En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Naissance du sentiment

        Robert Laffont
        EAN : 9782221193105
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 378
        Format : 1 x 215 mm
        La Naissance du sentiment

        Date de parution : 05/01/2017

        Nous sommes avant Socrate, Platon, Aristote et dans la Grèce du Ve siècle avant J.-C. À Sparte, la citoyenne Carthas, veuve de grand guerrier, met au monde un fils, Aphranax. L’enfant présente une malformation invisible, dans une société qui élimine les faibles. Victime d’un sentiment maternel interdit chez les siens,...

        Nous sommes avant Socrate, Platon, Aristote et dans la Grèce du Ve siècle avant J.-C. À Sparte, la citoyenne Carthas, veuve de grand guerrier, met au monde un fils, Aphranax. L’enfant présente une malformation invisible, dans une société qui élimine les faibles. Victime d’un sentiment maternel interdit chez les siens, la veuve Carthas va dissimuler cette faille. Sa conduite hors la loi provoque le Destin. Le vieux monde vacille : Athènes poursuit son envol démocratique, les cités doivent s’unir face à l’envahisseur perse, les Dieux semblent lâcher les Grecs. Les rois, les peuples, les Pythies, la pensée basculent vers les temps nouveaux…
        Un roman à la fois érudit, drôle et poignant, dont le souffle nous emporte aux origines des valeurs de l’Occident. Cette épopée n’a pas pris une ride. Elle réveillera chez le lecteur « le goût âcre de la Liberté qui enivrera toujours le coeur des mortels ». Bon et beau voyage !

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221193105
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 378
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MuseaUranie Posté le 30 Janvier 2018
          a naissance du sentiment, c'est un voyage dans cette belle et célèbre ville de Sparte, ou Lacédémone de son second nom. Nous sommes propulsés quelques années avant la fameuse bataille des Thermopyles à travers le personnage de la Veuve Carthas, une Spartiate qui, on peut le dire, représente plutôt bien sa condition à l'époque. Gorgophonnée, citoyenne spartiate vient de perdre son mari, heureusement pour elle, cette dernière est enceinte. Son devoir de Spartiate est ainsi rempli, mais manque de chance pour elle, Aphranax son fils né atteint des poumons. Sauf qu'à Lacédémone, un enfant différent ne saurait rester en vie. Le livre tourne donc ainsi autour de la vie d'Aphranax et de sa mère prête à tout pour cacher la tare de son fils. Au-delà de la relation maternelle attendu, c'est tout un pan de la vie de Sparte et ses us et coutumes qui sont dévoilé. Je me suis très vite attendu à une fiction dans la plus pure tradition jusqu'à me rendre compte qu'ici, j'avais plutôt affaire à un savant mélange entre essai et fiction. A travers la naissance d'un citoyen, on découvre énormément de la vie spartiate, que ce soit par sa politique interne mais aussi (et surtout)... a naissance du sentiment, c'est un voyage dans cette belle et célèbre ville de Sparte, ou Lacédémone de son second nom. Nous sommes propulsés quelques années avant la fameuse bataille des Thermopyles à travers le personnage de la Veuve Carthas, une Spartiate qui, on peut le dire, représente plutôt bien sa condition à l'époque. Gorgophonnée, citoyenne spartiate vient de perdre son mari, heureusement pour elle, cette dernière est enceinte. Son devoir de Spartiate est ainsi rempli, mais manque de chance pour elle, Aphranax son fils né atteint des poumons. Sauf qu'à Lacédémone, un enfant différent ne saurait rester en vie. Le livre tourne donc ainsi autour de la vie d'Aphranax et de sa mère prête à tout pour cacher la tare de son fils. Au-delà de la relation maternelle attendu, c'est tout un pan de la vie de Sparte et ses us et coutumes qui sont dévoilé. Je me suis très vite attendu à une fiction dans la plus pure tradition jusqu'à me rendre compte qu'ici, j'avais plutôt affaire à un savant mélange entre essai et fiction. A travers la naissance d'un citoyen, on découvre énormément de la vie spartiate, que ce soit par sa politique interne mais aussi (et surtout) par les yeux des autres. L'écriture avec une pointe d'humour légère rend la lecture plus abordable et ne tombe pas dans l'essai lourd et permet à la fiction de prendre le pas. Un juste-milieu en somme où le lecteur est toujours intéressé, et cherche à en découvrir encore plus.   Gorgophonnée est une femme surprenante à la fois tiraillé entre son devoir de citoyenne et celui de mère. C'est sûrement un des personnages que j'ai aimé le plus avec Léonidas, bien loin de ce que je pensais savoir de lui.  En conclusion, un très bon moment de lecture où la fiction devient essai et où Sparte arrive à prendre forme sous nos yeux. Un livre qui permet de comprendre cette ville militariste à travers les yeux de ses protagonistes, ayant pour la plupart existé. Des personnages forts bien loin des clichés sanguinaires.  
          Lire la suite
          En lire moins
        • Maelhy Posté le 15 Mars 2017
          La naissance du sentiment de Jean-François Kervéan est un livre que j'ai obtenu lors d'une masse critique Babelio, que je remercie énormément pour cette très très belle découverte. Publié chez Robert Laffont, c'est un super auteur que j'ai découvert ici ! Ainsi, Nous nous retrouvons plongé au milieu de la Grèce antique, à l'ère où la grande Sparte concurrençait la belle Athènes, peu avant la campagne de conquête de Xerxès. A cette époque, en Lacédémonie, seuls les plus méritants gagneront leur place parmi les héros de ce peuple. Dès leur plus jeune âge, les garçons sont séparés en deux groupes : les plus faibles mourront, les plus fort vivront. Dans cette société qui ne laisse aucune place pour l'attachement familiale, mais qui privilégie la bravoure et l'honneur gagné au combat, naît Aphranax, fils d'Artys et de Gorgophonée Carthas. Le jeune enfant souffre d'une maladie cardiaque/respiratoire, qui le condamne immédiatement à la mort dès les premiers tests. Mais c'est sans compter sur sa mère, s'attachant à lui contre les règles, qui tente de le soigner, d'atténuer ses souffrances et leurs symptômes. Aphranax grandit, et fait la connaissance de Léonidas, le célèbre roi de Sparte qui s'illustrera dans la fameuse bataille des Thermopyles... La naissance du sentiment de Jean-François Kervéan est un livre que j'ai obtenu lors d'une masse critique Babelio, que je remercie énormément pour cette très très belle découverte. Publié chez Robert Laffont, c'est un super auteur que j'ai découvert ici ! Ainsi, Nous nous retrouvons plongé au milieu de la Grèce antique, à l'ère où la grande Sparte concurrençait la belle Athènes, peu avant la campagne de conquête de Xerxès. A cette époque, en Lacédémonie, seuls les plus méritants gagneront leur place parmi les héros de ce peuple. Dès leur plus jeune âge, les garçons sont séparés en deux groupes : les plus faibles mourront, les plus fort vivront. Dans cette société qui ne laisse aucune place pour l'attachement familiale, mais qui privilégie la bravoure et l'honneur gagné au combat, naît Aphranax, fils d'Artys et de Gorgophonée Carthas. Le jeune enfant souffre d'une maladie cardiaque/respiratoire, qui le condamne immédiatement à la mort dès les premiers tests. Mais c'est sans compter sur sa mère, s'attachant à lui contre les règles, qui tente de le soigner, d'atténuer ses souffrances et leurs symptômes. Aphranax grandit, et fait la connaissance de Léonidas, le célèbre roi de Sparte qui s'illustrera dans la fameuse bataille des Thermopyles (si si, celle du film 300!). Ils vont partager un bout de chemin, entre les complots politiciens d'une ville qui bascule peu à peu dans la guerre, les croyances et secrets des uns et des autres, les révoltes des esclaves, la naissance de l'amour malgré les interdictions… Bref, j'en parlerai des heures. J'ai énormément aimé la plume de l'auteur. Simple et précis, il nous emmène où il veut, n'hésitant pas à utiliser termes grecs et perses, avec une traduction ou des annotations, ce qui apporte une exactitude que j'ai apprécié retrouver, ce n'est parfois pas le cas dans d'autres romans (Quand on a étudié les langues anciennes, on aime d'autant plus retrouver les termes exacts!). L'auteur n'hésite pas non plus à user de jeux de mots (coucou les chocolats Léonidas), qui m'ont fait beaucoup rire, mais qui permettent au roman de se placer dans un récit contemporain, de se rattacher à notre époque : on ne reste pas coincé avec les héros dans la ville de Sparte il y a près de...2600 ans. Je reconnais que le livre a été long à lire. Par moment, je ne voyais plus la fin des pages, j'avais vraiment l'impression de ne pas avancer, même si ce livre m'a énormément plu. Il a fallut attendre les 60 dernières pages, que tout s'accélère, pour que je referme le livre sans m'en rendre compte. Au niveau des personnages, j'ai A.D.O.R.E Saad, le petit esclave analphabète. Même si son évolution m'a paru illogique, sa personnalité m'a beaucoup plu, il est loyal, n'a d'yeux que pour son maître, et malgré les coups durs, est toujours disposé à servir (bon ok, il n'a rien dans le crâne, mais je l'ai trouvé tellement chou!). Grâce à la masse critique Babelio, j'ai pu retracer un bout de l'histoire de Sparte, pour quelqu'un qui aime l'histoire antique, lire ce livre fut un privilège ! Et l'auteur consacre aussi une grande partie de l'histoire à l'importance du rôle des femmes dans les tournants importants de notre passé : j'ai apprécié ces précisions trop souvent passées sous silence.Une très très belle découverte pour cette première édition de la masse critique à laquelle je participai. Pour retracer l'histoire des sentiments qui peuvent habiter tout un peuple, dévorez ce livre, vous ne serez pas déçus ! ❣ Tout simplement : MERCI Monsieur Kervéan. ❣
          Lire la suite
          En lire moins
        • Elamia Posté le 5 Mars 2017
          La quatrième de couverture nous le précise, mais je peux désormais le confirmer, La naissance du sentiment est bien un roman érudit. La plume de Jean-François Kerveant est distinguée, parfois crûe, mais surtout pleine de sagesse. Le scénario en devient presque secondaire, tant ce sont les mots qui décrivent les situations qui prennent le pas sur tout le reste. D'ailleurs, il n'y a pas vraiment d'action, ce sont principalement les relations entre les personnages qui sont mises en lumière ici. Principalement la relation entre Gorgophonée et son fils Aphranax qui, séparés par la distance, sont unis par un lourd secret pouvant à tout moment faire basculer la vie du jeune homme. J'ai appris énormément de choses sur la vie à Sparte, notamment ce côté impitoyable envers les enfants jugés trop faibles. On vise la perfection, la force, la beauté, tout le reste est déprécié et jugé hors-norme. C'est une société très dure, dans laquelle Gorgophonée, qui a perdu son époux à la guerre, doit vivre également loin de son fils. Malgré ses soucis respiratoires, Aphranax souhaite intégrer la prestigieuse armée des 300. Mais très vite, un autre objectif va s'imposer à lui : tuer son rival, qui n'est autre que l'arrogant prince... La quatrième de couverture nous le précise, mais je peux désormais le confirmer, La naissance du sentiment est bien un roman érudit. La plume de Jean-François Kerveant est distinguée, parfois crûe, mais surtout pleine de sagesse. Le scénario en devient presque secondaire, tant ce sont les mots qui décrivent les situations qui prennent le pas sur tout le reste. D'ailleurs, il n'y a pas vraiment d'action, ce sont principalement les relations entre les personnages qui sont mises en lumière ici. Principalement la relation entre Gorgophonée et son fils Aphranax qui, séparés par la distance, sont unis par un lourd secret pouvant à tout moment faire basculer la vie du jeune homme. J'ai appris énormément de choses sur la vie à Sparte, notamment ce côté impitoyable envers les enfants jugés trop faibles. On vise la perfection, la force, la beauté, tout le reste est déprécié et jugé hors-norme. C'est une société très dure, dans laquelle Gorgophonée, qui a perdu son époux à la guerre, doit vivre également loin de son fils. Malgré ses soucis respiratoires, Aphranax souhaite intégrer la prestigieuse armée des 300. Mais très vite, un autre objectif va s'imposer à lui : tuer son rival, qui n'est autre que l'arrogant prince Léonidas. Nous suivons donc par les yeux d'un narrateur omniscient, la vie de Gorgophonée qui tente de gérer sa solitude, et l'apprentissage d'Aphranax. La veuve profite de la compagnie et des conseils avisés d'un vieux diplomate nommé Hypocoon, dont elle repousse incessamment les avances tandis que son fils poursuit ses classes. Malgré un style complexe, l'humour est au rendez-vous. Mais attention c'est une lecture ardue qui demande énormément de concentration pour être appréciée à sa juste valeur. Je suis contente d'avoir découvert ce roman, même s'il s'éloigne de mes lectures habituelles, les ouvrages romancés sur la Grèce antique sont si rares qu'il serait bête de passer à côté.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeaTouchBook Posté le 5 Février 2017
          Chronique de Scarlett (Chroniqueuse sur le blog Léa Touch Book) Lorsque j’ai un coup de cœur pour un livre, je suis attentive aux futures parutions de l’auteur. Alors comme j’avais totalement « flashé » sur Animarex de Monsieur Kervéan , me voici , me voilà de retour après la lecture de son nouveau roman : La naissance du sentiment. Et oh bonheur suprême ! J’ai à nouveau été emportée, émue et enthousiasmée par son nouveau récit. Ce livre nous transporte dans la Sparte antique, en Grèce, à l’époque des guerres médiques contre la Perse. A Sparte on rencontre la famille Carthas , Gorgophonée la veuve altière d’un héroïque guerrier , donne naissance à un fils Aphranax. Celui-ci est souffreteux, on découvrira au fil de la lecture qu’il est asthmatique. Mais à Sparte, cité guerrière, les jeunes garçons à l’âge de sept ans subissent un rite de passage afin de déceler les enfants handicapés. Et ceux qui ne correspondent pas aux attentes de la Cité meurent. Les autres sont pris en main par des éducateurs afin d’être formé à devenir des êtres forts et courageux dans une ville qui prône l’égalité de tous. Si Sparte est comme Athènes le berceau... Chronique de Scarlett (Chroniqueuse sur le blog Léa Touch Book) Lorsque j’ai un coup de cœur pour un livre, je suis attentive aux futures parutions de l’auteur. Alors comme j’avais totalement « flashé » sur Animarex de Monsieur Kervéan , me voici , me voilà de retour après la lecture de son nouveau roman : La naissance du sentiment. Et oh bonheur suprême ! J’ai à nouveau été emportée, émue et enthousiasmée par son nouveau récit. Ce livre nous transporte dans la Sparte antique, en Grèce, à l’époque des guerres médiques contre la Perse. A Sparte on rencontre la famille Carthas , Gorgophonée la veuve altière d’un héroïque guerrier , donne naissance à un fils Aphranax. Celui-ci est souffreteux, on découvrira au fil de la lecture qu’il est asthmatique. Mais à Sparte, cité guerrière, les jeunes garçons à l’âge de sept ans subissent un rite de passage afin de déceler les enfants handicapés. Et ceux qui ne correspondent pas aux attentes de la Cité meurent. Les autres sont pris en main par des éducateurs afin d’être formé à devenir des êtres forts et courageux dans une ville qui prône l’égalité de tous. Si Sparte est comme Athènes le berceau de la Démocratie occidentale, elle est plus rigide et rigoureuse que sa consœur dans ses us et coutumes. Gorgophonée n’aura de cesse de protéger son enfant et celui-ci passera donc le test maudit avec succès et deviendra un valeureux soldat de l’élite spartiate. Son destin et notre lecture croiseront les chemins de noms illustres durant cette période de l’invasion Perse. On côtoie Léonidas le roi fratricide, célèbre pour son combat héroïque et mythique contre les Perses au défilé des Thermopyles avec ses valeureux 300. On chemine aussi avec le Roi des Rois Xerxès le Perse, et on perçoit en lisant ses propos, ses pensées de fortes similitudes avec un autre roi qui fera aussi l’Histoire (clin d’œil de Monsieur Kervéan à Louis le grand peut-être…) On lit avec plaisir leurs aventures dans cette Histoire, dans notre Histoire. On apprend, on se cultive sur une civilisation ancestrale dont nous avons hérité le modèle politique : La Démocratie. On aime, on souffre, on vit, on passe aussi dans ce roman. On apprend, qui étaient Démarate, Solon d’Athènes, Lycurgue de Sparte ; ce que sont la ligue hellénique, l’ agögé , l’isonomie et l’errance (ce passage sur l’errance d’Aphranax !!!). Et ces dialogues savoureux entre les uns et les autres, celui notamment entre Xerxès et Démarate sur la vision géopolitique de tel ou tel souverain, sur la liberté ou la féodalité des peuples est un discours éternel qui fait réfléchir. Ps : il y a un petit lexique en fin de livre bien utile . Et toujours ce même plaisir de lecture. Jean-François Kervéan sublime et transcende des instants de l’Histoire, des personnages mythiques avec une plume habile, fluide et qui joue avec les mots et avec le temps mélangeant parfois un ton volontairement moderne, insolent et drôle au rythme plus ancien de l’histoire. « et de l’Inconnu arrivent les emmerdes d’où nait la métamorphose. Si les métamorphoses venaient en mangeant du melon, ça se saurait ». Parfois décalé et plein d’humour mais jamais au détriment de l’histoire, le ton, l’écriture est un régal je vous dis ! C’est une merveilleuse histoire à lire, qui va vous permettre de mieux connaître la grande Histoire, l’origine de la Démocratie, des lois qui furent le fondement du mieux vivre ensemble. Sans que cela ne soit barbant un seul instant. Et c’est tellement d’actualité… Alors n’hésitez pas, si vous aimez être surpris, sourire, apprendre, être ému en lisant foncez….
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.