Lisez! icon: Search engine
La lumière était si parfaite: Le nouveau roman feel-good à découvrir
Date de parution : 15/04/2021
Éditeurs :
Fleuve éditions
En savoir plus

La lumière était si parfaite: Le nouveau roman feel-good à découvrir

Date de parution : 15/04/2021
Il suffit parfois d’un rien pour que la vie s’éclaire
« Un roman qui se lit d’un trait et fait du bien. » La Voix du Nord
« Avec ce neuvième roman, peut-être son meilleur, Carène Ponte nous offre un voyage lumineux dont on...
« Un roman qui se lit d’un trait et fait du bien. » La Voix du Nord
« Avec ce neuvième roman, peut-être son meilleur, Carène Ponte nous offre un voyage lumineux dont on ressort apaisé. » Page des libraires
« Si vous avez des rêves anciens non réalisés, méfiance, ce livre pourrait vous donner l’envie de...
« Un roman qui se lit d’un trait et fait du bien. » La Voix du Nord
« Avec ce neuvième roman, peut-être son meilleur, Carène Ponte nous offre un voyage lumineux dont on ressort apaisé. » Page des libraires
« Si vous avez des rêves anciens non réalisés, méfiance, ce livre pourrait vous donner l’envie de les accomplir ! » Le Courrier de l’Ouest


Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265155299
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 210 mm
Fleuve éditions
En savoir plus
EAN : 9782265155299
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • magalimavre 07/11/2022
    Dès les premières pages je suis troublée par ce roman tant j'ai l'impression qu'il parle de ma vie ! Notamment sur le fait que je sois maman au foyer et que dans le regard de la société voir même de mon entourage je ne suis que la maman de.....la routine de la vie fait que je me suis oubliée et que je me mets une pression toute seule que tout doit être parfait ! Bref revenons à ce roman de @carene_ponte aux @editions_pocket m'a fait autant de mal (le mot est peut être un peu fort) que de bien ! Je vais penser à moi même si depuis un moment j'ai fait des efforts mais mes enfants sont plus grands maintenant, et c'est plus facile. J'adore la plume de Carène Ponte que j'avais découvert avec le livre "Tu as promis que tu vivrais pour moi" mais aussi l'émotion qui s'en dégage. C'est un roman très lumineux, pétillant qu'on n'a pas envie de lâcher tant on a besoin de savoir si la quête de Megg va aboutir et si elle va reprendre sa vie en main ? Je recommande vivement !
  • Uneptitesourisdanslabibli 16/10/2022
    Un petit weekend avec Carène Ponte et son roman "la lumière était si parfaite". C'est l'histoire de Megg, qui a l'approche de ses 40 ans, se sent complètement perdue et ne sait plus bien qui elle est. Son mari ne la voit plus vraiment, sa fille ado est en crise contre elle et pour couronner le tout elle vient de perdre brutalement sa maman dont elle était très proche... En vidant la maison de sa mère, elle trouve un pellicule de photos qu'elle envoie à développer... mais ce qu'elle découvre sur ces photos, elle ne s'y attendait pas. Embarquée par son Amie et voisine Romy, personnage haut en couleurs, elle partent avec sa fille dans un périple vers la Bulgarie ! A la recherche de réponses sur le passé, le présent et l'avenir. Les questionnements de Megg, "femme et mère au foyer mais quoi d'autre ?" m'ont beaucoup touchée. Le personnage de Romy a une joie et une bonne humeur très contagieuse et donne du peps au récit. Ravie d'avoir un peu fait partie du voyage avec ces 3 là !
  • aslarriere 08/10/2022
    Ce roman est une merveille à lire, je l'ai dévoré d'une traite ! L'histoire de Megg, mariée, 2 enfants, une ado et un fils de 10 ans. Elle est mère au foyer mais ses journées sont bien remplies, quoi qu'en pense son mari. Elle a perdu sa maman voilà 6 mois, et en voulant vider le grenier de sa maison, trouve une pellicule qu'elle va développer et voir des photos dont elle ne s'attendait pas et qui la bouleversent. Elle va donc partir à la recherche de ce que sa mère a pu vivre des années auparavant et qu'elle ne savait pas.. c'est une très belle aventure qui met du baume au cœur. Je recommande ce roman plutôt 2 fois qu'une !!
  • madame_lit_et_tricote 03/10/2022
    Je n'avais jamais lu de Carène Ponte avant celui-ci et il me tardait de découvrir la plume de cette romancière dont on entend souvent parler. J'ai eu l'occasion de la rencontrer lors d'un salon, et quelle rencontre ! Elle est pétillante, adorable, très rigolote et j'ai passé un merveilleux moment en sa compagnie. Cependant, aimer un auteur ne veut pas forcément dire aimer sa plume et vice-versa. Alors même si "La lumière était si parfaite" est un petit roman feel-good tout à fait sympathique et d'un bon niveau, je dois dire qu'il ne m'a pas emporté. Je m'aperçois que je deviens de plus en plus difficile pour ce genre de lecture. Je ne remets donc pas en cause ce roman et plus particulièrement Carène Ponte. On suit dans ce roman une quarantenaire, mère au foyer, maman de deux enfants, épouse parfaite d'un directeur, qui vit plus que confortablement. Megg ,de son petit nom, n'est pas heureuse et frôle la dépression. Elle n'a qu'une seule amie, une nouvelle voisine farfelue qui va la pousser dans ses retranchements les plus profonds suite à une découverte sur la mère de Megg et qui va les entrainer toutes les deux, ainsi que la fille adolescente de Megg,... Je n'avais jamais lu de Carène Ponte avant celui-ci et il me tardait de découvrir la plume de cette romancière dont on entend souvent parler. J'ai eu l'occasion de la rencontrer lors d'un salon, et quelle rencontre ! Elle est pétillante, adorable, très rigolote et j'ai passé un merveilleux moment en sa compagnie. Cependant, aimer un auteur ne veut pas forcément dire aimer sa plume et vice-versa. Alors même si "La lumière était si parfaite" est un petit roman feel-good tout à fait sympathique et d'un bon niveau, je dois dire qu'il ne m'a pas emporté. Je m'aperçois que je deviens de plus en plus difficile pour ce genre de lecture. Je ne remets donc pas en cause ce roman et plus particulièrement Carène Ponte. On suit dans ce roman une quarantenaire, mère au foyer, maman de deux enfants, épouse parfaite d'un directeur, qui vit plus que confortablement. Megg ,de son petit nom, n'est pas heureuse et frôle la dépression. Elle n'a qu'une seule amie, une nouvelle voisine farfelue qui va la pousser dans ses retranchements les plus profonds suite à une découverte sur la mère de Megg et qui va les entrainer toutes les deux, ainsi que la fille adolescente de Megg, sur les routes italiennes, croates et bulgares en quête de vérité mais surtout en quête de soi-même. Le personnage de la voisine farfelue amène tout le piment à cette histoire et il est clair que c'est un très gros plus pour ce roman. Les réactions du mari de Megg sont à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un tel personnage mais finalement restent superficielles. Ce n'est pas le personnage principal de l'histoire, même pas le second. Malgré les tribulations de pays en pays de nos héroïnes, je me suis souvent ennuyée....une lecture qui aura donc été un peu laborieuse pour moi (mais encore une fois c'est parce que je crois que je deviens très difficile) malgré que ce soit un petit roman d'à peine 300 pages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Monrevedete 02/10/2022
    Après la mort soudaine de sa mère, Megg tombe sur une vieille photo oubliée dans un vieux carton : sa mère dans les bras d’un homme qui n’est pas son père. La jeune femme va alors tenter de remonter la piste de cette mystérieuse histoire. J’ai beaucoup apprécié Megg, femme au foyer qui a du mal à tout concilier et aimerait enfin pouvoir prendre du temps pour elle. Oublier les enfants, la maison, le ménage, les tâches quotidiennes qui lui pompent son énergie et sa bonne humeur. Alors bien sûr, une mère de famille qui travaille doit concilier tout ça, en plus de son boulot me direz-vous. Mais pour une mère au foyer, on est souvent moins indulgent. Parce que derrière l’épouse et la mère se cache une femme qui s’est oubliée. Une jolie façon d’aborder la charge mentale et la place de la femme. Découvrir cette photo est un déclic, Megg part pour un long voyage en compagnie de sa meilleure amie Romy. Une bulle de bonne humeur qui n’a pas toujours eu la vie facile, mais qui reste pétillante et solaire malgré tout. Et sa fille Lalie, ado en crise, un peu fragile avec laquelle Megg va tenter de retrouver... Après la mort soudaine de sa mère, Megg tombe sur une vieille photo oubliée dans un vieux carton : sa mère dans les bras d’un homme qui n’est pas son père. La jeune femme va alors tenter de remonter la piste de cette mystérieuse histoire. J’ai beaucoup apprécié Megg, femme au foyer qui a du mal à tout concilier et aimerait enfin pouvoir prendre du temps pour elle. Oublier les enfants, la maison, le ménage, les tâches quotidiennes qui lui pompent son énergie et sa bonne humeur. Alors bien sûr, une mère de famille qui travaille doit concilier tout ça, en plus de son boulot me direz-vous. Mais pour une mère au foyer, on est souvent moins indulgent. Parce que derrière l’épouse et la mère se cache une femme qui s’est oubliée. Une jolie façon d’aborder la charge mentale et la place de la femme. Découvrir cette photo est un déclic, Megg part pour un long voyage en compagnie de sa meilleure amie Romy. Une bulle de bonne humeur qui n’a pas toujours eu la vie facile, mais qui reste pétillante et solaire malgré tout. Et sa fille Lalie, ado en crise, un peu fragile avec laquelle Megg va tenter de retrouver un vrai lien mère/fille. Toutes les trois nous entraînent dans un road-trip en Europe, direction la Bulgarie. Avec légèreté et beaucoup d’humour, de lourds sujets sont abordés, comme le handicap, le deuil ou encore l’infidélité. On oscille entre émotion et humour, bien dosés. J’ai aimé les messages véhiculés tels que la place de la femme, le boulot des mères au foyer et leur besoin de reprendre une vie de travail. Ainsi que cette quête des origines. Comprendre le passé pour apprécier le présent. Si j’ai aimé l’histoire, j’ai trouvé qu’il y avait quand même de très grosses ficelles. Qui quitterait tout pour partir en Bulgarie en espérant retrouver un homme vu sur une photo prise il y a 10 ans ?! Mais bien sûr, comme j’en ai discuté avec l’autrice ensuite, sans quelques petits coups de pouce, il n’y aurait rien à raconter et donc pas d’histoire. C’est la magie des romans dirons-nous.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    27 romans à lire en vacances

    Vous n’avez pas encore trouvé le livre qui vous accompagnera pendant vos vacances ? Qu’à cela ne tienne ! Que vous aimiez les histoires qui vous transportent, les romans feel-good ou les sagas familiales, vous allez trouver votre bonheur dans notre sélection !

    Lire l'article
  • Sélection
    Fleuve éditions

    12 livres à déguster en plein air cet été

    Marre des lectures confinées entre couette et canapé ? Attrapez vos lunettes de soleil et votre PAL (“pile à lire” pour les intimes), et partez bouquiner au grand air. Feel good book, thriller, polar ou biographie : Fleuve éditions vous souffle 12 idées de livres à dévorer en terrasse, dans un parc, sur la plage ou à la montagne…

    Lire l'article