En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Camp

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265115750
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Le Camp

            Collection : Outre Fleuve
            Date de parution : 10/03/2016
            Lorsque l’homme est réduit à l’état d’animal, seul l’amour peut lui rendre son humanité.
            Un homme sort de terre, décharné, nu, un collier de métal autour du cou. Rassemblant ses dernières forces, il escalade un grillage et fuit, enfin libre. Le lendemain, il est retrouvé mort.
            Six ans plus tard. Flora emménage dans la maison familiale au lieu-dit La Draille. Cyril est venu l’aider, et...
            Un homme sort de terre, décharné, nu, un collier de métal autour du cou. Rassemblant ses dernières forces, il escalade un grillage et fuit, enfin libre. Le lendemain, il est retrouvé mort.
            Six ans plus tard. Flora emménage dans la maison familiale au lieu-dit La Draille. Cyril est venu l’aider, et Marie, sa compagne, doit les rejoindre le lendemain. Mais à son arrivée, Cyril et Flora ont disparu. Le village est désert. Vidé de tous ses habitants au cours de la nuit.
            L’armée, une horreur indicible et la lâcheté des hommes séparent désormais Cyril et Marie.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265115750
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            19.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Aerynn Posté le 28 Juillet 2018
              Thriller SF. Une tres bonne intrigue qui tientven haleine jusqu au bout. L histoire est originale et se passe en France ( youhou !), c est bien fait, on rentre dans l histoire et on y croit.
            • Bookover Posté le 7 Juin 2018
              Un roman dans lequel j'ai eu du mal à m'immerger complètement, mais une fois que cela a été fait, impossible de lâcher le livre. L'auteur a fait en sorte que ce roman éclate les genres, et c'est absolument génial. L'intrigue est somme toute assez prenante et titille la curiosité, en revanche le tout est affaibli par des personnages avec lesquels on a du mal a tissé des liens.
            • Cassy Posté le 14 Septembre 2017
              Si vous me suivez depuis longtemps, vous n’êtes pas sans savoir que je ne lis presque jamais de Science-Fiction. Ce sont les retours positifs sur ce roman qui m’ont fait changer d’avis. L’histoire se déroule dans un petit village français. Cyril a pris la route pour aider Flora, une vieille amie, à déménager. Marie, la compagne de Cyril, est censée les rejoindre le lendemain. Mais lorsque Marie arrive, en train, personne n’est là pour l’accueillir. Et pour cause, tous les habitants du village ont disparu… Le camp est un roman addictif où l’on suit plusieurs personnages à différents moments. Les pages se tournent facilement et à chaque scène, le lecteur peut émettre des suppositions quant à cette surprenante affaire. Je dois dire que le suspense est présent et l’intrigue bien ficelée. Christophe Nicolas nous dévoile des éléments et je vous défie de trouver le fil conducteur avant les révélations finales ! Côté personnages, j’ai apprécié Cyril et Marie, deux êtres amoureux, prêts à tout pour se retrouver. J’ai aussi apprécié Titi, « l’idiot du village » et ses ressources inattendues. Pour conclure, un roman plaisant mais étonnamment, j’aurais aimé qu’il y ait plus de Science Fiction car celle-ci n’arrive réellement qu’à la toute fin... Si vous me suivez depuis longtemps, vous n’êtes pas sans savoir que je ne lis presque jamais de Science-Fiction. Ce sont les retours positifs sur ce roman qui m’ont fait changer d’avis. L’histoire se déroule dans un petit village français. Cyril a pris la route pour aider Flora, une vieille amie, à déménager. Marie, la compagne de Cyril, est censée les rejoindre le lendemain. Mais lorsque Marie arrive, en train, personne n’est là pour l’accueillir. Et pour cause, tous les habitants du village ont disparu… Le camp est un roman addictif où l’on suit plusieurs personnages à différents moments. Les pages se tournent facilement et à chaque scène, le lecteur peut émettre des suppositions quant à cette surprenante affaire. Je dois dire que le suspense est présent et l’intrigue bien ficelée. Christophe Nicolas nous dévoile des éléments et je vous défie de trouver le fil conducteur avant les révélations finales ! Côté personnages, j’ai apprécié Cyril et Marie, deux êtres amoureux, prêts à tout pour se retrouver. J’ai aussi apprécié Titi, « l’idiot du village » et ses ressources inattendues. Pour conclure, un roman plaisant mais étonnamment, j’aurais aimé qu’il y ait plus de Science Fiction car celle-ci n’arrive réellement qu’à la toute fin de l’histoire. J’ai tout de même passé un bon moment de lecture qui m’a donné envie de lire le second roman de l’auteur, Chute.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Jazzynewyork Posté le 25 Juillet 2017
              " Le corp est entièrement nu, à part un anneau métallique autour de son cou. le corps est celui d'un jeune adulte cachectique... - il a des tiges qui s'enfoncent dans le cou, sur le coté ... et une plus grosse qui semble fichée dans la colonne vertébrale. " Un homme est retrouvé mort, dans un drôle d'état, pas loin d'un camp militaire. Il y a de quoi se poser des questions. Six ans plus tard, du jour au lendemain tous les habitants du même village disparaissent. Marie devait y retrouver Cyril parti pour aider Flora à déménager. Elle se retrouve inconsolable suite à cette étrange disparition. " Durant cet instant, Marie perdit tout contact avec la réalité. Plus rien de ce qui l'entourait n'avait de sens. Elle ne comprenait plus où elle était, ce qu'elle faisait là, à quelle comédie elle se prêtait. Elle avait perdu tous ses repères, tout avait disparu... Ce qui se passait ici n'était pas normal. Non ce n'était pas convenable. Alors, Marie sut qu'elle devait agir, sans penser aux conséquences. Elle avait cru qu'elle n'avait rien à perdre ( ma vie ? la belle affaire) mais elle s'était trompée. Sauver le beau, sauver le bon, pour se... " Le corp est entièrement nu, à part un anneau métallique autour de son cou. le corps est celui d'un jeune adulte cachectique... - il a des tiges qui s'enfoncent dans le cou, sur le coté ... et une plus grosse qui semble fichée dans la colonne vertébrale. " Un homme est retrouvé mort, dans un drôle d'état, pas loin d'un camp militaire. Il y a de quoi se poser des questions. Six ans plus tard, du jour au lendemain tous les habitants du même village disparaissent. Marie devait y retrouver Cyril parti pour aider Flora à déménager. Elle se retrouve inconsolable suite à cette étrange disparition. " Durant cet instant, Marie perdit tout contact avec la réalité. Plus rien de ce qui l'entourait n'avait de sens. Elle ne comprenait plus où elle était, ce qu'elle faisait là, à quelle comédie elle se prêtait. Elle avait perdu tous ses repères, tout avait disparu... Ce qui se passait ici n'était pas normal. Non ce n'était pas convenable. Alors, Marie sut qu'elle devait agir, sans penser aux conséquences. Elle avait cru qu'elle n'avait rien à perdre ( ma vie ? la belle affaire) mais elle s'était trompée. Sauver le beau, sauver le bon, pour se sauver soi-même. Agir au nom de l'humanité et faire ce qui était juste. " De son coté, Cyril vit une expérience insolite avec ceux que l'on appelle désormais " Les disparus de la Draille" " La sensation d'être mort à l'intérieur, mais un mort en colère. " Cyril tout comme Marie n'aura de cesse de retrouver son âme sœur. Ils vont vivre séparément un véritable enfer. Quelques jours pour l'un , des mois pour l'autre. " Le monde avait changé ; les règles n'étaient plus les mêmes." L'armée semble être derrière tout ça. Le camp, sous ses airs de base militaire, cacherait-il une base expérimentale ? " Parce que la guerre, ce n'est pas beau à voir. Il y aura des morts. Et les gens crèvent rarement en silence. " Quand du jour au lendemain tout s'écroule, le monde tel qu'on le connaît a disparu, même l'électricité s'est éteinte. La civilisation se retrouve en danger soumise aux nouvelles règles qu'on lui impose sous peine de mort si on ne s'y plie pas. Y'a de quoi flipper et se révolter. Digne d'un des plus grands épisodes d'X Files. Mulder aurait adoré, rappelez-vous : - la vérité est ailleurs... " La vérité est invisible... Le foisonnement des théories contradictoires est la meilleure chance de dissimuler la vérité." Christophe Nicolas nous livre un récit sous haute tension malgré la coupure de courant qui perturbe les terriens. Dans ce Thriller Noir post-apocalyptique nous allons découvrir un camp où se cache une horreur indicible. Un véritable cauchemar qui sépare ceux qui s'aiment et réveille la lâcheté de certains. Absolument terrifiant. Moi qui ne suis pas Fan de SF, sauf quelques exceptions comme la trilogie SILO d'Hugh Howey, je me suis régalée grâce au talent d'écriture de Christophe Nicolas. J'avoue que si je n'avais pas lu son dernier roman " CHUTE " je serais passée à côté de celui-ci. Alors vous aussi, foncez et preparez- vous à vivre un moment où se mêlent l'angoisse et l'espoir avec brio. Une réussite .
              Lire la suite
              En lire moins
            • Beatrice258 Posté le 19 Juillet 2017
              Unique, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre pareil, sans longueur, sans paragraphe inutile...L'inquiétude, la tension y sont parfaitement perceptibles et surtout sans faille jusqu'à la fin. L'action, si on peut l'appeler ainsi (!) se déroule en France (ça change des romans policier ou thriller suédois que j'aime pourtant aussi) et on reconnaît comme le disait un commentaire précédent, les lieux. Donc, forcément cela vous met d'autant plus mal à l'aise. On s'attache aux personnages principaux et on a peur pour eux, avec eux. Mais quelle horreur. La 4ème de couverture dit : "ne le commencez pas au coucher, nuit blanche assurée" et ce n'est pas exagéré pour une fois. Son dénouement, pour ma part, est remarquable. Malgré tout, il est difficile de sortir indemne de cette histoire : pure science-fiction ? j'espère vraiment .....mais....tout est possible dans notre monde actuel. A vous de voir. Un grand Bravo à cet auteur.

            Ils en parlent

            « Une implacable tension. »
            Arnaud Gonzague, L'Obs

            « Lisez donc Le Camp et ne le commencez pas le soir au coucher car c’est la nuit blanche assurée !. »
            Sandrine Brugot Maillard, Mes imaginaires.net

            « Un roman captivant qui jongle habilement entre anticipation et SF. »
            Frédéric Fontès, 4decouv.com

            « Le roman, au final, sonne vrai car il n’est pas possible de voir en l’un ou en l’autre le traditionnel duel de l’ombre contre la lumière, le bon contre le méchant. La nuance éloignant le paysage de carte postale pour réfléchir sur l’humanité. Là est peut-être tout le véritable intérêt du Camp. »
            Pierre Chaffard-Luçon

            « Le roman se lit à la vitesse de la lumière, avides que nous sommes de comprendre l’inconcevable. Le plaisir de lecture est présent à chaque instant, et me donne vraiment envie de suivre Christophe Nicolas de près maintenant. »
            gruznamur
             
            Outrefleuve, la newsletter de l'imaginaire
            Pour ne rien manquer de l'actualité Science-Fiction et Fantasy.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com