En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Fille au 22

        Cherche midi
        EAN : 9782749150505
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 140 x 220 mm
        La Fille au 22

        Collection : Thriller
        Date de parution : 26/05/2016
        La dérive d’une femme qui se mue en une tueuse en série.

        Léa s’ennuie. Son existence terne ne lui apporte ni bonheur, ni désir. Mariée trop jeune, elle s’étiole dans une vie de couple médiocre. Sa seule évasion, cette fille de mafieux la trouve dans la lecture. Une vraie boulimie. Un livre en entraîne un autre. Puis survient une rencontre. C’est le déclic qui la fait basculer. Léa se transforme physiquement et moralement. Elle commence à tuer…

        EAN : 9782749150505
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 140 x 220 mm
        Cherche midi
        16.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Ally Posté le 24 Décembre 2016
          Un roman qui se lit très bien et très vite ! Le personnage de Léa se révèle bien mystérieux. On peut avoir bien du mal à s'identifier à elle, et heureusement. Cependant, en tant que femme, on peut trouver juste quelques unes de ses remarques , notamment sur la gent masculine. Bref, le roman souffle un peu le chaud et le froid. Léa est notre nous intérieur mais dans l'excès total. Son métier, sa manie du rangement, de l'organisation, de la propreté, ses rapports avec ses parents, puis avec sa fille.... Sans parler de ses liaisons. Elle a besoin d'être aimée mais n'y arrive pas. Au lieu de se remettre en question, elle préfère tuer. D'ailleurs, dans le roman, il y a une vraie fascination pour le meurtre. Cela peut vite devenir dérangeant, surtout vers la fin... Je pense que l'auteure, aussi, tombe dans l'excès. Peut-être est-ce l'effet Léa ? J'ai apprécié l'écriture franche, limite rentre-dedans et parfois, j'ai souri devant cette Léa qui dit les choses telles qu'elle les pense. Un roman qui sort vraiment des sentiers battus et qui donne envie de découvrir les autres livres de la romancière.
        • delphlabibliovore Posté le 14 Octobre 2016
          « La fille au 22 » d’Anna-Véronique El Baze est un livre court mais intense. Léa vit un divorce et un drame familial à sa façon. Grande lectrice de polars dont elle est une spécialiste dans une librairie, Léa s’inspire peu à peu de certains de ces romans qu’elle vend avec brio. Sinon, c’est une femme effacée qui va réserver quelques surprises. Tout d’abord, j’ai trouvé Léa assez sympathique d’autant plus que c’est une lectrice de classiques du polar comme moi. D’ailleurs les quelques références que l’auteure glisse au fil des pages ne peuvent que ravir les amateurs du genre. Mais peu à peu je découvre une autre personnalité effrayante sous les traits de la timide jeune femme. L’intrigue montre l’évolution de Léa qui sait être douce et brutalement cruelle selon ses souffrances. La plume de l’auteure offre d’intenses moments de lecture. El Baze est très littéraire sans nous lasser. Le style est incisif et froid en adéquation avec la personnalité de l’héroïne. « Le journaliste se gratte le crâne. Visiblement, une tournée d’implants capillaires ne serait pas un luxe. » « La fille au 22 » apparaît comme l’autopsie d’une meurtrière dont on suit les métamorphoses. Les spécialistes du roman noir pourront avec... « La fille au 22 » d’Anna-Véronique El Baze est un livre court mais intense. Léa vit un divorce et un drame familial à sa façon. Grande lectrice de polars dont elle est une spécialiste dans une librairie, Léa s’inspire peu à peu de certains de ces romans qu’elle vend avec brio. Sinon, c’est une femme effacée qui va réserver quelques surprises. Tout d’abord, j’ai trouvé Léa assez sympathique d’autant plus que c’est une lectrice de classiques du polar comme moi. D’ailleurs les quelques références que l’auteure glisse au fil des pages ne peuvent que ravir les amateurs du genre. Mais peu à peu je découvre une autre personnalité effrayante sous les traits de la timide jeune femme. L’intrigue montre l’évolution de Léa qui sait être douce et brutalement cruelle selon ses souffrances. La plume de l’auteure offre d’intenses moments de lecture. El Baze est très littéraire sans nous