En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La grande roue

        Les Escales
        EAN : 9782365693523
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        La grande roue

        Collection : Domaine français
        Date de parution : 11/01/2018
        Un amour blessé.
        Un espoir fou.
        Une femme en quête d'elle-même.
        Été 1986. Emma, les cheveux flamboyants, rencontre Marc au pied d'une Grande Roue. Elle est si jeune, il est si fort. C'est une histoire d'amour qui commence, autour d'une barbe-à-papa, les pieds dans le sable. Une histoire intense. Vitale. Mais ce ''Il était une fois'' se transforme bientôt. Et le... Été 1986. Emma, les cheveux flamboyants, rencontre Marc au pied d'une Grande Roue. Elle est si jeune, il est si fort. C'est une histoire d'amour qui commence, autour d'une barbe-à-papa, les pieds dans le sable. Une histoire intense. Vitale. Mais ce ''Il était une fois'' se transforme bientôt. Et le conte de fées devient celui de l'ogre et de la poupée.
        Au côté d'Emma, il y a Tess dans la nuit, David en haut d'une montagne et Nathan dans un bureau de flic. D'autres personnages pour d'autres destins - d'autres chaos.
        Les ruptures de chacun les ont isolés du reste du monde. Ils marchent. Chacun à leur rythme, ils marchent. À la recherche de leur identité.

