Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365693301
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Le cas singulier de Benjamin T.

Collection : Domaine français
Date de parution : 08/02/2018
Et si l'on vivait nos vies à l'envers ?
Depuis quelque temps, plus rien ne va dans la vie de Benjamin Teillac. Quitté par sa femme, rejeté par son fils, il risque maintenant de perdre son travail d’ambulancier. En cause : ses crises d’épilepsie, qui ont recommencé brutalement et que les traitements conventionnels ne suffisent plus à contrôler. Lorsque sa neurologue... Depuis quelque temps, plus rien ne va dans la vie de Benjamin Teillac. Quitté par sa femme, rejeté par son fils, il risque maintenant de perdre son travail d’ambulancier. En cause : ses crises d’épilepsie, qui ont recommencé brutalement et que les traitements conventionnels ne suffisent plus à contrôler. Lorsque sa neurologue lui propose de tester un nouveau médicament révolutionnaire, il décide d'accepter, malgré la réticence de David, son meilleur ami. C'est alors que d'étranges visions commencent à l'assaillir, des rêves récurrents au réalisme troublant. Sur un chemin enneigé, le voilà qui fait le guet en compagnie de soldats qu'il ne connaît pas et à qui, pourtant, il s'adresse comme à des familiers… Par quel phénomène singulier s’est-il soudain retrouvé en 1944, au beau milieu du maquis ? Là, alors que le danger rôde, une autre existence s’ouvre à lui, un autre possible. Se pose alors la seule véritable question : qui Benjamin veut-il être ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365693301
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un joyau d'émotions et de surprises."

 
blog Squirelito

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ExLibris59 Posté le 30 Avril 2021
    C’est sur les réseaux sociaux ( merci « In »…) que j’ai fait connaissance avec Catherine Rolland en échangeant à propos de Yasmina Reza et de son dernier livre Serge ( voir la chronique de notre Blog sur Serge ). Française, médecin urgentiste, romancière, elle m’a donné envie de découvrir son univers littéraire. Aujourd’hui je viens partager avec vous son livre « Le cas singulier de Benjamin T » paru en 2018 aux éditions les Escales. Avec « Le cas singulier de Benjamin T », l’auteure nous conduit aux frontières du réel, de la médecine moderne, des croyances, des temporalités différentes. Elle nous fait entrer dans les sombres tréfonds d’un esprit perturbé par la maladie où rêve et réalité se mélangent. 2014… Benjamin Teillac ne va pas très bien. Il pense même qu’il a raté sa vie car il faut le dire, elle part en vrille. Il vient de divorcer de Sylvie, celle dont il pensait qu’elle était la femme de sa vie. Son fils Pierrick ne veut plus le voir, et son patron le licencie car il est épileptique. C’est embêtant quand on est ambulancier… Il lui reste l’alcool… Heureusement il y a David, ami/amoureux d’enfance, collègue d’ambulance, qui est là... C’est sur les réseaux sociaux ( merci « In »…) que j’ai fait connaissance avec Catherine Rolland en échangeant à propos de Yasmina Reza et de son dernier livre Serge ( voir la chronique de notre Blog sur Serge ). Française, médecin urgentiste, romancière, elle m’a donné envie de découvrir son univers littéraire. Aujourd’hui je viens partager avec vous son livre « Le cas singulier de Benjamin T » paru en 2018 aux éditions les Escales. Avec « Le cas singulier de Benjamin T », l’auteure nous conduit aux frontières du réel, de la médecine moderne, des croyances, des temporalités différentes. Elle nous fait entrer dans les sombres tréfonds d’un esprit perturbé par la maladie où rêve et réalité se mélangent. 2014… Benjamin Teillac ne va pas très bien. Il pense même qu’il a raté sa vie car il faut le dire, elle part en vrille. Il vient de divorcer de Sylvie, celle dont il pensait qu’elle était la femme de sa vie. Son fils Pierrick ne veut plus le voir, et son patron le licencie car il est épileptique. C’est embêtant quand on est ambulancier… Il lui reste l’alcool… Heureusement il y a David, ami/amoureux d’enfance, collègue d’ambulance, qui est là jour et nuit pour lui quand cela ne va pas. Il le convainc de suivre un traitement médical expérimental avec sa neurologue, traitement devant lui permettre d’atténuer ses crises d’épilepsie. Seulement là aussi, cela ne semble pas partir dans le bon sens. Les crises augmentent et s’intensifient, propulsant Benjamin dans une autre vie… 1944, le lieutenant Benjamin Sachetaz, originaire de Saint Calixte, petit village de montagne, est un résistant actif parmi les FFI de Haute Savoie. Cyrille, le frère ainé qui veille sur lui depuis la mort de leur père pendant la grande guerre, est prêtre et responsable du réseau de résistance. La guerre tire à sa fin mais rien n’est encore gagné. Entre un pont à faire sauter pour tuer un officier allemand, l’exfiltration vers la Suisse d’un Juif en possession d’informations importantes, et l’amour de la jeune Mélaine, la vie de Benjamin est celle d’un héros inconnu de la guerre. Vous l’avez compris il s’agit dans ce livre d’un dédoublement de personnalité à 70 années de distance. Les crises d’épilepsie à répétition de Benjamin Teillac le conduisent vers Benjamin Sachetaz. Elles le précipitent dans une autre vie, un autre monde, un autre temps. Le Benjamin « raté » de 2014 se réfugie dans le Benjamin « Héros » de 1944, comme pour expier cette vie ratée du 21ème siècle. Et c’est là l’une des réussites du roman de Catherine Rolland, faire passer le lecteur d’un Benjamin à l’autre sans cesse, d’une scène à l’autre et cela sans le perdre. L’auteure entrelace l’histoire de deux personnages qui ne font qu’un à 70 ans d’écart, semant le trouble, le doute parmi les autres acteurs du livre qui ne comprennent pas la situation, le comportement de Benjamin. Et quel que soit le Benjamin, héros ou raté, il y a toujours près de lui un ange-gardien, Cyrille, David… comme pour veiller à l’attacher au réel, éviter le naufrage. Avec une écriture entrainante, réaliste, juste, efficace (on vit littéralement les scènes de maquis du Plateau des Glières ) Catherine Rolland entretient le suspense jusqu’à la dernière page du livre sur la destinée des deux Benjamins… L’un peut-il l’emporter sur l’autre. ? Peut-on choisir de préférer une vie à une autre ? Peut-on changer le cours de sa vie, de la vie ? De vraies questions auxquelles l’auteure tente de répondre au travers des deux Benjamins. L’auteure, qui est médecin, aborde également dans ce livre le douloureux problème de ce type de maladie. Comment le cerveau peut-il se couper du réel pour se plonger dans une autre réalité ? Entre rêve et réalité, elle nous entrouvre la porte sur les ruptures potentielles qui peuvent exister en chacun de nous… Basculer reste toujours possible ! « Le cas singulier de Benjamin T » a été une belle rencontre livresque, comme on n’en fait pas tous les jours. Le talent de conteuse de Catherine Rolland est avéré. Tous les ingrédients d’un bon livre sont réunis : intrigue, actions, romance, psychologie, réflexion philosophique sur le sens de la vie, pour donner au lecteur le plaisir de lire. « Le cas singulier de Benjamin T » a été ma première lecture de Catherine Rolland, ce ne sera pas la dernière. Et si vous aussi, vous commenciez par aller à la rencontre de Benjamin ! Bonne Lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • isabelleisapure Posté le 3 Décembre 2020
    Et si la vie que nous vivons, n’était pas notre vie réelle… C’est la question que nous pose Catherine Rolland à travers le personnage de Benjamin Teillac, ambulancier à Lyon. Tout allait pour le mieux dans la vie du jeune homme, un métier qu’il aimait, une épouse qui le comblait, un fils, des amis… Tout s’est enrayé le jour où Sylvie est partie. Les crises d’épilepsie ont réapparu, de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes. Durant ses crises, Benjamin fait un saut dans le temps : le voilà plongé dans un épisode dramatique de la Résistance durant l’hiver 44 en Haute-Savoie dans le massif des Glières. Il devient Benjamin Sachetaz. Catherine Rolland nous permet de vivre ces deux existences, qui n’en font qu’une. En mêlant le passé au présent, il est malheureusement souvent facile de se perdre si l’auteur manque de précision. Rien de tel ici et, c’est l’une des forces de ce roman de nous transporter d’une période à l’autre sans jamais nous égarer en chemin. Le cas singulier de Benjamin T. est un beau roman parfaitement maîtrisé. Le double personnage de Benjamin est parfaitement décrit, avec ses doutes, ses failles mais aussi sa force immense lorsqu’il devient chef de guerre. Les personnages secondaires ne... Et si la vie que nous vivons, n’était pas notre vie réelle… C’est la question que nous pose Catherine Rolland à travers le personnage de Benjamin Teillac, ambulancier à Lyon. Tout allait pour le mieux dans la vie du jeune homme, un métier qu’il aimait, une épouse qui le comblait, un fils, des amis… Tout s’est enrayé le jour où Sylvie est partie. Les crises d’épilepsie ont réapparu, de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes. Durant ses crises, Benjamin fait un saut dans le temps : le voilà plongé dans un épisode dramatique de la Résistance durant l’hiver 44 en Haute-Savoie dans le massif des Glières. Il devient Benjamin Sachetaz. Catherine Rolland nous permet de vivre ces deux existences, qui n’en font qu’une. En mêlant le passé au présent, il est malheureusement souvent facile de se perdre si l’auteur manque de précision. Rien de tel ici et, c’est l’une des forces de ce roman de nous transporter d’une période à l’autre sans jamais nous égarer en chemin. Le cas singulier de Benjamin T. est un beau roman parfaitement maîtrisé. Le double personnage de Benjamin est parfaitement décrit, avec ses doutes, ses failles mais aussi sa force immense lorsqu’il devient chef de guerre. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, figures amicales ou fraternelle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Enagrom Posté le 25 Novembre 2020
    Benjamin, la trentaine, ambulancier de son état et récemment quitté par sa femme, renoue avec les crises d'épilepsie de son enfance. Elles le plongent dans des rêves extrêmement réalistes, au coeur de l'hiver 1944 en plein maquis en Haute Savoie. Suivant le rythme des crises qui s'accélèrent, ces visions prennent de plus en plus de place et Benjamin oscille entre deux univers... Réminiscences ? Vie antérieure ? Peut-on changer le passé ? Ces questions servent de trame à un récit où la loyauté des hommes et l'amitié tiennent une place importante. Un agréable moment de lecture.
  • VALENTYNE Posté le 27 Mai 2020
    J'ai choisi de lire ce livre car il était mis en avant dans ma librairie en tant que littérature « régionale ». L'histoire se passe majoritairement en Haute-Savoie où j'habite, plus précisément sur le plateau des Glières tout près de chez moi. L'action oscille entre deux périodes : 2014 où le Benjamin T du titre est ambulancier et 1944 où Benjamin Sachetaz est lieutement maquisard dans la résistance. Les deux Benjamin ont beaucoup de points en commun mais sont aussi très différents Le « contemporain » vit une sale période : sa femme le quitte, il divorce, perd son boulot et est malade (des crises d'épilepsie de plus en plus fortes) Pour le deuxième Benjamin on ne sait au début presque rien et c'est la force de ce roman de nous faire découvrir ce personnage. Il s'agit ici d'un roman fantastique, à chacun de se faire une idée sur l'histoire : Benjamin et Benjamin sont-ils une même personne à 70 ans d'intervalle. Benjamin T est-il schizophrène ? le voyage dans le temps est-il possible grâce à des médicaments ? Les personnages secondaires, tant de nos jours qu'en 1944, sont bien campés (mention particulière à David et Cyrille, ami et frère de Benjamin, selon la... J'ai choisi de lire ce livre car il était mis en avant dans ma librairie en tant que littérature « régionale ». L'histoire se passe majoritairement en Haute-Savoie où j'habite, plus précisément sur le plateau des Glières tout près de chez moi. L'action oscille entre deux périodes : 2014 où le Benjamin T du titre est ambulancier et 1944 où Benjamin Sachetaz est lieutement maquisard dans la résistance. Les deux Benjamin ont beaucoup de points en commun mais sont aussi très différents Le « contemporain » vit une sale période : sa femme le quitte, il divorce, perd son boulot et est malade (des crises d'épilepsie de plus en plus fortes) Pour le deuxième Benjamin on ne sait au début presque rien et c'est la force de ce roman de nous faire découvrir ce personnage. Il s'agit ici d'un roman fantastique, à chacun de se faire une idée sur l'histoire : Benjamin et Benjamin sont-ils une même personne à 70 ans d'intervalle. Benjamin T est-il schizophrène ? le voyage dans le temps est-il possible grâce à des médicaments ? Les personnages secondaires, tant de nos jours qu'en 1944, sont bien campés (mention particulière à David et Cyrille, ami et frère de Benjamin, selon la période ) La fin m'a un peu attristée mais je reste convaincue que c'est une fin parfaite. Un très bon moment de lecture ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • dupuisjluc Posté le 4 Mai 2020
    Un livre très abouti que ce roman de Catherine Rolland, mêlant des thématiques trés actuelles comme l'amitié. la recherche médicale, la précarité affective à une forme de voyage dans le temps et de retour arrière sur la résistance française pendant la 2ème guerre mondiale. Le personnage principal passe d'une époque à l'autre, d'une vie à l'autre, d'une personnalité à l'autre. Vraiment très réussi avec une écriture fluide et agréable ainsi que des personnages attachants et bien campés.

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !