RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La plume de l'ange

            Nathan
            EAN : 9782092566183
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 210 mm
            La plume de l'ange

            ,

            Collection : Roman Grand format
            Date de parution : 25/08/2016
            Enquête, complots et histoire d'amour : le destin d'une héroïne passionnée et rebelle au XVIIIe siècle.
            1759, à Paris : les Philosophes tentent de publier leur Encyclopédie malgré la censure. Judith Amelot, fille d’imprimeur, se passionne pour le métier de son père. Mais ce dernier est brutalement arrêté, accusé d'avoir imprimé des ouvrages interdits. La jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l’imprimerie, à dix-sept ans... 1759, à Paris : les Philosophes tentent de publier leur Encyclopédie malgré la censure. Judith Amelot, fille d’imprimeur, se passionne pour le métier de son père. Mais ce dernier est brutalement arrêté, accusé d'avoir imprimé des ouvrages interdits. La jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l’imprimerie, à dix-sept ans et face à l'hostilité des ouvriers. Désespérée, elle reçoit une lettre qui lui redonne courage et dans laquelle l’auteur, anonyme, lui déclare sa flamme. Pourtant, Judith n'est pas au bout de ses peines. Quelqu’un cherche manifestement à anéantir la famille Amelot. Qui ? Et pourquoi ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782092566183
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 210 mm
            Nathan
            14.95 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Murfy Posté le 9 Mars 2018
              La couverture de la nouvelle édition m'a attiré, la typo du titre et ce rose fuchsia vif. Le résumé m'a convaincu : on se situe dans le siècle des Lumières et la diffusion des idées, une jeune fille doit s'affirmer en reprenant l'affaire familiale. Cependant, j'ai d'abord été refroidie par le langage très soutenu et l'utilisation de mots en vieux français sur les premiers chapitres. Du coup, par rapport aux autres commentaires, je n'ai pas trouvé la lecture si facile. J'ai fini par le lire en diagonale et j’ai bien fait d'insister un peu dans la lecture car j’ai finalement beaucoup aimé l’évolution de l’histoire. Je m’en suis fait une meilleure opinion. Toutefois, je ne pense pas qu’il soit adapté au public de mon collège.
            • Histoiredenlire Posté le 16 Avril 2017
              Le milieu du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV, est marqué par les débuts de la publications de l'Encyclopédie. Il y a les pro-Encyclopédie qui revendiquent le droit de publier une somme d'ouvrages remettant l'homme au centre du monde. Et il y a les anti-Encyclopédie, qui ne voient dans ces livres que des blasphèmes et ont suffisamment la main sur la censure pour les interdire. C'est dans cette tourmente qu'est prise la famille Amelot. Balthazar Amelot est un imprimeur reconnu à Paris, en 1759. Même s'il est favorable à la publication de l'Encyclopédie, il reste prudent et veille à n'imprimer que des ouvrages acceptés par la censure et le pouvoir royal. Pourtant, sa prudence a été insuffisante. Il est incarcéré à Vincennes, et sa fille Judith tente de reprendre l'affaire familiale, aidée par sa mère et sa sœur aînée Esther. Mais la tâche est ardue et nous découvrons une jeune fille de 17 ans qui oscille entre courage et démotivation, pourtant passionnée comme son père par les livres, les auteurs. Tout au long du roman, le duo Laure Bazire et Flore Talamon développe deux intrigues : celle concernant l'arrestation de Balthazar Amelot qui reste inexpliquée ; celle concernant la falsification... Le milieu du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV, est marqué par les débuts de la publications de l'Encyclopédie. Il y a les pro-Encyclopédie qui revendiquent le droit de publier une somme d'ouvrages remettant l'homme au centre du monde. Et il y a les anti-Encyclopédie, qui ne voient dans ces livres que des blasphèmes et ont suffisamment la main sur la censure pour les interdire. C'est dans cette tourmente qu'est prise la famille Amelot. Balthazar Amelot est un imprimeur reconnu à Paris, en 1759. Même s'il est favorable à la publication de l'Encyclopédie, il reste prudent et veille à n'imprimer que des ouvrages acceptés par la censure et le pouvoir royal. Pourtant, sa prudence a été insuffisante. Il est incarcéré à Vincennes, et sa fille Judith tente de reprendre l'affaire familiale, aidée par sa mère et sa sœur aînée Esther. Mais la tâche est ardue et nous découvrons une jeune fille de 17 ans qui oscille entre courage et démotivation, pourtant passionnée comme son père par les livres, les auteurs. Tout au long du roman, le duo Laure Bazire et Flore Talamon développe deux intrigues : celle concernant l'arrestation de Balthazar Amelot qui reste inexpliquée ; celle concernant la falsification de l'avant-propos du livre Les lettres du palétuvier de Bec Quatreterre imprimé par Judith Amelot. Il y a finalement beaucoup de mystères, de rebondissements et une part de romance qui émeut et fausse quelque peu la jeune et jolie Judith dans sa détermination à faire vivre l'imprimerie tout en dénouant toute cette affaire. 1759 : La plume de l'ange est un roman bien emmené, bien documenté sur l'histoire du livre et de l'imprimerie au XVIIIe siècle. Et on se passionne tout autant pour l'intrigue qui met en scène la famille Amelot.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LisMaComedie Posté le 21 Mars 2017
              J’ai tout de suite été tenté par cette aventure, qui mêle histoire et livre ! La période prérévolution (et Révolution soi-disant passant) me passionne. J’avais extrêmement hâte de découvrir cette période dans un livre… J’ai immédiatement aimé la plume des deux auteurs, dès les premières pages on plonge dans l’univers de la « Révolution ». Lors de notre lecture on trouve quelques annotations sur certains mots, ce qui aide bien souvent ! J’attendais avec impatience de voir l’envers du décor d’une imprimerie à cette époque, avec la censure et tous autres problèmes que rencontraient les « éditeurs ». La censure est présente à cette période, nos cours d’histoire nous l’ont appris, mais le livre aussi. Notamment avec le fameux Encyclopédie de Diderot et d’Alambert qui a bien fait du bruit et qui d’une certaine manière marque le début de la Révolution, droit, idées, liberté… Tout au long du récit on voit le « combat » mené contre et pour ce livre, la monarchie qui use de son pouvoir pour le censurer et les philosophes plaints de volonté de propager leurs idées pour un monde « meilleur »… Et surtout sans roi (d’où le petit désaccord aha) ! Parlons, du vive du sujet (car... J’ai tout de suite été tenté par cette aventure, qui mêle histoire et livre ! La période prérévolution (et Révolution soi-disant passant) me passionne. J’avais extrêmement hâte de découvrir cette période dans un livre… J’ai immédiatement aimé la plume des deux auteurs, dès les premières pages on plonge dans l’univers de la « Révolution ». Lors de notre lecture on trouve quelques annotations sur certains mots, ce qui aide bien souvent ! J’attendais avec impatience de voir l’envers du décor d’une imprimerie à cette époque, avec la censure et tous autres problèmes que rencontraient les « éditeurs ». La censure est présente à cette période, nos cours d’histoire nous l’ont appris, mais le livre aussi. Notamment avec le fameux Encyclopédie de Diderot et d’Alambert qui a bien fait du bruit et qui d’une certaine manière marque le début de la Révolution, droit, idées, liberté… Tout au long du récit on voit le « combat » mené contre et pour ce livre, la monarchie qui use de son pouvoir pour le censurer et les philosophes plaints de volonté de propager leurs idées pour un monde « meilleur »… Et surtout sans roi (d’où le petit désaccord aha) ! Parlons, du vive du sujet (car là je me suis un peu étalé sur le point de vu historique, et croyez moi, j’aurais pu longuement continuer). Nous pénétrons chez la famille Amelot, charmante famille d’imprimeurs. Qui vit paisiblement, jusqu’au jour où Balthazar, le père de notre héroïne est arrêté sur lettre cachet, sans raison. C’est alors que Judith, âgée de 16 ans, se lance dans le défi de tenir l’imprimerie, soutenu par sa sœur et sa mère. Les personnages ? Tous à fort caractères, et différents. On a la plus petite, joueuse et innocente, la cadette, Esther, réservé et soucieuse. Judith quant à elle, est un personnage bien courageux et encore bien insouciant. Bref, on se doute que faire marcher une entreprise n’est pas une tâche anodine pour une jeune femme de 16 ans, surtout avec des ouvriers assez difficiles. Alors que Judith semble découragée, elle reçoit ses mystérieuses lettres anonymes, ses lettres d’amour. Qui ce cache derrière ces belles phrases ? Le séducteur Quattreterre, auteur essayant d’imprimer son livre chez la famille Amelot, l’ami d’enfance de Judith ou encore un des ouvriers ? Tel est la question durant toute l’histoire, cette romance est légère et n’est pas envahissante sur le reste de l’intrigue. Qui essaye tant de nuire à la famille Amelot ? Mais surtout pour quelle raison ? Et oui, car après la malheureuse arrestation du père, une sorte de malédiction semble s’acharner sur cette famille. L’intrigue est prenante, on pense avoir trouvé la solution puis on revient au point de départ… Tout au long du roman Judith évolue, grandie pour à la fin devenir une vraie femme… C’est donc sans hésiter que je conseille ce livre aux amoureux d’histoires et aux passionnés de livre 😉 C’est avec plaisir que je lirais la suite des aventures du Judith !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Pays_des_contes Posté le 7 Novembre 2016
              Le duo L. Bazire-F. Talamon se retrouve pour proposer une histoire alerte et bien menée. L'héroïne de dix-sept ans est attachante et plaira […]
            • melicia Posté le 4 Novembre 2016
              D'abord, je vous parle des couvertures de ces romans qui sont pareilles aux 2 livres mises à par la date, la couleur et le petit dessin. Des couvertures simples, voir trop simple à mon goût. Ces romans proposent des intrigues mêlant enquête, complot et romance dans les temps anciens avec une héroïne féminine au caractère bien trempé pour l'époque. Avec ces romans on entre dans l'univers des livres au temps des lumières.
            ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
            De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail