Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694186
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm

La Fille au sourire de perles

Julie Groleau (traduit par)
Date de parution : 10/01/2019
Un témoignage nécessaire qui nous incite à regarder au-delà du statut de victime. Clemantine Wamariya livre une histoire poignante et inspirante qui révèle l’importance de chaque existence et la puissance du récit.
Rwanda, 1994. Clemantine a six ans lorsqu’elle doit fuir les massacres avec sa grande soeur Claire. Sans nouvelles de leur famille, déplacées de camps de réfugiés en camps de réfugiés, elles affrontent la faim, la soif, la misère et la cruauté pendant six ans avant d’arriver aux États-Unis.
À Chicago, Clemantine...
Rwanda, 1994. Clemantine a six ans lorsqu’elle doit fuir les massacres avec sa grande soeur Claire. Sans nouvelles de leur famille, déplacées de camps de réfugiés en camps de réfugiés, elles affrontent la faim, la soif, la misère et la cruauté pendant six ans avant d’arriver aux États-Unis.
À Chicago, Clemantine est recueillie par un couple aisé et découvre soudain une toute autre réalité. Projetée dans un véritable rêve américain, l’adolescente est pourtant plus perdue que jamais. Une question s’impose alors : comment se reconstruire et donner un sens à son histoire après avoir vécu l’enfer ?

Sincère, urgent et bouleversant, La Fille au sourire de perles examine la question de l’identité et de l’appartenance, des cicatrices laissées par un traumatisme, mais aussi du rapport à l’autre quand celui-ci ne voit en vous qu’une victime.
Un témoignage actuel et plus que jamais nécessaire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694186
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Elle a fui le génocide rwandais à 6 ans. Aujourd'hui installée dans la Solicon Valley, elle transmet son histoire dans un bestseller poignant."
Clementine Goldszal / ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MonPetitBookan Posté le 14 Novembre 2021
    Il s'agit d'un témoignage frappant, sans fioritures ni langue de bois, de Clemantine Wamariya sur son parcours de réfugiée à la suite du génocide qui a frappé son pays, le Rwanda, lorsqu'elle avait 6 ans. Contrainte de partir avec sa grande soeur Claire, de chez elles d'abord, puis de chez leur grand-mère, puis de pays en pays, de camps en camps, pour finalement arriver aux États-Unis, l'ouvrage raconte leur itinéraire et leurs année de survie. À grand renfort de flashback, l'autrice nous transporte dans son enfance et son passé, puis nous ramène dans sa vie actuelle. Au-delà de l'horreur de la guerre et de l'errance, elle aborde avec lucidité les thèmes forts de l'identité, de la reconstruction après l'exil, des liens qui perdurent ou non avec son pays d'origine, et de ceux qui se développent avec son pays d'accueil. Bouleversée, j'ai dû interrompre à deux reprises ma lecture, ce qui ne m'arrive quasi jamais. Clemantine est dure et directe dans son écriture, elle nous livre sans filtres ce qu'elle ressent et ce que le regard extérieur, notre regard, sur ce conflit, lui inspire. Et rien que pour ce que cela remue en nous, et pour toutes les choses que l'on apprend aussi... Il s'agit d'un témoignage frappant, sans fioritures ni langue de bois, de Clemantine Wamariya sur son parcours de réfugiée à la suite du génocide qui a frappé son pays, le Rwanda, lorsqu'elle avait 6 ans. Contrainte de partir avec sa grande soeur Claire, de chez elles d'abord, puis de chez leur grand-mère, puis de pays en pays, de camps en camps, pour finalement arriver aux États-Unis, l'ouvrage raconte leur itinéraire et leurs année de survie. À grand renfort de flashback, l'autrice nous transporte dans son enfance et son passé, puis nous ramène dans sa vie actuelle. Au-delà de l'horreur de la guerre et de l'errance, elle aborde avec lucidité les thèmes forts de l'identité, de la reconstruction après l'exil, des liens qui perdurent ou non avec son pays d'origine, et de ceux qui se développent avec son pays d'accueil. Bouleversée, j'ai dû interrompre à deux reprises ma lecture, ce qui ne m'arrive quasi jamais. Clemantine est dure et directe dans son écriture, elle nous livre sans filtres ce qu'elle ressent et ce que le regard extérieur, notre regard, sur ce conflit, lui inspire. Et rien que pour ce que cela remue en nous, et pour toutes les choses que l'on apprend aussi à travers ce récit, il faut absolument le lire. Cette plume sans concession m'a happée et je ressors vraiment grandie de cette lecture.           《La phrase à retenir》 Prendre soin des êtres aimés, dans mon monde, n'était pas fondé sur l'affection mais sur la peur de les perdre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 24 Octobre 2021
