Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350870786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 558
Format : 142 x 207 mm

La mécanique infernale - L'histoire du XXè à travers le terrorisme des Nihilistes Russes à Al-Qaida

Des nihilistes russes à Al-Qaïda

Agnès MICHAUX (Traducteur)
Date de parution : 15/05/2008

Les armes de la manipulation.

Retraçant l’histoire du terrorisme, depuis sa conceptualisation par les anarchistes russes de la fin du XIXe siècle jusqu’à sa globalisation actuelle, La Machine infernale bouscule les idées reçues. Au fil d’une étude habilement documentée, puisant aussi bien dans les œuvres de fiction que dans les archives historiques, passant en...

Retraçant l’histoire du terrorisme, depuis sa conceptualisation par les anarchistes russes de la fin du XIXe siècle jusqu’à sa globalisation actuelle, La Machine infernale bouscule les idées reçues. Au fil d’une étude habilement documentée, puisant aussi bien dans les œuvres de fiction que dans les archives historiques, passant en revue des organisations aussi diverses que l’IRA, les Brigades Rouges, le FLN ou Al-Qaïda, Matthew Carr examine le terrorisme dans sa multiplicité et sa complexité. De la bande à Baader aux islamistes isolés, il démonte le mécanisme de la violence et suggère les origines de cette terreur. Selon lui, les conséquences funestes du terrorisme sont prolongées par les réactions des gouvernements et des médias occidentaux, dans des mesures d’urgence qui sacrifient les libertés civiles et éclipsent les institutions démocratiques. Les citoyens auraient autant à craindre des dispositions anti-terroristes prises par les autorités que du terrorisme lui-même. Car selon La Machine infernale, toutes les mesures coercitives font le lit des extrémistes, sans pour autant limiter leurs actions.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350870786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 558
Format : 142 x 207 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ardoise Posté le 2 Août 2011
    Je sais pas pourquoi, mais je suis fascinée par ces gens qui pensent que l'expression la plus vraie, la plus authentique de l'engagement politique passe par l'action armée. J'ai pas d'estomac pour la violence je ferais une freedom fighter particulièrement récalcitrante, mais c'est un monde qui m'intrigue. D'où la lecture de ce livre. L'auteur est impressionnant de par sa capacité à naviguer au coeur de son sujet sans jamais tomber dans un anti-terrorisme primaire ou, au contraire, dans l'apologie de la violence révolutionnaire. Le livre s'attache à une chronologie souple des événements, explorant les mouvements phares les têtes d'organisations en les replaçant dans un contexte plus large, mêlant la vie personnelle des terroristes eux-mêmes aux crises politiques des pays dans lesquels ils évoluent, ça marche. Je suis comme irrésistiblement attirée par tous les mouvements qui construisent leur propre mythologie redéfinissent presque avec insouciance des concepts aussi importants que la responsabilité individuelle l'honneur la morale, alors j'imagine que je faisais pas une lectrice particulièrement difficile à convaincre -- mais Carr réussit à redonner quelque chose de captivant même aux événements dont j'avais pas envie de (ré)entendre parler, genre tout ce qui touche le terrorisme religieux ... Je sais pas pourquoi, mais je suis fascinée par ces gens qui pensent que l'expression la plus vraie, la plus authentique de l'engagement politique passe par l'action armée. J'ai pas d'estomac pour la violence je ferais une freedom fighter particulièrement récalcitrante, mais c'est un monde qui m'intrigue. D'où la lecture de ce livre. L'auteur est impressionnant de par sa capacité à naviguer au coeur de son sujet sans jamais tomber dans un anti-terrorisme primaire ou, au contraire, dans l'apologie de la violence révolutionnaire. Le livre s'attache à une chronologie souple des événements, explorant les mouvements phares les têtes d'organisations en les replaçant dans un contexte plus large, mêlant la vie personnelle des terroristes eux-mêmes aux crises politiques des pays dans lesquels ils évoluent, ça marche. Je suis comme irrésistiblement attirée par tous les mouvements qui construisent leur propre mythologie redéfinissent presque avec insouciance des concepts aussi importants que la responsabilité individuelle l'honneur la morale, alors j'imagine que je faisais pas une lectrice particulièrement difficile à convaincre -- mais Carr réussit à redonner quelque chose de captivant même aux événements dont j'avais pas envie de (ré)entendre parler, genre tout ce qui touche le terrorisme religieux la War on Terror post-09/11. (Ce qui vaut la peine d'être mentionné, parce que je pensais vraiment me traîner péniblement à travers la section sur Al-Qaida.) Ça reste une lecture qui peut pas faire autrement qu'être aride une fois de temps en temps -- mais le sujet est tellement bien traité que ça se pardonne sans trop de difficulté.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.