Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221140734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 1 x 215 mm

La Fiancée - Livre 1

Madeleine NASALIK (Traducteur)
Collection : Collection R
Date de parution : 11/06/2020
Elle a l’étoffe d’une reine. Il est jeune, séduisant et fraîchement couronné. Leur mariage semble une évidence… mais l’est-il vraiment ?

Hollis Brite a grandi à la cour de Coroa, rêvant – sans trop y croire – d’attirer l’oeil du jeune et beau roi Jameson, connu pour ses multiples conquêtes. Un jour, pourtant, c’est elle qui lui fait tourner la tête…
Mais, alors que Jameson est sur le point d’annoncer leurs noces...

Hollis Brite a grandi à la cour de Coroa, rêvant – sans trop y croire – d’attirer l’oeil du jeune et beau roi Jameson, connu pour ses multiples conquêtes. Un jour, pourtant, c’est elle qui lui fait tourner la tête…
Mais, alors que Jameson est sur le point d’annoncer leurs noces prochaines, l’arrivée d’un jeune noble en provenance d’un royaume voisin va changer la donne : attentionné et perspicace, il semble comprendre Hollis mieux que quiconque auparavant.
L’avenir radieux promis à la jeune fille devient soudain beaucoup plus incertain : renoncera-t-elle à un destin royal, quitte à se couper de ce qu’elle a toujours connu ?
La nouvelle et éblouissante romance royale de Kiera Cass, auteure de la série best-seller La Sélection.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221140734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lululetmebooks Posté le 2 Avril 2021
    Personnellement j'ai plutôt apprécié. Je ne l'ai pas trouvé extraordinaire, dans le sens où j'ai trouvé la Sélection meilleure, mais ce n'était pas pour autant une déceeption. Le personnage d'Hollis est très différent et en même temps similaire à America sur certains points. J'aime beaucoup son originalité, ses qualités, et ses défauts, que je trouve parfois trop minimes dans certains tomes. Bon après c'est Kiera Cass, donc je pense que mon avis est biaisé car j'adore cette auteure :) J'ai avance dans l'histoire avec curiosité, en me demandant ce qu'il pouvait bien se passer au fur et a mesure. Et bien j'ai été prise au dépourvu ! Je n'ai pas encore d'avis précis sur l'événement "déclencheur" qui clos le roman, je suis assez mitigée (j'ai été un peu déçue, et triste, et en même temps véritablement surprise, puisque cela apporte une certaine profondeur à la suite et aux personnages). Dans tous les cas j'ai hâte de les retrouver ! L'univers créé, bien que ayant certains points communs avec La Sélection reste très différent, et j'ai vraiment hâte d'approfondir tout ça dans le second tome. En résumé, aux fans de la Sélection, celui-ci devrait vous plaire aussi ! C'est dans un tout autre sens,... Personnellement j'ai plutôt apprécié. Je ne l'ai pas trouvé extraordinaire, dans le sens où j'ai trouvé la Sélection meilleure, mais ce n'était pas pour autant une déceeption. Le personnage d'Hollis est très différent et en même temps similaire à America sur certains points. J'aime beaucoup son originalité, ses qualités, et ses défauts, que je trouve parfois trop minimes dans certains tomes. Bon après c'est Kiera Cass, donc je pense que mon avis est biaisé car j'adore cette auteure :) J'ai avance dans l'histoire avec curiosité, en me demandant ce qu'il pouvait bien se passer au fur et a mesure. Et bien j'ai été prise au dépourvu ! Je n'ai pas encore d'avis précis sur l'événement "déclencheur" qui clos le roman, je suis assez mitigée (j'ai été un peu déçue, et triste, et en même temps véritablement surprise, puisque cela apporte une certaine profondeur à la suite et aux personnages). Dans tous les cas j'ai hâte de les retrouver ! L'univers créé, bien que ayant certains points communs avec La Sélection reste très différent, et j'ai vraiment hâte d'approfondir tout ça dans le second tome. En résumé, aux fans de la Sélection, celui-ci devrait vous plaire aussi ! C'est dans un tout autre sens, différent de celui d'America, que nous abordons ce roman, et cela m'a fais l'apprécier d'autant plus, bien qu'à mes yeux La Sélection restera The First One for me !
    Lire la suite
    En lire moins
  • latornadedespages Posté le 12 Mars 2021
    Ce fut une bonne lecture. Alors, oui, ce roman n'est pas à la hauteur de La sélection mais il n'en reste pas moins un bon livre, fluide, léger et rapide à lire. J'ai bien aimé Hollis, l'histoire est sympathique et comme un tome 2 devrait voir le jour j'ai hâte de découvrir plus amplement le royaume de Isolte et les aventures qui attendent notre personne principal. J'ai passé un bon moment !
