Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221117347
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 135 x 215 mm

La véritable Vie amoureuse de mes amies en ce moment précis

Date de parution : 23/08/2012

Magie de l’amour, de l’amitié… et du cinéma

Max a une cinquantaine d’années. Veuf et père de deux enfants, il exerce le métier de psychologue. La vaste maison où il vit est pleine de charme mais délabrée. Sous le nom de « La Maison aux bons soins », il y avait rassemblé des médecins et des praticiens du...

Max a une cinquantaine d’années. Veuf et père de deux enfants, il exerce le métier de psychologue. La vaste maison où il vit est pleine de charme mais délabrée. Sous le nom de « La Maison aux bons soins », il y avait rassemblé des médecins et des praticiens du bien-être, mais il ne reste plus grand-chose aujourd’hui de ce trop beau projet. Et Max s’inquiète. Il est incapable de payer les nombreuses réparations urgentes qui s’imposent, il n’a pas de nouvelles perspectives et il ne lui reste que quelques semaines pour prendre des décisions et trouver des solutions.
En attendant, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, Max continue à accueillir chez lui chaque mercredi soir les membres de son ciné-club : sept femmes et son vieil ami Jean-François, grand amateur de comédies de l’âge d’or du cinéma américain et animateur passionné de leurs soirées.
Leur bonheur partagé est de se laisser emporter par la magie de films qui rendent plus léger le cours des jours. Et aussi de parler de l’amour, qui leur a souvent joué des tours mais dont ils attendent, sans trop oser le dire ou même le savoir, qu’il retrouve une place dans leur vie.
À ce groupe chaleureux de cinéphiles enthousiastes va se joindre une dixième personne, Felisa, une femme mystérieuse venue au départ pour consulter Max. Avec ses dons de guérisseuse, de voyante peut-être, qui est-elle ? Une folle ou une fée ? Toujours est-il que, peu à peu, tandis que l’on chemine vers l’été, la vie de chacun va changer de couleur.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221117347
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pyrouette Posté le 28 Octobre 2014
    Dans ce livre il n’y a pas vraiment d’histoire, ni d’intrigue, non, rien de tout ça, c’est juste une chronique du temps qui passe. Ouvrir la première page de ce roman procure un bien être instantané. Il y a de l’amitié, de la tolérance, de l’écoute, des qualités qui font partie du passé dans notre monde où tout doit aller très vite. Chez Max le temps paraît s’être arrêter, les amis réunis au coin du feu, devant un bon repas préparé par chacun, un film choisi selon l’humeur de le troupe. Le style est moelleux et confortable. Un livre à déguster et à faire durer longtemps, longtemps avant de retourner dans notre réalité.
  • Anjali Posté le 5 Mai 2014
    J'ai adoré ce livre qui est un pur joyau pour moi. Un amoureux des mots ET du cinéma ne peut que se dévorer. Le style est charmant. L'index cinématographique Grand. En refermant ce livre, nous n'avons qu'une envie : aller piocher dans sa dvdthèque et regarder tous les classiques passés et contemporains. Et à défaut pour certains, courir vite se les offrir.
  • maylibel Posté le 3 Février 2014
    Max, veuf et père de deux enfants déjà grands, vit et exerce son métier de psychologue dans une magnifique grande maison. Cette dernière nécessite malheureusement de gros travaux de rénovation qu'il n'arrive pas à financer. Depuis deux ans, elle est aussi le lieu d'accueil du ciné-club que Max a fondé avec son ami Jean-François: huit femmes qui se réunissent avec ces deux-là tous les mercredis soir pour regarder des DVD. Et, peut-être, qui sait, trouver le bonheur ? Ce roman a un effet secondaire dangereux : donner envie de (re)voir à peu près tous les films cités (et il y en a beaucoup!). En effet, son intrigue sympathique (mais parfois un peu répétitive) est prétexte à une belle déclaration d'amour au 7e art, et plus particulièrement aux comédies de toutes sortes. Les séances du ciné-club sont l'occasion de discussions passionnées autour des classiques du cinéma, mais aussi de films plus récents. Peu importe donc le nombre de personnages dans lequel on se perd au début (la liste finale présentant les membres du ciné-club est alors bien utile) et le côté un peu artificiel de l'histoire, c'est une chronique un peu doudou dans lequel on se love comme sous une couverture. Malgré un... Max, veuf et père de deux enfants déjà grands, vit et exerce son métier de psychologue dans une magnifique grande maison. Cette dernière nécessite malheureusement de gros travaux de rénovation qu'il n'arrive pas à financer. Depuis deux ans, elle est aussi le lieu d'accueil du ciné-club que Max a fondé avec son ami Jean-François: huit femmes qui se réunissent avec ces deux-là tous les mercredis soir pour regarder des DVD. Et, peut-être, qui sait, trouver le bonheur ? Ce roman a un effet secondaire dangereux : donner envie de (re)voir à peu près tous les films cités (et il y en a beaucoup!). En effet, son intrigue sympathique (mais parfois un peu répétitive) est prétexte à une belle déclaration d'amour au 7e art, et plus particulièrement aux comédies de toutes sortes. Les séances du ciné-club sont l'occasion de discussions passionnées autour des classiques du cinéma, mais aussi de films plus récents. Peu importe donc le nombre de personnages dans lequel on se perd au début (la liste finale présentant les membres du ciné-club est alors bien utile) et le côté un peu artificiel de l'histoire, c'est une chronique un peu doudou dans lequel on se love comme sous une couverture. Malgré un titre qui me laisse toujours sceptique, La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis est un roman vraiment attachant. Une lecture hautement recommandée aux amoureux du cinéma ou à ceux qui veulent tout simplement passer un bon moment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesPapotisdeSophie Posté le 27 Septembre 2013
    J'ai beaucoup aimé cet ouvrage riche en émotions. Le destin croisé de toutes ces personnages se retrouvant autour d'un film une fois par semaine est passionnant et surtout cela donne envie de se plonger dans les films si bien présentés.
  • lalydo Posté le 22 Mai 2013
    Grâce à ce livre, j’ai découvert un auteur prolifique mais qui m’était complètement inconnu : Francis Dannemark. Cela fait partie des choses qui m’ont attiré vers ce roman (j’aime découvrir encore et toujours de nouveaux auteurs même si j’aime aussi revenir vers mes « chouchous ») ça, et le fait que cela parle de l’âge d’or du cinéma hollywoodien. Dès les premières pages, je suis vite entrée dans le roman grâce à une écriture fluide et généreuse. J’ai aimé me dire que j’allais rejoindre un groupe d’amis partageant la même passion et je me voyais déjà, à leurs côtés, profitant d’une bonne soirée. Mais malheureusement, la magie n’a pas opérée. Après nous avoir présenté chaque personnage, lentement, gentiment, l’histoire a eu du mal à se mettre en place et cette lenteur, appréciable au début pour se familiariser avec chacun, est finalement devenue pesante. Et, alors même que j’attendais de voir comment l’auteur allait aborder le ciné-club, j’ai trouvé que cet aspect prenait le pas sur le reste au point de devenir « envahissant ». A force de longues descriptions sur les films visionnés, les acteurs etc…, j’ai fini par me demander s’il n’aurait pas mieux valu écrire un dictionnaire sur le cinéma hollywoodien… Et... Grâce à ce livre, j’ai découvert un auteur prolifique mais qui m’était complètement inconnu : Francis Dannemark. Cela fait partie des choses qui m’ont attiré vers ce roman (j’aime découvrir encore et toujours de nouveaux auteurs même si j’aime aussi revenir vers mes « chouchous ») ça, et le fait que cela parle de l’âge d’or du cinéma hollywoodien. Dès les premières pages, je suis vite entrée dans le roman grâce à une écriture fluide et généreuse. J’ai aimé me dire que j’allais rejoindre un groupe d’amis partageant la même passion et je me voyais déjà, à leurs côtés, profitant d’une bonne soirée. Mais malheureusement, la magie n’a pas opérée. Après nous avoir présenté chaque personnage, lentement, gentiment, l’histoire a eu du mal à se mettre en place et cette lenteur, appréciable au début pour se familiariser avec chacun, est finalement devenue pesante. Et, alors même que j’attendais de voir comment l’auteur allait aborder le ciné-club, j’ai trouvé que cet aspect prenait le pas sur le reste au point de devenir « envahissant ». A force de longues descriptions sur les films visionnés, les acteurs etc…, j’ai fini par me demander s’il n’aurait pas mieux valu écrire un dictionnaire sur le cinéma hollywoodien… Et c’est franchement dommage, car on sent dans ce texte une douceur, une réelle empathie, de l’amitié et de l’amour à foison. J’aurais aimé me glisser dans ce doux cocon qu’il a tissé et m’y sentir comme chez moi… Alors, malgré une belle écriture et un amour sincère de Francis Dannemark pour ses personnages (et je pense pour les gens en général), je ne suis pas entrée comme je l’aurais souhaité dans ce livre. Et ça me désole car, pour une fois, j’aurais aimé qu’il en soit autrement.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.