Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259307703
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 140 x 225 mm
La méthode Michelin
Comment rendre les salariés inaptes au travail
Date de parution : 28/10/2021
Éditeurs :
Plon

La méthode Michelin

Comment rendre les salariés inaptes au travail

Date de parution : 28/10/2021
Un ex-salarié témoigne.
124 000 employés dans plus de 170 pays, 646 millions d’euros d’investissement ans la recherche, Michelin, entreprise française la plus attractive auprès des salariés, est une société innovante qui ne... 124 000 employés dans plus de 170 pays, 646 millions d’euros d’investissement ans la recherche, Michelin, entreprise française la plus attractive auprès des salariés, est une société innovante qui ne se contente pas de produire des pneus mais œuvre également dans l’industrie chimique, métallique et textile. Michelin s’engage qui plus... 124 000 employés dans plus de 170 pays, 646 millions d’euros d’investissement ans la recherche, Michelin, entreprise française la plus attractive auprès des salariés, est une société innovante qui ne se contente pas de produire des pneus mais œuvre également dans l’industrie chimique, métallique et textile. Michelin s’engage qui plus est dans les sphères sociales et environnementales, jusqu’à se prétendre investi d’une mission de société : tout semble dédié à la libération de lʼindividu, à l’émancipation des esprits.

Éric Collenne, au service de ce groupe arborant des valeurs humanistes, va pourtant déchanter. Cadre chez Michelin pendant près de dix ans, il est progressivement confronté à une autre réalité, avec ses mises en scène, ses dédoublements et ses fractures.
Derrière le sourire avenant de Bibendum se cacherait un monstre cannibale : présentéisme conditionnant l’intéressement, espionnage sous couvert de bienveillance, management alternant le bien et le mal, rythmes infernaux qui intoxiquent les corps. Voilà qu’il est traité comme de la brisure, atomisé.

Désormais ex-salarié, il témoigne pour la première fois de son expérience, celle d’un système qui pousserait les salariés à l’obsolescence. Une mécanique qui extrait les forces vives de l’individu, comme si celui-ci était dorénavant marqué d’une date de péremption, comme si notre mort professionnelle était programmée dès l’entretien d’embauche.

Son jugement est cinglant : à l’instar de l’exploitation intensive des ressources de la planète, l’entreprise du XXIe siècle broie ses salariés jusqu’à épuisement, jusqu’à les rendre inaptes au travail. Inemployables.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259307703
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ange427 09/11/2021
    Plonger dans ce livre, c'est retrouver une grande famille, sourires de façade, dents blanches, communication bienveillante, valeurs humaines et mission sociétale mis en avant. C’est surtout ouvrir la porte de cet antre, découvrir l'intimité, la maltraitance: les méthodes mises en place pour attirer l'individu, l'asservir, le culpabiliser d'exister, d'avoir des émotions. Jusqu'à le rendre inapte. L'immersion fait froid dans le dos. C’est prenant, bien écrit et ça ouvre sur des débats de sociétés.
  • Sabrine63000 08/11/2021
    Une fois plongée dedans, il est difficile de refermer le livre avant la fin. Une lente et longue descente aux enfers. La lecture est très agréable mais quelle tristesse de découvrir la face cachée de cette entreprise, ce sont des humains qui paient le prix de management et de gestion des ressources humaines. Bravo à l auteur pour cet écrit !
  • BurjBabil 06/11/2021
    Livre témoignage de l'intérieur. En sept chapitres, dont le premier s'intitule "des étoiles plein les yeux" et indique les espoirs que l'auteur a fondé lors de son embauche par la société du Bibendum. On suit l'immersion d'un "winner" dans une entreprise du CAC 40, ses espoirs, ses doutes. On y découvre plein de trucs assez amusants, qui confortent l'idée qu'une tonne de bullshit jobs se dissimulent partout dès que l'on grimpe l'échelle des rémunérations. Il y a des stages, des open spaces, des normes AFNOR, des nearshores, des task forces, le bore out... C'est quoi alors cette méthode? Elle est multitask... Injonctions contradictoires, missions impossibles à traiter dans les délais et avec les moyens impartis... etc ... Bref, rien que de très classique finalement. Témoignage sympathique donc mais pas surprenant. A la base, il voulait gagner un maximum... il était sûr de sa valeur intrinsèque. S'il avait fait de la physique (quantique par exemple) il aurait su que la valeur d'un objet n'a de sens qu'en relation avec ceux qui interagissent avec lui. C'est un peu la morale de la fin de son histoire.
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…