En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Vérité sur Alice

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266262781
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 225 mm
        La Vérité sur Alice

        Cécile Tasson (Traducteur)
        Date de parution : 04/02/2016
        '' Les gens ne deviennent pas méchants du jour au lendemain. Mais laissez leur un temps d’adaptation, et ils seront capables du pire. ''
        Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue.
        Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs du lycée.
        On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée...
        Tout le monde a sa vérité sur Alice :...
        Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue.
        Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs du lycée.
        On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée...
        Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, son admirateur secret...
        Quelle sera la vôtre ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266262781
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 225 mm
        Pocket jeunesse
        16.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • maina3500 Posté le 17 Décembre 2017
          Comment une rumeur peut se propager et ruiner la réputation de quelqu'un. Alice, une jeune fille de 16 ans, est le bouc-émissaire. Elle qui était populaire devient du jour au lendemain une paria. Elle se défend par le silence en n'opposant aucune résistance, car la rumeur est plus forte qu'elle. Ce qu'il y a d'intéressant, ce sont les différentes perspectives avec lesquelles l'histoire est racontée. Chaque personnage nous donne sa version des faits et on observe de l'extérieur l'histoire grossir. Pour ceux qui aime les drames, les romans jeunes adultes sérieux, psychologiques.
        • StephG54 Posté le 28 Novembre 2017
          La couverture est magnifique. On suit l'histoire d'Alice via 4 personnages qui racontent les événements à l'origine des rumeurs, leurs vérités et les conséquences sur la vie d'Alice. Bon moment de lecture avec ce roman relativement court.
        • OnTheMoon Posté le 23 Octobre 2017
          C'est une dénonciation sur le harcèlement et les injustices qui règnent et persistent encore de nos jours, et pas seulement dans les cours de récréations. Les personnages promettent de nous annoncer plusieurs choses inavouables, des secrets difficilement acceptables. Suite à ces rumeurs (qui ne font qu'augmenter), plusieurs personnes vont changer de comportement. Bien évidemment, Alice souhaite s'en défendre mais malheureusement, le pouvoir du nombre est puissant. Il suffit que plusieurs personnes disent la même choses pour que ça en devienne une vérité absolu. le comportement d'Alice va radicalement changer car elle semble impuissante face à ce troupeau de moutons qui ne font que répéter des horreurs. Certains sont même dotés d'une grande hypocrisie. Pour ne pas être jugés, il est préférable pour eux de s'écarter d'Alice, qui est devenue la pestiférée. Pourtant, concernant la « raison » qui a fait d'Alice une pestiférée (pour rester polie), est tout bonnement ridicule et immature. Peu importe que cette jeune fille ai fait des choses ou non, chacun a le droit de faire ce qu'il veux de sois-même. Utiliser les insultes comme « traînée » ou « garce » est tellement facile, tirer profit d'une rumeur pour cracher sa haine… C'est typiquement la puissance des... C'est une dénonciation sur le harcèlement et les injustices qui règnent et persistent encore de nos jours, et pas seulement dans les cours de récréations. Les personnages promettent de nous annoncer plusieurs choses inavouables, des secrets difficilement acceptables. Suite à ces rumeurs (qui ne font qu'augmenter), plusieurs personnes vont changer de comportement. Bien évidemment, Alice souhaite s'en défendre mais malheureusement, le pouvoir du nombre est puissant. Il suffit que plusieurs personnes disent la même choses pour que ça en devienne une vérité absolu. le comportement d'Alice va radicalement changer car elle semble impuissante face à ce troupeau de moutons qui ne font que répéter des horreurs. Certains sont même dotés d'une grande hypocrisie. Pour ne pas être jugés, il est préférable pour eux de s'écarter d'Alice, qui est devenue la pestiférée. Pourtant, concernant la « raison » qui a fait d'Alice une pestiférée (pour rester polie), est tout bonnement ridicule et immature. Peu importe que cette jeune fille ai fait des choses ou non, chacun a le droit de faire ce qu'il veux de sois-même. Utiliser les insultes comme « traînée » ou « garce » est tellement facile, tirer profit d'une rumeur pour cracher sa haine… C'est typiquement la puissance des impuissants. Critiquer et juger quelqu'un pour ses actes, se rapproche de la jalousie, la rage, la stupidité et l'hypocrisie. Tout ça, c'est la triste réalité. C'est tellement simple et facile de détruire quelqu'un pour se sentir exister ou se croire meilleur que l'autre. L'écriture est simple et très jeune, il vise donc très bien son publique autant par sa forme que par son fond. Par contre j'ai trouvé deux ou trois personnages très stéréotypées, très clichés (ce qui n'est pas un mal en sois mais qui donne un sentiment de déjà-vu). Personnellement, j'ai beaucoup aimé le personnage de Kurt. Contrairement aux autres, il est loin d'être superficiel, se fiche des autres et des mots qu'ils divulguent. Il est bien au-dessus de tout ça. Et son personnage en lui-même est très attachant et intriguant. La fin manque un peu de finalité par rapport à certains personnages. du moins, la fin reste ouverte et laisse à réfléchir. Beaucoup de questions subsistent tout de même. Très bonne lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • letichat28 Posté le 7 Octobre 2017
          Il y avait un peu trop de clichés à mon goût mais je n'ai pas été déçue par ce roman car dans la vraie vie on peut être confronté par le même problème qu'a vécu l'héroïne, que j'ai trouvé touchante et forte à la fois.
        • IdeesALire Posté le 14 Septembre 2017
          La vérité sur Alice, c’est un roman sur le slut-shaming, le harcèlement, la rumeur…car au lycée de Healy, Alice est une traînée : elle a couché avec deux garçons le même soir, et en a tué un. Tout le monde le sait. Pourtant, chacun a sa propre vérité, et celles-ci sont bien différentes… Si le roman n’a pas été un coup de coeur, il n’est pas passé loin. Le sujet du slut-shaming est super bien traité, et tout le récit est très réaliste : je me sentais mal à certains passages, parce que je me disais que ça aurait pu arriver à n’importe qui, peut-être même que ça arrive en ce moment. Mais le gros point fort de ce roman, c’est les points de vue utilisés : ici, on s’intéresse aux bourreaux, et pas à la victime. Alice est donc là sans être là, on parle d’elle, on discute d’elle, de ce qui lui est arrivé… sans avoir sa propre version des faits. Et c’est ce qui montre la diversité de cette vérité, les ressentis des bourreaux, et surtout ce qui fait qu’on peut relier les événements entre eux. Ce choix reste quand même frustrant, car le lecteur veut ABSOLUMENT savoir... La vérité sur Alice, c’est un roman sur le slut-shaming, le harcèlement, la rumeur…car au lycée de Healy, Alice est une traînée : elle a couché avec deux garçons le même soir, et en a tué un. Tout le monde le sait. Pourtant, chacun a sa propre vérité, et celles-ci sont bien différentes… Si le roman n’a pas été un coup de coeur, il n’est pas passé loin. Le sujet du slut-shaming est super bien traité, et tout le récit est très réaliste : je me sentais mal à certains passages, parce que je me disais que ça aurait pu arriver à n’importe qui, peut-être même que ça arrive en ce moment. Mais le gros point fort de ce roman, c’est les points de vue utilisés : ici, on s’intéresse aux bourreaux, et pas à la victime. Alice est donc là sans être là, on parle d’elle, on discute d’elle, de ce qui lui est arrivé… sans avoir sa propre version des faits. Et c’est ce qui montre la diversité de cette vérité, les ressentis des bourreaux, et surtout ce qui fait qu’on peut relier les événements entre eux. Ce choix reste quand même frustrant, car le lecteur veut ABSOLUMENT savoir ce qu’il se passe du point de vue d’Alice, plutôt que de celui de son entourage, tandis les narrateurs se concentrent par conséquent beaucoup sur leurs vies plutôt qu’Alice. Le récit est donc franchement bon, même si la fin est un peu moyenne : j’aurais aimé que l’auteur continue, qu’elle rajoute carrément 200 pages, mais pas qu’elle lâche l’affaire aussi tôt. C’est le seul point qui m’a gênée ! Aussi, attendez-vous à quelques débats sur la mort, la religion, et bien sûr le harcèlement ; débats qui sont je pense très bien menés par l’auteur. Je ne m’attarderai pas tellement sur les personnages, à vous de vous faire votre propre idée, mais sachez qu’Alice est super attachante, Kurt très bizarre et adorable, et Kelsie est un personnage que j’avais envie de baffer tout le long…tellement elle est réaliste. Lisez, vous comprendrez mieux ce que je veux dire ! Enfin, le style de l’auteur est sobre et agréable, et colle parfaitement à l’identité des personnages, qui sont par ailleurs plutôt jeunes. En bref, une très belle découverte que je vous recommande !
          Lire la suite
          En lire moins
        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.