En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Appât

        Robert Laffont
        EAN : 9782221197806
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 140 x 225 mm
        L'Appât

        Natalie BEUNAT (Traducteur)
        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 29/03/2018
        Votre vie ne tient qu’à un fil. Mais qui tire les ficelles ?

        Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.
        Cette sinistre mise en scène n’est...

        Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.
        Cette sinistre mise en scène n’est que la première d’une longue série. Tandis que les meurtres se succèdent de chaque côté de l’Atlantique, Emily Baxter, nouvellement promue inspecteur principal, et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier l’architecte de cette toile diabolique…
        Après son best-seller international Ragdoll, découvrez L’Appât, le nouveau thriller impitoyable de Daniel Cole.
        « Daniel Cole prend le lecteur au collet. Qui, captivé, tourne les pages jusqu’à l’éreintement. » Marie Rogatien, Le Figaro Magazine, à propos de Ragdoll.
        « Un scénario faustien en diable. Une réussite. » Delphine Peras, L’Express, à propos de Ragdoll.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221197806
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 140 x 225 mm
        Robert Laffont
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • chadik Posté le 10 Juin 2018
          La suite de Ragdoll que j'ai reçu dans le cadre de la rencontre avec l'auteur qui avait été organisée par Babelio en Avril. Les personnages principaux et le cadre de l'histoire changeaient, j'ai apprécié ce changement de décors, on ne s'ennuyait pas. On retrouve le même style d'histoire et de narration que dans le premier tome. Humour noir et réflexions décalées ponctuent le récit. J'ai eu le même souci que dans Ragdoll : je me perdais dans les noms des personnages et je ne savais jamais de qui on parlait, cela a continué jusqu'à la fin du roman, difficile de s’attacher aux personnages dans ces conditions. Je lirai le dernier tome de la trilogie si on me le donne ou si je le trouve en occasion. L’appât est un petit polard sans prétention, on passe un bon moment mais ça ne révolutionnera pas le genre et on en gardera peu de souvenirs.
        • Tomelisofal Posté le 6 Juin 2018
          Deuxième ouvrage de cet auteur. Le premier, Ragdoll, fut un bon moment de lecture. J’ai trouvé celui-ci plus abouti. Il n’est pas primordial d’avoir lu Ragdoll pour suivre l’histoire de L’appât, mais ça peut aider à cerner les personnages.
        • brinvilliers Posté le 5 Juin 2018
          Baxter essaie de se reconstruire suite aux événements de Ragdoll, mais elle ne tarde pas à être confrontée à des meurtres. Ils se produisent à la fois en Angleterre et en Amérique. Les victimes ont sur leur corps l'inscription "APPAT". En Amérique, elle rencontre le policier Rouche. Rouche est aussi londinien mais Baxter ne lui fait pas confiance. Les meurtres se succèdent et cette fois-ci l'inscription est "MARIONNETTES". C'est à ne plus y comprendre, le meurtrier de Ragdoll est mort, alors pourquoi vouloir reprendre le même simulacre? Du début à la fin, on ne lâche pas, car nous sommes pris dans les problèmes personnels de Baxter et des meurtres, et la fin promet d'autres surprises.
        • Kirzy Posté le 5 Juin 2018
          Me sens toute décalée par rapport à la vox lectores de Babelio. J'ai tourné les pages en mode bouffeuse de lignes mais sans vraiment savourer cet Appât que beaucoup juge plus abouti que le précédent, Ragdoll, alors que moi je suis bof bof sur le coup et que j'ai adoré Ragdoll ( sauf la fin, cette fois comme tout le monde ). Vrai que j'y ai trouvé d'incontestables qualités comme un sens très sûr du scénario ( sauf la fin, encore une fois, bordel !!! ) : très bonne idée que ce maitre marionnettiste qui orchestre toute une ribambelle de crimes et attentats, de New-York à Londres, en miroir; excellente idée les duos marionnette - appât. Daniel Cole dispose d'une grande imagination horrifique. Surtout, j'ai apprécié sa capacité à vous projeter dans son univers très sanglant comme dans un film, je voyais tout dans ma tête, brrrr, chaque crime, chacun plus atroce que le précédent avec en point culminant juste hallucinant la scène dans l'église londonienne. G-é-n-i-a-l-e !!!! Pour le reste, ben Wolf, l'enquêteur de Ragdoll, m'a sacrément manqué, et comme on fait souvent référence à son absence, c'en était que plus cruel. Oui, j'aime les bad guys, Baxter et Rouche... Me sens toute décalée par rapport à la vox lectores de Babelio. J'ai tourné les pages en mode bouffeuse de lignes mais sans vraiment savourer cet Appât que beaucoup juge plus abouti que le précédent, Ragdoll, alors que moi je suis bof bof sur le coup et que j'ai adoré Ragdoll ( sauf la fin, cette fois comme tout le monde ). Vrai que j'y ai trouvé d'incontestables qualités comme un sens très sûr du scénario ( sauf la fin, encore une fois, bordel !!! ) : très bonne idée que ce maitre marionnettiste qui orchestre toute une ribambelle de crimes et attentats, de New-York à Londres, en miroir; excellente idée les duos marionnette - appât. Daniel Cole dispose d'une grande imagination horrifique. Surtout, j'ai apprécié sa capacité à vous projeter dans son univers très sanglant comme dans un film, je voyais tout dans ma tête, brrrr, chaque crime, chacun plus atroce que le précédent avec en point culminant juste hallucinant la scène dans l'église londonienne. G-é-n-i-a-l-e !!!! Pour le reste, ben Wolf, l'enquêteur de Ragdoll, m'a sacrément manqué, et comme on fait souvent référence à son absence, c'en était que plus cruel. Oui, j'aime les bad guys, Baxter et Rouche sont plutôt intéressants comme personnages, mais ils n'ont pas le charisme de Wolf, rien à faire. En fait, j'ai trouvé l'ensemble un poil poussif, ok, mec, y a du cadavres qui pleut en mode averse orageuse, mais ça manque un peu de fond ... et aussi d'humour, y en avait énormément dans Ragdoll autour de la foire médiatico-journalistique qui se mettait en route. Ceci étant, je lirai sans hésiter la suite mais rendez-moi Wolf !!!!!!! Peut se lire indépendamment de Ragdoll mais il est vraiment conseillé d'avoir lu le précédent pour apprécier toutes les références.
          Lire la suite
          En lire moins
        • BlackKat Posté le 30 Mai 2018
          Prise au piège dans la toile des filins d’acier du pont de Brooklyn, une victime dont le nom interpelle la police anglaise, William Fawkes, amène Baxter, devenue inspecteur principal, à collaborer avec ses homologues américains, Curtis et Rouche. Mais William Fawkes n’est que le premier d’une très longue liste de morts de part et d’autre de l’océan, dont certains ont le mot « appât » gravé très peu esthétiquement sur le torse… Après avoir joué à la poupée, il est temps de sortir les marionnettes de leur boîte! Autant j’ai attendu un an pour lire Ragdoll, que j’ai adoré, autant L’appât n’aura pas fait de vieux os dans ma PAL! C’est un deuxième tome donc oui, personnellement, je conseille toujours de commencer par le début parce que si les événements du premier tome sont rappelés adroitement au fil des pages, l’évolution de la psyché des personnages ne s’appréhende réellement qu’en ayant pris le train au départ et pas en marche. Nous retrouvons Baxter, promue inspecteur principal, casée péniblement avec Thomas, un homme posé, équilibré et d’une patience d’ange, aux antipodes de son ancien co-équipier, Wolf, toujours en cavale après les événements de Ragdoll. Elle est égale à elle-même, frondeuse, insolente mais essaye de se ranger,... Prise au piège dans la toile des filins d’acier du pont de Brooklyn, une victime dont le nom interpelle la police anglaise, William Fawkes, amène Baxter, devenue inspecteur principal, à collaborer avec ses homologues américains, Curtis et Rouche. Mais William Fawkes n’est que le premier d’une très longue liste de morts de part et d’autre de l’océan, dont certains ont le mot « appât » gravé très peu esthétiquement sur le torse… Après avoir joué à la poupée, il est temps de sortir les marionnettes de leur boîte! Autant j’ai attendu un an pour lire Ragdoll, que j’ai adoré, autant L’appât n’aura pas fait de vieux os dans ma PAL! C’est un deuxième tome donc oui, personnellement, je conseille toujours de commencer par le début parce que si les événements du premier tome sont rappelés adroitement au fil des pages, l’évolution de la psyché des personnages ne s’appréhende réellement qu’en ayant pris le train au départ et pas en marche. Nous retrouvons Baxter, promue inspecteur principal, casée péniblement avec Thomas, un homme posé, équilibré et d’une patience d’ange, aux antipodes de son ancien co-équipier, Wolf, toujours en cavale après les événements de Ragdoll. Elle est égale à elle-même, frondeuse, insolente mais essaye de se ranger, de faire confiance, de mûrir. Et cette enquête va lui mettre les nerfs à dure épreuve. Edmunds est retourné à son bureau des fraudes au prix d’un ennui terrible, à payer pour voir grandir son bébé et éviter que sa chère et tendre ne s’arrache les cheveux. Mais l’adrénaline lui manque et puisqu’il ne peut entrer par la grande porte, il passera par la fenêtre ouverte par Baxter pour s’immiscer dans cette enquête périlleuse. Tout comme Finlay, poussé à la retraite mais qui posera marteau et clous avec plaisir pour donner également un petit coup de main. Le trio formé par les trois enquêteurs principaux Curtis, Rouche et Baxter fonctionne à merveille, non comme une équipe unie mais par le biais d’un humour caustique et de scènes parfois cocasses. Mention spéciale pour la scène de l’araignée dans la chambre d’hôtel! Écroulée de rire! J’ai apprécié le personnage de Rouche, dont personne n’arrive à prononcer le nom correctement, pour ses mystères et son énergie. Et se retrouver homme entre deux femmes exacerbe son ironie et la nécessité d’apaiser les tensions. L’intrigue est diabolique. Les morts pleuvent en des mises en scène très visuelles. Le spectacle est sanglant et machiavélique. Perso, j’ai trouvé que c’était un peu too much mais l’auteur abordant le thème des attentats, notamment ceux de Londres de 2005, et la menace qui pèse sur la population, cela reste crédible. Entre tension et horreur, les pages défilent à grande vitesse, au contraire de l’enquête qui reste complexe! Peu à peu le puzzle se comble de ses pièces manquantes, le scénario original ne nous laisse aucun répit. En toute conscience, je ne pouvais pas mettre moins de 4/5 car le roman est excellent. Toutefois, j’en ressors beaucoup moins emballée qu’avec Ragdoll. La faute à l’absence de Wolf, le bad guy, qui m’a laissée frustrée car si le personnage de Rouche est intéressant et touchant, que ma sympathie pour Baxter ou Edmunds est toujours présente, ils possèdent moins de charisme que ce cher Wolf… Mais ceci est extrêmement subjectif, je l’avoue! Et avec cette scène finale, franchement, va falloir être patiente mais je suis trèèèès curieuse de la suite!
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Robert Laffont

          Les coups de cœur de l'été de l'équipe Robert Laffont

          Comme 80% des Français, vous emporterez sans doute dans vos valises un, voire plusieurs livres pour vous accompagner durant vos congés estivaux. Que vous partiez à la mer, à la montagne, en France, en Angleterre ou que vous restiez chez vous, les conseils de lecture de l'équipe Robert Laffont vous assureront de passer un super été !

          Lire l'article
        • Par Lisez

          5 romans placés sous le signe des nouvelles voix du thriller

          Ils n’ont qu’un roman derrière eux mais l’engouement des critiques et le bouche à oreille leur ont d’ores et déjà assuré une place dans la catégorie des auteurs à suivre de très près. Qu’elles nous entraînent sur les traces d’un serial killer ou qu’elles penchent vers l’ésotérisme, ces nouvelles voix du thriller ont compris comment jouer avec nos angoisses. La preuve par 5 romans.

          Lire l'article