du livre, lors du procès des amants diaboliques. Terrifiant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • FabDef95 Posté le 3 Avril 2022
    13 juillet 1998. La France est championne du monde. Et le docteur Paul Ménard prend une décision irréversible… 15 juillet 2018, La France est de nouveau championne du monde. Paul Ménard est à Nancy, il vit dans un petit studio de la Place Stanislas. Mais que s’est-il passé entre ces deux victoires ? Il y a eu la rencontre avec Camille, la promesse d’un nouveau départ, le divorce avec Hélène, le désir de sauver une femme des griffes de son mari violent, la décision, la perte de son statut d’être aimé d’abord puis celui de médecin, la descente aux enfers, le jugement et la privation de liberté avant la possibilité d’un renouveau. La faussaire est le premier polar de Patricia Delahaie. Et pour une première fois, c’est plutôt réussi. L’auteure s’est inspirée d’un fait divers, son imagination a fait le reste. La recette est simple. Prenez une femme magnifiquement belle, mariée à un homme que sa carrière militaire éloigne de son foyer, campez-la en pleine Beauce avec sa petite fille, ajoutez un médecin de campagne bedonnant et très dévoué qui mène une vie très rangée, faites en sorte que la magnifique inconnue jette son dévolu sur lui, secouez le tout, ajoutez des mensonges,... 13 juillet 1998. La France est championne du monde. Et le docteur Paul Ménard prend une décision irréversible… 15 juillet 2018, La France est de nouveau championne du monde. Paul Ménard est à Nancy, il vit dans un petit studio de la Place Stanislas. Mais que s’est-il passé entre ces deux victoires ? Il y a eu la rencontre avec Camille, la promesse d’un nouveau départ, le divorce avec Hélène, le désir de sauver une femme des griffes de son mari violent, la décision, la perte de son statut d’être aimé d’abord puis celui de médecin, la descente aux enfers, le jugement et la privation de liberté avant la possibilité d’un renouveau. La faussaire est le premier polar de Patricia Delahaie. Et pour une première fois, c’est plutôt réussi. L’auteure s’est inspirée d’un fait divers, son imagination a fait le reste. La recette est simple. Prenez une femme magnifiquement belle, mariée à un homme que sa carrière militaire éloigne de son foyer, campez-la en pleine Beauce avec sa petite fille, ajoutez un médecin de campagne bedonnant et très dévoué qui mène une vie très rangée, faites en sorte que la magnifique inconnue jette son dévolu sur lui, secouez le tout, ajoutez des mensonges, de la manipulation, un soupçon d’incrédulité et vous obtiendrez un polar totalement addictif surtout si la narration mêle présent, passé et futur. Quant à la plume de Patricia Delahaie, elle est fluide et efficace. En effet, bien que l’énigme soit somme toute assez classique, que l’issue soit connue dès les premières pages, la construction narrative dévoilant au gré des chapitres la psychologie des personnages, immergeant le lecteur dans le processus machiavélique pensé par La faussaire nous incite à tourner les pages. J’ai lu La faussaire (dans le cadre d'un Prix des Lectrices) d’une traite avec l’envie de ne pas la lâcher avant la dernière page tournée. C’est donc conquise que j’ai refermé ce polar.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gruz Posté le 24 Mars 2022
    Pas de grand suspense, vous connaissez dès le début le fin mot de l’histoire. Ou du moins son principal effet dramatique. Pas de rebondissements à foison, ce n’est pas le genre de la maison. Difficile de parler de polar, même dans sa définition la plus large, ce roman est davantage une chronique (noire) qui mêle les aspects humains, sociétaux et judiciaires. A ma droite, un médecin de campagne bien sous tous rapports, dévoué au serment d’Hippocrate. A ma gauche, La faussaire aux faux airs de Marilyn, avec toute la panoplie en kit. Au milieu, le drame. La rencontre de deux personnes que tout semble opposer. L’amour est aveugle, dit-on. Patricia Delahaie s’est librement inspirée d’un drame réel. « Le fait divers est un miroir grossissant de ce que nous sommes », fait-elle dire à l’un de ses protagonistes. Les gros traits sont donc vrais, mais la finesse du dessin tient à son talent de narratrice. Le but n’est donc pas de surprendre mais de comprendre. Pénétrer dans l’intimité de ces deux personnages, entendre leurs arguments vrais ou biaisés, embrasser leur cause et les conséquences le temps de quelques pages, appréhender ce qui peut pousser à l’acte ultime. Chercher l’humain derrière l’horreur d’un meurtre. Le trouver réellement ? C’est toute... Pas de grand suspense, vous connaissez dès le début le fin mot de l’histoire. Ou du moins son principal effet dramatique. Pas de rebondissements à foison, ce n’est pas le genre de la maison. Difficile de parler de polar, même dans sa définition la plus large, ce roman est davantage une chronique (noire) qui mêle les aspects humains, sociétaux et judiciaires. A ma droite, un médecin de campagne bien sous tous rapports, dévoué au serment d’Hippocrate. A ma gauche, La faussaire aux faux airs de Marilyn, avec toute la panoplie en kit. Au milieu, le drame. La rencontre de deux personnes que tout semble opposer. L’amour est aveugle, dit-on. Patricia Delahaie s’est librement inspirée d’un drame réel. « Le fait divers est un miroir grossissant de ce que nous sommes », fait-elle dire à l’un de ses protagonistes. Les gros traits sont donc vrais, mais la finesse du dessin tient à son talent de narratrice. Le but n’est donc pas de surprendre mais de comprendre. Pénétrer dans l’intimité de ces deux personnages, entendre leurs arguments vrais ou biaisés, embrasser leur cause et les conséquences le temps de quelques pages, appréhender ce qui peut pousser à l’acte ultime. Chercher l’humain derrière l’horreur d’un meurtre. Le trouver réellement ? C’est toute la question. L’autrice décortique toute la psychologie de ces deux personnages, qui vont se révéler bien différents de l’image lisse qu’ils peuvent donner en public. Des aspérités, entre grandes faiblesses et cruelles manipulations, que le roman va exhiber durant 350 pages. On comprend vite combien l’aveuglement et l’instrumentalisation vont faire leur office. On se demande, vu de l’extérieur, comment c’est possible. C’est là tout le sujet du livre, faire cerner l’impensable, faire entendre l’invraisemblable. Expliquer comment ce médecin peut tomber sous emprise. Le roman ne révolutionne rien, il est classique dans son approche. Ça ne l’empêche pas d’être bien mené, avec une écriture assez intemporelle. Ceux qui s’intéressent et s’interrogent sur les aspects psychologiques d’un tel drame auront de quoi s’étonner et réfléchir. Et puis, il y a l’aspect social, dans cette France de 1998 qui voit son équipe de foot Black-Blanc-Beur atteindre le toit du monde. Que l’on fête aussi dans ce coin perdu de la Beauce, même si on est un peu loin de tout. Le côté terroir peut également expliquer bien des réactions. Reste à parler de la chronique judiciaire, sans aucun doute le passage le plus intéressant du roman, où les personnalités se dévoilent, où les défauts et les faussetés sont mis à mal. Avant qu’une vraie fin ne soit proposée, alors que tout semblait avoir été dit. La faussaire est un roman noir qui développe un de ces faits divers qu’on trouve dans les rubriques des journaux. Mais au-delà des faits, la chronique de Patricia Delahaie creuse les personnalités et les rouages qui peuvent mettre des mots sur l’innommable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LudivineBon Posté le 23 Mars 2022
    Paul est un médecin reconnu et respecté. Paul est marié, il a des enfants et possède tout ou presque. Paul va rencontrer Camille et Paul va tout perdre. Par aveuglement, par naïveté, par amour ? On ne sait plus vraiment à l’issue de la lecture de ce roman extrêmement prenant de Patricia Delahaie. On est plongé rapidement dans un triangle amoureux entre Camille, son mari et Paul, le gentil médecin là au bon endroit et au bon moment. Paul va aimer plus que de raison cette femme qui ressemble tellement à Marylin dont il est un inconditionnel. Il va y mettre tout son cœur, perdre ses proches, sa famille et se perdre lui-même dans cet amour qu’il croit réciproque, mais qui s'avère bien plus complexe. La manipulation est permanente dans ce roman, on la perçoit, elle nous saute aux yeux, mais la force de l’intrigue, c’est l’aveuglement de cet homme qui va commettre l’irréparable par amour. On suit l’avant, le pendant et l’après drame, jusqu’au procès. Ce drame qui se joue, jusqu’au geste de trop. Paul n’en sortira pas indemne, mais il ne sera pas le seul. Camille bien sûr va se révéler, mais surtout le lecteur passera par beaucoup... Paul est un médecin reconnu et respecté. Paul est marié, il a des enfants et possède tout ou presque. Paul va rencontrer Camille et Paul va tout perdre. Par aveuglement, par naïveté, par amour ? On ne sait plus vraiment à l’issue de la lecture de ce roman extrêmement prenant de Patricia Delahaie. On est plongé rapidement dans un triangle amoureux entre Camille, son mari et Paul, le gentil médecin là au bon endroit et au bon moment. Paul va aimer plus que de raison cette femme qui ressemble tellement à Marylin dont il est un inconditionnel. Il va y mettre tout son cœur, perdre ses proches, sa famille et se perdre lui-même dans cet amour qu’il croit réciproque, mais qui s'avère bien plus complexe. La manipulation est permanente dans ce roman, on la perçoit, elle nous saute aux yeux, mais la force de l’intrigue, c’est l’aveuglement de cet homme qui va commettre l’irréparable par amour. On suit l’avant, le pendant et l’après drame, jusqu’au procès. Ce drame qui se joue, jusqu’au geste de trop. Paul n’en sortira pas indemne, mais il ne sera pas le seul. Camille bien sûr va se révéler, mais surtout le lecteur passera par beaucoup d’émotions ! Comment ne peut-il pas voir ? Paul sera bien le seul et c’est ce qui rend cette histoire si passionnante de bout en bout. Un très bon roman psychologique autour des faiblesses des uns et les forces (de persuasion) des autres. C’est prenant jusqu’à la dernière page. A lire rapidement.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !