Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749127699
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 220 mm

La Ruinette

Date de parution : 18/10/2012

Le refus de l'exil intérieur. Littérature Terroir : Nord de la France

Dans un petit chemin tranquille du Nord, la Ruinette est une ancienne auberge achetée en viager par un couple d'instituteurs, Albert et Fanny. D’abord maison de vacances, elle devient leur résidence principale à l’heure de la retraite. Quand Fanny décède, Albert se retrouve seul dans cette maison que leurs deux...

Dans un petit chemin tranquille du Nord, la Ruinette est une ancienne auberge achetée en viager par un couple d'instituteurs, Albert et Fanny. D’abord maison de vacances, elle devient leur résidence principale à l’heure de la retraite. Quand Fanny décède, Albert se retrouve seul dans cette maison que leurs deux fils n'apprécient guère. Il s'y constitue un havre de paix, entre voyages, lectures et conférences, jusqu'à ce qu'une attaque pose la question de son maintien dans les lieux. Refusant de quitter sa demeure pour une maison de retraite proche de ses enfants, Albert s'y organise coûte que coûte, grâce aux aides à domicile, dont la pétulante Bernadette, et aux amis du village. Un lien étroit va se nouer avec son petit-fils, Loïc, en vacances à la Ruinette. Une nouvelle attaque laisse Albert hémiplégique. Il continuera à se battre pour pouvoir finir ses jours chez lui.



Un roman sur le lien entre les êtres et les lieux, le sort des personnes âgées dans une société où les structures familiales et villageoises ont éclaté. Et surtout, un hommage aux aides à domicile, soignantes, auxiliaires de vie et autres métiers qui, avec ténacité, savoir-faire et affection, soulagent le quotidien de personnes en fin de vie ou handicapées, pour la plupart isolées et à qui, trop souvent, notre système refuse le droit de vivre chez elles jusqu’au terme de leur existence.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749127699
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bonheur_Lecture Posté le 5 Octobre 2013
    Par quoi commencer, par où commencer ? Je ne sais pas trop alors comme tout le monde, je vais commencer par l’histoire, parce que sans elle, le livre n’existerait pas. Ce roman, à la couverture magnifique je trouve est vraiment incroyable. J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début, mais alors après, on s’attache vraiment aux personnages et pour le coup, moi qui redoutait de trouver le roman un peu plat et sans véritable rebondissement, je suis servie. C’est l’histoire d’un couple, Albert et Fanny, tous les deux instituteurs. Ils sont fous amoureux et décident d’acheter une maison au nom tout de même assez repoussant, mais qui au final lui fait son charme, « La Ruinette ». Ce fut dans un premier temps, leur maison de vacances où ils viennent donc avec leurs enfants, Léandre et Romuald durant les vacances scolaires qui profitent à tout le monde. Puis, une fois à la retraite, ils décident d’en faire leur résidence principale. C’est une maison que Léandre et Romuald n’apprécient guère, ils ont l’impression de vivre dans un temps qui n’est pas le leur. Mais pour le couple, qui aime le calme, la proximité des gens dans un village,... Par quoi commencer, par où commencer ? Je ne sais pas trop alors comme tout le monde, je vais commencer par l’histoire, parce que sans elle, le livre n’existerait pas. Ce roman, à la couverture magnifique je trouve est vraiment incroyable. J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début, mais alors après, on s’attache vraiment aux personnages et pour le coup, moi qui redoutait de trouver le roman un peu plat et sans véritable rebondissement, je suis servie. C’est l’histoire d’un couple, Albert et Fanny, tous les deux instituteurs. Ils sont fous amoureux et décident d’acheter une maison au nom tout de même assez repoussant, mais qui au final lui fait son charme, « La Ruinette ». Ce fut dans un premier temps, leur maison de vacances où ils viennent donc avec leurs enfants, Léandre et Romuald durant les vacances scolaires qui profitent à tout le monde. Puis, une fois à la retraite, ils décident d’en faire leur résidence principale. C’est une maison que Léandre et Romuald n’apprécient guère, ils ont l’impression de vivre dans un temps qui n’est pas le leur. Mais pour le couple, qui aime le calme, la proximité des gens dans un village, la lecture et tous autres choses diverses, c’est un véritable paradis. Fanny, la femme d’Albert va trouver la mort tragiquement dans un accident de voiture et Albert, maintenant veuf et victime d’une attaque va tout mettre en œuvre afin de pouvoir rester dans sa maison qu’il aime tant, qui lui rappelle sa femme, et dans laquelle il se sent libre. Son petit-fils, Loïc, va venir lui rendre visite pendant les vacances afin d’effectuer un stage dans une usine et une complicité entre ce petit-fils et ce grand-père va tout changer dans la vie d’Albert, à tout jamais. Ce roman du terroir m’a bouleversé. Il est écrit simplement et en même temps, l’auteur emploie des mots qui méritent réflexion ou encore pour certain, une petite recherche dans un dictionnaire, en ce qui me concerne. J’ai beaucoup appris durant ce livre qui, je pense, est destiné aux personnes plus âgées que moi, mais quel importance ? J’aime lire tout ce qu’il se présente à moi :). J’ai été très touchée par le personnage d’Albert qui incarne la vérité, ce que vivent les personnes âgées au quotidien. En effet, pour Léandre et Romuald, ses enfants, on a l’impression qu’Albert, leur père, n’est pas leur priorité et donc, depuis le décès de sa femme Fanny, Albert vit seul, reclus dans sa « Ruinette », en ayant l’impression de déranger ses enfants. Je trouve cela cruel. Fort heureusement, il y a Loïc, son petit-fils, avec qui il entretient une très grande complicité, qui va vite devenir son confident et qui va rythmer ses journées. Ce dernier, qui aime son grand-père et qui aime aussi « La Ruinette », mais surtout, Amandine, sa petite amie avec laquelle il se rend chez son grand-père, va tout faire pour qu’Albert puisse rester chez lui et s’y sentir bien. Je trouve que cette relation grand-père/petit-fils est magnifique, parce que bien souvent les jeunes ne pensent pas à cela et je trouve que ça mérite une sacré réflexion. Nous découvrons aussi sous un autre angle le métier d’aide à domicile qui est vraiment une vocation plus qu’un métier, encore plus dans des petits villages comme celui où se situe la Ruinette, ce dont je vais parler plus longuement dans la critique du tome. Pour finir cette critique du tome 1, j’ai fait une belle découverte en lisant ce roman du terroir, prêté par ma grand-mère au passage ;-).
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !