Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221131398
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 135 x 215 mm

La Mer, le matin

Delphine Gachet (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 23/08/2012

«Elle ne pensait qu'à ça. Ramener sa vie à ce point précis.
Le point où elle s'était interrompue.
Il s'agissait de réunir deux morceaux de terre, deux morceaux de temps.
Au milieu, il y avait la mer.
Elle posait des figues ouvertes en deux sur ses yeux pour retrouver cette saveur douce et granuleuse....

«Elle ne pensait qu'à ça. Ramener sa vie à ce point précis.
Le point où elle s'était interrompue.
Il s'agissait de réunir deux morceaux de terre, deux morceaux de temps.
Au milieu, il y avait la mer.
Elle posait des figues ouvertes en deux sur ses yeux pour retrouver cette saveur douce et granuleuse. Elle voyait rouge à travers les fruits. Elle cherchait le coeur de ce monde qu'elle avait dû abandonner.»

Deux mères et deux fils que la Méditerranée sépare. Deux rives, deux pays, deux histoires que l'Histoire avec un grand H relie pourtant.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221131398
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Juin Posté le 26 Juillet 2021
    La mer, le matin c'est celle que traversa Angelina pour un retour cruel au pays, dont elle ne se remettra jamais. C'est celle aussi, que traverse Djamila dans un bateau de fortune, pour sauver son fils de la haine et de la mort. Deux destins qui ne se croiseront pas pour raconter la Lybie et les colons italiens installés dans ce pays en face de l'Italie. J'ai attendu, espéré que le jeune Vito allait rencontrer le petit Farid pour un happy end salvateur. J'y croyais, tant ce roman nous prend aux tripes. L'histoire des migrants, abandonnés sur la mer immense on connait, on en parle, on voit des photos, on frémit ... Et pourtant on n'imagine pas ce que peut être cette folie pour fuir la peur, espérer une vie meilleure. Dans ce roman j'ai découvert une histoire que je ne connaissais pas. Khadafi oui, mais la colonisation de ce pays et son histoire non. D'une écriture superbe, gorgée d'images, de senteurs, d'espoir elle nous entraîne dans ces vies. Elles nous laissent aussi pantois devant ce monde qui ne sait que tuer, détruire et alimenter la... La mer, le matin c'est celle que traversa Angelina pour un retour cruel au pays, dont elle ne se remettra jamais. C'est celle aussi, que traverse Djamila dans un bateau de fortune, pour sauver son fils de la haine et de la mort. Deux destins qui ne se croiseront pas pour raconter la Lybie et les colons italiens installés dans ce pays en face de l'Italie. J'ai attendu, espéré que le jeune Vito allait rencontrer le petit Farid pour un happy end salvateur. J'y croyais, tant ce roman nous prend aux tripes. L'histoire des migrants, abandonnés sur la mer immense on connait, on en parle, on voit des photos, on frémit ... Et pourtant on n'imagine pas ce que peut être cette folie pour fuir la peur, espérer une vie meilleure. Dans ce roman j'ai découvert une histoire que je ne connaissais pas. Khadafi oui, mais la colonisation de ce pays et son histoire non. D'une écriture superbe, gorgée d'images, de senteurs, d'espoir elle nous entraîne dans ces vies. Elles nous laissent aussi pantois devant ce monde qui ne sait que tuer, détruire et alimenter la faim insatiable des puissants. J'ai fermé ce livre, regardé encore une fois cette belle couverture qui ne laissait en rien présager des drames que j'allais découvrir dans ces pages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OSOLEMIO Posté le 15 Mai 2021
    La mer,le matin est l'histoire de 2 femmes : celle d'Angelina avec son fils Vito, de Jamila avec Farid qui vont traverser une mer qui divise et qui unit, qui va être la partenaire inévitable et redoutable de 2 Pays qui se déchirent ! Jamila et Farid fuient la Libye durant le Printemps arabe : le Raïs veut remplir la Méditerranée de gens désespérés pour faire trembler l'Europe : "une arme meilleure que celle de la chair des pauvres " ! Angelina et sa famille ont été chassés de Libye par l'arrivée de Khadafi , car Mussolini après l'annexion de Benghazi et de la Tripolitaine avait envoyé des italiens pour créer des villages, des infrastructures mais ils ont du revenir en Sicile , abandonner leurs biens, leur cimetière et leurs morts, se réadapter sans soutien , sans argent à leur pays d'origine qui les a mal accueillis mais, le coeur d'Angelina est arabe et, elle rêve de retourner avec Vito et sa mère revoir la terres de son passé. C'est un roman sur l'émigration, les déchirures dues aux guerres : un sujet qui est malheureusement encore d'actualité ! Un roman émouvant conté par Margaret Mazzantini dans un style direct, simple, ou sur le... La mer,le matin est l'histoire de 2 femmes : celle d'Angelina avec son fils Vito, de Jamila avec Farid qui vont traverser une mer qui divise et qui unit, qui va être la partenaire inévitable et redoutable de 2 Pays qui se déchirent ! Jamila et Farid fuient la Libye durant le Printemps arabe : le Raïs veut remplir la Méditerranée de gens désespérés pour faire trembler l'Europe : "une arme meilleure que celle de la chair des pauvres " ! Angelina et sa famille ont été chassés de Libye par l'arrivée de Khadafi , car Mussolini après l'annexion de Benghazi et de la Tripolitaine avait envoyé des italiens pour créer des villages, des infrastructures mais ils ont du revenir en Sicile , abandonner leurs biens, leur cimetière et leurs morts, se réadapter sans soutien , sans argent à leur pays d'origine qui les a mal accueillis mais, le coeur d'Angelina est arabe et, elle rêve de retourner avec Vito et sa mère revoir la terres de son passé. C'est un roman sur l'émigration, les déchirures dues aux guerres : un sujet qui est malheureusement encore d'actualité ! Un roman émouvant conté par Margaret Mazzantini dans un style direct, simple, ou sur le plan sensoriel : le désert invisible, infini avec ses dunes de sable, ses gazelles décrit par Farid n'a d'égal que l'étendue limpide, sereine de la Mare Nostrum qui engloutit les corps, les embarcations , les drames depuis des siècles, celle qui est témoin de l'histoire de la faim de l'homme et de sa cupidité ! L.C thématique de Mai 2021 : la littérature étrangère.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lolols28 Posté le 31 Août 2020
    Un petit livre, très marquant. Un récit très humain permettant de mieux comprendre le drame des migrants ( volontaires ou forcés). Ce drame dans une vie , cette cassure ! A lire absolument.
  • jack56 Posté le 19 Février 2020
    Magaret Mazzantini est une écrivaine qui gagne a être mieux connue en France. Son écriture est puissante, avec une force des mots pour nous faire prendre conscience des réalités de notre monde. Dans « La mer, le matin », c’est l’exil qui est abordé, par deux femmes à deux époques différentes. Deux traversées de la méditerranée qui ne sont que souffrance, une souffrance dont l’on ne guérit jamais. L’exil s’est vivre en silence sans trouver sa place et ne pouvoir briser le mur de l’émotion. C’est aussi le désespoir et pour certain la disparition en mer sans laisser de trace. Un livre court et puissant qui ne peut laisser insensible.
  • lolomito Posté le 31 Mai 2019
    Encore un superbe récit écrit par cet auteure que j'aime beaucoup. (Mon préféré d'elle étant " venir au monde" ) Ce livre nous livre tout un pan de l'histoire de la lybie, de l'ascension de Kadhafi jusqu'à sa chute. Un pan de l'histoire vu des deux côtés de la rive. De par les yeux de Farid et Jamila, qui veulent à tout prix quitter ce pays pour rejoindre la Sicile. Et de par les yeux d'Angelina et Vito, siciliens de résidence mais lybienne de cœur pour Angelina. Un roman très triste, très dur mais oh combien réaliste.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.