En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Ange de l'histoire

            Les Escales
            EAN : 9782365693998
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 140 x 225 mm
            L'Ange de l'histoire

            Nicolas RICHARD (Traducteur)
            Collection : Domaine étranger
            Date de parution : 30/08/2018
            À travers le portrait spectaculaire d’un homme blessé et hanté, l’auteur des Vies de papier, prix Femina Étranger 2016, revient avec une réflexion éblouissante sur l’oubli et la mémoire.
            Le temps d’une nuit, dans la salle d’attente d’un hôpital psychiatrique, Jacob, poète d’origine yéménite, revient sur les événements qui ont marqué sa vie : son enfance dans un bordel égyptien, son adolescence sous l’égide d’un père fortuné, puis sa vie d’adulte homosexuel à San Francisco dans les années 1980,... Le temps d’une nuit, dans la salle d’attente d’un hôpital psychiatrique, Jacob, poète d’origine yéménite, revient sur les événements qui ont marqué sa vie : son enfance dans un bordel égyptien, son adolescence sous l’égide d’un père fortuné, puis sa vie d’adulte homosexuel à San Francisco dans les années 1980, point culminant de l’épidémie du sida. Mais Jacob n’est pas seul : Satan et la Mort se livrent un duel et se disputent son âme, l’un le forçant à se remémorer son passé douloureux, l’autre le poussant à oublier et à renoncer à la vie.
            En dressant le portrait bouleversant et tout en finesse d’un homme hanté par les souvenirs, Rabih Alameddine livre un texte éblouissant d’érudition et d’imagination, imprégné à la fois d’humour, de violence et de tendresse. Surtout, il nous rappelle l’urgence et la nécessité de se confronter au passé et de ne pas céder à l’oubli.

            « Un texte remarquable qui traite aussi bien de l’amour et de la mort que de la créativité, la spiritualité, la mémoire et la survie. Exceptionnel. »
            Los Angeles Review of Books
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365693998
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 140 x 225 mm
            Les Escales
            21.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Ludie Posté le 20 Novembre 2018
              Je publie rarement des critiques mais je prends la plume cette fois ci pour défendre ce titre. C'est le second ouvrage que je lis de cet auteur. J'avais adoré le premier Des vies de papier, sorti aux Escales et chaque grand lecteur sait combien parfois nous sommes déçus par un second roman lorsque le premier nous a plu. Mais celui ci, quoique très différent du précédent, n'a rien a lui envier. C'est un condensé de culture, de finesse, de drôlerie, d'intelligence. Il est vrai que l'approche est pour le moins original mais c'est ce qui fait la saveur de l'ouvrage. Je le recommande chaudement à ceux qui ont aimé le précédent, ceux qui veulent découvrir un nouvel univers, ceux qui sont toujours curieux d'apprendre, ceux qui veulent vivre intensément un roman.
            • palamede Posté le 14 Septembre 2018
              « Je suis le dernier des derniers, je suis arabe, je suis le fils d'une putain. » Au Yémen, Jacob, poète souffrant d'hallucinations, se rend aux urgences psychiatriques. En attendant son tour dans la salle d'attente l'esprit de Jacob vagabonde. il repense à sa mère d'origine yéménite, servante à Beyrouth chez les parents de son père, qui, chassée à la découverte de sa grossesse, a travaillé et vécu avec son fils dans une maison de passe cairote. A son père, un riche libanais qui l'a abandonné aux mains des bonnes soeurs d’une institution. A son amant adoré et à ses amis homosexuels, victimes du sida à San Francisco, qu'il a assistés jusqu'à leur mort. Des souvenirs tellement envahissants que Jacob ne semble pas entendre, non loin de lui, Satan et la Mort qui se disputent son âme...   Un roman qui m'a semblé, malgré l'humour, l'ironie et la virtuosité de l'auteur, par moment long et ardu. L'érudition de Rabih Alameddine et les nombreuses références littéraires et philosophiques m'ont obligée à faire des recherches pour comprendre ce que je lisais (un peu usant à la longue). Ainsi j'ai découvert la relation entre les amis de Jacob foudroyés par le sida et la théorie de... « Je suis le dernier des derniers, je suis arabe, je suis le fils d'une putain. » Au Yémen, Jacob, poète souffrant d'hallucinations, se rend aux urgences psychiatriques. En attendant son tour dans la salle d'attente l'esprit de Jacob vagabonde. il repense à sa mère d'origine yéménite, servante à Beyrouth chez les parents de son père, qui, chassée à la découverte de sa grossesse, a travaillé et vécu avec son fils dans une maison de passe cairote. A son père, un riche libanais qui l'a abandonné aux mains des bonnes soeurs d’une institution. A son amant adoré et à ses amis homosexuels, victimes du sida à San Francisco, qu'il a assistés jusqu'à leur mort. Des souvenirs tellement envahissants que Jacob ne semble pas entendre, non loin de lui, Satan et la Mort qui se disputent son âme...   Un roman qui m'a semblé, malgré l'humour, l'ironie et la virtuosité de l'auteur, par moment long et ardu. L'érudition de Rabih Alameddine et les nombreuses références littéraires et philosophiques m'ont obligée à faire des recherches pour comprendre ce que je lisais (un peu usant à la longue). Ainsi j'ai découvert la relation entre les amis de Jacob foudroyés par le sida et la théorie de l'Ange de l'histoire de Walter Benjamin, pivot central du roman. Un roman qui mélange les genres dont j'ai aimé le côté fantastique et métaphysique avec l'intervention de Satan et de la Mort. Dont j'ai aussi aimé la poésie du récit de Jacob, notamment les passages sur son enfance racontée avec verve. Il est vrai que Jacob, même hanté par ses souvenirs, a mis la poésie au centre de sa vie, lui attribuant le pouvoir suprême de révéler son âme. Walter Benjamin a écrit dans « Sur le concept d'histoire »: « Il existe un tableau de Klee qui s'intitule Angelus Novus. Il représente un ange qui semble avoir pour dessein de s'éloigner du lieu où il se tient immobile. Ses yeux sont écarquillés, sa bouche ouverte, ses ailes déployées. Tel est l'aspect que doit avoir nécessairement l'ange de l'histoire. Il a le visage tourné vers le passé. Là où se présente à nous une chaîne d'événements, il ne voit, lui, qu'une seule et unique catastrophe, qui ne cesse d'amonceler ruines sur ruines et les jette à ses pieds. Il voudrait bien s'attarder, réveiller les morts et rassembler les vaincus. Mais du paradis souffle une tempête qui s'est prise dans ses ailes, si forte que l'ange ne les peut plus refermer. Cette tempête le pousse incessamment vers l'avenir auquel il tourne le dos, pendant que jusqu'au ciel devant lui s'accumulent les ruines. Cette tempête est ce que nous appelons le progrès ». Penser l'Histoire à travers une unique catastrophe serait donc la seule manière d'être fidèle au passé et ne pas trahir les vaincus. #L'angeDeL'histoire #NetGalleyFrance
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « Rabih Alameddine raconte une solitude profonde qui nous bouleverse. Un portrait à la fois poétique, touchant et complètement décalé. »
            PAGE des libraires, Rentrée littéraire 2018
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

            Lisez maintenant, tout de suite !