En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Lamentation

        Belfond
        EAN : 9782714460653
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 848
        Format : 154 x 240 mm
        Lamentation

        Georges-Michel SAROTTE (Traducteur)
        Date de parution : 21/04/2016
        Sombres machinations, passions dévastatrices et tensions religieuses au cœur de l’Angleterre tourmentée des Tudor ; une nouvelle enquête de Matthew Shardlake, le talentueux avocat bossu, confronté au plus grand des défis : sauver la reine.
        Angleterre, été 1546
        Rien ne va plus au royaume des Tudor : alors que le tyrannique Henri VIII s’apprête à pousser son dernier soupir, le pays se retrouve de nouveau en proie aux pires tensions religieuses. À l’heure de recommander son âme à Dieu, Henri VIII, bâtisseur de la foi anglicane, entreprend...
        Angleterre, été 1546
        Rien ne va plus au royaume des Tudor : alors que le tyrannique Henri VIII s’apprête à pousser son dernier soupir, le pays se retrouve de nouveau en proie aux pires tensions religieuses. À l’heure de recommander son âme à Dieu, Henri VIII, bâtisseur de la foi anglicane, entreprend un ultime rapprochement avec Rome et le catholicisme. La chasse aux hérétiques protestants est de nouveau ouverte, et les bûchers ne désemplissent pas.
        C’est dans ce contexte explosif que l’avocat bossu Matthew Shardlake se voit contacté par la reine Catherine Parr, sixième épouse du souverain. Celle-ci se trouve dans une situation délicate : protestante convaincue, la reine a déposé ses pensées dans son journal intime, sous l’intitulé « Lamentation d’une pècheresse ». Un journal qui a disparu et dont quelques feuillets ont été retrouvés chez un imprimeur fraîchement assassiné. Et si les conseillers catholiques du roi avaient en leur possession la preuve de l’hérésie de la souveraine ?  Quelle machination se cache derrière le vol du journal ? Que risque-t-elle si l’affaire arrive jusqu’aux oreilles d’Henri VIII ?
        Prêt à tout pour aider sa fidèle protectrice, Shardlake se lance dans une enquête épineuse et particulièrement dangereuse. À qui se fier ? Et si les amis protestants étaient plus dangereux que les ennemis catholiques ? Comment pénétrer le milieu des activistes religieux sans prendre le risque d’être soi-même accusé d’hérésie et de finir au bûcher ? 
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714460653
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 848
        Format : 154 x 240 mm
        Belfond
        23.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • lcath Posté le 6 Mars 2018
          Un long roman où l'intrigue s'installe peu à peu. Manigances de palais, complots, espions, luttes pour le pouvoir, guerre de religions, le château d'Henri VIII bruisse de conspirations de tous ordres. La reine Catherine Parr craint les colères du roi, ( il a quand même fait décapiter deux de ses six femmes! ), or elle a écrit un livre de réflexions religieuses qui a disparu.La lutte est sans merci entre réformateurs et conservateurs et il ne fait pas bon penser autrement que le roi. Elle fait donc appel à l'avocat Matthew Shardlake pour agir en toute discrétion et retrouver le livre volé. Le Barbe-Bleue de l'Angleterre du XVIIIe siècle, paranoïaque et instable a une fin de règne difficile qui n'épargne ni son peuple ni ses proches. Après un début un peu lent, les évènements s'emballent pour un dénouement étonnant. Il y a une grande richesse de détails historiques qui donne une vraie profondeur au roman et l'on perçoit bien la difficulté qu'il y avait à vivre dans une période de persécutions religieuses, avec la terreur de finir sur un bûcher. Le personnage de l'avocat est crédible et ses assistants apportent une touche de couleur et de vivacité ce qui forme... Un long roman où l'intrigue s'installe peu à peu. Manigances de palais, complots, espions, luttes pour le pouvoir, guerre de religions, le château d'Henri VIII bruisse de conspirations de tous ordres. La reine Catherine Parr craint les colères du roi, ( il a quand même fait décapiter deux de ses six femmes! ), or elle a écrit un livre de réflexions religieuses qui a disparu.La lutte est sans merci entre réformateurs et conservateurs et il ne fait pas bon penser autrement que le roi. Elle fait donc appel à l'avocat Matthew Shardlake pour agir en toute discrétion et retrouver le livre volé. Le Barbe-Bleue de l'Angleterre du XVIIIe siècle, paranoïaque et instable a une fin de règne difficile qui n'épargne ni son peuple ni ses proches. Après un début un peu lent, les évènements s'emballent pour un dénouement étonnant. Il y a une grande richesse de détails historiques qui donne une vraie profondeur au roman et l'on perçoit bien la difficulté qu'il y avait à vivre dans une période de persécutions religieuses, avec la terreur de finir sur un bûcher. Le personnage de l'avocat est crédible et ses assistants apportent une touche de couleur et de vivacité ce qui forme un bon trio. J'ai apprécié cette lecture savante mais pas trop, qui m'a entrainée dans la cour d'Angleterre Henri VIII et je retrouverai avec plaisir Shardlake pour d'autres enquêtes.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bobby_The_Rasta_Lama Posté le 1 Mai 2017
          Dans mon palmarès privé des enquêteurs qui vous transportent corps et âme dans une autre époque figurent (dans un ordre totalement interchangeable) -Sherlock Holmes, pour la délicieuse atmosphère victorienne , Juge Ti, qui récrée à la perfection la Chine médievale , et Matthew Shardlake, pour nous immerger jusqu'au sommet de la tête dans l'époque de la règne de Henri VIII. Mon histoire avec messire Shardlake commença il y a quelques années, avec un livre pris à la bibliothèque municipale en début des vacances (un roman historique doublé d'enquête, et l'époque Tudor en plus, donc adjugé d'emblée...) et j'ai un souvenir impérissable de la chaise longue à l'ombre, un verre de citronnade et la lecture, lecture, lecture....pour savoir "ce qui se trouve au fond du puits" ! C'était le deuxième tome de la série, "Le sang royal", et le déclenchement d'une vraie passion pour la suite. Difficile à dire pourquoi; ces romans n'ont jamais figuré dans les hitparades, il y a, certes, d'enquêtes beaucoup plus passionnantes; le protagoniste principal est un avocat bossu et vieillissant, MAIS...c'est peut-être précisément pour ça. ... Dans mon palmarès privé des enquêteurs qui vous transportent corps et âme dans une autre époque figurent (dans un ordre totalement interchangeable) -Sherlock Holmes, pour la délicieuse atmosphère victorienne , Juge Ti, qui récrée à la perfection la Chine médievale , et Matthew Shardlake, pour nous immerger jusqu'au sommet de la tête dans l'époque de la règne de Henri VIII. Mon histoire avec messire Shardlake commença il y a quelques années, avec un livre pris à la bibliothèque municipale en début des vacances (un roman historique doublé d'enquête, et l'époque Tudor en plus, donc adjugé d'emblée...) et j'ai un souvenir impérissable de la chaise longue à l'ombre, un verre de citronnade et la lecture, lecture, lecture....pour savoir "ce qui se trouve au fond du puits" ! C'était le deuxième tome de la série, "Le sang royal", et le déclenchement d'une vraie passion pour la suite. Difficile à dire pourquoi; ces romans n'ont jamais figuré dans les hitparades, il y a, certes, d'enquêtes beaucoup plus passionnantes; le protagoniste principal est un avocat bossu et vieillissant, MAIS...c'est peut-être précisément pour ça. Car Matthew Shardlake est quelqu'un extrêmement crédible. Il est intelligent, malgré se tare physique assez vaniteux, tantôt stoique dans les situations extrêmes, tantôt il se laisse emporter pour un rien. Dans une de ses aventures il est devenu tellement moralisateur que je lui en ai voulu... En tout cas, j'ai pris un plaisir énorme de lire toutes ses aventures qui retracent, livre par livre tout le règne de roi Henri VIII. Historiquement, les livres sont très bien documentés (la bibliographie à la fin de celui-là est exhaustive et la note historique assez longue et très intéressante, notamment pour le triste sort de Catherine Parr, que je ne connaissais pas). Malheureusement, comme une autre lectrice l'a judicieusement remarquée, cette aventure semble être la dernière. Il s'agit, cette fois, de retrouver le manuscrit volé de la reine Catherine Parr, la dernière épouse de Henri. La situation religieuse est très instable, la chasse aux hérétiques est ouverte et la reine a suffisamment d'ennemis qui aimeraient la voir tomber. Il faut donc retrouver "Lamentation d'une pècheresse" avant que le livre ne tombe entre les mains du roi. Commence alors une excursion parmi les premiers imprimeurs à Londres, dans les bas-fonds et les tavernes, jusqu'au palais royal. La difficile atmosphère politique et religieuse est encore une fois habilement inscrite dans le cadre de l'enquête, les descriptions de Whitehall très colorées, on fait connaissance de tous les hommes qui tirent les ficelles de la politique, et l'aventure ne piétine pas sur place. Je ne dirais pas que elle est moins passionnante que les autres, à part le fait que à la fin j'ai un petit sentiment de "tout ça pour ça....", mais n'oublions pas l'affaire parallèle des Cotterstoke, qui fait remonter l'intérêt quand on commence à se lasser des déboires de la reine. Et la fin de Bealknap ! Je l'ai presque regretté, ce malheureux adversaire de longue date ! Mais bref, tout est bien qui finit bien, porte-toi bien dans ta nouvelle vie, sergent royal Matthew Shardlake, et qui sait, peut-être un jour pour une nouvelle aventure...
          Lire la suite
          En lire moins
        • bricoli Posté le 10 Janvier 2017
          Les arcanes du pouvoir. Peu d’auteurs ont la carrure d’authentiques enquêteurs, documentés, rigoureux … et passionnants ! Christopher-John Sansom est incontestablement l’un d’eux. Parvenu aux derniers mois de son existence, le roi Henri VIII est un homme irascible et toujours aussi dangereux. Miné par la souffrance et soucieux de la perspective d’un au-delà qui se rapproche inexorablement, il est écartelé entre « le maintien des rituels catholiques traditionnels et l’évolution des pratiques protestantes ». La période de fin de règne est marquée au fer rouge par cette hésitation du roi et de ses sujets. Ces positions constituaient tout simplement « une question de vie ou de mort ». Dans cette lourde et exécrable atmosphère, le sergent royal Shardlake est contacté par celui qui deviendra plus tard l’éminence grise de la reine Elisabeth Ière, William Cecil. Ce dernier lui transmet une demande pressante de Catherine Parr, dernière épouse d’Henri VIII. On lui a dérobé un journal qui serait plus que compromettant aux yeux du roi ; celui-ci l’aime, mais est encore plus préoccupé par le respect dû à sa personne et à son autorité ! Shardlake accepte la responsabilité de l’enquête qui devra bien entendu rester rigoureusement secrète ; il sait pourtant ce qu’il en coûte de se frotter aux puissants de ce... Les arcanes du pouvoir. Peu d’auteurs ont la carrure d’authentiques enquêteurs, documentés, rigoureux … et passionnants ! Christopher-John Sansom est incontestablement l’un d’eux. Parvenu aux derniers mois de son existence, le roi Henri VIII est un homme irascible et toujours aussi dangereux. Miné par la souffrance et soucieux de la perspective d’un au-delà qui se rapproche inexorablement, il est écartelé entre « le maintien des rituels catholiques traditionnels et l’évolution des pratiques protestantes ». La période de fin de règne est marquée au fer rouge par cette hésitation du roi et de ses sujets. Ces positions constituaient tout simplement « une question de vie ou de mort ». Dans cette lourde et exécrable atmosphère, le sergent royal Shardlake est contacté par celui qui deviendra plus tard l’éminence grise de la reine Elisabeth Ière, William Cecil. Ce dernier lui transmet une demande pressante de Catherine Parr, dernière épouse d’Henri VIII. On lui a dérobé un journal qui serait plus que compromettant aux yeux du roi ; celui-ci l’aime, mais est encore plus préoccupé par le respect dû à sa personne et à son autorité ! Shardlake accepte la responsabilité de l’enquête qui devra bien entendu rester rigoureusement secrète ; il sait pourtant ce qu’il en coûte de se frotter aux puissants de ce monde. Sansom est passé maître dans l’art de disséquer les faiblesses, les fourberies et les bassesses de ce 16e siècle assoiffé de sang. Il joue également avec maestria de l’implication, dans une intrigue complexe, de personnages secondaires particulièrement bien campés. Il faudra d’ailleurs un peu de temps au lecteur impatient pour saisir les divers niveaux imbriqués de cette intrigue, mais une fois quelques fils démêlés on se laisse griser par cette même complexité.
          Lire la suite
          En lire moins
        • mguy Posté le 30 Juillet 2016
          Il s'agit de la suite des enquêtes de l'avocat Shardlake. La reine Catherine PARR, dernière épouse du roi Henri VIII, et protestante, s'est fait voler son manuscrit "Lamentation d'une pécheresse". Or, le roi, du côté des catholiques, ne doit absolument pas découvrir ce manuscrit. Sinon, la reine risque d'être accusée d'hérésie. L'avocat Shardlake va tout mettre en œuvre pour le retrouver. Il s'agit d'un récit passionnant. On y découvre la complexité politique et religieuse de cette époque. De plus, l'auteur termine le livre par une note historique, très intéressante. Vraiment à lire et à découvrir. On entre dedans même si on n'a pas lu les autres volumes.
        • AlouquaLecture Posté le 11 Juillet 2016
          Lorsque l'auteur mêle l'histoire réelle à son livre, cela donne un livre qui non seulement vous embarque dans une intrigue très bien écrite, mais par la même occasion nous apprenons des choses que nous ne connaissons pas forcément. Quand j'ai lu le résumé, le livre m'a tout de suite tenté, le fait que ce soit un joli pavé de plus de 800 pages ne m'a pas fait reculer. Ce fut l'occasion pour moi de faire la connaissance d'une plume qui m'était inconnue. Ce n'est pas la première parution de l'auteur, et je compte bien combler ma lacune quand à ses autres parutions qui, après avoir lu celle-ci, me tentent beaucoup. Revenons-en au livre en lui-même maintenant #9786; Matthew Shardlake est confronté à deux enquêtes en parallèles, bien que n'ayant rien à voir l'une avec l'autre. D'un côté, il est mandaté par Catherine Parr et son oncle de retrouver un manuscrit dérobé dans le coffre de la reine alors que celui-ci est fermé et qu'elle seule en possède une clé qu'elle garde précieusement sur elle. D'un autre côté, une histoire de testament qui rend une relation frère/soeur plutôt compliquée. Tellement compliquée, qu'elle vire en affrontement. Matthew Shardlake est toujours à la recherche de la justice... Lorsque l'auteur mêle l'histoire réelle à son livre, cela donne un livre qui non seulement vous embarque dans une intrigue très bien écrite, mais par la même occasion nous apprenons des choses que nous ne connaissons pas forcément. Quand j'ai lu le résumé, le livre m'a tout de suite tenté, le fait que ce soit un joli pavé de plus de 800 pages ne m'a pas fait reculer. Ce fut l'occasion pour moi de faire la connaissance d'une plume qui m'était inconnue. Ce n'est pas la première parution de l'auteur, et je compte bien combler ma lacune quand à ses autres parutions qui, après avoir lu celle-ci, me tentent beaucoup. Revenons-en au livre en lui-même maintenant #9786; Matthew Shardlake est confronté à deux enquêtes en parallèles, bien que n'ayant rien à voir l'une avec l'autre. D'un côté, il est mandaté par Catherine Parr et son oncle de retrouver un manuscrit dérobé dans le coffre de la reine alors que celui-ci est fermé et qu'elle seule en possède une clé qu'elle garde précieusement sur elle. D'un autre côté, une histoire de testament qui rend une relation frère/soeur plutôt compliquée. Tellement compliquée, qu'elle vire en affrontement. Matthew Shardlake est toujours à la recherche de la justice pour que celle-ci soit rendue, il ne peut s'empêcher de ne rien refuser aux demandes de la reine, même si cela doit mettre en danger certaines personnes proches de lui, comme le lui reproche son ami Guy Malton. Malgré son nombre de page, je l'ai lu assez rapidement (pas en une soirée je vous rassure, ou alors j'aurais du passer pas mal de pages), l'intrigue est plutôt bien écrite, ce qui nous donne envie d'en savoir toujours un peu plus. On se dit que l'on avance encore de quelque page, au final une heure passe et l'on n'a rien vu. Cependant, j'ai trouvé que par moment, certaines choses n'étaient pas forcément utile pour l'histoire. Cela ne m'a pas vraiment gêné, mais je voulais malgré tout le souligner. Une première expérience pour moi de lire cet auteur, qui se solde positivement.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Matthew Shardlake brille une nouvelle fois dans ce roman parfaitement maîtrisé qui lie l’inspiration éclatante de C. J. Sansom à une minutieuse recherche historique. »
        The Independent
        The Independent
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.