Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749102931
Façonnage normé : BROCHE

La Ferme des corps

,

Patricia CORNWELL (Préface)
Date de parution : 07/10/2004

Professeur d'anthropologie devenu médecin-légiste, sous la pression des circonstances, le docteur Bill Bass a créé, il y a vingt ans, à Knoxville dans le Tennessee, un centre très spécial où des cadavres exposés en plein air peuvent subir, de façon naturelle, l'évolution fatale de toute chair. Le but essentiel est...

Professeur d'anthropologie devenu médecin-légiste, sous la pression des circonstances, le docteur Bill Bass a créé, il y a vingt ans, à Knoxville dans le Tennessee, un centre très spécial où des cadavres exposés en plein air peuvent subir, de façon naturelle, l'évolution fatale de toute chair. Le but essentiel est de déterminer avec exactitude, en étudiant les stades successifs de cette évolution, combien de temps s'est écoulé depuis le jour, voire l'heure du décès.

Ainsi est née La Ferme des corps, et la documentation macabre accumulée, depuis son ouverture, par le docteur Bill Bass et son équipe, a déjà résolu plus d'une affaire criminelle, démoli plus d'un alibi qui paraissait en béton, confondu plus d'un coupable, libéré plus d'un innocent.

Patricia Cornwell, grande prêtresse du "suspense", s'est inspirée de La Ferme des corps pour écrire un de ses thrillers qui porte d'ailleurs ce titre, dans sa version originale.

Mais en lisant les mémoires du docteur Bass, les amateurs de 'polars' devront reconnaître, une fois encore, que bien souvent, la réalité crue, sans le moindre artifice, dépasse, de cent coudées, la fiction la mieux construite.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749102931
Façonnage normé : BROCHE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Catwowo Posté le 23 Septembre 2019
    Ce livre est une véritable perle. Scientifiquement fascinant et rempli d’anecdotes aussi sombres que drôles, il faut l’ouvrir sans a priori. L’écriture du Dr. Bill Bass est un régal, ses propos sont vulgarisés et donc particulièrement accessibles. Mais ce qui m’a le plus marquée, c’est cette façon dont le cadavre est traité et (re)considéré : à la fois comme une banque de données pure et simple, mais aussi comme un corps qui fut et qu’il faut donc respecter. Le respect. C’est le maître mot ! Je peux dire que je me suis prise de passion pour l’entomologie médico-légale grâce à cette lecture et ces vers et asticots en tout genre qui me rebutaient tant, je les considère désormais comme des créatures fascinantes. Vous ne supposez pas même tout ce qu’il est possible d’apprendre en étudiant des restes humains. Aucune curiosité morbide déplacée, juste un regard nouveau à porter sur ce qui nous entoure et fait bien partie de la vie.
  • LePamplemousse Posté le 21 Juillet 2013
    Ce récit est celui d'un homme bien étrange, il vit au milieu des cadavres, il leur fait subir des choses abominables, mais pourtant ce n'est pas un tueur, ni même un pervers. Bill Bass est en effet le créateur de la ferme des corps, un endroit réel , situé aux Etats-Unis, où des personnes font don de leur corps à la science dans le but de faire avancer la recherche médico-légale. Si vous aimez les romans de Patricia Cornwell ou les séries comme Bones, alors vous retrouverez l'ambiance de ce lieu où des têtes sont enterrées et laissées à pourrir, où des corps sont pendus à des arbres, où des morceaux de corps sont dévorés par des bestioles...ici, la décomposition règne en maître. Bill Bass, par son témoignage, nous explique de façon simple et claire comment un corps se décompose et comment les scientifiques parviennent à établir les causes de la mort d'une personne et ce qu'on lui a fait subir. Le travail de cet homme a permis à des centaines de policiers et d'experts scientifiques d'être formés. Mais ce récit n'a pas pour but de choquer, c'est avant tout le résultat du travail d'un homme passionné. Faire subir des horreurs à des corps... Ce récit est celui d'un homme bien étrange, il vit au milieu des cadavres, il leur fait subir des choses abominables, mais pourtant ce n'est pas un tueur, ni même un pervers. Bill Bass est en effet le créateur de la ferme des corps, un endroit réel , situé aux Etats-Unis, où des personnes font don de leur corps à la science dans le but de faire avancer la recherche médico-légale. Si vous aimez les romans de Patricia Cornwell ou les séries comme Bones, alors vous retrouverez l'ambiance de ce lieu où des têtes sont enterrées et laissées à pourrir, où des corps sont pendus à des arbres, où des morceaux de corps sont dévorés par des bestioles...ici, la décomposition règne en maître. Bill Bass, par son témoignage, nous explique de façon simple et claire comment un corps se décompose et comment les scientifiques parviennent à établir les causes de la mort d'une personne et ce qu'on lui a fait subir. Le travail de cet homme a permis à des centaines de policiers et d'experts scientifiques d'être formés. Mais ce récit n'a pas pour but de choquer, c'est avant tout le résultat du travail d'un homme passionné. Faire subir des horreurs à des corps est un moyen de pouvoir plus tard élucider de vrais crimes, d'arrêter des tueurs et de rendre un peu de sérénité à des familles affligées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rubisblue Posté le 23 Février 2013
    Ce n'est pas le type de livre que l'on "aime" fondamentalement, mais pour le thème il est très bien rédigé et documenté. Il s'agit ici d'un témoignage dédié aux victimes et à leurs familles. A travers la présentation de différents cas, l'auteur nous explique comment la ferme des corps a pu être créée, comment elle a fait polémique lors de ses débuts et comment les études qui y ont lieu ont permis de résoudre certains crimes et faire que justice soit rendue. Il y a beaucoup de pudeur dans ce livre, et une vraie passion aussi. Ce n'est pas un thriller, ce n'est pas non plus un document de médecine légiste, c'est simplement un aperçu de ce quoi les scientifiques spécialisés dans l'étude des cadavres font face. Une plongée au sein d'un métier complexe et intéressant avec un auteur très empathique.
  • belette2911 Posté le 11 Mars 2012
    A lire si vous vous intéressez à tout ce qui traite de médecine légale. On est loin des « Experts » et du gars qui cumule toutes les fonctions. Ici, les anthropologues ont commencé petit à petit leur métier, à faire des recherches, à bâtir la « ferme des corps » et à examiner dans des conditions pas toujours agréable la dégradation des corps. Le livre commence avec le docteur Bill Bass qui nous parle de sa carrière avant de créer la ferme, nous donnant moult anecdotes sur des affaires criminelles. Ensuite, on assiste à la création proprement dite de la ferme, leurs expériences et des affaires criminelles qu’ils ont résolues grâce à toute une équipe de chercheurs et d’étudiants. Vous serez incollable sur les fluides qui s’écoulent des corps, de ceux qui ont passé du temps dans l’eau, sur les asticots, les mouches à viande... Un livre à découvrir si le sujet vous passionne.
  • leolechat Posté le 7 Juillet 2011
    Un document très éclairant, passionnant et riche en anecdotes qui ravira tous ceux qui s'intéressent à l'anthropologie, la médecine légale et aux aspects les plus techniques des enquêtes de police. Le docteur Bill Bass est un précurseur, unique en son genre. Pour ses recherches, il s'appuiera dans un premier temps sur un traité de médecine légale chinoise ("hsi Duan Yu" ou "Le lessivage des erreurs") rédigé en 1247 par un chercheur chinois, Sung Tz'u, découvrant avec effarement que rien de plus complet n'avait été publié sur le sujet depuis lors ! Passionné par le sujet, il décide de mettre au point des méthodes d'examens post mortem et au début des années 1980 il crée ce qui sera en quelque sorte son "petit arpent de la mort" ! Grâce à son opiniâtreté et ses découvertes, bon nombre d'enquêtes furent élucidées alors qu'elles auraient dues finir aux affaires non résolues ! L'auteur nous explique par exemple que de nombreux meurtriers utilisent de la chaux vive sur les cadavres pour en accélérer la décomposition, ce qui est un erreur car si la chaux atténue les odeurs, elle ralentit la désagrégation ! De même, on apprend que les cadavres des personnes obèses se transforment en squelettes beaucoup plus... Un document très éclairant, passionnant et riche en anecdotes qui ravira tous ceux qui s'intéressent à l'anthropologie, la médecine légale et aux aspects les plus techniques des enquêtes de police. Le docteur Bill Bass est un précurseur, unique en son genre. Pour ses recherches, il s'appuiera dans un premier temps sur un traité de médecine légale chinoise ("hsi Duan Yu" ou "Le lessivage des erreurs") rédigé en 1247 par un chercheur chinois, Sung Tz'u, découvrant avec effarement que rien de plus complet n'avait été publié sur le sujet depuis lors ! Passionné par le sujet, il décide de mettre au point des méthodes d'examens post mortem et au début des années 1980 il crée ce qui sera en quelque sorte son "petit arpent de la mort" ! Grâce à son opiniâtreté et ses découvertes, bon nombre d'enquêtes furent élucidées alors qu'elles auraient dues finir aux affaires non résolues ! L'auteur nous explique par exemple que de nombreux meurtriers utilisent de la chaux vive sur les cadavres pour en accélérer la décomposition, ce qui est un erreur car si la chaux atténue les odeurs, elle ralentit la désagrégation ! De même, on apprend que les cadavres des personnes obèses se transforment en squelettes beaucoup plus rapidement car leur chair peut nourrir des quantités énormes d'asticots. Savez-vous ce qu'est un "baladeur" dans le jargon de la médecine légale ? Tout simplement un corps en décomposition que l'on a repêché dans l'eau ! Ce document intéressera très certainement tous ceux qui apprécient les polars tournant autour du thème de la médecine légale, qui découvriront que la réalité dépasse parfois de loin la fiction grâce à ce petit livre très détaillé simple et à la portée de tous !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !