En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'année de la pluie

        Belfond
        EAN : 9782714475008
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        L'année de la pluie

        Date de parution : 19/10/2017
        Pluie diluvienne, famine, terreur et haines à la cour de France. Bienvenue en 1316.
         
        Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l’aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé.
        Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son...
        Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l’aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé.
        Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trône. Il se met en quête du trésor des Templiers, que l’on dit caché au château de Conflans. Seuls Isabeau et Louis, les petits-neveux du grand maître Jacques de Molay, mort sur le bûcher, ont échappé au massacre de leur famille et sont secrètement placés sous la protection d’Eude de Breiville.
        Cet humble seigneur à la carrure de géant voit sa tâche se compliquer avec les premiers émois d’Isabeau, qui se portent sur son fils Geoffroy, et ne tarde pas à se retrouver au cœur d’un redoutable jeu de pouvoir et de manipulations… Avec lui, on vit à la cour de France où le poison est le meilleur argument pour asseoir l’autorité d’une multitude d’intrigants.
        Après les succès de La Mémoire au cœur, La Disparue de Saint-Sauveur et L’Enfant de Loire, Gilbert Bordes revient à un genre qui lui est cher, le roman historique. L’intrigant Moyen Âge devient le théâtre flamboyant de personnages forts et authentiques, entre violence et passion, vengeance et complot, mensonge et trahison.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475008
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • AudreyT Posté le 2 Janvier 2018
          **** Alors que Paris et sa proche banlieue plient sous la pluie en cette année 1316, Eude de Breuville se voit confier une mission de la plus haute importance. Il doit protéger les enfants du maître Templier Molay, lâchement et sauvagement assassiné par le roi Philippe le Bel. Alors que Eude vivait paisiblement avec sa femme et son fils unique, ce rapprochement d’avec la cour ne sera pas sans repos. Y gagne-t-on vraiment à se rapprocher des plus grands ? Grâce à NetGalley et aux éditions Belfond, je suis partie avec enthousiasme sur les traces des rois, des Templiers et des secrets de la cour du début du XIV eme siècle. Alors que les Grands vivent dans l’opulence, le peuple se meurt. La famine fait rage et le roi s’en moque. Grâce à Eude de Breuville et sa famille, on partage les complots et les mystères d’une autre époque. On se prend d’amitié pour ces enfants orphelins, méfiants et à l’esprit vengeur... Si vous ne connaissez pas les romans historiques, n’hésitez pas à ouvrir celui-ci... bon moment garanti !!
        • Juliedlbrt Posté le 24 Décembre 2017
          Un chouette roman historique qui nous transporte au temps du Moyen Âge. L'intrigue, faite de complots et de violence, m'a plu, tout comme les personnages.
        • brinvilliers Posté le 13 Décembre 2017
          Jacques de Molay a lancé sa malédiction , le pays subit des pluies qui gâchent les récoles, et les rois se succèdent. Eude de Breiville se voit confier la garde des enfants de Molay, et ce n'est pas sans lui causes des tracas. Il va devoir se confronter au monde de la cour qui est totalement inconnu pour lui. Et lorsque les enfants de Molay disparaissent ce n'est que le début des ses ennuis. Geoffroy fils d'Eude et amoureux de Jeanne de Molay disparaît aussi.Tout le monde veut la couronne et surtout trouver le trésor des templiers. Un livre moyen avec parfois un intérêt plus important.
        • Sanguine Posté le 25 Novembre 2017
          Je lis peu de romans historiques, bien trop peu à mon goût. Pourtant j'aime beaucoup ce type de littérature. J'avais dévoré la saga des Rois maudits lorsque j'étais en terminale et je m'étais régalé. Aussi lorsque j'ai croisé le résumé de ce livre la première fois, je n'ai pas pu m'empêcher d'être tentée. On me parle des fils de Philippe le Bel et j'avais très envie de replonger dans cette époque pas mal tourmentée de l'histoire de France. Je remercie les Editions Belfond pour m'avoir permis de découvrir cette page d'histoire. Pluie diluvienne, famine, terreur et haines à la cour de France. Bienvenue en 1316. Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l'aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé. Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trône. Il se met en quête du trésor des Templiers, que l'on dit caché au château de Conflans. Seuls Isabeau et Louis, les petits-neveux du grand maître... Je lis peu de romans historiques, bien trop peu à mon goût. Pourtant j'aime beaucoup ce type de littérature. J'avais dévoré la saga des Rois maudits lorsque j'étais en terminale et je m'étais régalé. Aussi lorsque j'ai croisé le résumé de ce livre la première fois, je n'ai pas pu m'empêcher d'être tentée. On me parle des fils de Philippe le Bel et j'avais très envie de replonger dans cette époque pas mal tourmentée de l'histoire de France. Je remercie les Editions Belfond pour m'avoir permis de découvrir cette page d'histoire. Pluie diluvienne, famine, terreur et haines à la cour de France. Bienvenue en 1316. Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l'aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé. Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trône. Il se met en quête du trésor des Templiers, que l'on dit caché au château de Conflans. Seuls Isabeau et Louis, les petits-neveux du grand maître Jacques de Molay, mort sur le bûcher, ont échappé au massacre de leur famille et sont secrètement placés sous la protection d'Eude de Breiville. Cet humble seigneur à la carrure de géant voit sa tâche se compliquer avec les premiers émois d'Isabeau, qui se portent sur son fils Geoffroy, et ne tarde pas à se retrouver au cœur d'un redoutable jeu de pouvoir et de manipulations... Avec lui, on vit à la cour de France où le poison est le meilleur argument pour asseoir l'autorité d'une multitude d'intrigants. Commençons par un détail futile mais auquel j'accorde de l'importance : la couverture du livre. Je ne l'aime pas trop, je la trouve bien triste même si après lecture, je crois comprendre pourquoi elle a été choisie. Ceci dit, il faut quand même avouer que le livre se déroule dans une ambiance plutôt triste et lourde. Il ne fait que pleuvoir ... on va suivre les personnages au cours de différentes saisons mais la pluie ne cesse jamais. On marche dans la boue, on a les vêtements qui collent et les cheveux qui poissent. C'est très bien rendu et le lecteur n'a pas d'autre choix que celui de subir cette atmosphère qui n'est pas très ragoûtante. Ce roman est une sorte de fresque qui nous permet de découvrir un peu la vie de la famille de Breiville. Ce sont des seigneurs qui vivent dans leur vieux château pas très loin de Paris et ils vont se retrouver au coeur d'une tourmente alors qu'ils n'ont rien demandé ... J'ai beaucoup aimé que l'auteur s'attache à nous montrer que c'est vraiment la volonté du roi qui primait sur tout le reste à cette époque. Même si vous ne souhaitiez pas vous lancer dans une aventure, si le roi l'avait exigé il était impossible d'aller contre cette volonté. Pourtant, Gilbert Bordes (que je lisais ici pour la première fois) nous décrit les fils de Philippe le Bel comme des princes un peu incompétents. J'ai retrouvé l'ambiance qui m'avait déjà séduite dans les Rois maudits de Maurice Druon alors que je ne suis pas spécialement fan du Moyen-Age. L'auteur fait mouche car il nous plonge dans l'époque, certains passages m'ont soulevé le coeur mais malheureusement, c'était la réalité pour les gens de cette époque. J'ai bien aimé la plume et le style de Gilbert Bordes, c'est plutôt dynamique et même si certains chapitres sont peut-être un peu longs, le lecteur ne décroche pas. On est tenu en haleine par l'alternance des personnages dans chaque chapitre. Continuons à nous pencher sur les personnages puisque je les ai trouvé très réussis. Je me suis beaucoup attachée à Isabeau, un peu moins à son frère, et j'ai vraiment tremblé pour elle à plusieurs moment du récit. Je voulais absolument que tout se termine bien pour elle. Est-ce le cas ? Et bien pour le savoir, je vous invite à découvrir ce livre. Grâce à ce livre, on peut se rendre compte aussi du nombre incroyable d'intrigues qui devait se tenir à la cour du roi de France. On complote dans tous les sens, on s'empoisonne à tour de bras ... Du coup, toutes les existences se mêlent et s'entremêlent, tous les destins finissent par se croiser ... Un roman historique haletant qui ne vous laissera pas indifférent !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Heleniah Posté le 21 Novembre 2017
          Avec ce roman on renoue avec les Rois Maudits qui semblent revenir un peu à la mode. Eude de Breiville est un petit noble désargenté qui vit près de Paris. Appelé par Louis X, il est chargé de protéger Isabelle et Louis, les derniers parents de Jacques de Molay, dernier grand maître templier brûlé peu de temps auparavant, qui sont poursuivis par Charles de Valois, l’oncle du roi qui voudrait la couronne pour lui. La jeune fille se lie d’amitié avec le fils d’Eude, Geoffroy, mais le danger rôde dans cette France instable, d’autant plus que la pluie, la famine accable encore plus le peuple. Même si j’ai encore du mal avec cette période historique pour me souvenir dans quel sens ils se succèdent, qui est frère, qui est oncle et neveu, c’est un moyen-âge riche en événements et mystères. J’ai donc été séduite par la 4ème de couv et aussi par la 1ere, je dois bien l’admettre. Sans dire que j’ai été déçue, je n’ai pas non plus été franchement emballée. Déjà presque chaque chapitre commence par le détail de la météo, ce qui donne un effet un peu lourd, redondant et maladroit. Je pense que ces détails auraient pu être... Avec ce roman on renoue avec les Rois Maudits qui semblent revenir un peu à la mode. Eude de Breiville est un petit noble désargenté qui vit près de Paris. Appelé par Louis X, il est chargé de protéger Isabelle et Louis, les derniers parents de Jacques de Molay, dernier grand maître templier brûlé peu de temps auparavant, qui sont poursuivis par Charles de Valois, l’oncle du roi qui voudrait la couronne pour lui. La jeune fille se lie d’amitié avec le fils d’Eude, Geoffroy, mais le danger rôde dans cette France instable, d’autant plus que la pluie, la famine accable encore plus le peuple. Même si j’ai encore du mal avec cette période historique pour me souvenir dans quel sens ils se succèdent, qui est frère, qui est oncle et neveu, c’est un moyen-âge riche en événements et mystères. J’ai donc été séduite par la 4ème de couv et aussi par la 1ere, je dois bien l’admettre. Sans dire que j’ai été déçue, je n’ai pas non plus été franchement emballée. Déjà presque chaque chapitre commence par le détail de la météo, ce qui donne un effet un peu lourd, redondant et maladroit. Je pense que ces détails auraient pu être amenés plus habilement pour plus donner une atmosphère plutôt que simplement une information. L’histoire est sympathique et se lit bien, mais elle n’a rien d’extraordinaire. Je suis peut-être un peu dur, ce n’est pas un mauvais livre, mais finalement la barre était trop haute. J’ai appris après que Bordes écrivait des romans de terroir, c’est peut-être aussi pour cela que celui-ci n’est pas totalement réussi, il écrit une histoire peut-être trop simple, pas à la hauteur de la période historique qui aurait dû amener un souffle et une intensité que je n’ai pas retrouvé ici. Et vous qu’en avez-vous pensé ?
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "A travers le seigneur de Breiville, Gilbert Bordes nous emmène à la cour de France, au coeur des jeux de pouvoir et de manipulations entre violence, passion, vengeance, complot, mensonge et trahison."
        Le Populaire
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.