En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Traque

        Sonatine
        EAN : 9782355842597
        Code sériel : 188
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 624
        Format : 140 x 220 mm
        La Traque

        Michelle CHARRIER (Traducteur)
        Date de parution : 25/09/2014
        Un tueur dévoré par des pulsions incontrôlables. Un flic hanté par sa proie. Deux obsessions irrépressibles pour un chef-d’œuvre du thriller.
        Août 1982. Phil Boudreau, détective de la brigade des mœurs de Seattle, est appelé en urgence dans une des banlieues de la ville. On vient de retrouver le corps d’une jeune femme dans la Green River. Les services de police présents sur les lieux ne lui demandent qu’une chose : identifier la... Août 1982. Phil Boudreau, détective de la brigade des mœurs de Seattle, est appelé en urgence dans une des banlieues de la ville. On vient de retrouver le corps d’une jeune femme dans la Green River. Les services de police présents sur les lieux ne lui demandent qu’une chose : identifier la victime, qui semble être une de ces jeunes prostituées que son travail l’amène à fréquenter. Boudreau la reconnaît et pense immédiatement à un suspect possible, Garrett Richard Lockman. Mais le rapport qu’il envoie à sa hiérarchie, dans lequel il fait état de ses soupçons, est enterré sans qu’il en connaisse la raison. Bientôt, les victimes se multiplient dans la Green River, presque toutes de jeunes prostituées de la ville. Mis à l’écart des investigations, Boudreau décide de mener seul une enquête clandestine qui va durer près de dix ans, au rythme de surprises et de rebondissements spectaculaires, jusqu’à une conclusion totalement inattendue. Face à lui, un tueur aussi manipulateur qu’insaisissable, le pire cauchemar d’une ville aux abois.
        Inspiré par le tueur de la Green River, qui a fait près de cinquante victimes dans les années 1980, Roderick Thorp nous offre dans ce thriller aussi captivant qu’ambitieux l’une des figures du mal les plus fascinantes depuis Hannibal Lecter. Aussi sommes-nous très heureux, après Au-delà du mal de Shane Stevens et Il de Derek Van Arman, de vous faire découvrir ce chef-d’œuvre, publié en 1997 aux États-Unis, et inexplicablement inédit en France jusqu’aujourd’hui.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355842597
        Code sériel : 188
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 624
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Cristy Posté le 26 Avril 2017
          Phil Boudreau, inspecteur à la bridage des mœurs de Seattle, est appelé sur les lieux où un corps a été retrouvé, pour identification. Non seulement Boudreau identifie le corps, mais il donne tout de suite le nom d’un suspect, son intuition ne le trompe pas, Lockman a le profil. Malheureusement, personne ne va le prendre au sérieux, il est mit à l’écart de l’enquête. Pourtant ce corps n’est que le premier d’une longue série, plusieurs corps d’autres prostitués vont être retrouvés, toute tuées par le même mode opératoire. Face à lui, nous découvrons un Garret Lockman calculateur, manipulateur, insaisissable. Nous attendons qu’une chose, une erreur de sa part… Voilà comment l’auteur nous livre un thriller inspiré par le tueur de la Green River, qui a fait près de cinquante victimes dans les années 1980. « Un tueur dévoré par des pulsions incontrôlables. Un flic hanté par sa proie. » Ce qui rend intéressant le roman, c’est que nous connaissons le tueur dès le début, puisque l’auteur alterne le point de vue de Boudreau et Lockman. C’est donc deux traques que nous suivons. Celle de Boudreau qui cherche des preuves pouvant mettre Lokman sous les verrous. Et celle de Lockman qui cherche... Phil Boudreau, inspecteur à la bridage des mœurs de Seattle, est appelé sur les lieux où un corps a été retrouvé, pour identification. Non seulement Boudreau identifie le corps, mais il donne tout de suite le nom d’un suspect, son intuition ne le trompe pas, Lockman a le profil. Malheureusement, personne ne va le prendre au sérieux, il est mit à l’écart de l’enquête. Pourtant ce corps n’est que le premier d’une longue série, plusieurs corps d’autres prostitués vont être retrouvés, toute tuées par le même mode opératoire. Face à lui, nous découvrons un Garret Lockman calculateur, manipulateur, insaisissable. Nous attendons qu’une chose, une erreur de sa part… Voilà comment l’auteur nous livre un thriller inspiré par le tueur de la Green River, qui a fait près de cinquante victimes dans les années 1980. « Un tueur dévoré par des pulsions incontrôlables. Un flic hanté par sa proie. » Ce qui rend intéressant le roman, c’est que nous connaissons le tueur dès le début, puisque l’auteur alterne le point de vue de Boudreau et Lockman. C’est donc deux traques que nous suivons. Celle de Boudreau qui cherche des preuves pouvant mettre Lokman sous les verrous. Et celle de Lockman qui cherche à continuer sa chasse tant en échappant à la police. Ce qui le rend moins intéressant, c’est la façon dont l’auteur raconte son histoire. Je n’ai pas sus m’attacher réellement aux personnages, je me suis sentie spectatrice extérieur, sans vraiment ressentir une réel frénésie. C’est ce qui a fait que ma lecture a durée assez longtemps, en plus du fait que le roman fait 615 pages. J’ai quand même eu un atome crochu avec l’histoire, sinon je n’aurais jamais réussi à venir à bout de ce roman. Je souhaitais quand même savoir comment Lockman allait être arrêté. Et je peux vous dire que la fin est totalement inattendue, je me suis même un peu déçu de celle-ci. Bien qu’avec du recul, je peux comprendre ce choix de l’auteur. Pour conclure un roman qui me laisse assez mitigé, je n’ai pas retrouvé ce plaisir et cette frénésie de recherche et de suspens que j’aime retrouver dans ce genre de roman. Néanmoins il reste intéressant, je vous conseille donc d’aller chercher d’autres avis que le mien.
          Lire la suite
          En lire moins
        • grm-uzik Posté le 27 Juillet 2016
          Un gros pavé que j'avais bien aimé durant ma lecture, bien qu'il soit (pour certaines personnes) un peu déstabilisant à suivre les traces et les activités du tueur en série, ainsi que la trame qui se déroule dans des lieux plus ou moins divers. Le regretté Roderick Thorp, l'auteur de "Piège de cristal" avait fait un travail très astucieux et remarquable avec son ultime roman "La traque", en nous plongeant dans l'esprit d'un serial killer, en nous indiquant comment il agit et comment il pense. Les caractérisations sont si vives, qu'il est difficile de croire qu'il s'agit d'une simple histoire de fiction, en sachant bien que l'ouvrage est inspiré d'un fait réel du tueur de la Green River. Les chapitres sont alternés entre le protagoniste Boudreau et l'antagoniste Lockman, sans pour autant jamais tomber dans la confusion. Ça n'a absolument rien d'un jeu de chat et de la souris, au contraire, c'est bien plus subtil, plus pervers, plus sournois et plus malsain. Le talent de Thorp réside dans la narration avec une écriture intimiste et profonde. Tout au long de l'intrigue haletante et effrénée, les recherches sont minutieusement et extrêmement bien fouillées et bien approfondies. L'auteur n'hésite pas de nous attirer droit... Un gros pavé que j'avais bien aimé durant ma lecture, bien qu'il soit (pour certaines personnes) un peu déstabilisant à suivre les traces et les activités du tueur en série, ainsi que la trame qui se déroule dans des lieux plus ou moins divers. Le regretté Roderick Thorp, l'auteur de "Piège de cristal" avait fait un travail très astucieux et remarquable avec son ultime roman "La traque", en nous plongeant dans l'esprit d'un serial killer, en nous indiquant comment il agit et comment il pense. Les caractérisations sont si vives, qu'il est difficile de croire qu'il s'agit d'une simple histoire de fiction, en sachant bien que l'ouvrage est inspiré d'un fait réel du tueur de la Green River. Les chapitres sont alternés entre le protagoniste Boudreau et l'antagoniste Lockman, sans pour autant jamais tomber dans la confusion. Ça n'a absolument rien d'un jeu de chat et de la souris, au contraire, c'est bien plus subtil, plus pervers, plus sournois et plus malsain. Le talent de Thorp réside dans la narration avec une écriture intimiste et profonde. Tout au long de l'intrigue haletante et effrénée, les recherches sont minutieusement et extrêmement bien fouillées et bien approfondies. L'auteur n'hésite pas de nous attirer droit dans son piège avec en guise, une surprise très inattendue à la fin de la dernière page. Un excellent thriller très prenant, d'une noirceur absolue, d'une plongée dans les tréfonds de l'âme humaine. Un récit dérangeant, stressant qu'on en ressort halluciné et vraiment secoué. Je vous le recommande vivement !
          Lire la suite
          En lire moins
        • JIMEDE Posté le 14 Août 2015
          Commençons tout de suite par le coup de griffe : ce livre est selon moi beaucoup trop long (pavé de 610 pages), notamment dans sa première partie, la deuxième étant nettement plus digeste ce qui m'a conforté dans ma ténacité (en même temps, il est rare, très rare, que j'abandonne un livre en cours de lecture. Peut-être ai-je tort parfois...). Et en même temps, j'ai toujours un peu de mal à écrire ce genre de choses : quelle prétention faut-il avoir pour expliquer à un auteur qu'il "a fait trop long" ? Alors - que Roderick Thorp me pardonne - disons-le autrement : j'aurais préféré qu'il soit plus court. Ceci étant dit, j'ai bien aimé ce policier et le modèle sur lequel l'intrigue est montée : pas sur le classique mécanisme de l'identité du coupable, puisqu'on la connaît dès le début, mais sur la façon dont il va pouvoir être - ou pas - confondu par les différentes équipes de flics locaux ou fédéraux à ses trousses. Et ce, pendant plusieurs années. Mais j'ai surtout particulièrement apprécié la façon dont Thorp a positionné son flic "phare", Phil Boudreau un Frenchy/New-Yorkais immergé depuis longtemps à Seattle, dont le fonctionnement atypique contribue à le... Commençons tout de suite par le coup de griffe : ce livre est selon moi beaucoup trop long (pavé de 610 pages), notamment dans sa première partie, la deuxième étant nettement plus digeste ce qui m'a conforté dans ma ténacité (en même temps, il est rare, très rare, que j'abandonne un livre en cours de lecture. Peut-être ai-je tort parfois...). Et en même temps, j'ai toujours un peu de mal à écrire ce genre de choses : quelle prétention faut-il avoir pour expliquer à un auteur qu'il "a fait trop long" ? Alors - que Roderick Thorp me pardonne - disons-le autrement : j'aurais préféré qu'il soit plus court. Ceci étant dit, j'ai bien aimé ce policier et le modèle sur lequel l'intrigue est montée : pas sur le classique mécanisme de l'identité du coupable, puisqu'on la connaît dès le début, mais sur la façon dont il va pouvoir être - ou pas - confondu par les différentes équipes de flics locaux ou fédéraux à ses trousses. Et ce, pendant plusieurs années. Mais j'ai surtout particulièrement apprécié la façon dont Thorp a positionné son flic "phare", Phil Boudreau un Frenchy/New-Yorkais immergé depuis longtemps à Seattle, dont le fonctionnement atypique contribue à le rendre attachant au fil des pages. Il arrive surtout à bien rendre la différence entre le côté obstiné de cette traque dans le temps, (ce qui induit un certain détachement pour garder de la place pour d'autres approches : son fils, son amie, quelques voyages...) et le côté obsessionnel que les auteurs donnent souvent à ce type de profil, qui finissent par ne plus vivre que pour coincer leur cible et rendre justice. Comme si dans la vraie vie, l'homme fonctionnait ainsi. Phil est dur, maladroit avec ses proches, cash... mais humain, sensible et imparfait. Et c'est peut-être ce qui m'a rendu ce livre finalement si attachant...
          Lire la suite
          En lire moins
        • NikoH Posté le 17 Mai 2015
          La quatrième de couverture annonce tout de suite la couleur. Un tueur en série dévoré par des pulsions incontrôlables et, en face, un flic hanté par sa proie. Deux obsessions irrépressibles pour un chef-d’œuvre du thriller. Ce pavé nous plonge à la fois dans l'esprit du Mal, et dans celui de l'homme de loi, devenu obsédé par cette enquête. Publié en 97 et inspiré par le tueur de la Green River, qui aurait assassiné entre 49 et 90 personnes autour des villes de Seattle et Tacoma dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribua le surnom de « tueur de la Green River » du nom de rivière dans laquelle il jeta ses cinq premières victimes. Ce roman ne sort en France que maintenant, ce qui lui donne un désavantage d'entrée de jeu.E en presque vingt ans, ce type d'histoire a été racontée des dizaines de fois depuis mais la lecture est facile car le talent de Roderick Thorp est grand. J’ai été aspiré dans l'histoire et le livre défile plaisamment. Les atouts de ce roman sont nombreux, comme par exemple une belle étude psychologique du tueur et belle brochette... La quatrième de couverture annonce tout de suite la couleur. Un tueur en série dévoré par des pulsions incontrôlables et, en face, un flic hanté par sa proie. Deux obsessions irrépressibles pour un chef-d’œuvre du thriller. Ce pavé nous plonge à la fois dans l'esprit du Mal, et dans celui de l'homme de loi, devenu obsédé par cette enquête. Publié en 97 et inspiré par le tueur de la Green River, qui aurait assassiné entre 49 et 90 personnes autour des villes de Seattle et Tacoma dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribua le surnom de « tueur de la Green River » du nom de rivière dans laquelle il jeta ses cinq premières victimes. Ce roman ne sort en France que maintenant, ce qui lui donne un désavantage d'entrée de jeu.E en presque vingt ans, ce type d'histoire a été racontée des dizaines de fois depuis mais la lecture est facile car le talent de Roderick Thorp est grand. J’ai été aspiré dans l'histoire et le livre défile plaisamment. Les atouts de ce roman sont nombreux, comme par exemple une belle étude psychologique du tueur et belle brochette de personnages, mais aussi une approche originale de l’enquête intéressante à suivre même si, de temps en temps, l’intrigue s'enlise un peu dans le récit des vies de ses protagonistes. J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman qui peut être mis entre toutes les mains mais que je n’irais pas jusqu’à qualifier de chef d’œuvre, malgré l’éditeur annonçant un chef d’œuvre inédit en France jusqu’aujourd’hui.
          Lire la suite
          En lire moins
        • ROUMANOFFBE Posté le 16 Avril 2015
          Je ne vous cacherai pas que la première partie du livre est franchement pesante, rien de vraiment accrochant mais justement, comme souvent, je m'accroche :-) Dès la deuxième partie, le livre devient plus agréable à lire, les personnages sont bien campés et allons-y, on peut vraiment se plonger dans la traque ...presque impossible à cause des aveuglements de certains et des priorités qui ne sont pas les mêmes pour tous. finalement, je n'ai pas été déçue d'avoir été jusqu'au bout du livre parce que la fin m'a quand même bien étonnée. La justice des hommes ne peut pas toujours tout expliquer alors d'autres moyens peuvent être utilisés même s'ils ne sont pas toujours légaux.

        Ils en parlent

        Méfiez-vous ! Roderick Thorp a créé un tueur en série qui va venir hanter votre sommeil. 
        The New York Times
        Le roman de serial killer parfait. Sombre, fascinant, avec un suspense de tous les instants. 
        Jonathan Kellerman
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.