    Comment critiquer un tel livre , témoignage poignant , puissant et courageux , récit autobiographique qui examine les questions de l'identité , de l'appartenance, des profondes cicatrices laissées par de tels traumatismes ? Qui sommes - nous pour juger et critiquer ? . J'ai lu beaucoup de livres à propos des massacres au Rwanda, et même rencontré un écrivain Rwandais lors d'une conférence à ma médiathèque… Clemantine est une survivante qui avait 6 ans en 1994 , au pays des MILLE COLLINES lorsqu'elle doit fuir les massacres avec sa grande soeur Claire qui a 9 ans de plus qu'elle… Elle nous conte en alternant les chapitres la fuite à travers l'Afrique ——, entre présent et passé——- les déplacements de camps de réfugiés en camps de réfugiés où elles devront affronter lors de ce périple épuisant, la misère, la faim, la soif , la cruauté indicible et leur vie aux États - Unis où elles tenteront de se reconstruire . …. À Chicago, Clemantine est recueillie pr un couple aisé … une adaptation compliquée à sa nouvelle vie américaine . Ce récit autobiographique met en avant , aussi grâce à son écriture, l'ingéniosité et la spontanéité de ces deux filles de 6 et 15 ans... Comment critiquer un tel livre , témoignage poignant , puissant et courageux , récit autobiographique qui examine les questions de l'identité , de l'appartenance, des profondes cicatrices laissées par de tels traumatismes ? Qui sommes - nous pour juger et critiquer ? . J'ai lu beaucoup de livres à propos des massacres au Rwanda, et même rencontré un écrivain Rwandais lors d'une conférence à ma médiathèque… Clemantine est une survivante qui avait 6 ans en 1994 , au pays des MILLE COLLINES lorsqu'elle doit fuir les massacres avec sa grande soeur Claire qui a 9 ans de plus qu'elle… Elle nous conte en alternant les chapitres la fuite à travers l'Afrique ——, entre présent et passé——- les déplacements de camps de réfugiés en camps de réfugiés où elles devront affronter lors de ce périple épuisant, la misère, la faim, la soif , la cruauté indicible et leur vie aux États - Unis où elles tenteront de se reconstruire . …. À Chicago, Clemantine est recueillie pr un couple aisé … une adaptation compliquée à sa nouvelle vie américaine . Ce récit autobiographique met en avant , aussi grâce à son écriture, l'ingéniosité et la spontanéité de ces deux filles de 6 et 15 ans , leur attachement viscéral , la complicité fusionnelle qui leur permet à tout moment de leur assurer la capacité instinctive de se retrouver. Le lecteur ressent la cruauté , l'indicible , l'effroi , les horreurs des massacres des Hutus sur les Tustis l'incompréhension d'un tel conflit . ….. Mais j'ai été gênée par les six pages de remerciements à la fin ….. Cela m'a mise mal à l'aise…. Ce récit dramatique et bouleversant , émouvant , sincère , est à lire et à partager pour tous ceux qui n'ont pas encore lu de tels témoignages, actuels et nécessaires . «  Il était une fois, il n'y a pas très longtemps , un pays plein de collines , pas très loin d'ici , où vivaient deux filles. Elles se sont sauvées , elles ont marché elles sont montées dans des cars, elles ont embarqué dans des bateaux où elles ont failli se noyer , elles ont erré pendant sept ans jusqu'à ce que la fille aînée ne soit plus une enfant et la cadette non plus » ….. «  Elle essayait de maintenir ses souvenirs en ordre , consignés dans le temps, afin d'en donner un récit vrai et entier. «  Mais aucune fin ne lui paraissait juste, car L'HISTOIRE la rendait ARDUE » …. Un témoignage , une histoire , un récit , un tel livre peu aisé à critiquer. Comment se reconstruire , donner un sens à son histoire après avoir vécu l'enfer ? . «  Vouliez - vous me voir brisée ? Tête basse et yeux baissés ?, [‘—- ] Vous pouvez me tuer avec votre haine , Et pourtant , comme l'air , je m'élèverai . MAYA ANGELOU .
    Lire la suite
    En lire moins
  • AmyFarrah Posté le 8 Août 2021
    J'appréhende la lecture des témoignages car je m'attends, avec mes préjugés, à quelque chose de trop linéaire, et peut-être pas très bien écrit, mais le témoignage de Clémantine Wamariya, écrit à quatre mains avec Elizabeth Weil m'a comblée. La construction, l'écriture, le style, tout est nickel. Quant au sujet, celui du long parcours de la petite fille de six ans dans un Rwanda en plein génocide, fuyant de pays en pays, de guerre en guerre jusqu'à rejoindre miraculeusement, après des années de lutte, les Etats-Unis, il est passionnant et bouleversant. Les autrices en disent juste ce qu'il faut pour que l'on se fasse "une idée" parce que c'est difficile de se projeter, dans la réalité physique et matérielle et aussi dans la tête de l'héroïne. Nous sommes loin de comprendre, elle nous le dit et le montre bien, tout au long de son témoignage qui alterne sa vie pendant l'enfer et sa vie après. le côté psychologique est développé très finement, dans tous ses aspects, du moins ce que Clémantine veut bien nous dire. J'ai beaucoup aimé ce livre parce que j'y ai beaucoup appris, non seulement sur des aspects effarants du colonialisme, sur la vie au Rwanda, la vie... J'appréhende la lecture des témoignages car je m'attends, avec mes préjugés, à quelque chose de trop linéaire, et peut-être pas très bien écrit, mais le témoignage de Clémantine Wamariya, écrit à quatre mains avec Elizabeth Weil m'a comblée. La construction, l'écriture, le style, tout est nickel. Quant au sujet, celui du long parcours de la petite fille de six ans dans un Rwanda en plein génocide, fuyant de pays en pays, de guerre en guerre jusqu'à rejoindre miraculeusement, après des années de lutte, les Etats-Unis, il est passionnant et bouleversant. Les autrices en disent juste ce qu'il faut pour que l'on se fasse "une idée" parce que c'est difficile de se projeter, dans la réalité physique et matérielle et aussi dans la tête de l'héroïne. Nous sommes loin de comprendre, elle nous le dit et le montre bien, tout au long de son témoignage qui alterne sa vie pendant l'enfer et sa vie après. le côté psychologique est développé très finement, dans tous ses aspects, du moins ce que Clémantine veut bien nous dire. J'ai beaucoup aimé ce livre parce que j'y ai beaucoup appris, non seulement sur des aspects effarants du colonialisme, sur la vie au Rwanda, la vie de fugitif, les camps, mais aussi sur la vie intérieure d'une parmi tant d'autres qui, ayant vécu ces horreurs et survécu, s'est retrouvée épuisée, en colère, et traumatisée avec la perspective de devoir se reconstruire et lutter encore pour exister en tant que personne à part entière et non en tant que victime à plaindre, ou en tant qu'article de magazine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • theoline39 Posté le 17 Mars 2021
    Un témoignage poignant et courageux! Il en faut du courage pour relater les évènements vécus par Clémantine! Il est difficile, même impossible de donner un avis sur ce genre de témoignage... C'est le témoignage de Clémantine, qui quitte le Rwanda à l'âge de 6 ans avec sa sœur elle âgée de 14 ans. Malheureusement le génocide perpétré au Rwanda n'est pas souvent évoqué dans les médias ou la lecture. Et pourtant il est nécessaire de lire ces témoignages, écouter les victimes pour comprendre. Un témoignage bouleversant à mettre entre toutes les mains !
  • adelineetpatrice Posté le 27 Février 2021
    J'ai lu LA FILLE AU SOURIRE DE PERLES de Clemantine Wamaryia édité chez @editions_pocket C'est un beau coup de cœur ce roman poignant. On suit ici l'histoire de Clemantine et Claire, 2 sœurs rwandaises qui vont fuir leur pays pour fuir les atrocités du génocide en 1994, et fuir les camps de réfugiés dans les différents pays où elle se retrouvent. Parallèlement, Clemantine nous parle de son arrivée aux États-unis unis et de son intégration pas toujours simple. On y comprend que réfugiée, Clemantine aura le sentiment de l'être toute sa vie. Une réflexion vraiment intéressante, un ressenti personnel bouleversant et pourtant sans pathos ou voyeurisme, juste un exposé des émotions ressenties. Des émotions qui ne sont pas partagées avec sa sœur, 2 manières de vivre les événements nous sont donc présentées sans émettre de jugement, et j'ai apprécié cela. Un très beau roman, que j'ai à cœur de vous présenter car il est vraiment différent de ce que j'ai pu lire.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !