Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221115480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 153 x 240 mm

La Princesse effacée

Date de parution : 06/05/2010

À la fin de la période révolutionnaire, deux femmes que tout opposent vont apprendre à se connaître et à s'apprécier.

Au sortir de la Révolution française, toute la famille royale a été décimée. Seule rescapée de la Terreur, Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, est détenue à la prison du Temple. Barras, député de la Convention et homme fort du régime, pressent que l'héritière du trône...

Au sortir de la Révolution française, toute la famille royale a été décimée. Seule rescapée de la Terreur, Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, est détenue à la prison du Temple. Barras, député de la Convention et homme fort du régime, pressent que l'héritière du trône pourrait jouer un rôle politique à l'avenir. Il exige que Renée Chantereine, une simple femme du peuple, s'occupe de la descendante des Bourbons.
Lorsque cette dernière pousse la porte de la prison du Temple, elle découvre en Marie-Thérèse une jeune fille prostrée et aphasique, vivant depuis deux années dans la saleté, la crainte et la peur. C'est au prix de beaucoup de patience et d'une grande force d'âme que Renée parvient à soigner Marie-Thérèse et gagner sa confiance. Retrouvant à ce contact chaleureux un peu d'espoir, la jeune fille se lance dans le projet d'écriture de ses Mémoires. Plus que tout au monde, avec ses yeux d'enfant, Marie-Thérèse veut témoigner de l'horreur de la Révolution qui lui a retiré ses parents et ses amis. Jour après jour, dans la prison du Temple, Chantereine recueille les souvenirs de la princesse. Désormais, dans le cœur de Chantereine qui n'a pas eu d'enfant, « sa princesse », véritable « orpheline du Temple », compte autant qu'une fille.
À la faveur d'une tractation politique menée par Barras, fin 1795, l'héritière du trône quitte la France pour l'Autriche où elle vivra en exil pendant près de vingt ans. À son retour, en pleine Restauration, les deux femmes peuvent enfin se retrouver. Chantereine, devenue une vieille femme, comprend que Marie-Thérèse portera toute sa vie cette fracture intime qui l'éloigne des autres et qu'elle seule peut pardonner et comprendre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221115480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melodbellaisa Posté le 15 Février 2020
    À la fin de la période révolutionnaire, deux femmes que tout opposent vont apprendre à se connaître et à s'apprécier. Au sortir de la Révolution française, toute la famille royale a été décimée.
  • Frederic524 Posté le 4 Septembre 2018
    Alexandra de Broca est l’auteure de cet ouvrage passionnant sur Marie Thérèse de France, fille de Louis XVI et de Marie Antoinette. Nous revivons à travers le témoignage de Marie Thérèse de France, le supplice subi par la famille royale au nom de la prétendue liberté, égalité, fraternité de notre chère République. Le chemin de croix vécu par ces différents protagonistes est à peine croyable et pourtant ce fût ainsi que fût bâti cette République régicide, infanticide et déicide. Un triple crime qui nous est parfaitement décrit par l’auteure qui utilise ici de solides connaissances en histoire afin de mêler le romanesque et le réel des choses telles qu’elles se sont produites. Marie Thérèse de France n’a eu que peu d’écrits sur elle tant elle constitue un personnage oublié de l’histoire de France. C’est chose réparée avec ce roman historique qui se rapproche de par sa qualité d’une biographie historique officielle. Impossible de lâcher cet ouvrage une fois démarré tant l’horreur des faits racontés ici nous glace d’effroi. Le style d’écriture est fort agréable, les descriptions de la Terreur saisissantes, l’émotion toujours à fleur de peau tant l’on mesure l’impossibilité pour cette pauvre enfant de se remettre d’un tel traumatisme.... Alexandra de Broca est l’auteure de cet ouvrage passionnant sur Marie Thérèse de France, fille de Louis XVI et de Marie Antoinette. Nous revivons à travers le témoignage de Marie Thérèse de France, le supplice subi par la famille royale au nom de la prétendue liberté, égalité, fraternité de notre chère République. Le chemin de croix vécu par ces différents protagonistes est à peine croyable et pourtant ce fût ainsi que fût bâti cette République régicide, infanticide et déicide. Un triple crime qui nous est parfaitement décrit par l’auteure qui utilise ici de solides connaissances en histoire afin de mêler le romanesque et le réel des choses telles qu’elles se sont produites. Marie Thérèse de France n’a eu que peu d’écrits sur elle tant elle constitue un personnage oublié de l’histoire de France. C’est chose réparée avec ce roman historique qui se rapproche de par sa qualité d’une biographie historique officielle. Impossible de lâcher cet ouvrage une fois démarré tant l’horreur des faits racontés ici nous glace d’effroi. Le style d’écriture est fort agréable, les descriptions de la Terreur saisissantes, l’émotion toujours à fleur de peau tant l’on mesure l’impossibilité pour cette pauvre enfant de se remettre d’un tel traumatisme. Elle ne pardonnera jamais au peuple de France sa trahison et mourra finalement dans l’oubli en 1851. Je ne peux que vous inviter à lire le destin de Marie Thérèse de France dite « la martyre du temple » à l’heure où certains hurluberlus d’extrême gauche et du parti communiste tentent de faire passer leur révisionnisme sur cette période pour vérité absolue. A lire aussi pour ne pas oublier les fondations sur lesquelles furent bâties cette bonne vieille République. Du sang, toujours du sang..
