Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809839630
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,3 x 24 mm
Nouveauté

L'avenir nous appartient

Daniele Momont (Traducteur)
Date de parution : 05/11/2020
6e volet de la "saga du bord de mer", au succès régulier (7000 exemplaires vendus en moyenne pour chaque nouveauté grand format), par l'auteure de La Dernière Valse de Mathilda.
Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière... Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière dans une usine d’armement et une chambre chez l’habitant. Mais le couple qui l’héberge n’a rien d’hospitalier, et Ruby craint de vivre un nouveau calvaire. Heureusement, Peggy Reilly la prend sous son aile et l’accueille à la pension du Bord de mer, où règnent chaleur et gaieté. Ruby reprend alors espoir. Se pourrait-il même que se dessine la perspective d’un avenir radieux ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809839630
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,3 x 24 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mariloup Posté le 14 Novembre 2020
    Je suis une fan inconditionnelle de Tamara McKinley depuis ma lecture de La dernière valse de Mathilda qui a été mon plus gros coup de cœur de l'autrice. C'est une de mes autrices favorites dans le genre (historique, voyage...) et je tiens toujours à lire tous ses romans sans exception! J'ai débuté la saga de la Pension du Bord de Mer avec le cinquième tome (Quand on ne peut oublier). Je sais que ce n'est pas très logique mais les tomes peuvent se lire indépendamment les uns des autres, ce qui est un gros avantage. En fait, cela vous donne ensuite envie de lire tous les autres tomes, je n'ai juste pas encore trouvé le temps de les lire mais ce sera fait un jour! J'avais beaucoup aimé ma lecture de Quand on ne peut oublier, j'étais donc ravie de recevoir et de lire la suite. Comme pour les tomes précédents, une nouvelle jeune femme est mise en avant et l'on se doute bien dès le début qu'à un moment donné, sa route croisera celle des résidents de la pension _ pension qui est le centre des intrigues et un véritable boulevard de rencontres. Ici, il s'agit de Ruby, une jeune... Je suis une fan inconditionnelle de Tamara McKinley depuis ma lecture de La dernière valse de Mathilda qui a été mon plus gros coup de cœur de l'autrice. C'est une de mes autrices favorites dans le genre (historique, voyage...) et je tiens toujours à lire tous ses romans sans exception! J'ai débuté la saga de la Pension du Bord de Mer avec le cinquième tome (Quand on ne peut oublier). Je sais que ce n'est pas très logique mais les tomes peuvent se lire indépendamment les uns des autres, ce qui est un gros avantage. En fait, cela vous donne ensuite envie de lire tous les autres tomes, je n'ai juste pas encore trouvé le temps de les lire mais ce sera fait un jour! J'avais beaucoup aimé ma lecture de Quand on ne peut oublier, j'étais donc ravie de recevoir et de lire la suite. Comme pour les tomes précédents, une nouvelle jeune femme est mise en avant et l'on se doute bien dès le début qu'à un moment donné, sa route croisera celle des résidents de la pension _ pension qui est le centre des intrigues et un véritable boulevard de rencontres. Ici, il s'agit de Ruby, une jeune femme de 18 ans, marié à un homme très peu recommandable, qui fait du trafic et la bat, à tel point qu'un jour, elle en vient à perdre l'enfant qu'elle portait. Elle n'aura alors d'autre solution que de fuir et de trouver sa voie loin de Londres mais ce ne sera pas si simple. Son passé la rattrapera mais c'est une toute nouvelle vie qui l'attend à la pension du bord de mer! En parallèle, nous suivons principalement Peggy, la propriétaire de la pension. Elle aussi personnage central de l'histoire, qui veille sur tous les résidents avec bienveillance mais qui en vient à mettre sa santé en péril. Il y a aussi Ron, le beau-père de Peggy, qui devient le seul homme de la pension avec d'autant plus de grandes responsabilités. Via donc Peggy, Ron et Ruby, nous savons ce que deviennent les autres pensionnaires: Fran, Rita, Suzy, Sarah, Jane, Mme Finch... Je me suis beaucoup attachée aux personnages! J'aimerais tellement être à leurs côtés car ils sont tous bienveillants et courageux. Il y a une ambiance chaleureuse et apaisante avec eux tous réunis malgré le dur contexte (associations caritatives, infirmières, pompière, métiers au service de la guerre, féminisme...). Ils forcent l'admiration! La plume de l'autrice est un régal, on sent le vrai travail de recherche derrière, il y a une fluidité folle et tellement de description pour un maximum de réalisme. L'autrice prend son temps pour tout mettre en place, pour avancer et elle le fait très bien. C'est tout à fait le genre de lecture que j'aime! Et puis, le contexte historique me plaît beaucoup (la Seconde Guerre Mondiale) mais nous ne sommes pas sur le front, nous suivons la population britannique qui subit aussi la guerre (moins d'hommes, plus de travail, rationnement, bombardements...). C'est d'autant un point de vue très intéressant! La menace est omniprésente! En bref, ce fut une excellente lecture, encore meilleure que la précédente. Je me suis régalée et je n'ai qu'une hâte, c'est de pouvoir me rattraper en lisant les premiers tomes de la saga et de retrouver les personnages de la pension du Bord de Mer! Je remercie fortement Mylène et les éditions de L'Archipel pour avoir eu l'opportunité de continuer cette magnifique saga.
    Lire la suite
    En lire moins
  • coquinnette1974 Posté le 10 Novembre 2020
    Je remercie chaleureusement Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley, du roman L'avenir nous appartient de Tamara McKinley. Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière dans une usine d’armement et une chambre chez l’habitant. Des choses plus ou moins agréables vont lui arriver.. Mais se pourrait-il même que se dessine malgré tout la perspective d’un avenir radieux ? L'avenir nous appartient est un très bon roman que j'ai pris plaisir à lire en une journée. Fuir, pour mieux se reconstruire… Voici ce qu'est contrainte de faire la jeune Ruby. Elle est mariée à un homme violent, quand elle se défend elle pense l'avoir tué ! Elle profite d'un bombardement pour fuir, et le hasard la conduit à Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Elle va avoir la chance de trouver rapidement du travail. Il est vrai que dans les années 1940, avec la guerre, il y avait du boulot pour les femmes. Ce n'est pas ce qui... Je remercie chaleureusement Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley, du roman L'avenir nous appartient de Tamara McKinley. Londres, 1942. Pour fuir les bombardements autant qu’un mari violent, la jeune Ruby Clark est contrainte de quitter la ville. Direction Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Sur place, Ruby tente de se reconstruire et d’oublier l’épisode traumatisant qu’elle a vécu. Par chance, elle trouve vite un emploi d’ouvrière dans une usine d’armement et une chambre chez l’habitant. Des choses plus ou moins agréables vont lui arriver.. Mais se pourrait-il même que se dessine malgré tout la perspective d’un avenir radieux ? L'avenir nous appartient est un très bon roman que j'ai pris plaisir à lire en une journée. Fuir, pour mieux se reconstruire… Voici ce qu'est contrainte de faire la jeune Ruby. Elle est mariée à un homme violent, quand elle se défend elle pense l'avoir tué ! Elle profite d'un bombardement pour fuir, et le hasard la conduit à Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre. Elle va avoir la chance de trouver rapidement du travail. Il est vrai que dans les années 1940, avec la guerre, il y avait du boulot pour les femmes. Ce n'est pas ce qui manquait. Ruby, bien que méfiante, va se construire une vie plutôt agréable malgré quelques déboires. Je n'en dirais pas plus, d'ailleurs je trouve que le résumé en dit trop, on connaît en le lisant des éléments se déroulant quasiment dans le seconde partie du roman. C'est un peu dommage. Heureusement, je ne m'en suis pas rendue compte car je lis rarement le résumé :) J'avais découvert La pension du Bord de Mer avec le roman : Où le cœur se pose et j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Peggy Reilly et ses pensionnaires dans L'avenir nous appartient. Les personnages sont assez fouillés, on ne suit pas que Ruby mais aussi Peggy et ses pensionnaires, ce qui est très intéressant. Ce roman se déroule pendant la seconde guerre mondiale, période que je ne me lasse pas de découvrir. J'ai apprécié le cadre, l'ambiance, les personnages. Bref, vous l'aurez compris j'ai adoré ma lecture :) C'est une série toutefois on peut très bien la prendre en cours, même en ne lisant pas le précédent j'aurais compris ce roman car chaque tome peut se lire indépendamment du précédent. Si vous aimez ce genre de roman, n'hésitez pas. Ma note : cinq étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ckdkrk169 Posté le 8 Novembre 2020
    Tamara est une de les auteures fétiches, ouvrir un de ces livres est toujours la promesse d’une belle lecture. Cette fois encore je n’ai pas été déçue. J’aime son style très fluide, ses personnages extrêmement attachants et remplis d’humanité. Souvent, comme ici, il s’agit d’un combat entre des « méchants » et des «bons » qui se défendent comme ils le peuvent. Celle qui remporte tous les suffrages en terme de gentillesse est Peggy, remplie naturellement d’une grande bonté, toujours généreuse même en ces temps de guerre. Ruby, personnage central ici, pourra compter sur elle heureusement. Le thème des violences conjugales est abordé ici au travers des aventures malheureuses de Ruby qui doit se défendre d’un mari qui a pris le pouvoir sur sa femme et la terrorise. Le climat de ces années sombres en filigrane de l’histoire donne une intensité plus dramatique. J’aime beaucoup le personnage de Mme Finch, Cordelia, la plus ancienne pensionnaire du « Bord de mer » toujours prête à aider son prochain. En résumé, une lecture douce, qui requinque malgré les thèmes abordés : de nouveau une réussite. À mettre dans toutes les mains.
