En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'âge de raison

        Les Escales
        EAN : 9782365693110
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 225 mm
        L'âge de raison

        Karine REIGNIER-GUERRE (Traducteur)
        Collection : Domaine étranger
        Date de parution : 08/02/2018
        Les tribulations d’une New-Yorkaise bien décidée à vivre selon ses propres règles.
        Autour d’Andréa, célibataire légèrement alcoolique ayant renoncé à sa vocation artistique, tout le monde semble avoir une idée bien précise de ce que signifie « être adulte » : Indigo, sa meilleure amie, a choisi de se marier, son frère vient de devenir papa, et son ami Matthew consacre tout son temps... Autour d’Andréa, célibataire légèrement alcoolique ayant renoncé à sa vocation artistique, tout le monde semble avoir une idée bien précise de ce que signifie « être adulte » : Indigo, sa meilleure amie, a choisi de se marier, son frère vient de devenir papa, et son ami Matthew consacre tout son temps à la peinture en espérant percer un jour.
        Pour Andréa, la vie d’adulte ressemble surtout à une lutte permanente. À l'ombre de l'Empire State Building, elle cherche sa voie. Comment tracer son chemin à New-York quand on aime les pas de côté ? Existe-t-il vraiment un âge de raison ?

        « Un régal. »
        Elle (US)

        « Un roman intelligent, addictif, hilarant et pertinent ! »
        The Washington Post

         « Bravo à Attenberg, qui, de manière hilarante et honnête, raconte l’histoire d’une femme qui veut ce qu’elle veut et non ce qu’elle devrait vouloir. »
         Marie Claire (US)
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365693110
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • VivianeB Posté le 17 Juillet 2018
          Voilà un livre qui m'a interpellée tant par sa qualité sur le thème du célibat illustré par l'histoire d'Andrea, une femme qui aime son indépendance et qui vit pleins d'aventures d'amitié et amoureuses. Un personnage à double facette qui semble tout vouloir et son contraire, qui s'observe, s'analyse en essaye de tirer parti de ses choix et de ses erreurs.
        • aliasdam Posté le 23 Avril 2018
          Elle a 30ans (largement passé), elle est à NYC, elle est perdue professionnellement amoureusement. Bref, on sent le recyclé de Bridget Jones. Mais Jami Attenberg a un petit don pour l’écriture qui emporte le lecteur dans un portrait de femme réaliste, amusant dramatique. L’auteure décortique les conventions sociales les relations familiales, toujours avec une pointe d’humour pour présenter une héroïne non conventionnelle (mais ô combien naturelle). Le roman alterne les époques ainsi que les personnages secondaires (tous fantastiques) pour nous présenter une jeune femme mal dans ses pompes mais qui cherche par tous les moyens à s’en sortir (ou pas). Bref, une lecture agréable, sans prise de tête avec une pointe d’émotions en fin de parcours qui rompt avec la dose d’humour qui nous avait suivi tout le long du roman.
        • syboulette21 Posté le 9 Avril 2018
          « L’âge de raison » est mon premier roman de Jami Attenberg et je suis conquise par cette auteure, son écriture. La lecture de son roman est fluide, je n’ai, à aucun moment, senti de lourdeurs malgré les thèmes abordés. Andrea est un personnage atypique auquel je me suis attachée. Dès le début de la lecture, j’ai ressenti un quelque chose en elle qui faisait ce qu’elle était à l’aube de ses quarante ans: insouciante, désinvolte, sans attache même familiale… Au premier abord, je me suis dit qu’Andrea ne s’intéressait pas vraiment aux autres, à ses amis, son frère et son bébé malade mais en en apprenant plus sur son passé, je me suis rendue compte que c’était totalement l’inverse. Sans le montrer, Andrea s’inquiète des personnes qui l’entourent. Dans « L’âge de raison », Jami Attenberg nous livre l’histoire d’une jeune femme qui décide de sa vie, qui prend ses propres décisions, qui fait ses propres expériences afin de se construire. Cette attitude pourrait penser qu’elle est irresponsable, immature mais en creusant bien, cette femme vit sa vie, sa propre vie. Certains pourraient dire qu’elle sort du cadre… Mais quel est ce « cadre »? Andrea a su, dès son... « L’âge de raison » est mon premier roman de Jami Attenberg et je suis conquise par cette auteure, son écriture. La lecture de son roman est fluide, je n’ai, à aucun moment, senti de lourdeurs malgré les thèmes abordés. Andrea est un personnage atypique auquel je me suis attachée. Dès le début de la lecture, j’ai ressenti un quelque chose en elle qui faisait ce qu’elle était à l’aube de ses quarante ans: insouciante, désinvolte, sans attache même familiale… Au premier abord, je me suis dit qu’Andrea ne s’intéressait pas vraiment aux autres, à ses amis, son frère et son bébé malade mais en en apprenant plus sur son passé, je me suis rendue compte que c’était totalement l’inverse. Sans le montrer, Andrea s’inquiète des personnes qui l’entourent. Dans « L’âge de raison », Jami Attenberg nous livre l’histoire d’une jeune femme qui décide de sa vie, qui prend ses propres décisions, qui fait ses propres expériences afin de se construire. Cette attitude pourrait penser qu’elle est irresponsable, immature mais en creusant bien, cette femme vit sa vie, sa propre vie. Certains pourraient dire qu’elle sort du cadre… Mais quel est ce « cadre »? Andrea a su, dès son plus jeune âge, que la norme n’est pas le cadre. Au fur et à mesure de la lecture, de la connaissance du passé d’Andrea, celle-ci montre ses faiblesses, ses cauchemars… Plus j’avançais dans ma lecture, plus Andrea montrait son attachement à ce qui l’entoure, elle se dévoilait d’elle même. Chacun doit se construire sa vie et même si la société nous trace un chemin bien définit (le travail, le logement, la famille, les enfants), chacun doit se créer son propre chemin et s’il est différent, il faut avancer et ne pas croire qu’il faut être comme tout le monde…
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeaTouchBook Posté le 10 Mars 2018
          'avais adoré le dernier roman de Jami Attenberg et j'attendais donc ce nouveau livre avec beaucoup d'impatience ! J'ai beaucoup aimé le premier tiers du livre du fait de son héroïne mais aussi de l'intrigue qui amène une réflexion sur ce qu'est être un adulte, sur la question d'être adulte à notre époque. Je trouvais que Jami Attenberg avait trouvé une merveilleuse façon d'appréhender cette question propre à notre société, j'ai aimé son héroïne et ses pensées, j'ai aimé me reconnaitre parfois dans certains réflexions existentielles, mais... Mais ensuite j'ai petit à petit été déçue par ce livre. Tout d'abord je trouve que l'ensemble était trop court, trop hachuré, j'avais l'impression que l'auteure voulait traiter de nombreuses thématiques mais que cela restait toujours en surface. De plus plusieurs intrigues s'entremêlent et je n'ai pas réussi à les appréhender de façon globale : je trouvais que les différentes intrigues ne s'emboitaient pas parfaitement, qu'on avait plusieurs livres en un, qu'il y avait un décalage entre le premier but de ce livre sur l'âge de raison et l'intrigue qui va amener à clôturer le livre sur l'enfant qu'a eu le frère de l'héroïne. Ce qui est assez troublant dans cette lecture c'est qu'il... 'avais adoré le dernier roman de Jami Attenberg et j'attendais donc ce nouveau livre avec beaucoup d'impatience ! J'ai beaucoup aimé le premier tiers du livre du fait de son héroïne mais aussi de l'intrigue qui amène une réflexion sur ce qu'est être un adulte, sur la question d'être adulte à notre époque. Je trouvais que Jami Attenberg avait trouvé une merveilleuse façon d'appréhender cette question propre à notre société, j'ai aimé son héroïne et ses pensées, j'ai aimé me reconnaitre parfois dans certains réflexions existentielles, mais... Mais ensuite j'ai petit à petit été déçue par ce livre. Tout d'abord je trouve que l'ensemble était trop court, trop hachuré, j'avais l'impression que l'auteure voulait traiter de nombreuses thématiques mais que cela restait toujours en surface. De plus plusieurs intrigues s'entremêlent et je n'ai pas réussi à les appréhender de façon globale : je trouvais que les différentes intrigues ne s'emboitaient pas parfaitement, qu'on avait plusieurs livres en un, qu'il y avait un décalage entre le premier but de ce livre sur l'âge de raison et l'intrigue qui va amener à clôturer le livre sur l'enfant qu'a eu le frère de l'héroïne. Ce qui est assez troublant dans cette lecture c'est qu'il y a des sujets très forts qui sont abordés, il y a des moments douloureux contrebalancés par le ton d'autodérision de l'héroïne, je n'ai ainsi pas réussi à rentrer pleinement dans l'histoire, à m'attacher aux personnages ou à ressentir pleinement les émotions des protagonistes. En définitive, j'ai aimé le premier tiers du livre puis j'ai eu l'impression d'être laissée de côté au fur et à mesure de ma lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Aufildeslivres Posté le 10 Mars 2018
          Andréa est une femme et n’a plus vingt, puis plus trente ans, les conventions sociales la rattrapent : il faut avoir un mec, des enfants, un travail, une maison, être « propette », souriante et heureuse. Mais Andréa vit sa vie, ses vices (un peu d’alcool, un peu de cocaïne le samedi soir), ses amours sans lendemain, son job qu’elle n’aime pas mais qui la nourrit, son petit appartement… Elle n’est pas casée comme son frère ou sa meilleure amie et ne cherche pas à l’être. Elle laisse passer les ans remplissant ses vides. Elle fait sourire, parfois rire (ses coups d’un soir sont épiques), elle nous émeut aussi. Mais surtout, au fil de la lecture, on s’interroge sur ses refus d’engagement, sur ses choix, on se demande ce qui est voulu et ce qui est subi. Son passé se dévoile, les épreuves traversées par son frère et sa femme se profilent ; tout n’est pas si simple et les séquelles s’entraperçoivent. L’inconscient opère : peur de l’attachement, peur de la perte, peur de la souffrance… L’écrit est plus complexe et abouti qu’il n’y paraissait au premier abord et il faut attendre la seconde moitié du roman pour réaliser où... Andréa est une femme et n’a plus vingt, puis plus trente ans, les conventions sociales la rattrapent : il faut avoir un mec, des enfants, un travail, une maison, être « propette », souriante et heureuse. Mais Andréa vit sa vie, ses vices (un peu d’alcool, un peu de cocaïne le samedi soir), ses amours sans lendemain, son job qu’elle n’aime pas mais qui la nourrit, son petit appartement… Elle n’est pas casée comme son frère ou sa meilleure amie et ne cherche pas à l’être. Elle laisse passer les ans remplissant ses vides. Elle fait sourire, parfois rire (ses coups d’un soir sont épiques), elle nous émeut aussi. Mais surtout, au fil de la lecture, on s’interroge sur ses refus d’engagement, sur ses choix, on se demande ce qui est voulu et ce qui est subi. Son passé se dévoile, les épreuves traversées par son frère et sa femme se profilent ; tout n’est pas si simple et les séquelles s’entraperçoivent. L’inconscient opère : peur de l’attachement, peur de la perte, peur de la souffrance… L’écrit est plus complexe et abouti qu’il n’y paraissait au premier abord et il faut attendre la seconde moitié du roman pour réaliser où l’auteure nous conduit. C’est une lecture plaisante, bien écrite et bien construite.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Un roman très drôle pour vous aider à vous libérer de tout ce qu'on attend de vous ! »
        Biba
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com