RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Petite Barbare

            Belfond
            EAN : 9782714459435
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 134 x 190 mm
            La Petite Barbare

            Collection : Belfond Pointillés
            Date de parution : 13/08/2015
            « Moi, monsieur, je suis pleine du bruit assourdissant de vivre. »
            De la vénalité apprise dès l’enfance à l’incarcération pour complicité de meurtre, une fille de 20 ans jette à la face du monde le récit d’un chaos intérieur et social. Comment devenir une autre ? Est-ce possible ? Le roman brut et stupéfiant d’un monstre de beauté animé par la rage de vivre.

             
            En détention on l’appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l’abattoir bétonné de la banlieue. L’irréparable, elle l’a commis en détournant les yeux . Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour... En détention on l’appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l’abattoir bétonné de la banlieue. L’irréparable, elle l’a commis en détournant les yeux . Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l’ennui. Avant, les hommes tombaient comme des mouches et elle avait de l’argent facile.
            En prison, elle écrit le parcours d’exclusion et sa rage de survivre, et tente un pas de côté. Comment s’émanciper de la violence sans horizon qui l’a menée jusqu’ici ? Peut-elle rêver d’autres rencontres ? Et si la littérature pouvait encore restaurer la dignité ?
            Subversive et sulfureuse, amorale et crue, La Petite Barbare est un bâton de dynamite rentré dans la peau d’une société du néant.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714459435
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 134 x 190 mm
            Belfond

            Ils en parlent

            "Le premier roman d'Astrid Manfredi... Diamant brut !"
            François Busnel / sur son compte Instagram

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • decloitrecynthiaz Posté le 13 Mars 2019
              Un roman court et incisif. Une claque.
            • decloitrecynthiaz Posté le 13 Mars 2019
              Un roman court et incisif. Une claque.
            • CaroGalmard Posté le 13 Novembre 2018
              Ah que voilà une belle gifle. Cette petite garce, cette fille trop pauvre, cette pauvre fille, enfermée dans la prison, raconte sa vie. Sa vie minable, dans laquelle elle est plus prisonnière qu'en prison. On pourrait y voir une série de clichés : la mère et le père englués dans leur médiocrité tiède, qui se laissent bouffer par le néant ; le pote chef de gang qui l’entraîne dans les plans pourris et l'utilise pour piéger les riches. Et le fossé gigantesque entre les riches et les pauvres, la banlieue et les quartiers dorés, les rebelles et les petits bourgeois grisatres. Bien entendu notre héroïne cède à la tentation des paillettes faciles en se muant en fille d'apparence facile. Du sexe contre du pognon. C'est pas plus compliqué. Tellement obnubilée par l'envie de posséder que prendre aux plus riches, c'est une juste vengeance qui la conduit en prison. Eh oui, j'avais prévenu : c'est plein de clichés, mais tellement bien déroulés, avec la plume de l'héroïne qui dégueule de violence, d'envie furieuse de vivre. On dirait un oiseau qui cherchant à sortir d'une pièce, devient fou et se cogne aux murx, jusqu'à ce qu'il trouve la lumière de la fenêtre. Alors... Ah que voilà une belle gifle. Cette petite garce, cette fille trop pauvre, cette pauvre fille, enfermée dans la prison, raconte sa vie. Sa vie minable, dans laquelle elle est plus prisonnière qu'en prison. On pourrait y voir une série de clichés : la mère et le père englués dans leur médiocrité tiède, qui se laissent bouffer par le néant ; le pote chef de gang qui l’entraîne dans les plans pourris et l'utilise pour piéger les riches. Et le fossé gigantesque entre les riches et les pauvres, la banlieue et les quartiers dorés, les rebelles et les petits bourgeois grisatres. Bien entendu notre héroïne cède à la tentation des paillettes faciles en se muant en fille d'apparence facile. Du sexe contre du pognon. C'est pas plus compliqué. Tellement obnubilée par l'envie de posséder que prendre aux plus riches, c'est une juste vengeance qui la conduit en prison. Eh oui, j'avais prévenu : c'est plein de clichés, mais tellement bien déroulés, avec la plume de l'héroïne qui dégueule de violence, d'envie furieuse de vivre. On dirait un oiseau qui cherchant à sortir d'une pièce, devient fou et se cogne aux murx, jusqu'à ce qu'il trouve la lumière de la fenêtre. Alors faut-il le lire ? Oui oui. Et je lirai avec plaisir le 2nd roman de cette auteure.
              Lire la suite
              En lire moins
            • prettyrosemary Posté le 15 Février 2018
              Ce roman justifie à lui seul mon amour immodéré pour les p’tits premiers. A la première personne, celle qu’on ne connaîtra que sous le nom de La petite barbare nous raconte depuis sa cage l’ennui de la cité, les nuits violentes sous acides sur les Champs, le fric facile et les rêves en toc. Elle est une héroïne tragique, d’une jeunesse et d’une beauté sauvage à couper le souffle, qui sait manipuler les vices des hommes au sujet desquels elle n’a plus aucune illusion. A travers elle, l’auteure nous parle d’un tas de laissés-pour-compte, ceux qu’on parque dans des cités où la violence ou l’apathie sont les seules échappatoires, les femmes qu’on enchaîne, tous ceux qui refusent de se plier au modèle de la classe moyenne. Impossible de résister à cette petite barbare, qu’elle nous fascine, nous terrifie, nous dégoûte ou nous émeuve. Ce n’est ni une déesse, ni un monstre qu’on nous raconte, mais un peu des deux (quoi de plus normal, quand on parle de l’humain) et la fille qui approuve Nabilla s’éprend aussi d’une passion folle pour l’Amant de Duras en prison. Ce récit sombre et fort est porté par un style dont je suis tombée toute de suite... Ce roman justifie à lui seul mon amour immodéré pour les p’tits premiers. A la première personne, celle qu’on ne connaîtra que sous le nom de La petite barbare nous raconte depuis sa cage l’ennui de la cité, les nuits violentes sous acides sur les Champs, le fric facile et les rêves en toc. Elle est une héroïne tragique, d’une jeunesse et d’une beauté sauvage à couper le souffle, qui sait manipuler les vices des hommes au sujet desquels elle n’a plus aucune illusion. A travers elle, l’auteure nous parle d’un tas de laissés-pour-compte, ceux qu’on parque dans des cités où la violence ou l’apathie sont les seules échappatoires, les femmes qu’on enchaîne, tous ceux qui refusent de se plier au modèle de la classe moyenne. Impossible de résister à cette petite barbare, qu’elle nous fascine, nous terrifie, nous dégoûte ou nous émeuve. Ce n’est ni une déesse, ni un monstre qu’on nous raconte, mais un peu des deux (quoi de plus normal, quand on parle de l’humain) et la fille qui approuve Nabilla s’éprend aussi d’une passion folle pour l’Amant de Duras en prison. Ce récit sombre et fort est porté par un style dont je suis tombée toute de suite amoureuse tant chaque phrase est envoyée comme un bon direct du droit.
              Lire la suite
              En lire moins
            • RanaZou Posté le 14 Juillet 2017
              Astrid Manfredi dépeint la petite barbare (sans prénom) en souffrance profonde, qui a commis des actes impardonnables. Cependant, ce personnage détient un haut niveau de réflexion sur elle-même et sur son environnement. L'auteure nous transporte dans le milieu carcéral et la délinquance avec une écriture vive et incisive tout au long des 132 pages. A découvrir.
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.