Lisez! icon: Search engine
La guerre des Clans, cycle II - tome 05 : Crépuscule
Aude Carlier (traduit par)
Collection : La guerre des Clans
Date de parution : 07/10/2010
Éditeurs :
Pocket jeunesse

La guerre des Clans, cycle II - tome 05 : Crépuscule

Aude Carlier (traduit par)
Collection : La guerre des Clans
Date de parution : 07/10/2010

Depuis la trahison de Griffe de Pierre, la tension monte au sein des Clans. Moustache, devenue Etoile Solitaire, est bien décidé à reprendre le contrôle du Clan du Vent. Seul. Un choix qu'Etoile de Feu accepte difficilement.
La fragile unité née pendant l'exode a vécu. Et les signes en provenance du Clan des Etoiles ne laissent espérer aucune accalmie. Si personne ne parvient à restaurer la fraternité entre les chats, ce nouveau territoire se transformera en tombeau...

EAN : 9782266199643
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782266199643
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DesChatsetdesLivres 06/09/2022
    Résumé : Les 4 clans se sont chacun installés sur un territoire et chacun d'eux se familiarise avec son nouvel environnement. Malgré l'unicité qui les liait durant leur dangereux périple, l'entente est précaire. Des rivalités se font sentir...encore 😏 Avis : La discorde entre quelques clans me serre toujours le cœur. J'ai parfois envie de secouer certains chats et de leur dire de cesser d'être aussi stupides et malveillants aussi 🤭 Depuis que j'ai commencé cette saga, il n'y a pas un livre que je n'ai pas aimé. Chaque roman dépeint une aventure différente dans un style toujours aussi immersif et poignant. Certes, ces lectures s'adressent principalement à un jeune public (dès 9 ans) mais je trouve toujours quelque chose à approfondir, à comprendre ou quelque chose qui me fait réfléchir sur moi-même.
  • coraliel59 10/02/2022
    Un tome bien mené. Les tensions entre les clans reprennent leurs droits. Feuille de Lune est au centre de l'histoire: va-t-elle choisir l'amour ou son rôle de guérisseuse? Toutes les interrogations sont résolues dans le dernier chapitre et les dernières phrases annoncent le retour inattendu d'un personnage. L'histoire est agréable à suivre mais c'est le 11ème tome et il y a quand même pas mal de reprises, difficile de trouver beaucoup de renouveau.
  • devoreusedelivresch 14/09/2020
    Un cycle qui ne cesse de me surprendre à chaque fois que le lecteur pense que les Clans ont enfin trouvé la paix, une nouvelle menace plane sur eux. Dans ce tome, de nouvelles relations entre les différents chats vont aussi être révélées. La plume de l'auteure reste simple mais elle est prenante et bien travaillée au point que le lecteur se prendrait presque pour un chat pendant sa lecture. Les rebondissements apparaissent au bon moment de l'intrigue ce qui permet de rester en haleine du début à la fin de l'histoire. Bien entendu, il s'agit d'un roman jeunesse, de ce fait certains passages sont prévisibles mais cela ne gâchera pas votre lecture. C'est très difficile de vous en dire plus sans vous spoiler. Je peux juste vous recommander chaudement cette saga si vous apprécié la littérature jeunesse et que vous appréciez les chats et la nature. Pour ma part, j'ai dévoré ce livre et je suis arrivée à la fin sans m'en rendre compte (355 pages). Pour le prix, vous pourrez vous procurer ce tome en grand format pour 15,20 euros ou 24,20 francs. Bien entendu, vous pouvez également trouver ce roman en format poche à un prix bien plus abordable. J'ai passé... Un cycle qui ne cesse de me surprendre à chaque fois que le lecteur pense que les Clans ont enfin trouvé la paix, une nouvelle menace plane sur eux. Dans ce tome, de nouvelles relations entre les différents chats vont aussi être révélées. La plume de l'auteure reste simple mais elle est prenante et bien travaillée au point que le lecteur se prendrait presque pour un chat pendant sa lecture. Les rebondissements apparaissent au bon moment de l'intrigue ce qui permet de rester en haleine du début à la fin de l'histoire. Bien entendu, il s'agit d'un roman jeunesse, de ce fait certains passages sont prévisibles mais cela ne gâchera pas votre lecture. C'est très difficile de vous en dire plus sans vous spoiler. Je peux juste vous recommander chaudement cette saga si vous apprécié la littérature jeunesse et que vous appréciez les chats et la nature. Pour ma part, j'ai dévoré ce livre et je suis arrivée à la fin sans m'en rendre compte (355 pages). Pour le prix, vous pourrez vous procurer ce tome en grand format pour 15,20 euros ou 24,20 francs. Bien entendu, vous pouvez également trouver ce roman en format poche à un prix bien plus abordable. J'ai passé un excellent moment de lecture entouré des membres du Clan du Tonnerre, je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j'apprécie particulièrement l'écriture de l'auteure. Du coup, je donne la note de 9 sur 10 à ce tome car je n'ai malheureusement pas atteint le stade du coup de coeur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesperanza 01/08/2020
    Un tome que j'ai, encore une fois, adoré relire ! //Attention spoilers// Cela m'attriste clairement de voir Poil d'Écureuil et Griffe de Ronce se disputer pendant la quasi-totalité du tome. Je comprends les raisons des deux qui les poussent à être en froid avec l'autre (même si j'ai parfois eu envie d'arracher les oreilles de Griffe de Ronce !), malgré tout je préfère tellement quand ils s'entendent bien... Le Clan du Tonnerre aide beaucoup de monde lors de ce tome : le Clan de l'Ombre et les chats domestiques, le Clan de la Rivière et leur maladie (au passage, Petite Saule est trop cute ! ^^). Ça a un côté agaçant mais c'est aussi pour ça que le Clan du Tonnerre est -je trouve- connu pour être si altruiste. En même temps, comment vouloir autrement avec Étoile de Feu ! ;) Le fait qu'Étoile Solitaire s'indigne à l'Assemblée m'a fait de la peine, malgré tout... Je me sens obligée, du coup, de parler de ma tristesse face au changement de personnalité de ce dernier. Bien que je comprenne très bien ses raisons de tourner dos à son amitié avec Étoile de Feu, j'avoue que ça m'a bien attristé. Pour moi, Moustache et Étoile Solitaire... Un tome que j'ai, encore une fois, adoré relire ! //Attention spoilers// Cela m'attriste clairement de voir Poil d'Écureuil et Griffe de Ronce se disputer pendant la quasi-totalité du tome. Je comprends les raisons des deux qui les poussent à être en froid avec l'autre (même si j'ai parfois eu envie d'arracher les oreilles de Griffe de Ronce !), malgré tout je préfère tellement quand ils s'entendent bien... Le Clan du Tonnerre aide beaucoup de monde lors de ce tome : le Clan de l'Ombre et les chats domestiques, le Clan de la Rivière et leur maladie (au passage, Petite Saule est trop cute ! ^^). Ça a un côté agaçant mais c'est aussi pour ça que le Clan du Tonnerre est -je trouve- connu pour être si altruiste. En même temps, comment vouloir autrement avec Étoile de Feu ! ;) Le fait qu'Étoile Solitaire s'indigne à l'Assemblée m'a fait de la peine, malgré tout... Je me sens obligée, du coup, de parler de ma tristesse face au changement de personnalité de ce dernier. Bien que je comprenne très bien ses raisons de tourner dos à son amitié avec Étoile de Feu, j'avoue que ça m'a bien attristé. Pour moi, Moustache et Étoile Solitaire sont deux chats complètement différents... La fin de l'amitié Étoile de Feu/Moustache est vraiment quelque chose qui ne cessera jamais de m'affecter... Je voulais rapidement mentionner le moment où Museau Cendré se dispute avec Feuille de Lune -peu de temps avant que cette dernière et Plume de Jais fuient ensemble-, quand Feuille de Lune proteste en lui disant qu'elle ne peut pas comprendre car elle n'a jamais été amoureuse... Ceux qui savent comprennent de suite qu'à ce moment-là, très précis, Museau Cendré a une pensée pour Étoile de Feu... Concernant la fin et l'attaque des blaireaux... Museau Cendré, pourquoi ?!! J'avais oublié qu'elle partait si vite !! C'est si injuste :/, elle n'avait que quatre ans à sa mort !! J'ai énormément d'attachement pour ce personnage, je suis tellement brisée d'avoir revécu ce passage... Par la suite, j'aime beaucoup Coeur Cendré mais ce n'est point comparable à la guérisseuse, qui aurait clairement mérité de vivre encore des lunes et des lunes... Bon par contre, quelle fin ! Heureusement que j'ai le tome 6 à portée pour pouvoir poursuivre le récit direct, et enfin (ou plutôt, déjà !) terminer ma relecture du cycle 2 de la Guerre des Clans... #9829;
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeParfumdesMots 16/07/2018
    Alors que l’auteur nous dirigeait tout droit vers une fin de cycle paisible avec, pour unique mystère, le « retour de Griffe de Tigre, voilà que l’un des Clans se sent pousser des ailes au point de remettre en marche « la guerre des clans ». Ce événement, très prévisible (il était évident que l’on allait pas devoir lire deux romans qui racontent une banale histoire de chats qui s’aiment), permet aux lecteurs (malgré déjà 10 romans lus) d’être encore et toujours immergé dans les péripéties de nos héros préférés. Sans vouloir pousser la comparaison avec Harry Potter abusivement, il est évident que Erin Hunter se soit laissée « influencée » par les romans de J.K. Rowling. Alors que j’en parlais déjà dans la chronique du premier roman de la saga, j’avais complètement zappé cette inspiration « plagiaire ». On y retrouve ainsi 4 clans (4 maisons) dont un seul est ciblée par l’auteure (Tonnerre/Gryffondor) mené par un leader (Etoile de Feu/ HP) accompagné de quelques compagnons fidèles. Face à lui, un clan « méchant » (Ombre / Serpentard) sans parler d’un être dont on ne doit pas prononcer le nom…. HAAAAAAAAA Arrêtons nous à ces quelques similitudes. Toutefois, contrairement à de... Alors que l’auteur nous dirigeait tout droit vers une fin de cycle paisible avec, pour unique mystère, le « retour de Griffe de Tigre, voilà que l’un des Clans se sent pousser des ailes au point de remettre en marche « la guerre des clans ». Ce événement, très prévisible (il était évident que l’on allait pas devoir lire deux romans qui racontent une banale histoire de chats qui s’aiment), permet aux lecteurs (malgré déjà 10 romans lus) d’être encore et toujours immergé dans les péripéties de nos héros préférés. Sans vouloir pousser la comparaison avec Harry Potter abusivement, il est évident que Erin Hunter se soit laissée « influencée » par les romans de J.K. Rowling. Alors que j’en parlais déjà dans la chronique du premier roman de la saga, j’avais complètement zappé cette inspiration « plagiaire ». On y retrouve ainsi 4 clans (4 maisons) dont un seul est ciblée par l’auteure (Tonnerre/Gryffondor) mené par un leader (Etoile de Feu/ HP) accompagné de quelques compagnons fidèles. Face à lui, un clan « méchant » (Ombre / Serpentard) sans parler d’un être dont on ne doit pas prononcer le nom…. HAAAAAAAAA Arrêtons nous à ces quelques similitudes. Toutefois, contrairement à de nombreuses sagas post Harry Potter (Tara Duncan pour ne citer que la pire du genre), La Guerre des Clans nous offre la possibilité de continuer à suivre (perpétuellement ?) les héros principaux, mais aussi les descendants et ce, sur plusieurs générations. Alors que l’auteure britannique s’est « contentée » d’écrire sept romans et laisser ainsi les lecteurs libres d’imaginer une suite à l’après-Voldemort, Erin Hunter doit suffisamment aimer ses lecteurs pour ne pas les laisser dans l’incertitude. Ce que l’on peut néanmoins reprocher à cette volonté de perpétuer perpétuellement une saga littéraire ? L’ennui, la lassitude, les répétitions, mais surtout l’impossibilité de prendre le train en marche. Ayant commencé moi-même La guerre des Clans, cycle I, livre I : Retour à l’état sauvage – Erin Hunter 10 ans après sa sortie, la montagne me semblait rude à gravir. Et pourtant, malgré toutes les inquiétudes possibles (surtout pour les futurs lecteurs de la saga) tombent rapidement à l’eau. On ne s’ennuie pas, les répétitions sont très limitées (l’auteur parvient, du moins pour les 11 premiers tomes, à nous proposer de l’inédit), mais surtout les lecteurs ont l’opportunité de commencer cette saga par n’importe quel cycle !!! L’écriture en cycles permet, en effet, aux lecteurs de ne pas être obligés de tout lire pour comprendre la trame générale. Une fois encore, Erin Hunter, dans ce cinquième roman du deuxième cycle, parvient à nous immerger dans un monde fictif qui nous semble pourtant bien réel. Les rebondissements sont judicieusement choisis et bluffent totalement les lecteurs les plus aguerris. Les points positifs - Un roman écrit simplement, permettant une lecture très fluide. - Une histoire dont on a envie de connaitre le dénouement final. Une fois encore, chaque roman nous propose une histoire propre tant en nous rapprochant de l’ultime révélation de la « saison ». Le point négatif ? - Le prologue est en dessous de ce que l’on a l’habitude de lire. On devine facilement la signification de cette « mini prophétie ». Ma note pour cette lecture : 18/20 Un roman haletant qui prépare parfaitement le dénouement final du deuxième cycle.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.