  • MadameRatou Posté le 6 Décembre 2020
    Vous ne le savez peut-être pas mais j’ai beaucoup aimé la saga La Sélection (vous pouvez retrouver mes chroniques en cliquant sur ce lien). Quand j’ai appris que l’autrice avait écrit une autre histoire et qu’elle allait être publiée en France, je n’ai pas hésité bien longtemps : il me la fallait absolument. Pourtant, au lieu de me jeter immédiatement dessus, j’ai attendu que les premiers retours de chroniqueuses/chroniqueurs soient partagés sur la toile. Et là, l’incompréhension : un, deux, dix posts mitigés voire négatifs ! Je l’avoue, j’ai commencé à prendre peur. Mais je voulais absolument me faire mon propre avis sur la chose. J’ai donc acheté cet ouvrage, pleine d’espoirs, et malheureusement, mon enthousiasme est retombé comme un soufflé en l’espace de quelques chapitres. Dans cette histoire nous faisons la connaissance de Hollis Brite, une noble de la cour de Corie qui a en sa possession ce que d’autres femmes rêvent d’avoir. Elle porte des robes splendides, se pare de beaux bijoux, a une camériste à son service.. Mais, plus que tout, elle a réussi à attirer l’attention de Jameson Barclay, le souverain du royaume, alors qu’il est réputé pour enchaîner les conquêtes. Cette fois-ci, pourtant, il pourrait bien... Vous ne le savez peut-être pas mais j’ai beaucoup aimé la saga La Sélection (vous pouvez retrouver mes chroniques en cliquant sur ce lien). Quand j’ai appris que l’autrice avait écrit une autre histoire et qu’elle allait être publiée en France, je n’ai pas hésité bien longtemps : il me la fallait absolument. Pourtant, au lieu de me jeter immédiatement dessus, j’ai attendu que les premiers retours de chroniqueuses/chroniqueurs soient partagés sur la toile. Et là, l’incompréhension : un, deux, dix posts mitigés voire négatifs ! Je l’avoue, j’ai commencé à prendre peur. Mais je voulais absolument me faire mon propre avis sur la chose. J’ai donc acheté cet ouvrage, pleine d’espoirs, et malheureusement, mon enthousiasme est retombé comme un soufflé en l’espace de quelques chapitres. Dans cette histoire nous faisons la connaissance de Hollis Brite, une noble de la cour de Corie qui a en sa possession ce que d’autres femmes rêvent d’avoir. Elle porte des robes splendides, se pare de beaux bijoux, a une camériste à son service.. Mais, plus que tout, elle a réussi à attirer l’attention de Jameson Barclay, le souverain du royaume, alors qu’il est réputé pour enchaîner les conquêtes. Cette fois-ci, pourtant, il pourrait bien être sérieux. Après tout il la dévore des yeux, lui offre des cadeaux, la complimente à chaque fois qu’il la voit, rit en sa compagnie et la traite comme si elle était déjà sienne. Hollis est perplexe et pense surtout au moment où il se lassera de son joli minois. En attendant, c’est une chance inespérée : le jeune homme lui plaît depuis longtemps et elle veut la couronne. Alors, pourquoi ne pas tenter le coup et se laisser porter par le courant ? Les jours passent et le destin de notre héroïne prend une autre direction. Elle passe d’anonyme à fiancée du roi et (potentielle) future reine. Tout semble aller pour le mieux et elle nage dans le bonheur.. jusqu’au jour où une famille venant d’une contrée voisine vient demander asile. Là, son regard croisera celui du fils aîné et ses convictions s’en retrouveront ébranlées. Parlons des personnages, et plus précisément de l’héroïne. Hollis, de son petit nom, m’a clairement déçue. Au début elle était sympathique et drôle mais rapidement, son comportement a évolué (pas en bien). Maintenant j’ai mille reproches à lui faire et autant de défauts à lui balancer au visage : elle devient superficielle, égocentrique, volage, frivole, lunatique, capricieuse, agaçante, condescendante envers les étrangers. Aussi, je trouvais sa naïveté touchante seulement, rien ne change vraiment. Au bout d’un moment, c’est lourd pour le lecteur et j’ai fini par me dire qu’elle était juste immature et cruche. Il lui arrive d’avoir des réactions de gamine et je ne compte plus le nombre de fois où ses agissements m’ont semblé incompréhensibles, voire stupides. En fait, elle n’a aucune personnalité et passe son temps à papillonner entre deux hommes. Seul point positif : dans un monde où on ne lui demande pas son avis, dans un monde où son unique rôle est d’être jolie, elle remet certaines choses en question et veut suivre son cœur. Passons à son altesse le grand Jameson. Alors lui, ça va être rapide : on sait qu’il veut une belle femme à ses côtés, que Hollis remplit ce critère, que ses conseillers ne veulent pas d’elle sur le trône, qu’il se moque de leur opinion, et c’est tout. Silas, quant à lui, n’est pas mieux. Un réfugié politique aux yeux couleur océan qui s’est pris de passion pour l’art de la forge et qui, malgré le rôle qu’il a dans l’histoire, est complètement effacé. À mon humble sens, les protagonistes les plus intéressants — les seuls, d’ailleurs — sont au nombre de trois. Je pense à Valentina, Etan et Delia Grace. D’ailleurs, quand je lis certains commentaires, je vois que cette dernière est beaucoup détestée. Quand on découvre ce qu’elle a en tête, on réalise qu’elle n’a rien d’une amie. Elle manipule, veut gravir les échelons et profite des autres. Pourtant, je l’ai beaucoup aimée. Elle n’a pas été épargnée par la vie et veut saisir l’occasion de s’élever, de se faire enfin respecter. Vous la trouvez antipathique et sournoise, je la trouve intelligente et rusée. L’histoire a de bonnes bases, c’est indéniable, et le potentiel est bien présent. Malheureusement, l’ensemble est sous exploité. On ressent le manque de détails, de descriptions, et plus le temps passe, plus c’est frustrant. J’ai l’impression que l’aspect qui a été le plus travaillé est la politique, mais d’un autre côté, ça reste survolé et nous n’apprenons rien sur les deux royaumes. Pour ce qui est de la « romance » (les guillemets ne sont pas là pour faire joli), je n’ai qu’une chose à dire : quoi ??? Sur une page Hollis est amoureuse de son roi, sur la page d’après elle est tellement fascinée par une paire d’yeux bleus qui la fixent intensément qu’elle en oublie le premier pour se rabattre sur le second. Zéro passion, zéro crédibilité, zéro subtilité. Je veux bien croire au coup de foudre, mais là c’est un autre niveau. On en est à un point où les personnages ne se connaissent pas et décident de se marier après s’être parlé deux ou trois fois au détour d’un couloir. Sérieusement. Comment ne pas lever les yeux au ciel dans ces conditions ? J’ai trouvé ce livre addictif et d’un autre côté, cruellement plat. Il ne se passe pas grand-chose et certains éléments manquent de logique/sont survolés. Je ne parle même pas de la plume, qui ne ressemble pas à celle que j’ai pu découvrir dans La Sélection (même si elle reste fluide et entraînante). L’héroïne, finalement, est inintéressante. Heureusement, cette lecture n’est pas totalement mauvaise. La preuve, je pense me procurer le deuxième tome.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fanatiquelivre Posté le 17 Novembre 2020
    Les couvertures des romans de Kiera Cass sont toujours réussies. La nouvelle héroïne de l'auteur doit épouser le roi Jameson, un peu naïve, son personnage prend un peu d'ampleur quand elle rencontre un noble dont elle tombe amoureuse. Un premier tome assez réussi, même si l'histoire est entendue, on s'attache aux personnages et les derniers rebondissements font que le lecteur ou le plus souvent lectrice attend la suite.
  • liliaza Posté le 16 Novembre 2020
    Je remercie les éditions Robert Laffont et le site Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman. Ce qui m’a d’abord attirée vers ce livre c’est son auteur. J’ai lu toute la saga La sélection (sauf le dernier tome) que j’avais beaucoup aimée. C’est le genre de lecture que l’on dévore sans réfléchir. Comme un bon film romantique qui nous laisse de bonne humeur. C’est ce qu’on pourrait croire mais, au-delà de l’histoire d’amour, se cache un destin plus tragique. Le début du roman est un peu long. On se dit : "mouais, la sélection bis quoi". Mais vers le milieu du roman, tout s’accélère pour nous amener à une fin que j’ai beaucoup appréciée et qui me donne envie de lire la suite, malheureusement pas encore sortie au moment où j’écris cet article. Nous avons tout le cliché habituel des personnages mais il y a cette petite chose qui fait qu’il ne faut présumer de rien. Silas fait partie de mon top ten des "hommes amoureux" dans un roman. L’histoire d’amour est trop courte à mon goût. Après il ne faut pas oublier que l’auteure nous raconte ici "un coup de foudre". Une de mes déceptions est Delia. Au début je la trouvais... Je remercie les éditions Robert Laffont et le site Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman. Ce qui m’a d’abord attirée vers ce livre c’est son auteur. J’ai lu toute la saga La sélection (sauf le dernier tome) que j’avais beaucoup aimée. C’est le genre de lecture que l’on dévore sans réfléchir. Comme un bon film romantique qui nous laisse de bonne humeur. C’est ce qu’on pourrait croire mais, au-delà de l’histoire d’amour, se cache un destin plus tragique. Le début du roman est un peu long. On se dit : "mouais, la sélection bis quoi". Mais vers le milieu du roman, tout s’accélère pour nous amener à une fin que j’ai beaucoup appréciée et qui me donne envie de lire la suite, malheureusement pas encore sortie au moment où j’écris cet article. Nous avons tout le cliché habituel des personnages mais il y a cette petite chose qui fait qu’il ne faut présumer de rien. Silas fait partie de mon top ten des "hommes amoureux" dans un roman. L’histoire d’amour est trop courte à mon goût. Après il ne faut pas oublier que l’auteure nous raconte ici "un coup de foudre". Une de mes déceptions est Delia. Au début je la trouvais intéressante mais très vite elle est devenue ennuyeuse, prévisible et méchante. Celui dont je ne sais quoi penser c’est le prince Jameson. C’est une énigme. Est-il bon ou mauvais? L’aime-t-il vraiment? Bref, tant de questions qui j’espère trouveront leur réponse dans le tome 2. L’évolution du personnage d’Hollis est très bien menée. De potiche elle passe à femme forte. Au début elle était un peu ennuyeuse car vraiment écervelée. Heureusement que cela évolue.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !