Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266287678
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Le bleu de tes mots

Maud ORTALDA (Traducteur)
Date de parution : 14/08/2019
Dans la librairie de Henry, les gens peuvent laisser des petits mots entre les pages de certains livres, annoter des passages et partager leur passion de la littérature. Un réseau social fait de papier et d’encre !
Cela fait trois ans que Rachel a déposé sa lettre d’amour à Henry dans son livre préféré. Trois ans de silence.
Aujourd’hui, anéantie par la mort de son frère, Rachel revient dans la ville où elle a grandi et accepte à contrecoeur de travailler à la librairie… aux côtés de Henry.
Dans...
Cela fait trois ans que Rachel a déposé sa lettre d’amour à Henry dans son livre préféré. Trois ans de silence.
Aujourd’hui, anéantie par la mort de son frère, Rachel revient dans la ville où elle a grandi et accepte à contrecoeur de travailler à la librairie… aux côtés de Henry.
Dans ce lieu particulier où chacun peut laisser des notes et des petits mots au fil des pages, tous deux vont réapprendre à se confier par lettres interposées.
Une seconde chance ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287678
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

Dans une petite librairie en Australie, Henri travaille avec Rachel, une ancienne camarade de classe amoureuse de lui depuis des années. Elle n'ose se confier à lui que par des petits mots qu'elle glisse dans les livres. Commence alors une correspondance pas comme les autres entre les deux jeunes gens. Un jolie histoire d'amour au milieu des livres!
Juliette / Librairie Montbarbon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melajeh Posté le 30 Janvier 2020
    Un beau roman qui parle du deuil, d amour et de livres. Les personnages sont très touchants, et l'atmosphère de la librairie d occasion apporte un charme certain à l histoire. Parfait pour les amoureux des livres et des romances.
  • LeCasRolane Posté le 24 Janvier 2020
    Avec Le Bleu de tes mots, Cath Crowley nous emmène dans l’univers de Henry, jeune ado sortant à peine du lycée et qui travaille avec son père dans une librairie d’occasion. Bien que, financièrement, ce ne soit pas un pot de léprechaune, cet endroit est quand même original. En réalité, elle contient ce qu’on appelle la bibliothèque épistolaire. Dans cette bibliothèque, une montagne de livres avec des notes, des surlignages, des annotations, des messages mais aussi très souvent des lettres coincées entre les pages. Rien que ce concept est original et apporte de la grandeur au livre. On retrouve certaines des lettres dans le bouquin et, au-dessus de chacune d’elles, il y a une annotation pour nous dire dans quel livre elle se trouve et à quelle page. Ainsi, en plus de baver devant une bibliothèque presque magique, on se cultive et on fait la connaissance d’autres livres, comme quand on débarque à une soirée mais qu’on connait personne. Et pour le plus grand malheur de notre portefeuille, après quelques recherches, notre PAL peut très probablement augmenter… De l’autre côté, et de manière plus sinistre au début, on fait la rencontre de Rachel, même âge que notre autre protagoniste, mais qui... Avec Le Bleu de tes mots, Cath Crowley nous emmène dans l’univers de Henry, jeune ado sortant à peine du lycée et qui travaille avec son père dans une librairie d’occasion. Bien que, financièrement, ce ne soit pas un pot de léprechaune, cet endroit est quand même original. En réalité, elle contient ce qu’on appelle la bibliothèque épistolaire. Dans cette bibliothèque, une montagne de livres avec des notes, des surlignages, des annotations, des messages mais aussi très souvent des lettres coincées entre les pages. Rien que ce concept est original et apporte de la grandeur au livre. On retrouve certaines des lettres dans le bouquin et, au-dessus de chacune d’elles, il y a une annotation pour nous dire dans quel livre elle se trouve et à quelle page. Ainsi, en plus de baver devant une bibliothèque presque magique, on se cultive et on fait la connaissance d’autres livres, comme quand on débarque à une soirée mais qu’on connait personne. Et pour le plus grand malheur de notre portefeuille, après quelques recherches, notre PAL peut très probablement augmenter… De l’autre côté, et de manière plus sinistre au début, on fait la rencontre de Rachel, même âge que notre autre protagoniste, mais qui a loupé sa terminale. Bien qu’elle ait été très dynamique et bonne élève lorsqu’elle vivait à Gracetown en compagnie de son meilleur ami Henry, Rachel est à présent monotone, presque dégoûtée de la vie et sans projets quelconques. Ce changement, elle le doit à un incident vraiment dramatique dans sa vie : la mort de son frère, emporté par l’océan. Cet océan qu’elle aime tellement, elle le haït presqu’avec la même intensité. Son frère, Cal, était passionné de sciences, et plus particulièrement d’espace. Et c’est un gêne dans la famille puisque Rachel elle-même a gagné des prix de sciences et connaît pas mal de choses dans le domaine. Il est les mots ; elle est la science (on a d’ailleurs pas mal de références littéraires et scientifiques vraiment sympa). Il est dévasté par une rupture amoureuse ; elle est dévastée par une rupture fraternelle. Et lorsque Rachel quitte Sea Ridge pour retourner à Gracetown et qu’elle fait face à Henry, qu’elle portait dans son coeur beaucoup plus qu’amicalement mais dont les sentiments ont été stoppés par Amy, la petite amie de Henry qui n’est donc plus avec lui, on peut dire clairement que ça fout le bordel. Au début, ces deux personnages sont un peu « j’en-foutistes » sur les bords. À cause de leur chagrin respectif, ils se transforment en larves. C’est quelque peu attachant, on ressent presque de la pitié. Mais lorsque la pitié devient trop grande, on a juste envie de les secouer avec notre énervement qui grandit. Heureusement pour nous, l’un et l’autre vont se faire l’effet comme d’un électrochoc et vont se réveiller. Après s’être confiée à Henry, Rachel retrouve le sourire et le goût de la vie, tandis qu’Henry voit l’amour de Rachel face à celui d’Amy et comprend certaines choses qu’il aurait peut-être dû comprendre avant. Les deux se détendent alors, se rapprochent puis s’éloignent, reviennent l’un vers l’autre ensuite. Ils sont deux meilleurs amis qui se plaisent, qui n’osent s’avouer ce qu’ils ressentent. Est-ce pour ne pas perdre leur amitié ? Cette raison est somme toute assez cliché. Mais dans Le Bleu de tes mots, cette problématique n’est pas du tout stéréotypée. C’est même assez craquant de les voir se tourner autour. Au niveau des thèmes, on a donc le deuil. Celui de Rachel avec son frère, mais aussi quelqu’autres expériences que les différents personnages partagent. À qui en parler ? Comment gérer toutes ces émotions ? Comment vivre avec ? Toutes ces questions sont évoquées dans le livre et apporte un peu d’espoir face aux réponses. Un autre thème, moins évoqué mais tout aussi important : l’amour et la haine de l’océan. Cet être de la nature qui peut être violent, beau, et qui nous attire et nous laisse pantois face à sa puissance. J’ai aimé cette légère évocation de l’océan et, bien qu’il ait une place importante dans la mort de Cal, il sait se faire discret mais présent. Un peu comme à son image. Au-délà de ça, on retrouve une structure à deux voix : tantôt le point de vue de Rachel, tantôt celui de Henry. Et entre les deux, des bouts de lettres ou des annotations dans les bouquins de la librairie. Mais ce que j’ai trouvé chouette, c’est qu’à chaque changement de point de vue, on revient un peu en arrière dans l’histoire. Pas beaucoup, mais juste pour qu’on sache où on en est. Et c’est fort agréable de ne pas être dépassé par ce changement de point de vue. Enfin, toute cette popotte est saupoudrée d’une touche d’humour bien plaisante. Il y a certaines scènes qui étaient si drôles et amusantes que ça m’en a arraché un fou rire ! (et je ne suis pas très expressive quand je lis !). D’autres sont attendrissantes, d’autres encore bouleversantes. Mais le caractère de Henry mêlé à celui de Rachel amène parfois des situations assez délirantes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 Posté le 22 Décembre 2019
    C'est un roman extrêmement touchant, profond, et bienveillant... Cela fait un an que Cal, le frère de Rachel est mort noyé dans l'océan ( bleu) australien . Elle et sa mère ont beaucoup de mal , [ et on les comprend...], à s'en remettre et Rachel, retourne dans la ville qu'elle habitait trois ans auparavant, chez sa tante, histoire d'oublier que malgré ses énormes capacités intellectuelles, elle a raté son année de terminale , et n'ira pas à l'université. Un travail dans une librairie lui est proposé, celle des parents, d'Henry, son meilleur ami d'enfance . Avant de déménager, elle lui avait écrit une lettre d'amour glissée dans un livre, il n'y a jamais répondu, il faut dire que depuis trois ans, il sort avec une garce nommée Amy. Le bleu de tes mots ( Words in Deep Blue ), c'est des échanges épistolaires, des lettres qui sont glissées dans les livres de cette librairie d'occasion par des clients doux rêveurs. Une librairie qui ne va pas très bien et qu'il faudrait vendre avant la faillite, même si c'est un crève-coeur pour Henry et sa famille. Roman très tendre, très touchant sur le deuil, la perte, les liens d'amitié, le... C'est un roman extrêmement touchant, profond, et bienveillant... Cela fait un an que Cal, le frère de Rachel est mort noyé dans l'océan ( bleu) australien . Elle et sa mère ont beaucoup de mal , [ et on les comprend...], à s'en remettre et Rachel, retourne dans la ville qu'elle habitait trois ans auparavant, chez sa tante, histoire d'oublier que malgré ses énormes capacités intellectuelles, elle a raté son année de terminale , et n'ira pas à l'université. Un travail dans une librairie lui est proposé, celle des parents, d'Henry, son meilleur ami d'enfance . Avant de déménager, elle lui avait écrit une lettre d'amour glissée dans un livre, il n'y a jamais répondu, il faut dire que depuis trois ans, il sort avec une garce nommée Amy. Le bleu de tes mots ( Words in Deep Blue ), c'est des échanges épistolaires, des lettres qui sont glissées dans les livres de cette librairie d'occasion par des clients doux rêveurs. Une librairie qui ne va pas très bien et qu'il faudrait vendre avant la faillite, même si c'est un crève-coeur pour Henry et sa famille. Roman très tendre, très touchant sur le deuil, la perte, les liens d'amitié, le Bleu de tes mots est tout sauf superficiel. Henry devra choisir entre Amy et Rachel, accepter que l'amour puisse être à sens unique et se tourner vers des liens plus profonds , plus solides. Rachel comprendra que derrière la douleur, il y a aussi la clarté, le bonheur... L'auteure Jennifer Niven parle de cette oeuvre comme d'un "livre exquis", elle a raison. Et il est plus que cela aussi : il est "gentil", dans le sens "sain", bienveillant, lumineux. Et c'est rare. Et en plus , il parle de livres, d'auteurs , de poésie, et même si la plupart des auteurs me sont inconnus ( J. Alfred Prufrock, D Walcott... etc) , d'autres oeuvres citées me parlent ( Bowie, Radiohead, Dickens, Orgueil et Préjugés et Zombies...) et le fait que l'auteure cite ce roman sur le même plan que Les Grandes espérances , me plaît, car elle annule tout ce que ses références pourraient avoir de snob, de pédant. Et il ne reste que l'amour qu'elle porte aux livres, et à la création en général. Son dernier (et seul) roman publié en France parlait de graffitis, d'illustrations. Une envie d'ouverture, d'un roman qui voit plus grand, qui éduque, c'est rare Le Bleu de tes mots est un très joli roman... Challenge Plumes féminines 2020.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vislisreve Posté le 26 Novembre 2019
    Si vous cherchez un roman rempli d'action, passez votre chemin. Ce roman est plutôt un roman touchant, rempli d'émotion qui aborde des sujets forts tels que le deuil, la reconstruction, le pardon, l'amitié,l'amour, la famille avec beaucoup de douceurs et de tendresses.. N'étant pas une grande fan de romance, j'étais contente qu'il y avait dans ce roman plus que ça. On y retrouve l'amour des livres, la vie de la librairie et de cette famille qui la tient. Les personnages aussi bien principaux que secondaires m'ont tous touché à leur manière. Je me suis beaucoup retrouvé dans le personnage de Rachel, dans ce qu'elle a vécu avec la mort de son frère. Par contre, Henry m'a parfois agacé, l'amour rend aveugle mais quand même... Sinon j'ai adoré le concept de la librairie épistolaire, ça serait géniale d'avoir cela près de chez soi. Les références littéraires dans ce roman m'ont beaucoup plu, moi l'amoureuse des livres et des citations. En bref, j'ai aimé ce roman pour son coté touchant avec beaucoup de réflexions qui nous rappellent aussi l'importance des mots.
  • ChuutJeLis Posté le 27 Octobre 2019
    Rachel et Henry sont amis depuis toujours. Henry travaille dans la librairie de ses parents qui comporte une section un peu spéciale où les gens peuvent glisser des mots ou annoter les pages dans leur livres préférés à l'intention des autres lecteurs. Avant de déménager Rachel a déposé une lettre dans le roman favoris de Henry pour lui déclarer son amour mais n'a jamais reçu de réponse de sa part . Trois ans après, suite à la mort de son frère, Rachel va revenir dans sa ville natale et devoir faire face au silence de Henry... J'attendais ce roman depuis qu'il avait été annoncé par Pkj en janvier et je n'ai vraiment pas été déçue. Ne vous attendez pas à un roman bourré d'actions mais plutôt à un concentré d'émotions à tout va. Ce n'est pas uniquement une romance mais bien un récit poignant qui va traiter de différents sujets comme le deuil, de l'amour, de l'amitié, de la famille... J'ai bien aimé le l'histoire et les personnages principaux mais j'ai d'autant plus été touchée les personnages secondaires et leur propre histoire. Je vais pas vœux cacher que j'ai versé mes larmes à plusieurs reprise sur ce texte et que ce roman devient inévitablement une... Rachel et Henry sont amis depuis toujours. Henry travaille dans la librairie de ses parents qui comporte une section un peu spéciale où les gens peuvent glisser des mots ou annoter les pages dans leur livres préférés à l'intention des autres lecteurs. Avant de déménager Rachel a déposé une lettre dans le roman favoris de Henry pour lui déclarer son amour mais n'a jamais reçu de réponse de sa part . Trois ans après, suite à la mort de son frère, Rachel va revenir dans sa ville natale et devoir faire face au silence de Henry... J'attendais ce roman depuis qu'il avait été annoncé par Pkj en janvier et je n'ai vraiment pas été déçue. Ne vous attendez pas à un roman bourré d'actions mais plutôt à un concentré d'émotions à tout va. Ce n'est pas uniquement une romance mais bien un récit poignant qui va traiter de différents sujets comme le deuil, de l'amour, de l'amitié, de la famille... J'ai bien aimé le l'histoire et les personnages principaux mais j'ai d'autant plus été touchée les personnages secondaires et leur propre histoire. Je vais pas vœux cacher que j'ai versé mes larmes à plusieurs reprise sur ce texte et que ce roman devient inévitablement une lecture doudou que je relirais avec plaisir quand je serais en panne de lecture ou a la recherche de réconfort. La structure du livre est aussi à noter car entre les chapitres on peut lire certains petits mots déposé dans les romans de la librairie et j'ai trouvé ça très chouette, ça amenait encore plus de chaleur à toute la structure du récit. À mettre entre toutes les mains pour un doux moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Lisez

    12 romans jeunesse qui célèbrent le premier amour

    Les histoires de coeur ne sont pas uniquement réservées aux adultes. La preuve avec cette sélection de romans jeunesse qui célèbrent le premier amour dans tout ce qu'il a de plus complexe et de plus émouvant. Du déjà culte Eleanor & Park à Romance, le dernier roman d'Arnaud Cathrine, focus sur 12 livres qui nous invitent à (re)vivre ce sentiment vertigineux.

    Lire l'article