    Lire la suite
    En lire moins
  • amaryllis Posté le 18 Août 2016
    Un roman historique très plaisant. On apprend pleins de choses sur la période de la Révolution française et les périodes suivantes. C'est l'histoire de la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette qui échappe à la mort lors de la Révolution française. Mais c'est aussi l'histoire d'une citoyenne qui a pour mission de lui rendre visite en prison au Temple. Elle trouve alors une jeune fille laissée seule depuis près de trois ans qui est au bord de la folie. Une amitié va alors se nouer entre ces deux femmes. La deuxième partie du roman se déroule ensuite lors de la Restauration et du règne de Louis XVIII. C'est un roman dont on a peu entendu parlé, qu'on ne voit pas beaucoup en librairie et qui n'est pas mis en évidence dans les rayons. Mais pour ceux qui aiment les romans historiques, qui veulent se divertir en apprenant des choses sur la période, sur ce personnage, il faut le lire. J'ai adoré découvrir cette princesse au bord de la folie, qui ne parle presque plus, qui se laisse apprivoiser par une inconnue en qui elle a confiance. Le lecteur est vraiment plongé au coeur de la psychologie du personnage :... Un roman historique très plaisant. On apprend pleins de choses sur la période de la Révolution française et les périodes suivantes. C'est l'histoire de la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette qui échappe à la mort lors de la Révolution française. Mais c'est aussi l'histoire d'une citoyenne qui a pour mission de lui rendre visite en prison au Temple. Elle trouve alors une jeune fille laissée seule depuis près de trois ans qui est au bord de la folie. Une amitié va alors se nouer entre ces deux femmes. La deuxième partie du roman se déroule ensuite lors de la Restauration et du règne de Louis XVIII. C'est un roman dont on a peu entendu parlé, qu'on ne voit pas beaucoup en librairie et qui n'est pas mis en évidence dans les rayons. Mais pour ceux qui aiment les romans historiques, qui veulent se divertir en apprenant des choses sur la période, sur ce personnage, il faut le lire. J'ai adoré découvrir cette princesse au bord de la folie, qui ne parle presque plus, qui se laisse apprivoiser par une inconnue en qui elle a confiance. Le lecteur est vraiment plongé au coeur de la psychologie du personnage : une princesse qui reste fière, qui s'accroche à quelques symboles de la monarchie malgré sa déchéance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Srafina Posté le 16 Mai 2015
    Nous découvrons avec ce livre l'histoire de Marie-Thérèse Charlotte de France, fille aînée de Marie-Antoinette et Louis XVI. Emprisonnée avec ses illustres parents alors qu'elle n'est qu'une enfant, elle va rester plus de 3 ans enfermée! Le livre comporte deux parties, soit deux époques dans sa vie. Une première partie qui relate les années passées en détention à la Prison du Temple. La citoyenne Chantereine, femme du peuple, est mandatée par la nouvelle République pour visiter la jeune princesse en prison. Elle y découvre un être sauvage, muet, sale et à la limite de la folie!!! Elle va l'apprivoiser, elle va également lui rédiger ses mémoires relatant l'arrestation et l'incarcération de sa famille. La 2ème partie se déroule 20 ans après sa sortie de prison et son retour d'exil avec le nouveau Roi de France Louis XVIII. Peu de détails sur son exil sont relatés . C'est dommage. Mais par ailleurs l'auteure nous montre très bien pourquoi Marie-Thérèse fût autant détestée par les Français et par la suite complètement oubliée. Histoire passionnante sur une princesse oubliée de l'Histoire, traumatisée par le mal qui a été fait à sa famille. Derrière cette biographie, il y a aussi et surtout l'analyse très fouillée de... Nous découvrons avec ce livre l'histoire de Marie-Thérèse Charlotte de France, fille aînée de Marie-Antoinette et Louis XVI. Emprisonnée avec ses illustres parents alors qu'elle n'est qu'une enfant, elle va rester plus de 3 ans enfermée! Le livre comporte deux parties, soit deux époques dans sa vie. Une première partie qui relate les années passées en détention à la Prison du Temple. La citoyenne Chantereine, femme du peuple, est mandatée par la nouvelle République pour visiter la jeune princesse en prison. Elle y découvre un être sauvage, muet, sale et à la limite de la folie!!! Elle va l'apprivoiser, elle va également lui rédiger ses mémoires relatant l'arrestation et l'incarcération de sa famille. La 2ème partie se déroule 20 ans après sa sortie de prison et son retour d'exil avec le nouveau Roi de France Louis XVIII. Peu de détails sur son exil sont relatés . C'est dommage. Mais par ailleurs l'auteure nous montre très bien pourquoi Marie-Thérèse fût autant détestée par les Français et par la suite complètement oubliée. Histoire passionnante sur une princesse oubliée de l'Histoire, traumatisée par le mal qui a été fait à sa famille. Derrière cette biographie, il y a aussi et surtout l'analyse très fouillée de deux personnages et le récit émouvant d'une rencontre entre une princesse et une femme du peuple.
    Lire la suite
    En lire moins
  • yaki Posté le 21 Juin 2014
    La première partie du roman d’Alexandra de Broca commence en 1795. Marie-Thérèse de France, la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette est emprisonnée dans la tour du Temple sans savoir ce que sont devenus ses parents, son frère et sa tante dont elle a été séparée. C’est là que Renée Chantereine est envoyée pour essayer d’établir un lien avec la princesse. Au-delà de ce côté historique peu ou mal connu le roman retrace donc une belle histoire d’amitié entre ces deux femmes qui n’ont rien en commun. D’un côté on trouve une princesse déchue, seule, perdue et apeurée mais en même temps toujours fière de son rang et de l’autre il y a une femme plus âgée et surtout une femme du peuple, de ce peuple qui a été si violent envers la famille royale. Leur amitié qui démarre si mal, surtout que la princesse reste au-départ sur ses gardes, prend de l’ampleur au fur et à mesure de leurs rencontres et de leurs discussions. Marie-Thérèse souhaite avant tout réhabiliter la mémoire de ses parents et demande à Chantereine de prendre en note ses souvenirs. Et c’est là que nous, lecteurs, apprenons énormément de choses sur l’emprisonnement et le devenir... La première partie du roman d’Alexandra de Broca commence en 1795. Marie-Thérèse de France, la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette est emprisonnée dans la tour du Temple sans savoir ce que sont devenus ses parents, son frère et sa tante dont elle a été séparée. C’est là que Renée Chantereine est envoyée pour essayer d’établir un lien avec la princesse. Au-delà de ce côté historique peu ou mal connu le roman retrace donc une belle histoire d’amitié entre ces deux femmes qui n’ont rien en commun. D’un côté on trouve une princesse déchue, seule, perdue et apeurée mais en même temps toujours fière de son rang et de l’autre il y a une femme plus âgée et surtout une femme du peuple, de ce peuple qui a été si violent envers la famille royale. Leur amitié qui démarre si mal, surtout que la princesse reste au-départ sur ses gardes, prend de l’ampleur au fur et à mesure de leurs rencontres et de leurs discussions. Marie-Thérèse souhaite avant tout réhabiliter la mémoire de ses parents et demande à Chantereine de prendre en note ses souvenirs. Et c’est là que nous, lecteurs, apprenons énormément de choses sur l’emprisonnement et le devenir de la famille royale. Nous avons le point de vue d’une jeune fille de dix-sept ans dépassée par les événements qui voit sa famille maltraitée, insultée, qui apprend par Chantereine qu’elle reste la seule survivante et que personne ne lui a dit ! On s’attache à cette jeune fille même si par certains côtés son arrogance peut agacer, elle reste malgré tout une toute jeune fille qui a été, de plus, de part sa naissance un peu protégée du monde « réel », elle a passé sa jeunesse dans la cage dorée de Versailles et la voilà propulsée dans un monde cruel. C’est aussi cet aspect-là qui m’a beaucoup plu dans la première partie du roman, d’avoir une autre vision que celle que l’on apprend en classe. Ceci dit, je suis toujours un peu gênée en lisant des romans historiques parce qu’on ne sait pas exactement où est le vrai où est la fiction même si ce roman-ci semble être plutôt bien documenté. Mais cette première partie m’a vraiment passionnée. Après tout c’est un point de vue comme un autre… La deuxième partie du roman qui se passe 20 ans après le départ de Marie-Thérèse de France et qui correspond à son retour en France avec son époux le duc d’Angoulême et le roi Louis XVIII m’a un peu moins intéressée. J’ai surtout trouvé que le personnage de la duchesse était moins attachant, son arrogance et sa soi-disant haine des Français (apparemment non prouvée dans la « vraie » histoire) la rende plus antipathique. Cependant ses souvenirs d’enfance montre un autre aspect du roi et de la reine. On y découvre un roi sensible et surtout un père de famille aimant, une vie pas toujours si rose avec notamment la perte du premier Dauphin. Au final c’est un roman qui se lit facilement avec un style vraiment agréable et qui donne un éclairage intéressant de cette période de l’Histoire. Un bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.