  • brinvilliers Posté le 8 Novembre 2020
    Merci à Mylène des Editions Archipel et Netgalley pour la mise à disposition de ce livre. Un roman qui se dévore et qui laisse un souvenir très agréable. Nous sommes dans la seconde guerre mondiale, Ruby subit les coups de son époux et lorsqu'elle se rebelle elle croit l'avoir tué, sa mère lui dit de se sauver et de quitter la ville. Son époux n'est pas mort mais il vaut mieux pour elle qu'elle fasse celle qui est disparue. Elle part au hasard pour Cliffehaven en se disant qu'elle doit recommencer sa vie. Elle trouve du travail et un logement. Mais très vite elle comprend qu'elle ne pourra pas rester car le maître de maison veut abuser d'elle. Peggy dont l'époux est à la guerre tient une pension de jeunes filles, tout le monde s'entraide et forme une famille. Ruby va se retrouver dans la pension de Peggy et découvrir une vie qu'elle n'a jamais connu, même si elle sait que son époux la recherche. Un roman qui se lit avec délice.
  • Jangelis Posté le 8 Novembre 2020
    Après ma lecture de Lune de Tasmanie, j'avais très envie de retrouver l'écriture de Tamara McKinley et je n'ai pas été déçue. Un peu surprise car je m'attendais à ce que ça se passe dans un pays lointain, ou départ vers l'autre bout de la terre (je ne lis toujours pas les 4es de couverture et les résumés, ou le moins possible pour éviter ceux qui dévoilent une bonne partie de l'histoire !) comme beaucoup de romans de cette autrice me semble-t-il, et nous restons en Angleterre. J'ai découvert aussi en cours de lecture que c'était le 6e volet de la saga de la pension du Bord de mer, mais ce n'est guère gênant de n'avoir pas lu les autres. Les personnages sont présentés, et, si j'ai bien compris, chaque volume est quasiment indépendant, on retrouve juste les habitants de la pension. Malgré des sujets pas forcément drôles, ce roman réchauffe le coeur grâce au côté si chaleureux de cette pension. 1942 - En pleine guerre, Ruby, 18 ans, survit comme elle peut dans l'East End londonien, dans la misère et sous les coups d'un mari plus que violent, petit caïd très dangereux. Son seul réconfort, sa mère, qui vit proche mais qui... Après ma lecture de Lune de Tasmanie, j'avais très envie de retrouver l'écriture de Tamara McKinley et je n'ai pas été déçue. Un peu surprise car je m'attendais à ce que ça se passe dans un pays lointain, ou départ vers l'autre bout de la terre (je ne lis toujours pas les 4es de couverture et les résumés, ou le moins possible pour éviter ceux qui dévoilent une bonne partie de l'histoire !) comme beaucoup de romans de cette autrice me semble-t-il, et nous restons en Angleterre. J'ai découvert aussi en cours de lecture que c'était le 6e volet de la saga de la pension du Bord de mer, mais ce n'est guère gênant de n'avoir pas lu les autres. Les personnages sont présentés, et, si j'ai bien compris, chaque volume est quasiment indépendant, on retrouve juste les habitants de la pension. Malgré des sujets pas forcément drôles, ce roman réchauffe le coeur grâce au côté si chaleureux de cette pension. 1942 - En pleine guerre, Ruby, 18 ans, survit comme elle peut dans l'East End londonien, dans la misère et sous les coups d'un mari plus que violent, petit caïd très dangereux. Son seul réconfort, sa mère, qui vit proche mais qui pour voir sa fille doit se cacher de cet homme. La violence finit par atteindre un tel degré que Ruby n'a pas d'autres solutions que de s'enfuir, seule, sans aucun point de chute, elle qui n'a jamais quitté son quartier. Parallèlement, nous découvrons (pour ceux comme moi qui n'ont pas lu les épisodes précédents) le quotidien de Peggy, la propriétaire de la pension du Bord de mer, qui se débrouille comme elle peut en l'absence de son mari à la guerre, entre son travail, son bébé, ses pensionnaires, et tout le bénévolat nécessaire dans cette période. De façon improbable mais tellement réconfortante le hasard amène Ruby à Cliffehaven, et si tout ne sera pas rose subitement, elle y rencontre très vite des gens bienveillants qui vont l'aider et la soutenir. Tout en suivant la vie de chaque pensionnaire en temps de guerre, période difficile s'il en est, j'ai apprécié le côté chaleureux de cette maison. C'est un roman terriblement réconfortant car on y croise plus de gens bienveillants que de méchants ! Toutes ces personnes, que j'ai vite appris à connaître, sont merveilleuses, avec leurs soucis, leurs problèmes et leur grand coeur. Je partirais volontiers passer un moment à la pension du Bord de mer ! En attendant, je vais essayer de lire les autres volumes, histoire de ne pas abandonner là tout ce petit monde. Dommage que ce ne soit pas une suite, car j'aurais aimé voir si la mère de Ruby peut la rejoindre, que devient la famille Fraser, et ne pas quitter l'adorable chef de gare !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.