Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809839630
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,3 x 24 mm

L'avenir nous appartient

DANIELE MOMONT (Traducteur)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 05/11/2020
6e volet de la "saga du bord de mer", au succès régulier (7000 exemplaires vendus en moyenne pour chaque nouveauté grand format), par l'auteure de La Dernière Valse de Mathilda.
Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière... Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière dans une usine d’armement et une chambre chez l’habitant. Mais le couple qui l’héberge n’a rien d’hospitalier, et Ruby craint de vivre un nouveau calvaire. Heureusement, Peggy Reilly la prend sous son aile et l’accueille à la pension du Bord de mer, où règnent chaleur et gaieté. Ruby reprend alors espoir. Se pourrait-il même que se dessine la perspective d’un avenir radieux ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809839630
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,3 x 24 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • diablotin0 Posté le 11 Mai 2021
    En ouvrant ce livre, je ne savais pas qu'il faisait partie d'une série, en fait il s'agit du 6e roman de la série et apparemment il y en aura 13 !. mais cela n'a aucune importance , ce roman peut être lu de façon indépendante. C'est une saga qui, si ce n'est déjà fait, serait tout à fait parfaite pour être adaptée en feuilleton. Tous les ingrédients pour retenir les téléspectateurs sont présents. Un brin caricaturaux, les personnages sont beaux, gentils, humains et d'autres sont superficiels acariâtres, violents,. Il y a des rebondissements, du suspense, il y a tout... Et c'est justement ce tout qui me gêne un peu mais je ne vais pas cracher dans la soupe, c'est une lecture détente qui fait oublier le quotidien. Tamara McKinley nous offre une parenthèse agréable à lire et nous plonge dans les rues de Cliffehaven, sur la côte sud-est de l'Angleterre dans les années 40 auprès de la jeune Ruby. Je ne suis pas fan de ce genre de lecture mais je dois avouer que je me suis laissée prendre au jeu avec plaisir. Je ne lirai sans doute pas la suite car un peu trop caricatural comme je le disais et... En ouvrant ce livre, je ne savais pas qu'il faisait partie d'une série, en fait il s'agit du 6e roman de la série et apparemment il y en aura 13 !. mais cela n'a aucune importance , ce roman peut être lu de façon indépendante. C'est une saga qui, si ce n'est déjà fait, serait tout à fait parfaite pour être adaptée en feuilleton. Tous les ingrédients pour retenir les téléspectateurs sont présents. Un brin caricaturaux, les personnages sont beaux, gentils, humains et d'autres sont superficiels acariâtres, violents,. Il y a des rebondissements, du suspense, il y a tout... Et c'est justement ce tout qui me gêne un peu mais je ne vais pas cracher dans la soupe, c'est une lecture détente qui fait oublier le quotidien. Tamara McKinley nous offre une parenthèse agréable à lire et nous plonge dans les rues de Cliffehaven, sur la côte sud-est de l'Angleterre dans les années 40 auprès de la jeune Ruby. Je ne suis pas fan de ce genre de lecture mais je dois avouer que je me suis laissée prendre au jeu avec plaisir. Je ne lirai sans doute pas la suite car un peu trop caricatural comme je le disais et trop, trop... mais je connais maintenant Tamara McKinley !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sourisetdeslivres Posté le 25 Janvier 2021
    C’est un tome 6 de la saga Cliffheaven, mais tu peux lire ce livre indépendamment et tu ne seras pas spolié si tu lis cet avis On retrouve le robuste, puissant et espiègle, Ron Peggy, la logeuse, l’âme de la pension du bord de mer Cordelia Finch la grand-mère de la maison Un foyer que je prends, à chaque fois, plaisir de retrouver. Me blottir au coin du feu de la cuisine pièce principale de vie, écouter les conversations des filles de la pension, Peggy qui râle sur le travail, mais qui ne changerait sa place pour rien au monde. Fran, Rita, Suzy, Doris, Cissy, Anthony Sarah et Jane, Jim, Anne et Martin Sans oublier Harvey le chien et les 2 furets de Ron : Flora et Dora Dans cet opus, tu vas faire la connaissance de Ruby. Un nouveau personnage de la saga. Ce ne sera pas le seul nouveau, mais je te laisse découvrir par toi-même. Stan est un personnage qui n’a pas un grand rôle, mais qui m’a tellement attendri. Une saga dont tu peux lire parfaitement les tomes indépendamment comme je te le disais en début d’avis. On retrouve les personnages principaux, mais Tamara McKinley faisant en sorte que tu comprennes tout en faisant de brefs rappels. Ces évocations... C’est un tome 6 de la saga Cliffheaven, mais tu peux lire ce livre indépendamment et tu ne seras pas spolié si tu lis cet avis On retrouve le robuste, puissant et espiègle, Ron Peggy, la logeuse, l’âme de la pension du bord de mer Cordelia Finch la grand-mère de la maison Un foyer que je prends, à chaque fois, plaisir de retrouver. Me blottir au coin du feu de la cuisine pièce principale de vie, écouter les conversations des filles de la pension, Peggy qui râle sur le travail, mais qui ne changerait sa place pour rien au monde. Fran, Rita, Suzy, Doris, Cissy, Anthony Sarah et Jane, Jim, Anne et Martin Sans oublier Harvey le chien et les 2 furets de Ron : Flora et Dora Dans cet opus, tu vas faire la connaissance de Ruby. Un nouveau personnage de la saga. Ce ne sera pas le seul nouveau, mais je te laisse découvrir par toi-même. Stan est un personnage qui n’a pas un grand rôle, mais qui m’a tellement attendri. Une saga dont tu peux lire parfaitement les tomes indépendamment comme je te le disais en début d’avis. On retrouve les personnages principaux, mais Tamara McKinley faisant en sorte que tu comprennes tout en faisant de brefs rappels. Ces évocations sont pleinement insérées dans le texte qui garde sa fluidité. À chaque opus, son intrigue, son lot de suspens et de personnages Ruby est une toute jeune femme vivant à Londres dans l’East End. Âgée de 18 ans, elle doit impérativement quitter la ville qu’elle a toujours connue. Elle n’a d’autres choix que celui-là. Je ne te dirai rien sur ses raisons justes que d’emblée je me suis prise d’amitié et d’empathie pour cette seconde narratrice du roman. On alterne sa voix avec celle de Peggy Tous restent unis dans les épreuves qu’ils endurent soit à cause des bombardements incessants soit à cause des turpitudes de la vie. Poignant et émouvant, Tamara McKinley m’a serré le cœur, fait poindre les larmes. C’est que je suis très attachée à cette tribu qui s’agrandit au fur et à mesure des nouveaux tomes. Je gage que toi aussi tu seras emplie de tendresse envers eux. La pension est bien sûr secouée, mais il y a aussi beaucoup de moment de joie et de rires qui te contamineront vite. Les taquineries lancées par chacun sont pleines d’affections, les coups de sang ne durent jamais bien longtemps Les thèmes de ce livre sont principalement le travail des femmes dans les usines, dans les champs partout où l’on a besoin d’elle pendant que les hommes sont à la guerre. La condition féminine, l’émancipation et l’entraide sont particulièrement intéressantes à lire de même que la complicité qui règne entre la plupart d’entre elles qui se serrent les coudes durant les moments les plus éprouvants. On y parle aussi de la maternité, du rationnement, de la pénurie, des bombardements#8201;; de toutes les difficultés engendrées par les Allemands et le zèle des Anglais à travailler à l’effort de guerre, peu importe l’âge ou le sexe sans jamais perdre espoir. Tamara McKinley parle de nouveau départ, de la gentillesse et la pondération qui peuvent s’avérer des armes bien plus redoutables qu’une langue acérée ou des coups. Vraiment, cette série est une de mes sagas doudous. C’est cosy, haletant, émouvant, tu ris et tu pleures tout en en apprenant beaucoup sur le quotidien des gens en temps de guerre, dans cet opus en 1942. À lire pour les amateurs de fiction historique Il y a en au total 18 sur goodreads#8201;; j’espère que les éditons L’Archipel les traduiront tous. N’aie aucune crainte, à aucun moment, tu n’es lassé, car il se passe toujours quelque chose à Cliffheaven, à la pension du bord de mer ou ailleurs dans le monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Auryn Posté le 13 Janvier 2021
    Retour en Angleterre en 1942 où la guerre fait rage. Ruby s'est mariée sur un coup de tête, aveuglée par sa passion pour Ray, une jeune homme issu d'une famille de magouilleurs qui terrorise l'East End. Mais cette union va vite virer au cauchemar pour Ruby, Ray se révélant alcoolique et violent. Après une ultime altercation, Ruby s'enfuit et prend le premier train en partance, qui va la conduire à Cliffehaven, où elle espère que son mari ne la retrouvera pas. Cliffehaven et sa pension en bord de mer où la famille Reilly accueille toutes les âmes en détresse. Peggy s'ennuie de son mari qui a été rappelé sous les drapeaux. Heureusement, elle peut compter sur Ron, son beau-père et sur ses pensionnaires, Madame Finch, la grand-mère de tout le monde, Suzy, Rita, Sarah, Jane et Fran. D'autant plus que cette fois-ci, Peggy va vraiment avoir besoin d'aide suite à des problèmes de santé. Mais Peggy, reste Peggy et même en détresse, elle continue de porter secours à ceux qui en ont besoin et lorsque son chemin croise celui de Ruby, elle sent tout de suite que la jeune femme a besoin d'aide. Il s'agit du sixième tome de la saga et on ne s'ennuie toujours... Retour en Angleterre en 1942 où la guerre fait rage. Ruby s'est mariée sur un coup de tête, aveuglée par sa passion pour Ray, une jeune homme issu d'une famille de magouilleurs qui terrorise l'East End. Mais cette union va vite virer au cauchemar pour Ruby, Ray se révélant alcoolique et violent. Après une ultime altercation, Ruby s'enfuit et prend le premier train en partance, qui va la conduire à Cliffehaven, où elle espère que son mari ne la retrouvera pas. Cliffehaven et sa pension en bord de mer où la famille Reilly accueille toutes les âmes en détresse. Peggy s'ennuie de son mari qui a été rappelé sous les drapeaux. Heureusement, elle peut compter sur Ron, son beau-père et sur ses pensionnaires, Madame Finch, la grand-mère de tout le monde, Suzy, Rita, Sarah, Jane et Fran. D'autant plus que cette fois-ci, Peggy va vraiment avoir besoin d'aide suite à des problèmes de santé. Mais Peggy, reste Peggy et même en détresse, elle continue de porter secours à ceux qui en ont besoin et lorsque son chemin croise celui de Ruby, elle sent tout de suite que la jeune femme a besoin d'aide. Il s'agit du sixième tome de la saga et on ne s'ennuie toujours pas. C'est à chaque fois un plaisir de retrouver la famille Reilly et ses pensionnaires. Je trouve que l'auteur arrive à se renouveler à chaque fois en abordant un thème de société. Car même si l'on est en pleine Secondaire Guerre Mondiale, les problèmes de la vie courante restent présents. Ici on aborde la violence conjugale, les prédateurs sexuels et l'entraide amicale et familiale. Encore une très bonne lecture et il me tarde de lire le tome suivant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nathpositive Posté le 28 Décembre 2020
    Je n’ai pas lu les autres volets de la saga du bord de mer. J’ai donc fait connaissance avec tous les personnages vivant à la pension du bord de mer. Après un début un peu lent, j’ai vraiment apprécié ma lecture. J’ai découvert les différents personnages et leur personnalité. J’ai bien sûr aimé la bienveillance de Peggy et détesté sa sœur. J’aime les romans historiques, surtout ceux se déroulant pendant la 2e guerre mondiale. Celui-ci m’avait donc attiré. Encore une fois, je n'ai pas été déçue par ce roman des Editions de l'Archipel. Vivement le tome suivant !
  • labibliophage Posté le 27 Décembre 2020
    J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture qui s’est révélée fluide malgré le fait qu’elle fasse partie d’un cycle, que j’ai hâte de découvrir pour retrouver les merveilleux personnages vivant à la pension du bord de mer. Parlons donc des personnages. Ils sont extrêmement attachants, chacun d’une façon différente. Mais même ceux qu’on se plait à détester le sont (excepté Ray mais il est irrécupérable). Ceux que j’ai le plus aimé sont Ruby, Ron et Mamie Finch. Je les ai trouvé particulièrement attendrissants, hauts en couleur et forts malgré toutes leurs failles. L’histoire sur fond de seconde guerre mondiale est captivante. On découvre ou redécouvre le black-out, le Blitz, et avec eux la peur des bombardements, omniprésents. Le style est fluide, on ne sent que très légèrement que d’autres romans ont précédé celui-ci dans la saga. Personnellement j’ai voulu tenter malgré tout car le résumé m’avait séduite et je n’ai pas été déçue, on peut tout à fait le lire de manière indépendante. J’ai vraiment envie de découvrir lavant et l’après « L’avenir nous appartient ». C’est un roman qui fait du bien, plein d’espoir et de moments tendres. Je le recommande !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    LArchipel

    La saga du bord de mer, le 6e volet enfin en librairie !

    6e volet de la "saga du bord de mer", au succès régulier (7000 exemplaires vendus en moyenne pour chaque nouveauté grand format), par l'auteure de La Dernière Valse de Mathilda. L'Archipel vous propose de redécouvrir la saga dans l'ordre de parution, tant de fois demandé : chaque aventure peut cependant se lire indépendamment.

    Lire l'article