En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Vieille qui voulait tuer le bon dieu

        Belfond
        EAN : 9782714454515
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        La Vieille qui voulait tuer le bon dieu

        Date de parution : 07/03/2013

        Attention, Mémé Cornemuse est de retour ! Au programme : des meurtres sanglants, un casse dans une bijouterie, une enquête olé olé, le retour d’un fils pas vraiment progigue, le braquage d’une banque – ou presque… en compagnie de Ginette, de Micheline Martini, et de l’indispensable Jean-Claude Van Damme…

        Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque… où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

        Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga...

        Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque… où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

        Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s’envoie en l’air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L’extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d’à côté, avec un ancien braqueur qu’elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse… Un événement imprévu – l’arrivée d’une criminelle hébergée au couvent d’en face – va bouleverser leurs plans… 


        Nadine Monfils est belge et vit à Montmartre. Elle est l’auteur de plusieurs livres chez Belfond, dont Les Vacances d’un serial killer (2011), et La Petite Fêlée aux allumettes (2012), grands succès de librairie. En 2003, elle a adapté et réalisé au cinéma Madame Édouard, avec Michel Blanc dans le rôle du commissaire Léon.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714454515
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Geraldine76 Posté le 7 Septembre 2017
          Mémé Cornemuse occupe un poste de concierge dans un immeuble. Les locataires ne semblent pas vouloir la laisser en paix. L’une d’elle, Ginette, retrouve son mari mort et vient demander de l’aide à Mémé Cornemuse. Toutefois, cette dernière n’est pas trop disposée à en s’occuper vu qu’elle prépare un braquage avec un ancien braqueur qu’elle loge dans une cave de l’immeuble. Un pur divertissement. C’est un roman hilarant ou l’on retrouve notre chère Mémé Cornemuse fane de Jean Claude Van Damme et toujours aussi "déjantée".
        • brinvilliers Posté le 13 Août 2017
          On retrouve mémé Cornemuse concierge. Les habitants de l'immeuble sont tous plus loufoques les uns que les autres et les histoires de ces derniers sont le dernier des soucis de Mémé Cornemuse, elle a décidé de voler une banque. Alors quand un meurtre arrive dans l'immeuble elle se débarrasse du corps; et voilà qu'arrive un homme se disant être son fils. Un bon moment de lecture même si cet opus laisse parfois à désirer.
        • ChoupieS Posté le 24 Juillet 2017
          La Vieille qui voulait tuer le Bon Dieu est une lecture que j’ai particulièrement appréciée. Le fait de l’avoir bouclé en une journée le prouve bien. La plume est simple, venimeuse, acérée, et adaptée à la personnalité des personnages. L’intrigue se divise en deux voies, l’une pour nous offrir une petite enquête risible au possible, mais prenante, l’autre pour nous emmener dans le quotidien du véritable personnage principal de l’histoire. Les deux s’unissent en toute harmonie, pour nous offrir un ensemble cohérent. Le tout se trouve encadré dans un univers simple, mais possédant une atmosphère donnant le ton de ce que l’on va trouver dans toute l’œuvre. Les personnages jouent leur rôle à merveille divertissant leur public sans aucune réserve, et Mémé Cornemuse en première position. Cette grand-mère loin d’être comme les autres nous surprend, nous fait rire par son espièglerie, et un côté enfantin qu’elle défend avec toute la hargne qui lui est permise. Elle nous fait partager ses espoirs en nous invitant à la suivre dans ses essais loufoques pour les concrétiser. Et, si elle échoue, eh bien ce n’est pas grave, elle recommencera d’une autre manière. Parce que comme elle le dit avec justesse, la maison de retraite... La Vieille qui voulait tuer le Bon Dieu est une lecture que j’ai particulièrement appréciée. Le fait de l’avoir bouclé en une journée le prouve bien. La plume est simple, venimeuse, acérée, et adaptée à la personnalité des personnages. L’intrigue se divise en deux voies, l’une pour nous offrir une petite enquête risible au possible, mais prenante, l’autre pour nous emmener dans le quotidien du véritable personnage principal de l’histoire. Les deux s’unissent en toute harmonie, pour nous offrir un ensemble cohérent. Le tout se trouve encadré dans un univers simple, mais possédant une atmosphère donnant le ton de ce que l’on va trouver dans toute l’œuvre. Les personnages jouent leur rôle à merveille divertissant leur public sans aucune réserve, et Mémé Cornemuse en première position. Cette grand-mère loin d’être comme les autres nous surprend, nous fait rire par son espièglerie, et un côté enfantin qu’elle défend avec toute la hargne qui lui est permise. Elle nous fait partager ses espoirs en nous invitant à la suivre dans ses essais loufoques pour les concrétiser. Et, si elle échoue, eh bien ce n’est pas grave, elle recommencera d’une autre manière. Parce que comme elle le dit avec justesse, la maison de retraite n’est pas pour elle, car elle n’est pas vieille « Les vieux sont ceux qui n’ont plus de rêves ». À ceux qui souhaiteraient rire des facéties Bidochon d’une mémé qui voulait tuer le Bon Dieu, je recommande cet ouvrage. Soyez sûr qu’après vous ne verrez plus JCVD ou Annie Cordy sous le même jour.
          Lire la suite
          En lire moins
        • agnesrobert Posté le 5 Mai 2017
          Un roman détonnant, truculent, lu avec plaisir en un après-midi. Mémé Cornemuse, Ginette, et la plupart des autres personnages sont loin de faire dans la dentelle !
        • missonia Posté le 7 Mars 2017
          Sacrée Mémé Cornemuse !! Histoire fantaisiste à l'humour Belge, avec notre philosophe JCVD

        Ils en parlent

        "Au-delà de l’intrigue, le livre vaut évidemment en grande partie pour sa galerie truculente de personnages agités du bocal, ses dialogues à la Audiard et ses situations aussi improbables qu’ingénieuses."   Ciné-télé-revue (Belgique) 

        "Un thriller amusant et sanglant, mais sans mauvais sang !"    Proximag (Belgique) 

        "On l’aura compris, impossible de s’embêter et de ne pas rire en lisant La Vieille qui voulait tuer le bon dieu : la prose déjantée et morbide de Nadine est truculente à chaque phrase, baignée de belgitude et délicieusement outrancière."    Focus Vif 

        "Plein d'humour, un peu plus calme que les précédents, ce roman pousse une pointe de réflexion sur notre vision de la vieillesse, l'amour et bien d'autres choses. [...] A lire sans modération! (On devrait le prescrire!)"                librairieantigone.skynetblogs.be

        "Meurtres et rires comme toujours garantis !"    Métro Belgique 

        "Ecrit dans une langue populaire, ce polar, déjanté et surréaliste, déclenche des éclats de rire à répétition. Bon pour le moral."   Elle.fr 

        "Irrésistible Nadine Monfils, le nouveau Frédéric Dard, c’est elle !"     Télé 7 jours 

        "C’est cru, hilarant et foutraque car Nadine Monfils ose tout à la façon d’un Frédéric Dard qui aurait croisé les Pieds Nickelés ou Benoît Poelvoorde. Truculent et jubilatoire."        Marie France 

        "…Nadine Monfils, la plus montmartroise des auteurs belges, s’est imposée comme la reine du polar borderline, entre accent liégeois et pittoresque parisien."       Victoire (Belgique) 

        "C’est le début d’une intrigue foutraque que Nadine Monfils tire dans tous les sens où son imagination la mène – et elle a l’imagination débordante."        Le soir (Belgique) 

        "Pas d’hésitation, adoptons tous Mémé Cornemuse."       action-suspense.over-blog.com 

        "Nadine Monfils et Mémé Cornemuse n’ont pas encore révélé au grand jour leurs secrets. Vivement les prochaines aventures de la vieille bique."        totalybrune.canalblog.com 

        "Nadine Monfils a l’écriture déjantée et c’est du pur bonheur. Entre horreur et humour, on se régale."        20minutes.fr 

        "Dialogues incisifs, répliques cinglantes, humour noir, et intrigue délirante à souhait, tous les ingrédients de Nadine Monfils sont réunis dans ce nouvel opus, un régal !"       onirik.net 

        "Beaucoup de rencontres, beaucoup d’humour… Nous suivons, cette fois encore, les aventures de Mémé Cornemuse avec grand plaisir."                  encres-vagabondes.com

        "Attention, il s'agit d'un livre très dangereux à manier avec prudence: vous risquez de mourir de rire en lisant ce thriller complétement déjanté et atypique!"              climaginaire.com

        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.