        Dans ce labyrinthe romanesque, où Lynch rencontre Kafka, le réel a besoin des chimères pour se révéler. Et permettre, petit à petit, à toutes les pièces du puzzle d'Emma de se dessiner. Emma, qui n'est pas qu'une poupée.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365693523
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • visages Posté le 8 Avril 2018
          La grande roue m'a entrainée tout d'abord lentement dans un sillage incertain dans lequel j'ai failli me perdre.Puis elle a pris de la vitesse et en me faisant passer de Tess à Emma de David à Nathan et ainsi de suite dans une alternance angoissante et palpitante, a fini par me capter. C'est une belle écriture et un scénario original qui nous dévoilent les personnages au fur et à mesure qu'ils se révélent à eux même. Je n'ose pas parler beaucoup plus de "l'histoire" car sa découverte fait la force du roman.J'ai apprécié la sensibilité et la poésie qui se dégage de la plume de Diane Peylin qui me fait un peu penser à celle de Tatiana Arfel dans "l'attente du soir".
        • myprettybooks Posté le 3 Avril 2018
          Un choix d’écriture très particulier, une ambiance pesante, comme un brouillard, qui rend la lecture difficile. Et pourtant, ce roman est un drame bouleversant du quotidien, qui met en lumière l’horreur des violences conjugales et le tunnel dans lequel sont enfermées les victimes.
        • DOMS Posté le 29 Mars 2018
          C’est l’été, Emma est une jolie poupée rousse de dix-neuf ans un peu perdue. Le jour où elle rencontre Marc c’est le coup de foudre, immédiat et réciproque. Elle s’installe aussitôt avec celui qui la révèle à elle comme aux autres. Pourtant, tout n’est peut-être pas aussi simple dans la relation qui s’installe dans le couple. Marc adule et possède corps et âme cette jolie poupée soumise à sa volonté. Marc est impatient, énervé, fâché, Emma est soumise, blessée, frappée, enfermée, isolée. Dans les rues de la ville, par une nuit sombre, une jeune femme erre vêtue d’une robe rouge et d’un grand manteau. Tess est perdue, affolée, amnésique… blessée peut-être ? Dans les montagnes, un couple attend depuis quelques jours le jeune homme qui viendra donner un coup de main pour les travaux de la ferme. Alors quand David débarque, il est immédiatement adopté par le couple qui l’installe peu à peu dans sa vie. Au commissariat, le commissaire Field convoque Nathan. Car il espère qu’un jour ce dernier retrouvera la mémoire et se souviendra de sa mère, disparue depuis si longtemps. Tess, Emma, David et Nathan... au fil des pages, le lecteur retrouve de ces personnages dans de courts chapitres, et... C’est l’été, Emma est une jolie poupée rousse de dix-neuf ans un peu perdue. Le jour où elle rencontre Marc c’est le coup de foudre, immédiat et réciproque. Elle s’installe aussitôt avec celui qui la révèle à elle comme aux autres. Pourtant, tout n’est peut-être pas aussi simple dans la relation qui s’installe dans le couple. Marc adule et possède corps et âme cette jolie poupée soumise à sa volonté. Marc est impatient, énervé, fâché, Emma est soumise, blessée, frappée, enfermée, isolée. Dans les rues de la ville, par une nuit sombre, une jeune femme erre vêtue d’une robe rouge et d’un grand manteau. Tess est perdue, affolée, amnésique… blessée peut-être ? Dans les montagnes, un couple attend depuis quelques jours le jeune homme qui viendra donner un coup de main pour les travaux de la ferme. Alors quand David débarque, il est immédiatement adopté par le couple qui l’installe peu à peu dans sa vie. Au commissariat, le commissaire Field convoque Nathan. Car il espère qu’un jour ce dernier retrouvera la mémoire et se souviendra de sa mère, disparue depuis si longtemps. Tess, Emma, David et Nathan... au fil des pages, le lecteur retrouve de ces personnages dans de courts chapitres, et suit leurs vies qui s’imbriquent et mènent vers une vérité inattendue et dramatique. On l’aura compris, il s’agit ici de violence conjugale, d’un pervers narcissique, et d’une femme qui perd pied quand personne n’est là pour l’aider et la soutenir, prise au piège de cet homme qui la manipule. La grande roue est un roman percutant qui traite d’ un sujet grave et souvent difficile à verbaliser, surtout par les victimes. Un roman qui ne vous laissera pas indifférent, et qui a le mérite de poser une véritable question.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Christian34 Posté le 11 Mars 2018
          Roman haletant dont le suspens incite à ne pas lâcher le livre avant la fin.
        • DucalmeLucette Posté le 26 Février 2018
          Emma aime follement Marc. Marc est son tout. Emma est sa poupée. Marc fait exister Emma. Emma se sent vivre passionnément. Marc la bouscule. Emma le réconforte. Marc la chahute. Emma minimise. Marc se fait pardonner. Emma est sa poupée, plus que jamais. Marc l’insulte. Emma pleure. Marc la couvre de cadeaux et de baisers. Emma sourit. Marc lui fait deux enfants. Emma les aime plus que tout au monde et la louve qui est en elle gronde. Marc lève la main. Emma faiblit. Marc est violent. Emma sombre et se ment. De leur rencontre près de la Grande Roue de la fête foraine va naître un amour puissant. Emma revit car à la maison, ses parents ne la voient pas, elle est transparente et en souffre. Alors quand Marc aime le moindre lopin de sa peau, Emma plonge dans un bonheur instantané. Elle s’enfuit, elle s’envole, elle s’affole, elle se passionne. Pour cet homme plus âgé qui la libère. Ils s’installent, ils s’aiment, ils s’enferment dans leur amour respectif. Ils vivent ensemble, ils font l’amour, ils s’embrassent, ils se dévorent. Il y a comme une urgence à être heureux. Les mois et les années passent mais l’amour se transforme. Leur... Emma aime follement Marc. Marc est son tout. Emma est sa poupée. Marc fait exister Emma. Emma se sent vivre passionnément. Marc la bouscule. Emma le réconforte. Marc la chahute. Emma minimise. Marc se fait pardonner. Emma est sa poupée, plus que jamais. Marc l’insulte. Emma pleure. Marc la couvre de cadeaux et de baisers. Emma sourit. Marc lui fait deux enfants. Emma les aime plus que tout au monde et la louve qui est en elle gronde. Marc lève la main. Emma faiblit. Marc est violent. Emma sombre et se ment. De leur rencontre près de la Grande Roue de la fête foraine va naître un amour puissant. Emma revit car à la maison, ses parents ne la voient pas, elle est transparente et en souffre. Alors quand Marc aime le moindre lopin de sa peau, Emma plonge dans un bonheur instantané. Elle s’enfuit, elle s’envole, elle s’affole, elle se passionne. Pour cet homme plus âgé qui la libère. Ils s’installent, ils s’aiment, ils s’enferment dans leur amour respectif. Ils vivent ensemble, ils font l’amour, ils s’embrassent, ils se dévorent. Il y a comme une urgence à être heureux. Les mois et les années passent mais l’amour se transforme. Leur relation prend feu, Marc gifle et s’excuse. Emma pardonne et le couvre. Emma accouche et Marc n’aime pas ses bourrelets. Emma pleure mais quand Marc lui dit je m’excuse ma poupée et la couvre de baisers alors Emma reprend espoir. Mais Marc lui fend la lèvre alors Emma ferme les yeux et attend que les coups passent, que la colère de son homme finisse de gronder, que la paix revienne, que Marc redevienne Marc, celui qu’elle aime, celui qui l’aime. Emma vit dans une bulle dans laquelle passe la tempête. Puis il y a Tess qui erre dans la nuit, qui déambule, qui effraie, qui questionne, qui se questionne. Tess dans sa robe rouge et son grand manteau noir. Diane Peylin nous entraîne dans un monde parallèle, dans un esprit troublé et perdu, nous envoûte de ses mots, nous fait perdre les pédales. Qui est Tess ? Que lui est-il arrivé ? Pourquoi ce visage terrifié, marqué, pourquoi ces yeux absents, pourquoi ce reflet qu’elle ne reconnaît pas ? Et David, homme mystérieux qui débarque à la montagne et dont on ne sait rien. Lui-même le sait-il ? Vous êtes l’homme qui vient travailler à la ferme d’Éric et Claire ? Oui. Et c’est tout, et c’est parti. David travaille, David est frêle, David s’ouvre, un peu, David est impressionné par la musculature d’Éric. David apprécie cet homme fort, peu souriant mais qui parfois se dévoile, un peu. Puis, au bord d’une rivière, aux côtés d’Éric, David se métamorphose. Il change et il fait parler les gens du village. David commence à comprendre pourquoi il est là. Nathan est interrogé par Field, encore et encore. Mais interrogé sur quoi ? Et pourquoi cet acharnement depuis tant d’années ? Et puis doucement on comprend pourquoi Nathan est là, pourquoi Field s’accroche à lui, pourquoi il flotte un air si particulier dans le bureau du flic. Alors vous allez me dire quel est le rapport entre ces quatre personnages, ces quatre histoires qui se révèlent à tour de rôle, au fil des chapitres courts, dans un rythme urgent et parfois saccadé. C’est tout l’intérêt du roman et la force de l’auteure d’avoir su manier si habilement ces quatre âmes, de nous avoir transportés dans ces univers parfois chimériques dans lesquels les reflets semblent prendre la place des corps. Ne comptez pas sur moi pour vous en révéler davantage et courez découvrir ce merveilleux roman qui affronte avec intelligence et psychologie un sujet difficile qui touche des centaines de milliers de femmes chaque année. Diane Peylin a un style tellement reconnaissable, et c’est pour moi la force des bons écrivains.
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        "Un roman éblouissant ! "
        Véronique Bruneau / Cultura
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.