Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748527001
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm

La fille des manifs

Collection : Hors collection
Date de parution : 05/03/2020
Une jeune adolescente s’engage de toutes ses forces pour le climat. Et prouve que notre monde est à réinventer.
Barbara marche pour le climat. Elle s’est tellement engagée dans le mouvement des jeunes pour sauver la planète qu’elle est devenue le nouveau visage de cette contestation. Impossible pour elle d’accepter que les adultes soient aussi passifs ou cyniques. Mais son franc-parler ne plaît pas à tout le monde :... Barbara marche pour le climat. Elle s’est tellement engagée dans le mouvement des jeunes pour sauver la planète qu’elle est devenue le nouveau visage de cette contestation. Impossible pour elle d’accepter que les adultes soient aussi passifs ou cyniques. Mais son franc-parler ne plaît pas à tout le monde : un mot de trop lors d’une interview, et elle est victime d’un véritable lynchage médiatique. Pour trouver la force de résister, elle écrit un journal à sa grand-mère, dont le destin tragique prend un tout nouveau sens.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748527001
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • saomalgar Posté le 23 Juillet 2020
    Un roman touchant sur l'engagement et les violences faites aux femmes. Barbara, 17 ans, jeune lycéenne en Bac Pro cuisine, est la porte-parole des jeunes qui marchent pour le climat. Mais lorsqu'elle refuse un déjeuner à l'elysée avec la présidente, les réseaux se déchaînent et c'est le lynchage médiatique pour elle. Elle décide d'ecrire dans un journal à sa grand-mère qui vient de décéder et qui elle aussi à sa façon était une résistante. Une ode à la différence, tant physique que scolaire, mais aussi à l'engagement et à la résistance civique, chacun devant pouvoir bénéficier de bienveillance. Une écriture littéraire et poétique.
  • LesPapotisdeSophie Posté le 22 Juin 2020
    Bmanifs.jpgarbara, 17 ans, devient un peu malgré elle la porte parole de sa génération et milite pour la protection du climat. Elle nous livre dans un journal adressé à sa grand-mère disparue, le récit de cette aventure, de cette quête. Tout bascule quand elle refuse un repas à l’Élysée, elle devient visible, trop visible et affronte critique et violence. Une héroïne, anti héros qui ressemble à pas mal de jeunes d'aujourd'hui en révolte et qui cherchent à le montrer concrètement. Un zoom aussi sur la société et l’emballement médiatique qui fait et défait des vies. Un texte engagé pour une vision optimiste de l'avenir.
  • leslecturesdechloe Posté le 29 Mai 2020
    Que dire de ce livre, sinon qu’il m’a atteinte (dans le bon sens, hein) ! Il est simplement bouleversant et transcrit des messages forts d’une très belle façon. Les sujets traités ne s’arrêtent pas à l’urgence climatique, ce qui m’a surprise et vraiment saisie pendant cette lecture. Pour résumer, c’est un coup de coeur auquel je ne m’attendais pas du tout ! Quand j’ai ouvert ce livre, j’ai tout suite su que la plume et les mots de Isabelle Collombat allaient me plaire ! Elle place d’entrée de jeu une citation touchante de l’une des chansons de Lomepal adressée à sa Grand-mère. Au début je n’ai pas compris le rapport entre cette citation et l’histoire que j’allais découvrir… Mais en fermant le livre, impossible de dénouer ces quelques mots musicaux de ce livre poignant ! Dans « La fille des manifs », on suit Barbara à travers les mots qu’elle écrit dans son journal, adressé à Annie, sa grand mère. Jeune femme de dix-sept ans pleine de conviction, Barbara marche pour le climat. Son engagement est tel qu’elle devient rapidement le visage du mouvement et porte parole de celui-ci. Mais un jour, elle dit le mot de trop, du moins c’est ce... Que dire de ce livre, sinon qu’il m’a atteinte (dans le bon sens, hein) ! Il est simplement bouleversant et transcrit des messages forts d’une très belle façon. Les sujets traités ne s’arrêtent pas à l’urgence climatique, ce qui m’a surprise et vraiment saisie pendant cette lecture. Pour résumer, c’est un coup de coeur auquel je ne m’attendais pas du tout ! Quand j’ai ouvert ce livre, j’ai tout suite su que la plume et les mots de Isabelle Collombat allaient me plaire ! Elle place d’entrée de jeu une citation touchante de l’une des chansons de Lomepal adressée à sa Grand-mère. Au début je n’ai pas compris le rapport entre cette citation et l’histoire que j’allais découvrir… Mais en fermant le livre, impossible de dénouer ces quelques mots musicaux de ce livre poignant ! Dans « La fille des manifs », on suit Barbara à travers les mots qu’elle écrit dans son journal, adressé à Annie, sa grand mère. Jeune femme de dix-sept ans pleine de conviction, Barbara marche pour le climat. Son engagement est tel qu’elle devient rapidement le visage du mouvement et porte parole de celui-ci. Mais un jour, elle dit le mot de trop, du moins c’est ce que l’on cherche à lui faire ressentir… Mais Barbara est forte et continue de se battre. La poésie des mots de Barbara dans son journal m’a vraiment prise au dépourvu ! Comment ce livre peut-il être si beau dans son message mais aussi dans sa forme écrite ? Bref, j’ai mis des post-it à quasiment toutes les pages tellement j’ai aimé l’écriture et les mots d’Isabelle Collombat ! Les instants de vie, les émotions de Barbara m’ont vraiment touchée, et je compte relire ces passages fréquemment ! J’ai adoré le style d’écriture poétique et sa forme. D’autant plus que le format du journal intime était très bien traité ici ! On ne se sent pas étranger aux mots de Barbara, comme cela me semble être le cas lorsque l’on lit le journal intime de quelqu’un. Même si Barbara s’adresse à Annie, sa grand mère, on est inclus dans sa prise de parole ! J’ai trouvé cela super ! Aussi, je me suis reconnue dans certains passages de la vie de Barbara, tant dans sa volonté de suivre sa passion que dans son engagement et ses questionnements. C’est une jeune fille pétillante et pleine de bonnes volontés qui ne se laisse pas abattre. A mes yeux, elle incarne un personnage inspirant, sur lequel on peut prendre exemple. Bien qu’elle fasse des erreurs, j’ai été touché par sa rage de vivre et de se faire entendre. À mes yeux, la force de ce livre réside dans le fait qu’il n’est pas nécessaire d’avoir les même idées que Barbara pour adhérer à cette histoire et comprendre ce qui motive cette jeune femme à se battre. Le livre n’impose aucune façon de voir les choses, bien qu’il me semble plutôt logique d’être en accord avec les engagements de Barbara. Les thèmes abordés sont si forts et actuels que je ne peux que recommander de lire « La fille des manifs ». En plus, c’est un roman plutôt court, donc aucune prise de risque en le lisant… Pas le temps de s’égarer ou de ne pas aimer, « La fille des manifs » est un roman qui se dévore ! D’ailleurs, ce livre est indiqué comme étant destiné aux 13, 15 ans et plus. Mais à mes yeux il s’adresse à un public beaucoup plus large ! Certes, il serait maladroit de faire lire ce livre à un public jeunesse, mais il me semble être suffisamment ouvert pour intéresser un public adulte. Ce n’est que le second livre que je lis de la maison d’édition Syros, et c’est le second coup de coeur ! Je compte donc me pencher sur leurs parutions avec plus d’intérêt car les thèmes et la puissance des écrits qu’ils publient (du moins pour les deux romans que j’ai lu) ne laissent pas indifférent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ramettes Posté le 18 Avril 2020
    Ce roman a plusieurs fils rouges. Le premier le plus en évidence est celui de l’engagement pour le climat poussé à l’extrême. Il est dans l’air du temps. De cet engagement vont découler d’autres sujets comme le harcèlement virtuel et physique, violence et menaces. Politique, guerre de pouvoir, manipulation. Barbara est une adolescente qui concentre plusieurs points qui engendrent des problèmes. Barbara, le nom d’origine de Barbie… Ah oui mais qui dit Barbie dit fille à la plastique avantageuse… Elle va donc découvrir les difficultés à être une femme engagée encore de nos jours… Elle va soulever des problèmes qui vont au-delà de sa personne. Barbara est une adolescente (oui pour certains c’est une tare), végétarienne, métisse et elle prépare un Bac pro de cuisine, je vous laisse deviner ce qui découle dans certains mauvais esprits. Préjugés en tout genre… Tous ces sujets intégrés à l’histoire sont des sujets révoltants et bien actuels. On va aller crescendo dans l’intimidation… Cependant ce qui m’a intéressé c’est une autre histoire qui de façon indirecte joue un rôle. Barbara se bat pour qu’il y ait un futur possible, est un meilleur avenir. Mais on va se rendre compte que le passé joue un rôle dans la... Ce roman a plusieurs fils rouges. Le premier le plus en évidence est celui de l’engagement pour le climat poussé à l’extrême. Il est dans l’air du temps. De cet engagement vont découler d’autres sujets comme le harcèlement virtuel et physique, violence et menaces. Politique, guerre de pouvoir, manipulation. Barbara est une adolescente qui concentre plusieurs points qui engendrent des problèmes. Barbara, le nom d’origine de Barbie… Ah oui mais qui dit Barbie dit fille à la plastique avantageuse… Elle va donc découvrir les difficultés à être une femme engagée encore de nos jours… Elle va soulever des problèmes qui vont au-delà de sa personne. Barbara est une adolescente (oui pour certains c’est une tare), végétarienne, métisse et elle prépare un Bac pro de cuisine, je vous laisse deviner ce qui découle dans certains mauvais esprits. Préjugés en tout genre… Tous ces sujets intégrés à l’histoire sont des sujets révoltants et bien actuels. On va aller crescendo dans l’intimidation… Cependant ce qui m’a intéressé c’est une autre histoire qui de façon indirecte joue un rôle. Barbara se bat pour qu’il y ait un futur possible, est un meilleur avenir. Mais on va se rendre compte que le passé joue un rôle dans la formation de sa conscience politique. Et cette partie très touchante on la découvre pas à pas dans ce journal intime adressé à sa grand-mère paternelle défunte. Au-delà du deuil d’une jeune fille c’est tout le tissu familial qui nous est dévoilé. Qui dit adolescence dit exaltation et émotions fortes. C’est à se moment là que se créent des amitiés fortes à la vie à la mort, les premiers émois amoureux… on va la suivre dans ses expériences. C’est un roman fort qui fait monter la pression, les tensions donnent des palpitations au lecteur qui ne peut rien faire. C’est le genre de livre qui fait se questionner sur son propre engagement et jusqu’où on est prêt à aller pour ses convictions… j’ai évidemment pensé à la chanson de Brassens « mourir pour ses idées ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • Low_Livropathe Posté le 5 Avril 2020
    Barbara, jeune lycéenne de 17 ans prépare un bac pro cuisine et lutte pour l'écologie en manifestant auprès de d'autres jeunes le vendredi, c'est son droit et elle le revendique. Elle se voit malgres elle, propulser au devant de la scène, devenant la porte parole de ces jeunes. Cette lutte est essentielle et elle y croit... Si tout le monde met du sien on y arrivera... 🙏 Mais Barbara va vite s'en rendre compte que défendre ses valeurs et ses principes en s'exprimant a haute voix est dangereux. Beaucoup de personnes seront prêt a tout pour éteindre cette voix qui s'élève plus haut que les autres. Dans ce petit roman, sous force de journal écrit par Barbara à sa defunte grand-mère adorée, l'auteure ne dénonce pas seulement " les yeux fermés du système" sur l'évolution de la planète mais aussi des sujets bien plus difficile : les femmes battues, la discrimination, le deuil...etc Un très beau roman jeunesse ou ado ... ❤
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !