Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm

La théorie des poignées de main

Collection : Domaine français
Date de parution : 18/06/2020
Qui n'a pas eu vent de la théorie des poignées de mains ou des degrés de séparation ? Selon cette idée, il ne nous suffit que de quelques connaissances pour relier n'importe qui dans le monde.
Un jeune doctorant, Antoine Cavallero, s'est mis au défi de nous le démontrer.
Un véritable tour du monde l'attend. Et qui ne sera pas de tout repos !
Antoine Cavallero, jeune étudiant en statistiques, a choisi pour son doctorat un sujet peu conventionnel : la Théorie des poignées de main, ou l’idée selon laquelle nous connaissons tous quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un… pouvant nous relier à n’importe quel individu sur notre planète via six degrés de... Antoine Cavallero, jeune étudiant en statistiques, a choisi pour son doctorat un sujet peu conventionnel : la Théorie des poignées de main, ou l’idée selon laquelle nous connaissons tous quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un… pouvant nous relier à n’importe quel individu sur notre planète via six degrés de séparation. Mais ce séduisant postulat est-il exact ? C’est ce qu’Antoine s’est mis en tête de prouver.
Alors qu’il présente ses recherches à l’occasion d’un colloque, un grand professeur, irrité par son arrogance, le met au défi de mettre sa théorie en pratique. Antoine devra retrouver un individu choisi au hasard et démontrer que seules cinq personnes les séparent.
Piqué au vif, l’étudiant accepte et se lance à corps perdu dans un tour du monde fou et trépidant qui le mènera de Corfou à Bari en passant par Hô Chi Minh-Ville, Atlanta et Genève.

À propos de Bons baisers de Mesménie :
« Filez découvrir ce roman d’aventures, d’amour, de personnages perchés et de fantaisies. »
Olivia de Lamberterie – Elle


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un sujet de roman original et une écriture qui fait voyager".
Audrey Verbist / L'Avenir

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Daniella13 Posté le 27 Octobre 2020
    Nous sommes dans une aventure qui se base sur une théorie scientifique mais qui va se révéler être aussi une aventure humaine. Antoine Cavallero fait un doctorat sur le thème de la théorie des six degrés de séparation. Lors d'une conférence, il va présenter sa théorie et un professeur, Denis Metelet, va le mettre au défi de mettre en pratique ses recherches et de former la chaîne qui le relie à une personne de son choix en ne lui donnant que son nom, son lieu et sa date de naissance. Notre cher Antoine n'aura que trois mois pour réussir son pari mais y arrivera t'il ? Cette histoire met en lien de nombreux personnages qui, chacun de leur façon, vont apporter quelque chose à l'histoire et à Antoine Cavallero. Nous vivons une aventure humaine et pouvons ressentir l'émotion qui s'en dégage à chaque nouvelle rencontre. L'auteure, Fabienne Betting, a su mettre les bons mots pour nous faire ressentir diverses sensations au cours de l'histoire. Nous sommes captivés par l'évolution du pari et nous souhaitons qu'il réussisse à tout prix malgré les embûches sur son chemin. Chaque personnage met une pierre à son édifice et quand il est dans une impasse nous ressentons aussi la... Nous sommes dans une aventure qui se base sur une théorie scientifique mais qui va se révéler être aussi une aventure humaine. Antoine Cavallero fait un doctorat sur le thème de la théorie des six degrés de séparation. Lors d'une conférence, il va présenter sa théorie et un professeur, Denis Metelet, va le mettre au défi de mettre en pratique ses recherches et de former la chaîne qui le relie à une personne de son choix en ne lui donnant que son nom, son lieu et sa date de naissance. Notre cher Antoine n'aura que trois mois pour réussir son pari mais y arrivera t'il ? Cette histoire met en lien de nombreux personnages qui, chacun de leur façon, vont apporter quelque chose à l'histoire et à Antoine Cavallero. Nous vivons une aventure humaine et pouvons ressentir l'émotion qui s'en dégage à chaque nouvelle rencontre. L'auteure, Fabienne Betting, a su mettre les bons mots pour nous faire ressentir diverses sensations au cours de l'histoire. Nous sommes captivés par l'évolution du pari et nous souhaitons qu'il réussisse à tout prix malgré les embûches sur son chemin. Chaque personnage met une pierre à son édifice et quand il est dans une impasse nous ressentons aussi la déception. Tout en restant optimiste pour la suite. Au niveau des personnages, il y en a plusieurs mais pour ma part je ne me suis attachée qu'au personnage principal qui est l'objet de tout l'histoire. La théorie des poignées de main est une vraie expérience humaine qui a été expérimentée il y a de nombreuses années et qui a été mis en évidence dans ce livre à travers une histoire parfaitement menée. J'ai donc apprécié cette lecture et je remercie Babelio et les éditions Les escales qui m'ont fait découvrir cette théorie à travers ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vratajczak257 Posté le 26 Octobre 2020
    Très sympathique récit qui prend pour thème une théorie scientifique qui vise à montrer que chaque personne est à 6 degrés d’une autre partout dans le monde. C’est d’ailleurs dans cet objectif que notre jeune héros, futur doctorant, Antoine est amené à démontrer sa thèse par un détracteur qui le défie de retrouver un certain Charlie Jones et de prouver sa théorie . Au-delà de ce pari un peu fou, c’est aussi la transformation de ce jeune garçon et la véritable expérience humaine qu’il vit qui apparaissent au lecteur... les personnages sont attachants et l’histoire est intéressante à bien des aspects. Le voyage qu’effectue Antoine ressemble à un voyage initiatique. Il lui permet de découvrir d’autres pays, d’autres mœurs, il se rend compte aussi de certaines difficultés humaines dont il n’aurait pas pris conscience s’il n’Avait pas touché du doigt la réalité du Vietnam et de ces jeunes orphelins. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman et je le recommande vivement.
  • Nahe Posté le 6 Octobre 2020
    La théorie des poignées de main, vous connaissez ? Aussi appelée théorie des six degrés de séparation, cette théorie établit que nous pourrions être reliés à n'importe quelle autre personne sur Terre grâce à une chaîne de personnes de maximum six maillons. A titre d'illustration, voici l'expérience que le psychosociologue Stanley Milgram a menée en 1967 afin de la vérifier: il a confié un courrier à 300 Américains, leur demandant de le faire parvenir au destinataire indiqué sans utiliser les services postaux. Les participants ont donc fait appel à une de leurs connaissances susceptible de les rapprocher de la cible, connaissance qui a ensuite fait de même, et ainsi de suite... Les résultats ont alors montré que pour arriver à destination, les lettres étaient passées par l'intermédiaire de cinq à six personnes. Illustrant par là-même comme le monde est petit ! Mais revenons à nos moutons... ou plutôt à notre roman. Etudiant en mathématiques, Antoine a choisi de s'intéresser à cette théorie et s'apprête justement à présenter ses travaux lors d'un colloque à Corfou. Si le jeune chercheur