Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221250303
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 1 x 215 mm
La Vengeance du pangolin
Penser le virus
Date de parution : 03/09/2020
Éditeurs :
Robert Laffont

La Vengeance du pangolin

Penser le virus

Date de parution : 03/09/2020

Un virus bien en chair et en os, si je puis me permettre, a démontré que le virus virtuel n’était pas la seule réalité avec laquelle nous avions à compter....

Un virus bien en chair et en os, si je puis me permettre, a démontré que le virus virtuel n’était pas la seule réalité avec laquelle nous avions à compter. Venu de Chine où des pangolins et des chauves-souris ont été incriminés, il a mis le monde à genoux.
Il a...

Un virus bien en chair et en os, si je puis me permettre, a démontré que le virus virtuel n’était pas la seule réalité avec laquelle nous avions à compter. Venu de Chine où des pangolins et des chauves-souris ont été incriminés, il a mis le monde à genoux.
Il a été le révélateur, au sens photographique du terme, des folies de notre époque : impéritie de l’État français, faiblesse extrême de son chef, impuissance de l’Europe de Maastricht, sottise de philosophes qui invitaient à laisser mourir les vieux pour sauver l’économie, cacophonie des scientifiques, volatilisation de l’expertise, agglutination des défenseurs du système dans la haine du professeur Raoult, émergence d’une médecine médiatique, indigence du monde journalistique, rien de très neuf…
Le covid-19 rappelle une leçon de choses élémentaire : il n’est pas le retour de la mort refoulée, mais la preuve vitaliste que la vie n’est que par la mort qui la rend possible. Tout ce qui est naît, vit, croît et meurt uniquement pour se reproduire – y compris, et surtout, chez les humains. Ce virus veut la vie qui le veut, ce qui induit parfois la mort de ceux qu’il touche. Mais quel tempérament tragique peut et veut encore entendre cette leçon de philosophie vitaliste ?
Michel Onfray.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221250303
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DelfDelf Posté le 19 Avril 2022
    Un livre d'une grande splendeur d'écriture qui se lit à merveille mais tout est gâché par le contenu. Des interviews où l'écrivain se répète ; un écrivain qui pense être au-dessus du chef de l'état en matière de penser et d'être ... le livre devient vite insupportable même si l'envie de le lire est là.
  • MSophieBC Posté le 30 Mars 2022
    Réflexion philosophique et politique sur une actualité encore très active : La vengeance du pangolin de Michel Onfray Cet essai, ce journal de bord de l’arrivée d’une crise sanitaire dans notre vieille Europe est absolument passionnant. Il faut cependant accepter que l’auteur ne cherche aucunement à être objectif. Il relate et réfléchit, selon ses convictions (très à gauche), sur la société et, surtout, sur les réactions gouvernementales à l’arrivée de la pandémie. Il en profite pour dire tout le mal qu’il pense du président Macron et de son épouse, qu’il s’évertue à appeler Brigitte Trogneux. C’est intelligent, c’est caustique, c’est réactionnaire parfois. Mais comme toujours avec Michel Onfray, cela suscite la réflexion, longtemps encore après avoir reposé cet ouvrage. Car on peut ne pas être d’accord sur tout ce que développe l’auteur et pourtant profiter et savourer cette lecture pour ce qu’elle est : le résultat de réflexions en temps réel d’un philosophe reconnu sur une crise majeure que traverse notre société. Absolument intéressant !
  • zagames Posté le 21 Septembre 2021
    Y a-t-il une erreur qu'ILS n'ont pas commise ? L'union sacrée de l'incompétence et de l'arrogance Bravo Michel Onfray, merci d'avoir de la mémoire pour ceux et celles qui ont perdu la leur.
  • kathD Posté le 22 Juin 2021
    Le livre est assez bien écrit, j'ai appris des choses et enrichi mon vocabulaire. Certaines personnalités du monde politique, des journalistes, des présentateurs, en prennent pour leur grade. Je trouve que Michel Onfray exagère ses critiques vis-à-vis du président Macron. Ses propos sont même méprisants et cela ne devrait pas apparaître dans un livre. Sous couvert de la pandémie, il se plaît à le critiquer de façon acerbe. Par contre il souligne le mérite des personnes qui travaillent pour un maigre salaire et qui devraient être plus considérées. Ce qu'il ressent vis-à-vis des "petites mains" est juste et il est bon de le rappeler. Les femmes de ménage, les éboueurs, les aides-soignantes ... ne sont pas suffisamment mis en valeur dans notre société. C'est bien aussi qu'il prenne la défense du professeur Raoult injustement critiqué. Mais il en fait trop, à l'inverse du président Macron. C'est dommage car cela donne un côté mesquin au livre.
  • smetais Posté le 26 Mars 2021
    Ce livre retrace la gestion Covid 19 en France sur les premiers mois de l'année 2019. Connaissant la suite, on pourrait très bien imaginer un tome 2, un tome 3 et plus ! Un peu déçue par la redondance des écrits mais c'est à l'image de ce que l'on a vécu. En revanche, j'ai beaucoup aimé les thématiques abordées découlant de cette pandémie : la mondialisation, l'écologie, la liberté (ou fausse liberté !) de la presse, la manipulation, ...C'est un livre que j'aimerai probablement relire durant mes vieux jours (avec le recul des années passées!).
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.