En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Mésange et l'ogresse

        Plon
        EAN : 9782259230421
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 425
        Format : 132 x 215 mm
        La Mésange et l'ogresse

        Date de parution : 18/08/2016
        Une enquête romanesque au plus près de l’énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l’une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.
        « Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas. »
        22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l’Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un...
        « Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas. »
        22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l’Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
        Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
        En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

        Harold Cobert est l’auteur de plusieurs romans, dont Un hiver avec Baudelaire, L’Entrevue de Saint-Cloud et, en 2014, Jim, paru chez Plon.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259230421
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 425
        Format : 132 x 215 mm
        Plon
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • CGalliegue Posté le 6 Septembre 2018
          Plongée dans les entrailles de ce que le monde porte de plus sale. On passe de l'ignoble cerveau de la mésange à ceux, torturés et épuisés, des flics qui tiennent les monstres entre des pincettes. Impossible de lâcher.
        • oiseaulire Posté le 6 Avril 2018
          Point de vue intéressant sur le fonctionnement d'un couple pathogène né de l'union de deux pervers qui, en se rencontrant, ont formé une seule et monstrueuse entité dans laquelle il n'y a ni meneur ni mené, mais où chacun participe à la folie commune.
        • Ticafouillou Posté le 19 Février 2018
          L'actualité rattrape parfois - de plus en plus souvent - mes lectures. J'apprends ainsi que Michel FOURNIRET, l'Ogre des Ardennes, vient d'avouer deux nouveaux meurtres alors que je suis en pleine lecture de LA MESANGE ET L'OGRESSE, roman écrit à partir de l'affaire FOURNIRET. Ou plutôt de l'affaire Monique OLIVIER, puisque l'auteur a choisi d'étudier cette sombre tranche de l'actualité criminelle sous l'angle de celle qui fut la compagne du tueur en série. 26 juin 2003 : Louise LEMAIRE (identité modifiée), 13 ans, est agressée alors qu'elle rentre chez elle à pied. Au volant d'une camionnette, un homme grisonnant, barbe bien taillée, petites lunettes cerclées de métal, l'a fait monter dans son véhicule sous prétexte qu'elle lui indique son chemin. Elle réussit à sauter du véhicule et est recueillie par une automobiliste. Deux narrateurs alternent au sein de LA MESANGE ET L'OGRESSE. D'abord le commissaire belge en charge de l'enquête FOURNIRET, qui a travaillé jour et nuit sur ce dossier, sentant tout de suite que l'agression qui a conduit à l'interpellation de FOURNIRET n'est que l'arbre qui cache la forêt. Ensuite Monique OLIVIER épouse FOURNIRET, luttant contre elle-même pour ne rien dévoiler des agissements coupables de son mari. Bien évidemment, cette alternance donne... L'actualité rattrape parfois - de plus en plus souvent - mes lectures. J'apprends ainsi que Michel FOURNIRET, l'Ogre des Ardennes, vient d'avouer deux nouveaux meurtres alors que je suis en pleine lecture de LA MESANGE ET L'OGRESSE, roman écrit à partir de l'affaire FOURNIRET. Ou plutôt de l'affaire Monique OLIVIER, puisque l'auteur a choisi d'étudier cette sombre tranche de l'actualité criminelle sous l'angle de celle qui fut la compagne du tueur en série. 26 juin 2003 : Louise LEMAIRE (identité modifiée), 13 ans, est agressée alors qu'elle rentre chez elle à pied. Au volant d'une camionnette, un homme grisonnant, barbe bien taillée, petites lunettes cerclées de métal, l'a fait monter dans son véhicule sous prétexte qu'elle lui indique son chemin. Elle réussit à sauter du véhicule et est recueillie par une automobiliste. Deux narrateurs alternent au sein de LA MESANGE ET L'OGRESSE. D'abord le commissaire belge en charge de l'enquête FOURNIRET, qui a travaillé jour et nuit sur ce dossier, sentant tout de suite que l'agression qui a conduit à l'interpellation de FOURNIRET n'est que l'arbre qui cache la forêt. Ensuite Monique OLIVIER épouse FOURNIRET, luttant contre elle-même pour ne rien dévoiler des agissements coupables de son mari. Bien évidemment, cette alternance donne du rythme, du souffle au récit, mais il traduit aussi le jeu du chat et de la souris auquel vont se livrer le flic et la femme du tueur au travers des cent vingt auditions auxquelles il la soumettra pendant l'année d'enquête. Les passages narrés par Monique FOURNIRET sont parfaitement glaçants : son recul dénué de toute émotion sur les crimes de son mari, dont elle se souvient avec une précision et une froideur clinique, déroulant leur sombre litanie comme on réciterait une leçon, son absence totale d'empathie, sa volonté farouche de ne rien lâcher aux enquêteurs. Ceux narrés par le commissaire donnent une idée du travail d'enquête, de la persévérance et de la minutie qu'il a fallu aux enquêteurs belges pour parvenir à leurs fins. Pendant que la première se débat intérieurement, écrasée par le poids des questions auxquelles on la soumet sans relâche, le second écarte peu à peu le rideau derrière lequel Monique FOURNIRET se cache. Monique OLIVIER n'est-elle que la femme frustre, peu cultivée, facilement manipulable, qu'elle donne à voir? A-t-elle subi les agissements criminels de son mari sans pouvoir s'y opposer, en étant finalement la première de sa longue liste de victimes, sa proie originelle? Ou au contraire en est-elle la complice voire même l'initiatrice? Mésange ou ogresse, Monique FOURNIRET? Harold COBERT délivre au travers de ce roman un formidable travail d'enquête, fouillé et minutieux, auquel s'ajoute une fine analyse psychologique. Il réussit la prouesse, notamment en arrêtant le curseur sur celle qui est considérée - à tort? - comme le personnage secondaire du dossier, mais également en nous donnant l'impression d'intégrer ses pensées et sa lutte constante contre la pression policière, de réaliser un récit captivant dont on connaît pourtant déjà la fin. Le tout, sans jamais se départir d'une pudeur et d'un respect profond pour les victimes, sans jamais verser dans des détails sordides inutiles lorsqu'on évoque des faits réels. La connaissance de cette affaire par les médias n'est rien à côté de celle que nous propose Harold COBERT. Je vous mets au défi de ne pas refermer ce livre sans ressentir un frisson glacé vous parcourir l'échine. Edifiant!
          Lire la suite
          En lire moins
        • paraty62 Posté le 11 Janvier 2018
          Captivant.Un sujet difficile très bien traité. Monique Olivier est la femme de Fourniret ce tueur de petites filles , ce prédateur qu'elle a épousé en sachant très bien qu'il avait déjà violé des enfants et qu'elle surnomme son fauve. Quelle genre de femme peut-elle bien être ? La mésange de son mari ? une femme soumise qui ne sait rien et fait l'autruche ou une ogresse ? qui participe et peut-être même est à l'initiative de ces crimes. Tout au long du roman on va essayé de le découvrir avec l'équipe en charge de l'enquête et cette centaine d'interrogatoire ou l'on découvre les tréfonds de l'âme humaine. Ce récit alterne entre les interrogatoires, le point de vue de l'équipe d'enquête et les pensées de Monique Olivier. Jusqu'au bout on a du mal à croire qu'une mère de famille puisse être témoin de ces faits sans les dénoncer. On découvre son parcours petit à petit et ce qui la relie à cet homme... Il faut s'accrocher pour venir à bout de ce livre profond et long qui nous offre un nouveau point de vue sur ces personnes. Mais si vous vous intéressez aux tueurs en série ou aimez les romans policiers et psychologique... Captivant.Un sujet difficile très bien traité. Monique Olivier est la femme de Fourniret ce tueur de petites filles , ce prédateur qu'elle a épousé en sachant très bien qu'il avait déjà violé des enfants et qu'elle surnomme son fauve. Quelle genre de femme peut-elle bien être ? La mésange de son mari ? une femme soumise qui ne sait rien et fait l'autruche ou une ogresse ? qui participe et peut-être même est à l'initiative de ces crimes. Tout au long du roman on va essayé de le découvrir avec l'équipe en charge de l'enquête et cette centaine d'interrogatoire ou l'on découvre les tréfonds de l'âme humaine. Ce récit alterne entre les interrogatoires, le point de vue de l'équipe d'enquête et les pensées de Monique Olivier. Jusqu'au bout on a du mal à croire qu'une mère de famille puisse être témoin de ces faits sans les dénoncer. On découvre son parcours petit à petit et ce qui la relie à cet homme... Il faut s'accrocher pour venir à bout de ce livre profond et long qui nous offre un nouveau point de vue sur ces personnes. Mais si vous vous intéressez aux tueurs en série ou aimez les romans policiers et psychologique ce livre est fait pour vous. A réserver à un public averti.
          Lire la suite
          En lire moins
        • CelineArthemiss Posté le 24 Novembre 2017
          Ai-je besoin de rappeler ici les faits de l’Affaire Fourniret ? Pédophile et meurtrier tristement notoire, dont la femme a cautionné (voire plus et c’est une hypothèse de l’écrivain que j’ai trouvée extrêmement intéressante) les actes immondes. Dans ce livre, Harold Cobert s’empare donc de ce qui a fait et qui fait de ce couple des monstres en la matière. Même si je connaissais en substance les détails, la lecture m’a fait froid dans le dos. L’auteur, parfaitement documenté, a le don pour installer l’atmosphère, les personnages « en se glissant dans leurs peaux » en parallèle d’une construction tout aussi épatante (parce qu’originale) qu’effrayante, à la limite du supportable. Oui, certaines pages m’ont retourné la tronche (je vous le dis comme je le pense). J’étais souvent au bord de l’écoeurement tellement c’est parfaitement décrit, disséqué. Ce triangle à huis clos est brillamment étouffant. Il questionne, tant au niveau psychologique que sociétal, politique, juridique et judiciaire. Ou comment réussir à ne pas pouvoir s’empêcher de lire une histoire vraie des plus sordides dont les portraits sont terriblement bien brossés et ce malgré l’horreur de la situation, des situations. Question qui en découle : cela fait-il de nous des lecteurs pervers ? Vous avez 4h…

        Ils en parlent

        « Percutant, haletant, explosif, performant, dérangeant... Harold Cobert revient avec un texte fort et brillant. »
        Nathalie Couderc / Maison de la presse - Caussade - 823000
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com