En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La plus folle de nous deux

        Plon
        EAN : 9782259251358
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 132 x 215 mm
        La plus folle de nous deux

        Date de parution : 19/01/2017
        Fascinée par la responsable politique Noémie Leblond, une journaliste décide de mener l’enquête. Un subtil double portrait de femmes tout en échos qui interroge la place des femmes dans la société.
        Rien ne semble pouvoir arrêter l’ascension politique de Noémie Leblond.
        Femme dans un monde d’hommes, elle domine toutes les situations – ambition, séduction, pouvoir, maternité. En pleine course pour la présidentielle, une journaliste se met à enquêter sur cet intrigant animal politique.
        Envahie peu à peu par une fascination qui dépasse largement...
        Rien ne semble pouvoir arrêter l’ascension politique de Noémie Leblond.
        Femme dans un monde d’hommes, elle domine toutes les situations – ambition, séduction, pouvoir, maternité. En pleine course pour la présidentielle, une journaliste se met à enquêter sur cet intrigant animal politique.
        Envahie peu à peu par une fascination qui dépasse largement les jeux et enjeux de pouvoir, elle est conduite à explorer ses propres fragilités, jusqu'à l'enfance. Jusqu’où ira-t-elle pour mener à bien cette expérience ?
        Un double portrait de femmes tout en subtils échos.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259251358
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 132 x 215 mm
        Plon
        18.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Stemilou Posté le 18 Avril 2017
          C'est l'histoire d'une rencontre entre deux femmes, l'une d'entre elles, Noémie Leblond, se présente aux Présidentielles, l'autre est une journaliste qui décide d'enquêter puis d'écrire un livre sur cette femme qui semble avoir tout pour réussir. D'abord subjuguée par autant de maîtrise du pouvoir et de ses codes notre narratrice ouvrira vite les yeux sur les dessous de la politique et de la course à l'élection mais surtout la personnalité de Noémie, son enfance, sa vie de famille et sa carrière qui montrent blessures et force de la candidates et renvoient par la même aux blessures et forces de notre journaliste. Ce roman est très orienté psychologie féminine et psychologie du pouvoir, jusqu'où peut on aller par goût du pouvoir? Il est assez difficile de se plonger dans le roman, cherchant constamment l'intrigue or il n'y en a pas vraiment, l'auteure nous promène dans l'histoire de ces deux femmes très différentes et dont le parcours tant professionnel que privé se ressemble et révèle les écorchures qui font la détermination. Il est peu probable que ce roman passionne les foules tant il est difficile d'en comprendre le sens et de poursuivre sa lecture jusqu'à la dernière page et du dénouement qui n'en est pas... C'est l'histoire d'une rencontre entre deux femmes, l'une d'entre elles, Noémie Leblond, se présente aux Présidentielles, l'autre est une journaliste qui décide d'enquêter puis d'écrire un livre sur cette femme qui semble avoir tout pour réussir. D'abord subjuguée par autant de maîtrise du pouvoir et de ses codes notre narratrice ouvrira vite les yeux sur les dessous de la politique et de la course à l'élection mais surtout la personnalité de Noémie, son enfance, sa vie de famille et sa carrière qui montrent blessures et force de la candidates et renvoient par la même aux blessures et forces de notre journaliste. Ce roman est très orienté psychologie féminine et psychologie du pouvoir, jusqu'où peut on aller par goût du pouvoir? Il est assez difficile de se plonger dans le roman, cherchant constamment l'intrigue or il n'y en a pas vraiment, l'auteure nous promène dans l'histoire de ces deux femmes très différentes et dont le parcours tant professionnel que privé se ressemble et révèle les écorchures qui font la détermination. Il est peu probable que ce roman passionne les foules tant il est difficile d'en comprendre le sens et de poursuivre sa lecture jusqu'à la dernière page et du dénouement qui n'en est pas vraiment un mais clôture simplement un récit où le suspense y est absent mais où l'on découvre la détermination de femmes. Mon avis est donc très mitigé, le côté psychologie est intéressant mais l'atmosphère politique et jeux de pouvoirs ne m'ont pas transporté.
          Lire la suite
          En lire moins
        • zazy Posté le 28 Février 2017
          Une journaliste quadra, décide d’écrire un livre sur Noémie Leblond, étoile presque montée au firmament de la politique, candidate aux élections présidentielles. « J’ai relevé la tête pour la dévisager et, lorsque nos regards se sont enfin croisés, j’ai ressenti l’envie d’en savoir plus sur elle. » « Les politiques sont haïs, mais Noémie Leblond dégage, en ce moment, quelque chose qui la place du côté du public et contre la politique. C’est sa chance » Noémie Leroy semble parfaite, une belle image de papier glacé, qui me fait penser à NKM. Elle invite les media à son domicile pour une opération mère parfaite faisant faire ses devoirs scolaires à ses enfants, mais… « Ça ne vous gêne pas que Mathieu fasse ses devoirs à sa place ? Je lui demande soudain, comme si dans cette histoire c’était ça l’important…. -Pas du tout ! Ça l’aidera à se faire bien voir du prof, ce qui lui laisse une chance de progresser ensuite… Cette remarque me cloue le bec. Je saisis le raisonnement, mais je n’en reviens pas qu’elle s’inquiète aussi peu des connaissances de sa fille. Je n’en reviens pas non plus qu’elle ose demande à Mathieu, et accessoirement à moi, de jouer... Une journaliste quadra, décide d’écrire un livre sur Noémie Leblond, étoile presque montée au firmament de la politique, candidate aux élections présidentielles. « J’ai relevé la tête pour la dévisager et, lorsque nos regards se sont enfin croisés, j’ai ressenti l’envie d’en savoir plus sur elle. » « Les politiques sont haïs, mais Noémie Leblond dégage, en ce moment, quelque chose qui la place du côté du public et contre la politique. C’est sa chance » Noémie Leroy semble parfaite, une belle image de papier glacé, qui me fait penser à NKM. Elle invite les media à son domicile pour une opération mère parfaite faisant faire ses devoirs scolaires à ses enfants, mais… « Ça ne vous gêne pas que Mathieu fasse ses devoirs à sa place ? Je lui demande soudain, comme si dans cette histoire c’était ça l’important…. -Pas du tout ! Ça l’aidera à se faire bien voir du prof, ce qui lui laisse une chance de progresser ensuite… Cette remarque me cloue le bec. Je saisis le raisonnement, mais je n’en reviens pas qu’elle s’inquiète aussi peu des connaissances de sa fille. Je n’en reviens pas non plus qu’elle ose demande à Mathieu, et accessoirement à moi, de jouer les gardes d’enfant comme si c’était un dû. » Notre écrivain en devenir a une liaison avec Mathieu, jeune conseiller de la femme politique qui ne peut s’empêcher de tout planifier, même sa vie privée, dans des tableaux Excel. Il va jusqu’à la classer dans les « Milf » (Mother I’d Like to Fuck) et le lui annoncer tout à trac. Charmant ! Notre journaliste, a passé son enfance entre ses parents psychiatres et son frère, s’amusant dans le parc de l’hôpital parmi les malades ; une nounou, recrutée parmi les malades s’occupait d’eux. De ce fait, elle et son frère ont un rapport autre envers la folie. - « A quoi reconnait-on un fou ? - A son comportement anormal - Et à quoi reconnait-on un comportement anormal ? - Il nous met mal à l’aise… - Le fou est donc celui qui nous met mal à l’aise. » La narratrice observe, dissèque l’attitude de N.L. sous un angle psychiatrique. A suivre l’impétrante dans sa campagne électorale, elle trouve la faille, le petit caillou dans la vie de Noémie ; un sac d’une très grande valeur que Mathieu escamote rapidement et dont il ne veut parler. Elle trouve aussi sa fragilité. « Contrairement à ce que pourraient laisser penser mes diplômes et mon parcours sans faute, je ne suis pas LA bonne élève de la classe politique… Mes parents ont passé mon enfance à me dire que je n’étais pas assez brillante. » Son enquête sur l’animal politique et ses relations au père, lui font opérer une virée spéléologique dans ses propres abîmes et les relations compliquées avec son propre père. « Mon père avait soigné de nombreux politiques, et je me souvenais du chose que j’avais eu, enfant, en découvrant l’un d’eux, connu par la télé, avachi telle une loque sur un siège de la salle d’attente. C’était donc ça le revers de la morgue et de l’ambition. » « Si Noémie Leblond s’est ainsi dévêtue comme une vulgaire pin-up, c’est qu’elle est une guerrière, une combattante hors pair qui, dans la situation de faiblesse où elle se trouve, a eu cette idée géniale d’effrayer ses ennemis –il parle bien d’ennemis- en montrant par ce plongeon qu’elle ne reculera devant rien et sera capable de tout, même de l’inenvisageable. Maintenant elle leur fait peur. » « Les journalistes se sont tus, car au fond ils ont peur de la faire passer pour folle. Ceux qui se déshabillent quand ils ne vont pas bien sont les fous m’a-t-il dit, comme je le sais très bien ». A la fin, elle n’écrit pas le livre, mais publie, dans Mediapart, un article qui signe l’arrêt de la course à la présidence de la république de Noémie Lenoir. L’histoire ne le dit pas, mais, en bon sphinx politique renaîtra de ses cendres, Quoique l’on pardonne beaucoup moins les écarts sexuels à une femme qu’à un homme. Hélène Risser est journaliste, cela se sent dans sa plume, l’écriture est sèche, journalistique, ne prend pas parti et cela me convient parfaitement. La politique, elle baigne dedans de par son métier et ce qu’elle écrit, sur les relations entre le monde politique et les journalistes, même si cela semble des poncifs est réaliste. Ce livre suscite des réactions, des réflexions. La frontière entre les deux mondes est très poreuse. Hélène Risser parle également des fêlures, de guerre entre les prétendants à la fonction suprême, du manque d’empathie profonde pour les gens, juste la superficialité des relations. Seul le résultat compte. Comme dans son précédent roman Les amants spéculatifs, l’auteur prend le postulat de départ d’une enquête et d’entretiens en vue de l’écriture d’un bouquin pour parler des femmes occupant un poste traditionnellement dévolu à un homme, de femmes de pouvoir. En publiant le livre d’Hélène Risser, les éditions Plon sont, malheureusement, à la pointe de l’actualité (Ecouter les informations)
          Lire la suite
          En lire moins
        • pilyen Posté le 29 Janvier 2017
          La narratrice journaliste free-lance mais aussi responsable d'un petit festival rohmérien situé dans une pimpante station balnéaire, rencontre lors d'un cocktail, le jeune conseiller de Noémie Leblond, candidate à la primaire de son parti. Coup double pour cette observatrice acérée du monde politique, elle est séduite par ce jeune homme ainsi que par la maîtrise de la femme de pouvoir en passe de devenir la favorite à la présidentielle. Mêlant intérêt personnel, c'est à dire mettre dans son lit un jeunot de 18 ans son cadet et intérêt professionnel ( ou opportunité) en approchant cet animal politique pour engranger de la matière afin de publier, en pleine campagne, un portrait fouillé de cette candidate incontournable. Mais à quarante-cinq ans, on a des doutes quant à son pouvoir de séduction aussi bien avec un jeune tendron que face à un animal politique dont la maîtrise absolue se révèle être une forteresse imprenable. Naîtrons des interrogations sur sa vie, sur son rapport aux autres et sur son enfance passée au sein d'un hôpital psychiatrique sous le regard pas très bienveillant d'un père psychiatre. La folie rôde, aussi bien celle, bien agréable parfois, de la folie amoureuse que celle plus profonde, plus insaisissable... La narratrice journaliste free-lance mais aussi responsable d'un petit festival rohmérien situé dans une pimpante station balnéaire, rencontre lors d'un cocktail, le jeune conseiller de Noémie Leblond, candidate à la primaire de son parti. Coup double pour cette observatrice acérée du monde politique, elle est séduite par ce jeune homme ainsi que par la maîtrise de la femme de pouvoir en passe de devenir la favorite à la présidentielle. Mêlant intérêt personnel, c'est à dire mettre dans son lit un jeunot de 18 ans son cadet et intérêt professionnel ( ou opportunité) en approchant cet animal politique pour engranger de la matière afin de publier, en pleine campagne, un portrait fouillé de cette candidate incontournable. Mais à quarante-cinq ans, on a des doutes quant à son pouvoir de séduction aussi bien avec un jeune tendron que face à un animal politique dont la maîtrise absolue se révèle être une forteresse imprenable. Naîtrons des interrogations sur sa vie, sur son rapport aux autres et sur son enfance passée au sein d'un hôpital psychiatrique sous le regard pas très bienveillant d'un père psychiatre. La folie rôde, aussi bien celle, bien agréable parfois, de la folie amoureuse que celle plus profonde, plus insaisissable aussi, qui fait de nous des êtres pas tout à fait dans les normes... Un couple avec une différence d'âge marquée, une candidate à l'élection présidentielle et hop, on sent le roman qui tombe à pic au moment de notre campagne électorale. On peut penser à un certain opportunisme et pourtant, je ne pense pas que l'on soit dans cette logique. Ce qui a transparu durant toute la lecture, c'est l'évidence d'un autoportrait vaguement déguisé de l'auteure. Hélène Risser, journaliste sur la chaîne LCP et fille de psychiatre, même tranche d'âge que sa narratrice, me paraît bien être l'héroïne de ce roman. L'écriture cerne admirablement les émois de cette quarantenaire, ausculte avec pertinence et perfidie cette femme politique mais patine un peu lorsque elle essaie de relier tout cela à l'univers psychiatrique et à la relation avec son père. Les liens qu'elle tente de tisser entre ces deux mondes si dissemblables ne m'ont pas convaincu. Ces deux univers ne communiquent jamais réellement et donnent au roman un côté un peu bancal. La fin sur le blog
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "C'est ce dosage que, dans son troisieme et profond roman, Helene Risser  évalue en politique comme dans la vie intime."
        SOPHIE DELASSEIN / L'OBS
        " Hélène Risser explore les méandres du désir, du pouvoir politique, et les rapports de force de deux femmes avec des hommes cherchant a garder la main sur tous les terrains, professionnel
        comme erotique."
        Psychologies magazine
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.