En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Tentation d'être heureux

        Belfond
        EAN : 9782714470980
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 225 mm
        La Tentation d'être heureux

        Renaud TEMPERINI (Traducteur)
        Date de parution : 01/09/2016
        Dans une Naples grouillante de vie et de clameurs, une comédie à l’italienne sur la vieillesse et la solitude, mais aussi sur ces petits riens qui font que la vie vaut la peine d’être vécue. Porté par une galerie de personnages profondément attachants, un roman qui fait du bien, plein de poésie et d’espoir.
        À Naples, de nos jours
        Cesare Annunziata a 77 ans, et sa vie n’est pas ce qu’il aurait voulu qu’elle soit. Il n’a jamais vraiment réussi à aimer sa femme, les relations avec sa fille, Sveva, sont très compliquées, et son fils, Dante, n’ose pas lui présenter son compagnon. Alors, tant...
        À Naples, de nos jours
        Cesare Annunziata a 77 ans, et sa vie n’est pas ce qu’il aurait voulu qu’elle soit. Il n’a jamais vraiment réussi à aimer sa femme, les relations avec sa fille, Sveva, sont très compliquées, et son fils, Dante, n’ose pas lui présenter son compagnon. Alors, tant pis, il décide de profiter un tant soit peu de l’existence en buvant, mangeant et fumant comme il lui plaît. Peu importe les reproches de Sveva. Il continue même à voir cette chère Rossana, officiellement infirmière, mais qui, en réalité, vend ce qui lui reste de charmes.
        Un soir, le silence de son appartement est brisé par une très violente scène de ménage. Et Cesare ne tarde pas à comprendre que sa voisine, la belle Emma, se fait battre par son mari. La nouvelle fait vite le tour de l’immeuble. Aidé de ses deux compères du troisième âge, Madame Vitaglino, collectionneuse de chats, et, Marino, solitaire endurci, Cesare décide de secourir la jeune femme. Après avoir échafaudé les plans les plus rocambolesques, c’est finalement en se liant d’amitié avec Emma qu’il va tenter de la sortir des griffes de son époux.
        Un petit dîner en tête à tête, de délicates attentions, un sourire réconfortant… Chamboulé par la douceur de la jeune femme, le vieillard s’apaise peu à peu : à 77 ans, finalement, n’est-il pas temps de se délecter des belles choses de la vie et de faire, enfin, la paix avec ceux qu’on aime ?
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714470980
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • CHRISTIANA86 Posté le 29 Mars 2018
          Ce livre est un roman à lire absolument. L'auteur nous fait partager, par le biais du personnage central de son roman, sa philosophie de la vie, de ses bonheurs comme de ses malheurs. Son roman est réaliste sans être sinistre, vraiment bien écrit en nous offrant en plus de très jolies pensées. Belles leçons de vie. A lire et à relire !!!!
        • nelly76 Posté le 7 Septembre 2017
          Un immeuble dans un vieux quartier de Naples où les habitants ont toujours été là :Mme Vitagliano, la dame aux chats ,Marino,que le désespoir a cloué dans son fauteuil et le grand ami de notre personnage principal:Cesare Annunziata, veuf,septuagénaire, en rémission après un 1er infarctus, qui ne doit ni fumer ni boire mais qui passe outre;Cesare qui porte un regard très corrosif sur la société, et ne fait pas de cadeaux à ses deux enfants:Sveva avocate qui le sermone tout le temps sur sa façon de vivre,et Dante son fils homosexuel qui n'ose pas l'avouer à son père. le décor est planté. Puis un jour,emménage dans cet immeuble ,un jeune couple qui va complètement changer le regard de Cesare sur ses congénères car il va être confronté à un drame,je ne vous en dis pas plus...... Pour un premier roman ,c'est réussi . ,Style simple mais empreint de réalisme ,de tristesse aussi et quelques citations philosophiques de Cesare en font un "chouette " petit roman a conseiller.🌟🌟🌟🌟
        • Agathaetcetera Posté le 29 Juillet 2017
          En lisant ce roman, je n'ai pu m'empêcher de glaner des citations, de plus en plus. Un texte magnifique, de l'humour et enormement d'émotions. Le chapitre intitulé j'aime est méditer.
        • ManouB Posté le 11 Janvier 2017
          C'est un roman sur le bonheur de vivre, la tendresse, ces petits riens qui font que la vie vaut la peine d'être vécue, mais aussi un roman sur la vieillesse et la solitude et le regard que les personnes d'un certain âge portent sur la jeunesse qui les entoure, et sur eux-même ainsi que sur leur vie et leurs erreurs passées. Mais pas que tout cela, car ce roman qui démarre tout en légèreté, ne laisse rien présager de sa chute. Les personnages sont très attachants même si à priori je ne les ai pas toujours trouvé très sympathiques...finalement ils ont su me toucher au fur et à mesure que leur personnalité s'est révélée. L'histoire se passe à Naples dans un quartier populaire... Cesare Annunziata a 77 ans et il vit dans la solitude depuis son veuvage. Il a l'impression d'avoir raté sa vie. Les relations avec ses enfants sont compliquées et il faut bien le dire, il ne fait rien pour que ça change car il est d'un naturel plutôt grincheux. Sa fille Sveva qui a réussi dans son travail puisqu'elle est avocate ne le supporte pas, et son fils Dante qui possède une galerie d'art, ne lui avoue... C'est un roman sur le bonheur de vivre, la tendresse, ces petits riens qui font que la vie vaut la peine d'être vécue, mais aussi un roman sur la vieillesse et la solitude et le regard que les personnes d'un certain âge portent sur la jeunesse qui les entoure, et sur eux-même ainsi que sur leur vie et leurs erreurs passées. Mais pas que tout cela, car ce roman qui démarre tout en légèreté, ne laisse rien présager de sa chute. Les personnages sont très attachants même si à priori je ne les ai pas toujours trouvé très sympathiques...finalement ils ont su me toucher au fur et à mesure que leur personnalité s'est révélée. L'histoire se passe à Naples dans un quartier populaire... Cesare Annunziata a 77 ans et il vit dans la solitude depuis son veuvage. Il a l'impression d'avoir raté sa vie. Les relations avec ses enfants sont compliquées et il faut bien le dire, il ne fait rien pour que ça change car il est d'un naturel plutôt grincheux. Sa fille Sveva qui a réussi dans son travail puisqu'elle est avocate ne le supporte pas, et son fils Dante qui possède une galerie d'art, ne lui avoue pas son homosexualité ce que Cesare regrette, vu que tout le monde a l'air au courant. De plus il n'a pas su aimer ni sa femme, ni ses enfants comme il aurait voulu et n'a pas particulièrement réussi sa vie professionnelle, puisqu'il voulait devenir libraire et n'a pas réalisé son rêve en devenant expert-comptable toute sa vie. Le temps du bilan et des regrets est arrivé. Cesare a dernièrement rompu sa solitude en nouant une relation privilégiée avec Rossana, une prostituée chez qui il a pris une sorte d'abonnement. Mais voilà que son voisinage va lui apporter une véritable bouffée d'oxygène, mais malheureusement aussi de drame, lorsqu'il découvre que sa jeune voisine, Emma, subit des violences conjugales et a besoin de son aide. La vie du vieil homme prend alors un nouveau sens. Il ne désire qu'une chose, voler à son secours. Et pour cela il va se faire aider par Marino, son ami de toujours qui habite l'appartement en dessous et ne sort plus de chez lui, et par son adorable voisine de palier, Eleonora qui a pour seul amour ses chats, qui ont colonisé l'immeuble, apportant avec eux une puanteur impossible à déloger de la cage d'escalier ! La détresse de la jeune Emma va raviver chez Cesare, les regrets et les souvenirs du passé et l'obliger à sortir de son personnage grincheux pour aller vers les autres qui au fond, n'attendent que cela. Mais saura-t-il enfin prononcer les mots d'amour que son entourage attend de lui ? A vous de le découvrir...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Aujardinsuspendu Posté le 28 Décembre 2016
          Un héros un brin bougon qui sert cette très bonne comédie à l'italienne. A travers ces pages l'auteur a su rendre tout le charme typique de l'Italie. Cesare est un homme qui vit seul, ne pense qu'à lui et à ses petits plaisirs et qui n'entretient d'ailleurs pas beaucoup de liens avec ses propres enfants alors ne parlons pas de ses voisins desquels il se tient le plus éloigné possible. Cynique et mal luné la plupart du temps Cesare entretient sa vieillesse à coup de verres de vin et de cigarettes. Un homme qui vieillit mais qui compte bien profiter de ses dernières années comme il l'entend. Son quotidien va changer peu à peu puis donner lieu à un véritable bouleversement. Entre l'homosexualité cachée de son fils, le mariage bancale de sa fille et ses voisins qui s'en mêlent Cesare est appelé sur tous les fronts. Il va sortir de sa tanière et aider son entourage. Ainsi, en étant présent pour eux Cesare goûte à la tentation d'être enfin heureux. Sous des airs de comédie ce livre porte un message plus grave notamment à travers l'histoire d'Emma, une jeune voisine de Cesare qui subit la violence conjugale et les frasques... Un héros un brin bougon qui sert cette très bonne comédie à l'italienne. A travers ces pages l'auteur a su rendre tout le charme typique de l'Italie. Cesare est un homme qui vit seul, ne pense qu'à lui et à ses petits plaisirs et qui n'entretient d'ailleurs pas beaucoup de liens avec ses propres enfants alors ne parlons pas de ses voisins desquels il se tient le plus éloigné possible. Cynique et mal luné la plupart du temps Cesare entretient sa vieillesse à coup de verres de vin et de cigarettes. Un homme qui vieillit mais qui compte bien profiter de ses dernières années comme il l'entend. Son quotidien va changer peu à peu puis donner lieu à un véritable bouleversement. Entre l'homosexualité cachée de son fils, le mariage bancale de sa fille et ses voisins qui s'en mêlent Cesare est appelé sur tous les fronts. Il va sortir de sa tanière et aider son entourage. Ainsi, en étant présent pour eux Cesare goûte à la tentation d'être enfin heureux. Sous des airs de comédie ce livre porte un message plus grave notamment à travers l'histoire d'Emma, une jeune voisine de Cesare qui subit la violence conjugale et les frasques de son mari. Ce n'est donc pas un roman feel good comme je l'aurais pensé mais bien plus profond que cela. J'ai aimé Cesare et son caractère revêche qui apprend avec le temps à s'adoucir et se rend compte des erreurs commises avec ses enfants et sa femme. A 77 ans, là ou l'on pourrait penser que tout est fait c'est bien le contraire que nous démontre l'auteur, il est encore tant d'être en paix avec soi-même et les siens. Une agréable lecture. J'attends de voir maintenant ce que va donner l'adaptation cinématographique du roman.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Un titre au goût d’espoir, qui figure en tête des ventes. »
        Grazia (Italie)

        « Il s’appelle Cesare Annunziata et il déteste être vieux. Il ronchonne à longueur de journée et qu’il s’agisse de ses enfants, du seul ami qu’il lui reste ou de ses voisins, il ne prend pas de pincettes. Et pourtant, en quelques phrases à peine le lecteur est conquis, car Cesare est spirituel, mordant et profondément sincère. […] L’auteur sait très bien ce qu’il fait, il suffit de pousser la porte de l’immeuble de Cesare et d’entrer. »
        Elle (Italie)

        « Un récit puissant et lucide, sans pitié ni effets de manche. Un roman drôle, cynique, qui oscille habilement entre drame et tendresse. […] Lorenzo Marone raconte les contradictions sans céder aux simplifications de certains livres, qui abolissent les nuances, forcent les traits, sans quoi public et lecteur ne seraient pas en empathie avec les personnages : le bien et le mal, les victimes et les bourreaux. La littérature devrait s’extirper de cette vision et prendre d’autres chemins. C’est ce que fait Lorenzo Marone, et il le fait très bien. »
        Corriere della Sera
         
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.