RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'altermanuel d'histoire de France

            Perrin
            EAN : 9782262034054
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 180 x 240 mm
            L'altermanuel d'histoire de France
            Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège

            Date de parution : 25/08/2011

            L’ouvrage indispensable pour combler les lacunes des programmes d’histoire.

            Périodes clés, grands personnages, institutions, textes fondateurs, découvertes capitales, guerres et batailles… Vous redécouvrirez tous ces pans de l’histoire de France qui ont été oubliés ou réduits à la portion congrue dans les programmes du collège. Comment expliquer la disparition de Clovis, Hugues Capet, Saint Louis, François Ier, Louis XIII,...

            Périodes clés, grands personnages, institutions, textes fondateurs, découvertes capitales, guerres et batailles… Vous redécouvrirez tous ces pans de l’histoire de France qui ont été oubliés ou réduits à la portion congrue dans les programmes du collège. Comment expliquer la disparition de Clovis, Hugues Capet, Saint Louis, François Ier, Louis XIII, Richelieu ou Mazarin, des programmes du secondaire ? Comment justifier la place désormais mineure accordée à Louis XIV et Napoléon ?
            Comment expliquer la disparition du traité de Verdun, qui dessine les nouvelles frontières de l’Europe ? De la révocation de l’édit de Nantes ? De la découverte par Pasteur du vaccin contre la rage ? Du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie ?
            Cet ouvrage clair et pédagogique répare tous ces oublis en présentant les grandes figures et événements historiques qui permettent d’expliquer comment s’est façonné notre pays, au fil des siècles. Richement illustré, il est destiné à tous ceux qui souhaitent enrichir leurs connaissances et transmettre à leurs enfants les éléments fondamentaux de notre histoire commune.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782262034054
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 180 x 240 mm
            Perrin
            23.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Estellecalim Posté le 25 Octobre 2011
              Quand j’étais petite, j’adorais la rentrée pour plein de raisons. J’avais une trousse neuve, bien sûr, et plein de nouveaux feutres pour dessiner. Mais j’avais aussi plein de bouquins de cours que je feuilletais pendant des soirées entières. Là, je le sens, vous allez me prendre pour une folle mais je ne le faisais pas avec tous les manuels. Les maths ou la biologie n’avait pas grand intérêt à mes yeux. Je préférais le français ou l’histoire. Quand j’ai vu ce manuel d’un nouveau genre sur la liste de l’opération Masse Critique de Babelio, j’ai coché la case sans hésiter. Je me suis dit que cela me rappellerait mes idées de collège ;) Cet altermanuel se présente sous une forme classique, dans l’ordre chronologique et couvre 16 siècles d’histoire de France. L’introduction de plusieurs pages donne des informations au lecteur concernant le pourquoi de ce manuel et les faits qui ont poussé l’auteur à l’écrire. Les programmes ont été récemment modifiés et de nombreux pans de l’histoire de France sont aujourd’hui complètement absents des programmes. Ceux-ci ont aussi été repensés en profondeur, puisqu’il n’est plus question de suivre l’ordre chronologique des évènements, comme on a pu le faire dans nos jeunes années, mais d’aborder les... Quand j’étais petite, j’adorais la rentrée pour plein de raisons. J’avais une trousse neuve, bien sûr, et plein de nouveaux feutres pour dessiner. Mais j’avais aussi plein de bouquins de cours que je feuilletais pendant des soirées entières. Là, je le sens, vous allez me prendre pour une folle mais je ne le faisais pas avec tous les manuels. Les maths ou la biologie n’avait pas grand intérêt à mes yeux. Je préférais le français ou l’histoire. Quand j’ai vu ce manuel d’un nouveau genre sur la liste de l’opération Masse Critique de Babelio, j’ai coché la case sans hésiter. Je me suis dit que cela me rappellerait mes idées de collège ;) Cet altermanuel se présente sous une forme classique, dans l’ordre chronologique et couvre 16 siècles d’histoire de France. L’introduction de plusieurs pages donne des informations au lecteur concernant le pourquoi de ce manuel et les faits qui ont poussé l’auteur à l’écrire. Les programmes ont été récemment modifiés et de nombreux pans de l’histoire de France sont aujourd’hui complètement absents des programmes. Ceux-ci ont aussi été repensés en profondeur, puisqu’il n’est plus question de suivre l’ordre chronologique des évènements, comme on a pu le faire dans nos jeunes années, mais d’aborder les évènements sous des angles thématiques. La Révolution Française, par exemple, doit être vue sous l’un des cinq angles proposés par le texte officiel (les femmes dans la Révolution Française, par exemple), ce qui empêche une vue globale des évènements. Il s’ensuit une impression de zapping chez les élèves qui peut être dommageable pour leur connaissance de la culture française. L’auteur insiste également sur l’influence de cette connaissance culturelle dans la construction du sentiment d’appartenance de l’enfant à une société. Les nouveaux programmes abordent les sociétés étrangères, ce que l’auteur rejette en argumentant qu’une connaissance commune portant sur la culture française sera plus bénéfique qu’une connaissance des sociétés d’origine de certains élèves. Je commence par les bémols. Ce dernier point de l’introduction me laisse perplexe, mais bon, ce n’est pas le sujet ici. J’ai également eu quelques difficultés à saisir le public de destination de ce manuel. Est-ce qu’il s’agit des enseignants, ou des parents? Pour les enseignants, c’est peu probable à la lecture de l’introduction. Il s’agit donc plutôt d’un livre pour les parents, mais alors comment doivent-ils transmettre cela à leurs enfants ? Le texte est dense, avec des sous-titres, des encadrés qui éclairent sa structure. Mais pour un enfant, cela reste difficile d’accès. Ce bémol est finalement aussi un avantage, car il y a des encadrés intitulés « ce que les collégiens n’apprennent plus » sans doute destinés à mettre l’accent sur ces points désormais oubliés dans les classes. Pour des parents qui souhaitent compléter les cours, apporter des informations à leurs enfants, qui font faire les devoirs et veulent comprendre, c’est un manuel très utile. Ce n’est pas forcément leur rôle, mais le suivi des devoirs est indispensable, et on peut imaginer certains enfants passionnés qui vont poser des questions et être tentés d’aller plus loin que ce que dit l’école. Ce livre sera alors une excellente ressource. Les illustrations sont bien choisies, elles auraient pu être plus nombreuses, mais le livre ne pouvait pas faire 500 pages. En bref, une lecture très instructive, un manuel bien construit, complet et agréable à lire. Merci à Babélio pour ce partenariat et aux éditionsPerrin pour la mise à disposition d’un exemplaire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • yv1 Posté le 27 Septembre 2011
              Dimitri Casli part de l'idée de remettre en avant tout ce qui a disparu des programmes scolaires. On commence avec "La naissance des royaumes barbares" et on finit par les Trente Glorieuses. Évidemment, en 340 pages, il n'est point question de faire le tour de l'histoire de France, mais justes des périodes ou des personnages désormais oubliés à l'école, parmi lesquels, on retrouve tout de même Clovis, Napoléon, Mazarin, Catherine et Marie de Médicis ! C'est un livre d'histoire extrêmement bien fait, facile à lire (texte aisé et gros caractères), illustré qui s'adresse donc au public ciblé : les collégiens ! Parfois, je me suis demandé si l'auteur n'en rajoutait pas un petit peu et si tout ce dont il parle méritait d'être dans son livre : par exemple, les Bourgeois de Calais, pendant la Guerre de Cent Ans, mais son argumentaire est bon et sa présentation ne l'est pas moins, donc, je passe au-dessus de mes réserves. Chaque chapitre est présenté de la même manière : une petite introduction, un "Ce qu'il faut savoir", assez complet et néanmoins résumé de la question étudiée, quelques apartés, anecdotes importants pour bien comprendre l'époque, sur fond rouge et une conclusion sur fond jaune intitulée :... Dimitri Casli part de l'idée de remettre en avant tout ce qui a disparu des programmes scolaires. On commence avec "La naissance des royaumes barbares" et on finit par les Trente Glorieuses. Évidemment, en 340 pages, il n'est point question de faire le tour de l'histoire de France, mais justes des périodes ou des personnages désormais oubliés à l'école, parmi lesquels, on retrouve tout de même Clovis, Napoléon, Mazarin, Catherine et Marie de Médicis ! C'est un livre d'histoire extrêmement bien fait, facile à lire (texte aisé et gros caractères), illustré qui s'adresse donc au public ciblé : les collégiens ! Parfois, je me suis demandé si l'auteur n'en rajoutait pas un petit peu et si tout ce dont il parle méritait d'être dans son livre : par exemple, les Bourgeois de Calais, pendant la Guerre de Cent Ans, mais son argumentaire est bon et sa présentation ne l'est pas moins, donc, je passe au-dessus de mes réserves. Chaque chapitre est présenté de la même manière : une petite introduction, un "Ce qu'il faut savoir", assez complet et néanmoins résumé de la question étudiée, quelques apartés, anecdotes importants pour bien comprendre l'époque, sur fond rouge et une conclusion sur fond jaune intitulée : "Ce que les collégiens n'apprennent plus" A la maison, nous sommes amateurs d'histoire sans être des spécialistes et donc le livre a plu : il permet de se remettre en mémoire des périodes ou des personnages si ce n'est oubliés au moins passés au second plan. Les programmes scolaires ont beaucoup changé ces dernières années, notamment dans cette matière, pour y intégrer des notions sur l'histoire de la Chine, de l'Inde ou de l'Afrique. A l'heure de la mondialisation, l'intention est louable, mais c'est au détriment de l'enseignement de l'histoire de France. Une petite suggestion pour finir : et si le temps pris par le retour de la morale -totalement ringarde, inutile et rétrograde- en classe était redonné à l'enseignement de l'Histoire ? Peut-être, les enfants entendraient-ils parler à nouveau de Du Guesclin, de Bayard, de Pépin le Bref, de Colbert ? Lu dans le cadre de masse critique de Babelio. PS : si je puis me permettre M. Casali et M. l'éditeur : vous montrez, page 54, la photo d'un bronze du IXème siècle restauré au XVIIIème et vous dites que "L'identité de ce souverain est encore débattue. S'agit-il de Charlemagne ou de son fils Louis le Pieux ?" Je vous suis sur votre affirmation : l'identité est bien encore débattue, mais votre questionnement est erroné puisque la question se pose entre Charlemagne et son petit-fils Charles le Chauve. Pas de bol, une émission D'art Dare récemment diffusée y était consacrée. Plus de renseignements sur le site du musée du Louvr
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…