Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221250303
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 1 x 215 mm

La Vengeance du pangolin

Penser le virus

Date de parution : 03/09/2020

Un virus bien en chair et en os, si je puis me permettre, a démontré que le virus virtuel n’était pas la seule réalité avec laquelle nous avions à compter. Venu de Chine où des pangolins et des chauves-souris ont été incriminés, il a mis le monde à genoux.
Il a...

Un virus bien en chair et en os, si je puis me permettre, a démontré que le virus virtuel n’était pas la seule réalité avec laquelle nous avions à compter. Venu de Chine où des pangolins et des chauves-souris ont été incriminés, il a mis le monde à genoux.
Il a été le révélateur, au sens photographique du terme, des folies de notre époque : impéritie de l’État français, faiblesse extrême de son chef, impuissance de l’Europe de Maastricht, sottise de philosophes qui invitaient à laisser mourir les vieux pour sauver l’économie, cacophonie des scientifiques, volatilisation de l’expertise, agglutination des défenseurs du système dans la haine du professeur Raoult, émergence d’une médecine médiatique, indigence du monde journalistique, rien de très neuf…
Le covid-19 rappelle une leçon de choses élémentaire : il n’est pas le retour de la mort refoulée, mais la preuve vitaliste que la vie n’est que par la mort qui la rend possible. Tout ce qui est naît, vit, croît et meurt uniquement pour se reproduire – y compris, et surtout, chez les humains. Ce virus veut la vie qui le veut, ce qui induit parfois la mort de ceux qu’il touche. Mais quel tempérament tragique peut et veut encore entendre cette leçon de philosophie vitaliste ?
Michel Onfray.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221250303
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • zagames Posté le 21 Septembre 2021
    Y a-t-il une erreur qu'ILS n'ont pas commise ? L'union sacrée de l'incompétence et de l'arrogance Bravo Michel Onfray, merci d'avoir de la mémoire pour ceux et celles qui ont perdu la leur.
  • kathD Posté le 22 Juin 2021
    Le livre est assez bien écrit, j'ai appris des choses et enrichi mon vocabulaire. Certaines personnalités du monde politique, des journalistes, des présentateurs, en prennent pour leur grade. Je trouve que Michel Onfray exagère ses critiques vis-à-vis du président Macron. Ses propos sont même méprisants et cela ne devrait pas apparaître dans un livre. Sous couvert de la pandémie, il se plaît à le critiquer de façon acerbe. Par contre il souligne le mérite des personnes qui travaillent pour un maigre salaire et qui devraient être plus considérées. Ce qu'il ressent vis-à-vis des "petites mains" est juste et il est bon de le rappeler. Les femmes de ménage, les éboueurs, les aides-soignantes ... ne sont pas suffisamment mis en valeur dans notre société. C'est bien aussi qu'il prenne la défense du professeur Raoult injustement critiqué. Mais il en fait trop, à l'inverse du président Macron. C'est dommage car cela donne un côté mesquin au livre.
  • smetais Posté le 26 Mars 2021
    Ce livre retrace la gestion Covid 19 en France sur les premiers mois de l'année 2019. Connaissant la suite, on pourrait très bien imaginer un tome 2, un tome 3 et plus ! Un peu déçue par la redondance des écrits mais c'est à l'image de ce que l'on a vécu. En revanche, j'ai beaucoup aimé les thématiques abordées découlant de cette pandémie : la mondialisation, l'écologie, la liberté (ou fausse liberté !) de la presse, la manipulation, ...C'est un livre que j'aimerai probablement relire durant mes vieux jours (avec le recul des années passées!).
  • qmike549 Posté le 19 Janvier 2021
    Ce livre écrit comme un journal de l'épidémie Covid19.Michel Onfray a tracé la gestion de la pandémie du Mardi 28 Janvier jusqu'au Vendredi 1er Mai 2020. Michel Onfray pose les problèmes de la mondialisation, de l'écologie, sur savoir vivre ensemble dès les premières pages du livre et notamment dans la préface. Michel Onfray retrace au jour le jour, l'irresponsabilité de ceux qui nous gouvernement irresponsabilité éhontée du chef d'état Macron qui avec son en même temps a été incapable de gérer la pandémie Covid, et la propagande scandaleuse d'état relayée par nombre d'affidés au pouvoir sur les plateaux de télévision,. Le pangolin est un fourmilier « historique « recherché pour sa viande et ses écailles. Le pangolin fait partie de ces mets de choix dont les chinois sont friands Cet animal aurait « joué » un rôle transmetteur au sein de la pandémie Covid19. Michel Onfray nous rappelle que la consommation de la viande de brousse partout sur la planète met en contact des hommes avec des animaux sauvages porteurs de maladies. De même, la déforestation ré »duit l'espace vital des animaux, elle augmente la promiscuité entre les humains et les animaux. I) – Quels sont les thèmes abordés ? La pandémie– incapacité et mensonge et propagande de... Ce livre écrit comme un journal de l'épidémie Covid19.Michel Onfray a tracé la gestion de la pandémie du Mardi 28 Janvier jusqu'au Vendredi 1er Mai 2020. Michel Onfray pose les problèmes de la mondialisation, de l'écologie, sur savoir vivre ensemble dès les premières pages du livre et notamment dans la préface. Michel Onfray retrace au jour le jour, l'irresponsabilité de ceux qui nous gouvernement irresponsabilité éhontée du chef d'état Macron qui avec son en même temps a été incapable de gérer la pandémie Covid, et la propagande scandaleuse d'état relayée par nombre d'affidés au pouvoir sur les plateaux de télévision,. Le pangolin est un fourmilier « historique « recherché pour sa viande et ses écailles. Le pangolin fait partie de ces mets de choix dont les chinois sont friands Cet animal aurait « joué » un rôle transmetteur au sein de la pandémie Covid19. Michel Onfray nous rappelle que la consommation de la viande de brousse partout sur la planète met en contact des hommes avec des animaux sauvages porteurs de maladies. De même, la déforestation ré »duit l'espace vital des animaux, elle augmente la promiscuité entre les humains et les animaux. I) – Quels sont les thèmes abordés ? La pandémie– incapacité et mensonge et propagande de l'état français . L'effondrement de cette Europe maastrichtienne face à une pandémie - les limites du libéralisme - le confinement imposé. II)) - Quel est le synoptique ? La pandémie de COVID-19 aurait son origine dans un marché de poissons de Wuhan, où un pangolin qui l'avait attrapée d'une chauve-souris (espèce-réservoir) aurait refilé le coronavirus à l'homme…… III)- Mon ressenti Chaque page de cet essai nous rappelle que cette Europe vendue comme un monstre politique par ses thuriféraires n'est qu'une Europe de papier incapable de produire des masques en papier en quantité pour protéger le personnel soignant qui est lui au contact direct avec le patient, le malade, le mourant. Cette non-gestion n'est pas que français, Michel Onfray accable le fonctionnement de l'Europe maastrichtienne IV) – Passages appréciés dans le livre : a) – Page 25 Si la Chine interdit à une ville de plusieurs millions d'habitants que la circulation puisse se faire, on peut imaginer qu'eux, ils ont des informations inquiétantes b) – Page 31 L'élément de langage maastrichtien fut : le virus ignore les frontières ….La plume du chef de l'Etat lui a même fourbi la formule adéquate : « le virus n'a pas de passeport » on dirait un titre de San-Antonio c) - Page 33 Or, qu'est-ce que ce confinement sinon l'invitation à fabriquer autant de frontières qu'il y aura de Français d) – Page 34 Il faut rester le plus possible chez soi, mais mais : le tour des municipales n'est pas reporté ! Comprendre que pourra ! e) – Page 43 Macron en Dupond d'affirme : » Interdit de sortir, mais on le peut tout de même pour faire du sport » ; Castaner , en Dupont T, ajoute : «Je dirais même plus, interdit de sortir y compris pour faire du sport » Comprenne qui pourra ! f) – Page 61 Le coronavirus est le premier adversaire sérieux de l'Etat maastrichtien…..Que cet Etat est un tigre de papier….le monstre économique n'est même pas capable de fournir les personnels soignants en masques, et tests de dépistage à la population afin de protéger ses peuples. g) – Page 161 Un chef de l'Etat complètement incompétent, une porte-parole du gouvernement qui avoue mentir pour protéger le chef de l'état … h) – Tout a été dit sur l'impéritie d'Emmanuel Macron dans sa gestion de l'épidémie de coronavirus : il avait tous les pouvoirs, comme le lui permet la Ve république, il en a fait le pire des usages….
    Lire la suite
    En lire moins
  • patlam Posté le 9 Décembre 2020
    Michel Onfray pose,dans cet ouvrage, les problèmes de la mondialisation, de l'écologie et du vivre ensemble en regard de la catastrophe du Covid 19. Il retrace au fil des jours l'irresponsabilité de nos gouvernants et en particulier du chef de l'état qui,avec sa doctrine du en même temps,a été impuissant à gérer la pandémie.Il dénonce par la même occasion la propagande scandaleuse voire mensongère de l'état relayée par nombre de pseudos scientifiques,de politiques et de prétendus experts sur les plateaux de télévision. Cet essai nous démontre avant tout que l'Europe, encensée comme" La Société Idéale",existe en tant que puissance financière au service d'une certaine élite mais certainement pas en tant que Nation au service des peuples.Elle est incapable de produire des masques pour protéger le personnel soignant,d'établir un plan global de lutte contre la pandémie,de prendre des décisions unilatérales de gestion des frontières ou de soutenir ses voisins en difficultés. On a parfois l'impression de lire un pamphlet contre la société occidentale consumériste et mondialiste,contre cette idéologie funeste prônée par nos gouvernants. L'ensemble du récit est un patchwork littéraire de réflexions et d'observations de l'auteur ainsi que d'interventions faites sur différents supports ou médias de divers pays.De fait, les redites sont forcément... Michel Onfray pose,dans cet ouvrage, les problèmes de la mondialisation, de l'écologie et du vivre ensemble en regard de la catastrophe du Covid 19. Il retrace au fil des jours l'irresponsabilité de nos gouvernants et en particulier du chef de l'état qui,avec sa doctrine du en même temps,a été impuissant à gérer la pandémie.Il dénonce par la même occasion la propagande scandaleuse voire mensongère de l'état relayée par nombre de pseudos scientifiques,de politiques et de prétendus experts sur les plateaux de télévision. Cet essai nous démontre avant tout que l'Europe, encensée comme" La Société Idéale",existe en tant que puissance financière au service d'une certaine élite mais certainement pas en tant que Nation au service des peuples.Elle est incapable de produire des masques pour protéger le personnel soignant,d'établir un plan global de lutte contre la pandémie,de prendre des décisions unilatérales de gestion des frontières ou de soutenir ses voisins en difficultés. On a parfois l'impression de lire un pamphlet contre la société occidentale consumériste et mondialiste,contre cette idéologie funeste prônée par nos gouvernants. L'ensemble du récit est un patchwork littéraire de réflexions et d'observations de l'auteur ainsi que d'interventions faites sur différents supports ou médias de divers pays.De fait, les redites sont forcément nombreuses sans pour autant que cela ne nuise à la force ou à la qualité du texte. La plume de l'auteur se fait parfois pédagogique,avec de longues critiques sur la finance mondiale ou l'ineptie maastrichtienne, sans nul doutes des passages fastidieux pour certains,mais il défend ses idées et sa vision avec conviction et sans compromis.Le récit prend à l'occasion des allures épiques, offrant des modèles de sagacité et des pointes d'humour acerbe mais réjouissantes. Ce livre ne plaira sans doute pas aux inconditionnels de la pensée unique mais il a le mérite de poser un regard,peut être subjectif, mais rigoureux et sans appel sur une situation aux conséquences économiques, sociales ou psychologiques qui s'annoncent dramatiques. Un discours teinté d'un cynisme fataliste,soulignant les boniments tantôt optimistes tantôt alarmants dont on nous assomme depuis des décennies sans pour autant que les classes dirigeantes ne réagissent concrètement ou prennent les mesures adéquates.Cet essai met en exergue la faiblesse et l'inertie des politiciens, la cacophonie des scientifiques médiatisés à outrance mais,surtout la confiance de Michel Onfray sur la résilience de l'humanité qui malgré les bouleversements et les catastrophes, dont elle est généralement responsable,finit souvent par se transcender et trouver par elle-même les solutions appropriées. Une lecture enrichissante,instructive,parfois complexe mais parfois même amusante sur un thème des plus présent de notre actualité sociétale dont il reviendra à chacun d'en apprécier le fond,selon ses aspirations et ses convictions.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.