Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260054627
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 189 mm

La Mer Noire dans les Grands Lacs - Prix Senghor 2021

Date de parution : 21/01/2021
Prix Senghor 2021, Prix de la littérature de l'exil 2021

Née en Roumanie, dans une société raciste et meurtrie par la dictature, Nili n’a jamais connu son père, un étudiant congolais disparu après sa naissance. Surmontant au fil des ans sa honte d’être une enfant métisse, Nili décide de fuir à Paris où elle entend, un jour, dans la rue,...

Née en Roumanie, dans une société raciste et meurtrie par la dictature, Nili n’a jamais connu son père, un étudiant congolais disparu après sa naissance. Surmontant au fil des ans sa honte d’être une enfant métisse, Nili décide de fuir à Paris où elle entend, un jour, dans la rue, le nom de son père : Makasi. Ce sera le point de départ d’un long voyage vers Kinshasa, à la recherche de ses racines africaines. Elle y rencontrera l’amour, le combat politique, la guerre civile et la mort. Et en gardera un fils, auquel s’adresse cette vibrante histoire d’exil intérieur, de déracinement et de résurrection.
Écrit d’une plume flamboyante, à la fois poétique, intense, épique et musicale, au carrefour des traditions balkaniques et africaines, ce premier roman sur la quête des origines bouleverse par sa profondeur et sa beauté.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260054627
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 189 mm

Ils en parlent

« Cette quête de soi dresse au final un état de notre monde. Beau et profond ! » 
Valérie Caffier / Librairie Le Divan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dgidgil Posté le 6 Janvier 2022
    Nili est une jeune femme, née d'une mère roumaine et d'un père congolais, dans la Roumanie de fin de règne de Ceaucescu. Tout au long du récit, c'est à son fils, qui va bientôt naître que Nili s'adresse pour lui raconter son histoire: Son enfance avec sa mère Elena qui aurait préféré qu'elle ne naisse jamais, son père, Exausé Makassi Motembé, qui a été obligé de quitter la Roumanie peu après sa naissance et dont elle découvre quelques bribes d'informations une fois adulte. Dans une langue choisie, superbe, mais aussi parfois directe et crue, Nili rapporte son enfance de métisse, dans un pays où il est très peu accepté, puis la fuite à Paris et la quête d'une part d'elle-même à la rencontre de ses origines au Congo. Le récit, proche du journal, apporte une certaine impression de proximité avec la narratrice. On pourrait presque imaginer qu'il s'agit d'un roman autobiographique, mais les remerciements de fin d'ouvrage semble contredire cette hypothèse. Les différents personnages autour de Nili amènent tous des émotions. Certains sont assez detestables, d'autres très touchants. Un tres beau premier roman original qui mérite d'être découvert.
  • Milllie Posté le 20 Décembre 2021
    Enfant métisse née d'un père congolais et d'une mère roumaine, Nili grandit dans la Roumanie des années 80 où le métissage est vu comme une tare et où le racisme est omniprésent. Élevée par une mère dure et pour qui seule la réussite universitaire est importante, elle s'enfuit dès que possible à Paris où elle retrouvera enfin ses racines africaines. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman que j'ai même failli abandonner plusieurs fois et dont j'ai coupé la lecture en plusieurs parties. Le style de l'auteur, entre poésie, slam, confession à la première personne et effets de style, m'a à la fois happée dès les premières pages mais m'a aussi vite fait l'effet d'un trop plein, d'une litanie sans fin dans laquelle je me suis un peu perdue. Il y a des phrases très justes et qui frappent, implacables, comme cette entrée en matière de la mère de Nili :" J'aurais dû te noyer quand tu es née, j'aurais dû t'écraser avec une brique". Mais il y a aussi des paragraphes où j'ai trouvé que l'auteur se perdait et nous perdait un peu, entre digressions, métaphores, effets poétiques et longues diatribes qui finissent par épuiser et tenir... Enfant métisse née d'un père congolais et d'une mère roumaine, Nili grandit dans la Roumanie des années 80 où le métissage est vu comme une tare et où le racisme est omniprésent. Élevée par une mère dure et pour qui seule la réussite universitaire est importante, elle s'enfuit dès que possible à Paris où elle retrouvera enfin ses racines africaines. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman que j'ai même failli abandonner plusieurs fois et dont j'ai coupé la lecture en plusieurs parties. Le style de l'auteur, entre poésie, slam, confession à la première personne et effets de style, m'a à la fois happée dès les premières pages mais m'a aussi vite fait l'effet d'un trop plein, d'une litanie sans fin dans laquelle je me suis un peu perdue. Il y a des phrases très justes et qui frappent, implacables, comme cette entrée en matière de la mère de Nili :" J'aurais dû te noyer quand tu es née, j'aurais dû t'écraser avec une brique". Mais il y a aussi des paragraphes où j'ai trouvé que l'auteur se perdait et nous perdait un peu, entre digressions, métaphores, effets poétiques et longues diatribes qui finissent par épuiser et tenir à distance le lecteur. J'ai eu l'impression d'un manque de rythme ou d'équilibre, certaines chapitres me bouleversant et d'autres m'obligeant à compter les pages pour ne pas abandonner ma lecture. Néanmoins je ne regrette pas d'être allée au bout, ce roman étant malgré tout une vraie claque dans ce qu'il dénonce du racisme ordinaire, de la vie implacable et si difficile dans le bloc communiste avant la chute du mur de Berlin et surtout de la quête difficile de ses origines et de ses racines. Annie Lulu nous offre également de très belles pages sur l'Afrique et le Congo, sur les luttes pour la démocratie dans des pays où l'armée et la dictature sont omniprésentes. Un roman très touchant, très juste, qui semble s'inspirer en partie de la vie personnelle de l'auteure : à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Recettesetrecits Posté le 5 Novembre 2021
    Nili est née en Roumanie d’une mère roumaine et d’un père congolais qu’elle n’a jamais connu et dont sa mère n’a jamais voulu lui parler. Elle grandit sans affection auprès de sa mère qui, si elle n’a pas d’amour pour sa fille, a de l’ambition pour elle : elle veut qu’elle devienne, comme elle, professeur à l’université de Bucarest. Pour faire sa thèse, Nili vient à Paris et peut mener des recherches sur ses origines. C’est ainsi qu’elle se rend en RDC pour rencontrer sa famille paternelle. Nili raconte son histoire à son futur enfant à naître dans une langue poétique, mais aussi réaliste, très imagée. C’est magnifique ! de très beaux passages notamment sur la colonisation (pages 140-142). J’ai aussi appris le sort réservé aux étrangers en Roumanie ainsi que les sombres pages de l’histoire du Congo. A lire absolument ! Coup de cœur ❤️ !
  • Simoneenroute Posté le 13 Septembre 2021
    Nili Makasi parle à son fils, à son ventre, à ses entrailles, à ce qu'elle a en elle. Son fils elle le porte encore dans son ventre et probablement essaie t elle de l'enraciner avant terme. Nili, elle, qui découvre ses racines trop tard, un temps trop tard et qui s'éveille pourtant. C'est un premier roman dont je ne me lasserai jamais d'y replonger. Ça m'a paru magnifique. La langue est magnifique, mélangés au français, le wolof/le lingala et le roumain. le métissage des trois pays, des trois cultures est magnifique à lire dans le récit de l'héroïne. On veut rester près d'elle, et aussi l'écouter à sa juste valeur, se joindre à la lutte qu'elle va porter, enfin. Nili a une façon de retracer son histoire poétique "je la creuse de mes larmes, ma grand mère" p116, c'est un berceau de douceur pour des faits de construction d'identité bien malheureux. C'est aussi de la rage et de l'engagement. C'est beau voilà c'est de la beauté. "Ce que tu vois par mes yeux, la saleté scintillante" p190. Ce roman est aussi une source pour aborder la révolution roumaine des années 90 et le post colonialisme belge au Zaîre (ex Congo). le... Nili Makasi parle à son fils, à son ventre, à ses entrailles, à ce qu'elle a en elle. Son fils elle le porte encore dans son ventre et probablement essaie t elle de l'enraciner avant terme. Nili, elle, qui découvre ses racines trop tard, un temps trop tard et qui s'éveille pourtant. C'est un premier roman dont je ne me lasserai jamais d'y replonger. Ça m'a paru magnifique. La langue est magnifique, mélangés au français, le wolof/le lingala et le roumain. le métissage des trois pays, des trois cultures est magnifique à lire dans le récit de l'héroïne. On veut rester près d'elle, et aussi l'écouter à sa juste valeur, se joindre à la lutte qu'elle va porter, enfin. Nili a une façon de retracer son histoire poétique "je la creuse de mes larmes, ma grand mère" p116, c'est un berceau de douceur pour des faits de construction d'identité bien malheureux. C'est aussi de la rage et de l'engagement. C'est beau voilà c'est de la beauté. "Ce que tu vois par mes yeux, la saleté scintillante" p190. Ce roman est aussi une source pour aborder la révolution roumaine des années 90 et le post colonialisme belge au Zaîre (ex Congo). le glossaire en fin d'ouvrage est une mine. Livre dédié à la mémoire de Luc Nkulula et avec lui tous les défenseurs de la lutte pour le changement. Tout m'a semblé magnifique donc, le fond, la forme et la couverture, plus je la regarde, plus je me dis qu'elle ne pouvait pas en être plus belle. Annie Lulu est une auteure dont je vais guetter les prochaines créations.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Allily Posté le 26 Août 2021
    Nili grandit en Roumanie. Fille d'un étudiant congolais et d'une étudiante roumaine. Enfant métisse dans une société raciste. Élevée par une mère acariâtre, pour qui seule compte l'intelligence. Une mère qui n'a jamais pu se défaire d'un sentiment de honte devant sa fille si différente. Nili grandit, solitaire, et part faire sa thèse à Paris. C'est là qu'au détour d'une conversation elle entend le nom de famille de son père, son nom de famille à elle.  Point de départ pour son retour aux sources, au Congo. Sur les traces de ce père qui l'a abandonné. Qui a façonné par son absence, sa vie.  Ce roman, le premier d'Annie Lulu frappe par la qualité de sa plume. Celle-ci se démarque par une vraie originalité, une voix unique et incroyablement poétique.  Mais au-delà du style, ce roman marque par la destinée de cette jeune femme peu aimée, grandissant dans le mensonge puis la culpabilité. Qui découvrira ses racines, la vie mais aussi la souffrance.  Racisme en Roumanie, massacres au Congo. Pour autant ce qui se dégage de ce récit, ce n'est pas seulement la tristesse pour un passé que l'on ne peut modifier, ou le deuil des êtres aimés mais la force.  Celle de la mère de Nili, qui... Nili grandit en Roumanie. Fille d'un étudiant congolais et d'une étudiante roumaine. Enfant métisse dans une société raciste. Élevée par une mère acariâtre, pour qui seule compte l'intelligence. Une mère qui n'a jamais pu se défaire d'un sentiment de honte devant sa fille si différente. Nili grandit, solitaire, et part faire sa thèse à Paris. C'est là qu'au détour d'une conversation elle entend le nom de famille de son père, son nom de famille à elle.  Point de départ pour son retour aux sources, au Congo. Sur les traces de ce père qui l'a abandonné. Qui a façonné par son absence, sa vie.  Ce roman, le premier d'Annie Lulu frappe par la qualité de sa plume. Celle-ci se démarque par une vraie originalité, une voix unique et incroyablement poétique.  Mais au-delà du style, ce roman marque par la destinée de cette jeune femme peu aimée, grandissant dans le mensonge puis la culpabilité. Qui découvrira ses racines, la vie mais aussi la souffrance.  Racisme en Roumanie, massacres au Congo. Pour autant ce qui se dégage de ce récit, ce n'est pas seulement la tristesse pour un passé que l'on ne peut modifier, ou le deuil des êtres aimés mais la force.  Celle de la mère de Nili, qui a choisi de garder cette enfant qu'elle n'aimait pas dans un pays gangréné par le racisme, hors mariage et avec un étranger. La force aussi du père de Nili qui voulait un pays libre. De Nili, enfin, qui a réussi à trouver son propre chemin. Un premier roman très fort, à découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Julliard

    Lectures d'été : 8 livres qui invitent à l'évasion

    Une sélection de lectures pour bien commencer l'été ! Laissez-vous tenter en explorant Nimrod et ses secrets, plongez-vous dans une histoire d'amour ultra-contemporaine, voyagez à Cuba... Commencez votre évasion au travers d'univers passionnants.

     
    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article