En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Malamour

        Presses de la cité
        EAN : 9782258135628
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        La Malamour

        Collection : Terres de France
        Date de parution : 02/02/2017
        La « Malamour » part en croisade : elle veut prêcher pour un Comtat Venaissin rattaché à la république naissante et non plus à l’autorité papale. De 1789 à 1792, voici la fougueuse orpheline sur les routes de Carpentras, d’Avignon et de Paris pour rallier les « grands hommes » et le peuple à sa cause.   
        Belle orpheline de dix-sept ans, Eloïse, que l’on surnomme  « Malamour », a grandi recluse dans un couvent d’Avignon. En cette fin du XVIIIe siècle, la révolution est en marche, bientôt nobles et miséreux seront égaux devant la loi. A l’exception des habitants du Comtat Venaissin, propriété de l’Eglise entre... Belle orpheline de dix-sept ans, Eloïse, que l’on surnomme  « Malamour », a grandi recluse dans un couvent d’Avignon. En cette fin du XVIIIe siècle, la révolution est en marche, bientôt nobles et miséreux seront égaux devant la loi. A l’exception des habitants du Comtat Venaissin, propriété de l’Eglise entre mont Ventoux et vallée du Rhône, où sévissent pillages, famines et massacres. Révoltée par tant d’injustices, Eloïse part en croisade afin de prêcher pour un Comtat rattaché à la république naissante. De sa Provence natale jusqu’à Paris, partout sa détermination impressionne et son charme, puissant, opère auprès d’hommes influents. Alors que délation et trahison sont monnaie courante, Eloïse, risquant sa vie à tout instant, découvrira-t-elle le secret de son incroyable filiation ?  

        Une page méconnue de l’histoire de la cité des papes.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258135628
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Dominique84 Posté le 3 Février 2017
          C’est avec Eloïse, enfant abandonnée à sa naissance et recueillie il y a 17 ans par Mère Adèle du couvent Sainte Claire d’Avignon que Claude Mossé revisite un pan de l’histoire oubliée d’Avignon au temps de la papauté. A Paris, la révolution est en marche, on entend les mots liberté, égalité, fraternité menacer la royauté en place. Bientôt tous les Français auront les même droits, c’est toute une société qui est en passe de se transformer, toute la France sauf le Comtat Venaissin (entre Mont Ventoux et vallée du Rhône) et Avignon, restés sous l’autorité pontificale. La famine et la peste, la lèpre, la violence sur les routes ne semblent pas troubler les gens d’Eglise. Eloïse, choquée par tant d'injustice et d'indifférence, décide de mener le combat et fuit le couvent. Elle va parcourir les routes de Provence jusqu’à Paris déterminée à faire rattacher la Provence à la France. Elle va user de tous les moyens pour parvenir à ses fins. Celle qui fut surnommée La Malamour par la Mère Supérieure du Couvent Sainte Claire va, grâce à son charme méditerranéen, son courage, sa force de conviction, arriver à ses fins non sans évitant plusieurs fois la mort. Au cours... C’est avec Eloïse, enfant abandonnée à sa naissance et recueillie il y a 17 ans par Mère Adèle du couvent Sainte Claire d’Avignon que Claude Mossé revisite un pan de l’histoire oubliée d’Avignon au temps de la papauté. A Paris, la révolution est en marche, on entend les mots liberté, égalité, fraternité menacer la royauté en place. Bientôt tous les Français auront les même droits, c’est toute une société qui est en passe de se transformer, toute la France sauf le Comtat Venaissin (entre Mont Ventoux et vallée du Rhône) et Avignon, restés sous l’autorité pontificale. La famine et la peste, la lèpre, la violence sur les routes ne semblent pas troubler les gens d’Eglise. Eloïse, choquée par tant d'injustice et d'indifférence, décide de mener le combat et fuit le couvent. Elle va parcourir les routes de Provence jusqu’à Paris déterminée à faire rattacher la Provence à la France. Elle va user de tous les moyens pour parvenir à ses fins. Celle qui fut surnommée La Malamour par la Mère Supérieure du Couvent Sainte Claire va, grâce à son charme méditerranéen, son courage, sa force de conviction, arriver à ses fins non sans évitant plusieurs fois la mort. Au cours de son combat pour que le Comtat et Avignon soit rattachés au nouveau département de Vaucluse, Eloïse découvrira le secret de sa naissance qui aurait dû pourtant l’éloigner définitivement du peuple.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Un roman captivant faisant la lumière sur un aspect méconnu de la révolution française, dans le sud du pays. Claude Mossé réussit là un joli tour de force en mêlant roman d’aventure et histoire de France, pour le plaisir du lecteur. Un roman presque féministe, sur une époque où la femme n’avait aucun droit, sinon d’être une bonne épouse sous la coupe de son mari, sans quoi la seule issue était la claustration dans un couvent ! Un roman pour tous public, à recommander sans modération."
         
        Les chroniques de Goliath
        Toute l'actualité de la collection Terres de France
        Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.