lasser. Le style est incisif et froid en adéquation avec la personnalité de l’héroïne. « Le journaliste se gratte le crâne. Visiblement, une tournée d’implants capillaires ne serait pas un luxe. » « La fille au 22 » apparaît comme l’autopsie d’une meurtrière dont on suit les métamorphoses. Les spécialistes du roman noir pourront avec plaisir détecter certaines étapes de la transformation de la tueuse. Il émane une certaine tristesse dans quelques paragraphes rendant le livre grave et terriblement vrai. L’auteure parvient ponctuellement à montrer le cynisme de l’homme envers les femmes. « Un peu jeune, peut-être. Mieux vaut trop jeune que l’inverse, songe-t-il, pragmatique. La fermeté de la peau compense l’inexpérience. L’inverse, il ne sait pas. Il l’emmènera juste prendre un verre, éreinté par le manque de sommeil et le lever matinal. » Je déplorerais, malgré la bonne impression générale, une fin moins convaincante que l’ensemble du roman aurait pu le laisser penser. Mais là est le choix de l’auteure qui signe ici plus qu’un simple thriller, une fable sur la misère du monde actuel! Et à l’instar d’une autre « fille » qui cartonne au cinéma en ce moment, je verrais bien « La fille au 22 » adapté à l’écran tant le personnage féminin est fort et original.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Promenonsnousdansleslivres Posté le 27 Août 2016
          D'une écriture dense et limpide Anna-Véronique El Baze nous entraîne dans la vie de Léa, au début on y découvre une femme fragile à qui la vie n'a pas fait de cadeau et au fur et à mesure que les pages se tournent Léa fait peau neuve, on découvre une femme épanouie et déterminée à prendre sa revanche et à rattraper le temps perdu. Armée de son pistolet calibre 22 que son père lui a laissé nous la suivons dans son itinéraire fou, l'itinéraire d'une meurtrière en série. La fille au 22 est un thriller haletant qui se dévore en quelques heures, je ne peux que vous le recommander.
        • tribulationsdunevie Posté le 6 Juin 2016
          Je tiens à remercier Eric Poupet et Cherche midi pour cette découverte détonante. Sans cela je ne me serais surement jamais penché sur ce roman chez mon libraire. #8203;Je dois avouer ne pas avoir accroché dès le début avec ce roman, la narration m'a dérangé au début sans que je puisse en expliquer la cause. Il m'a fallu plusieurs courts chapitres avant que mon intérêt commence à être titillé et que je me pose beaucoup de questions sur l'intrigue et son héroïne: Léa. #8203;Car le centre de tout ici, comme le titre l'indique, est bel et bien Léa. Et quel personnage l'auteure a travaillé pour ce roman !! Du grand travail psychologique passionnant à découvrir au fil des pages. On suit son évolue, sa déchéance: la naissance d'une folie sans nom. #8203;Au final, il me devenait difficile de poser cette lecture tant je souhaitais savoir le but de tout cela, quel en serait le dénouement. Chapeau à l'auteure qui a su faire chavirer ma première impression; et tant mieux !! #8203;C'est donc sur une impression d'une excellente surprise que je conclue mon avis sur "La fille au 22", vous conseillant sa courte lecture à l'addiction progressive.
        • Livresque78 Posté le 27 Mai 2016
          Ce roman est un court thriller, court mais intense. Une histoire sombre, une femme, Léa, ses difficultés à voir les belles choses de la vie. Il faut dire que son mari est loin de l'avoir rendu heureuse et qu'en plus il s'est tiré avec une autre... Son évasion à Léa, c'est les polars, elle les dévore, son père était un mafieux, alors les flingues elles les a déjà manipulé, la prison, elle ne connait pas, mais elle ne semble pas en avoir peur... L'auteure parvient à nous plonger dans la psyché de Léa, cette envie de rien, ce non plaisir. On ne l'envie pas la vie de cette femme c'est sûr! Ce livre est comme une incursion dans la tête d'une meutrière, car c'est ce que va devenir Léa, un déclic, comme une réalité qui s'impose à elle et lui dicte où se trouve son bonheur, où atteindre la jouissance tant recherchée.

        Ils en parlent

        "Glaçant et intelligent."
        L'amour des livres
        "Superbe et vivant."
        Le Progrès
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com