est quelque peu stressé, il s'en tire plutôt bien dans sa présentation, du moins jusqu'à l'intervention... La théorie des poignées de main, vous connaissez ? Aussi appelée théorie des six degrés de séparation, cette théorie établit que nous pourrions être reliés à n'importe quelle autre personne sur Terre grâce à une chaîne de personnes de maximum six maillons. A titre d'illustration, voici l'expérience que le psychosociologue Stanley Milgram a menée en 1967 afin de la vérifier: il a confié un courrier à 300 Américains, leur demandant de le faire parvenir au destinataire indiqué sans utiliser les services postaux. Les participants ont donc fait appel à une de leurs connaissances susceptible de les rapprocher de la cible, connaissance qui a ensuite fait de même, et ainsi de suite... Les résultats ont alors montré que pour arriver à destination, les lettres étaient passées par l'intermédiaire de cinq à six personnes. Illustrant par là-même comme le monde est petit ! Mais revenons à nos moutons... ou plutôt à notre roman. Etudiant en mathématiques, Antoine a choisi de s'intéresser à cette théorie et s'apprête justement à présenter ses travaux lors d'un colloque à Corfou. Si le jeune chercheur est quelque peu stressé, il s'en tire plutôt bien dans sa présentation, du moins jusqu'à l'intervention d'un spectateur qui met en doute ses recherches et lui propose un défi: prouver sa théorie en retrouvant une personne sélectionnée au hasard, grâce à la fameuse chaîne de six maillons. Défi relevé pour Antoine qui, sans le savoir, s'apprête à vivre une aventure un peu folle. Alléchée par les statistiques et la fameuse théorie, j'ai emboîté le pas à Antoine, suivant avec grand plaisir le récit de sa quête. Cette suite de lieux, de personnages et de destins dissemblables mais pourtant liés engendre une aventure tout à la fois humaine et scientifique: un mélange bien dosé, attachant et drôle. Si les termes "psychosociologue" ou "mathématiques" vous rebutent un peu, rassurez-vous: La théorie des poignées de main est une lecture abordable et très plaisante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • voyagesdek Posté le 4 Octobre 2020
    La très belle couverture de "La théorie des poignées de main", l'idée de voyager au fur et à mesure de la lecture et l'avis d'autres blogueurs m'ont convaincue de lire ce livre dont le titre m'intriguait. Ce roman commence par une présentation en amphithéâtre, lors d'un congrès scientifique, avec Antoine Cavallero, étudiant à Nancy, qui intervient sur la théorie des six degrés de séparation. Il fait un pari fou avec un autre scientifique, plus âgé et donc plus expérimenté, et rencontre une jeune femme rousse, Pauline, qui écrit une thèse sur la propagation des rumeurs et du bad buzz sur les réseaux sociaux. Le pari sera arbitré par la SSR - la société des sciences des réseaux. On voyage tour à tour avec Antoine sur une île grecque, puis, entre autres, au Viêtnam, aux Etats-Unis. On change de continent aussi facilement que c'en est bluffant, surtout dans la situation que l'on connait actuellement. Antoine souhaitait vérifier une théorie mathématique, il ressort de cette expérience grandi ; il a mûri et surtout il a vécu une très belle aventure humaine. C'est un petit livre prenant, qui se dévore. Je l'ai beaucoup apprécié, j'avais envie constamment de savoir la suite des péripéties d'Antoine. Je remercie vivement NetGalley et... La très belle couverture de "La théorie des poignées de main", l'idée de voyager au fur et à mesure de la lecture et l'avis d'autres blogueurs m'ont convaincue de lire ce livre dont le titre m'intriguait. Ce roman commence par une présentation en amphithéâtre, lors d'un congrès scientifique, avec Antoine Cavallero, étudiant à Nancy, qui intervient sur la théorie des six degrés de séparation. Il fait un pari fou avec un autre scientifique, plus âgé et donc plus expérimenté, et rencontre une jeune femme rousse, Pauline, qui écrit une thèse sur la propagation des rumeurs et du bad buzz sur les réseaux sociaux. Le pari sera arbitré par la SSR - la société des sciences des réseaux. On voyage tour à tour avec Antoine sur une île grecque, puis, entre autres, au Viêtnam, aux Etats-Unis. On change de continent aussi facilement que c'en est bluffant, surtout dans la situation que l'on connait actuellement. Antoine souhaitait vérifier une théorie mathématique, il ressort de cette expérience grandi ; il a mûri et surtout il a vécu une très belle aventure humaine. C'est un petit livre prenant, qui se dévore. Je l'ai beaucoup apprécié, j'avais envie constamment de savoir la suite des péripéties d'Antoine. Je remercie vivement NetGalley et les éditions Les Escales pour la lecture de ce roman original.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vero12 Posté le 30 Septembre 2020
    Moi j'ai plutôt apprécié ce livre. Il sort un peu de l'ordinaire même si j'ai du mal à imaginer que ce soit possible. Bien sur comme tout le monde j'ai déjà prononcé souvent "que le monde est petit", et d'ailleurs "le petit monde" me plait bien comme expression mais de la à imaginer le reste de la théorie y'a plus qu'un pas ;-) mais pourquoi pas après tout.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !