En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La malédiction du Norfolk

        Sonatine
        EAN : 9782355842658
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 656
        Format : 140 x 220 mm
        La malédiction du Norfolk

        Jean DEMANUELLI (Traducteur), Claude DEMANUELLI (Traducteur)
        Date de parution : 18/09/2014
        Superstitions, rites, malédictions : bienvenue au Moyen Âge !
        1208. Le pape Innocent III, en conflit avec le roi Jean, prononce un interdit sur tout le royaume d’Angleterre. Les églises et les cimetières sont fermés, le haut clergé quitte le pays, les prêtres ont défense de célébrer les offices ou de conférer les sacrements – ni confession, ni mariage, ni extrême-onction. S’ensuit... 1208. Le pape Innocent III, en conflit avec le roi Jean, prononce un interdit sur tout le royaume d’Angleterre. Les églises et les cimetières sont fermés, le haut clergé quitte le pays, les prêtres ont défense de célébrer les offices ou de conférer les sacrements – ni confession, ni mariage, ni extrême-onction. S’ensuit un véritable chaos spirituel dans le royaume, en particulier chez les plus démunis, ceux pour qui la foi est le seul recours. C’est dans ce contexte particulièrement difficile qu’une jeune paysanne, Elena, est appelée au service du seigneur de Gastmere, dans le comté de Norfolk. Là, on l’oblige à s’adonner à un étrange rituel, celui des « mangeurs de péchés », consistant, en l’absence d’extrême-onction, à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mourant. Cette cérémonie va être le début d’une véritable descente aux enfers pour la jeune fille qui se retrouve bientôt accusée de meurtre. Son cauchemar ne fait que commencer…
        Après La Compagnie des menteurs et Les Âges sombres, Karen Maitland nous propose un nouveau voyage dans un Moyen Âge d’un réalisme stupéfiant. Dressant le portrait d’un royaume dévasté par le retour des croisades, la querelle avec le Saint-Siège et l’imminence d’une guerre contre la France, elle nous immerge littéralement dans cette Angleterre gothique où rites et superstitions sont omniprésents. Cette authenticité rare ajoute encore à une intrigue passionnante, faite de secrets, de trahisons et de multiples retournements.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355842658
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 656
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        23.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Luna456 Posté le 13 Octobre 2017
          Ce livre doit faire partie de ma bibliothèque. L'histoire est prenante. Les intrigues sont subtilement tissées. Et la fin, vous laisse sans voix.
        • Phebe14 Posté le 30 Juillet 2017
          Un univers riche de descriptions, dans une époque rude et brutale, dans la même veine que La compagnie des Menteurs. Pour les adeptes du genre !
        • thisou08 Posté le 27 Mars 2017
          J'ai aimé la couverture de ce livre, qui fait penser à un parchemin ancien. C'est ce qui m'a décidée à l'emprunter. Emprunt que je n'ai pas regretté, car l'histoire se passe au Moyen-âge, une époque que j'affectionne tout particulièrement. Et il s'en passe des choses passionnantes dans ce livre !
        • Lilou08 Posté le 29 Janvier 2017
          Sans doute repéré via des critiques de blogueurs auxquels je suis abonnée, me voilà partie pour le Moyen-Age et ses croyances avec « La malédiction du Norfolk »... Je découvre l'univers de Karen Maitland qui semble être une « spécialiste » du Moyen-Age. Le début m'a happé, je l'avoue... L'histoire de Gunilda, la magicienne, est assez prenante et forte ! Ensuite, on part directement quelques années plus tard, en 1208, pour suivre Elena, une jeune serve, assez naïve et innocente, amoureuse d'Athan. Récit étonnant et étrange, et attachant pour moi, les chapitres sont entrecoupés de pensées de Mandragores (et hop me voilà replongée dans l'univers d'Harry Potter!) et surtout d'extraits de leur herbier. Instructif et entretenant une ambiance de sorcellerie, de magie à l'ensemble. J'ai bien aimé. L'intrigue commence avec Maître Raffaele qui vient chercher Elena pour l'emmener rencontrer Lady Anne au château qui veut la prendre comme fille d'atour. Lors de cette entrevue, Elena est invitée à manger et boire sur un coffre comme table... Et cet acte anodin en apparence, met en place le fil rouge, certes invisible, mais bien réel de toute l'histoire à venir... On se trouve projeté dans un monde brutal mais très imprégné par la religion (exacerbé par le fait de... Sans doute repéré via des critiques de blogueurs auxquels je suis abonnée, me voilà partie pour le Moyen-Age et ses croyances avec « La malédiction du Norfolk »... Je découvre l'univers de Karen Maitland qui semble être une « spécialiste » du Moyen-Age. Le début m'a happé, je l'avoue... L'histoire de Gunilda, la magicienne, est assez prenante et forte ! Ensuite, on part directement quelques années plus tard, en 1208, pour suivre Elena, une jeune serve, assez naïve et innocente, amoureuse d'Athan. Récit étonnant et étrange, et attachant pour moi, les chapitres sont entrecoupés de pensées de Mandragores (et hop me voilà replongée dans l'univers d'Harry Potter!) et surtout d'extraits de leur herbier. Instructif et entretenant une ambiance de sorcellerie, de magie à l'ensemble. J'ai bien aimé. L'intrigue commence avec Maître Raffaele qui vient chercher Elena pour l'emmener rencontrer Lady Anne au château qui veut la prendre comme fille d'atour. Lors de cette entrevue, Elena est invitée à manger et boire sur un coffre comme table... Et cet acte anodin en apparence, met en place le fil rouge, certes invisible, mais bien réel de toute l'histoire à venir... On se trouve projeté dans un monde brutal mais très imprégné par la religion (exacerbé par le fait de l'interdiction du Pape, envers l’Église d'Angleterre à cause de l'attitude du roi Jean) mais aussi par les croyances anciennes, de la magie, des herbes,... monde marqué par la violence, l'injustice, la pauvreté, des conditions de vie très difficiles du « peuple »... Quelques longueurs dans cette histoire, mais globalement j'ai beaucoup aimé et je ne peux que vous conseiller cette malédiction du Norfolk... De nombreux personnages sont attachants et agréables à suivre. Ça m'a changé un peu d'ambiance dans mes lectures, et c'est très bien.
          Lire la suite
          En lire moins
        • cardabelle Posté le 14 Décembre 2016
          Troisième ouvrage de Karen Maitland . Cette fois, nous sommes en 1208 . Suite à une brouille entre Jean d'Aquitaine d'Angleterre ( Jean Sans Terre ) et le pape Innocent III ,l'Angleterre voit fermer ses églises et ses cimetières, disparaître ses prêtres et donc ses sacrements salvateurs ;c'est un pays à la dérive privé de sa structure religieuse. A l'époque , la religion est la véritable colonne vertébrale d'une société sous le joug des puissants ,maintenue dans l'obscurantisme et, de ce fait, facile à manipuler par la crainte et la terreur. C'est donc un peuple livré à lui-même, terrorisé, assuré de finir en enfer, un chaos ! Mais, c'est sans compter sur l'existence de quelques personnages atypiques, truculents, qui eux, ne vont pas rester sans réaction ! Et ,faute de guides spirituels, on en appelle à la sorcellerie : ainsi fait-on connaissance avec la " Mandragore" ... Un roman où grande et petite histoire , fiction , chronique de moeurs et suspense s'entrelacent avec maestria pour former un récit palpitant livré par la très belle plume de Karen Maitland. Vivement le prochain !
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.