Lisez! icon: Search engine
Nil
EAN : 9782841119707
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 130 x 205 mm

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

,

Aline AZOULAY-PACVON (Traducteur)
Date de parution : 07/06/2018
Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, roman au succès planétaire et déjà vendu à 1 million d’exemplaires en France, revient au cinéma !

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fi l de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet...

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fi l de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782841119707
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 130 x 205 mm
Nil

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • regnierceline62 Posté le 13 Octobre 2021
    Échange épistolaire entre une écrivaine -à la recherche d'inspiration- et d'un club littéraire originaire d'une île Anglo-Normandes. Cette échange se déroule en 1946, juste après la seconde guerre mondiale. Pendant que le monde évalue les dégâts subie par le III ème Reich, le cercle conte à Juliet l'occupation de leur île, la façon dont les livres ont aidé le cercle a supporter les soldats, la faim, le manque des êtres chères et le quotidien maussade. Un cercle littéraire qui fait preuve de solidarité, d'entraide et d'amitié. Mais aussi, malgré l'horreur de la situation, d'humour et de caucasseries. On passe dans ce roman du rire à l'indignation, voir aux larmes. La guerre a fait des ravages sur chacun des personnages. Avec dignité et sans réserve, chaque membre du cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates prend sa plume pour écrire à Juliet les souvenirs marquant de leur vie pendant l'occupation de Guernesey, mais aussi l'origine du cercle. J'ai particulièrement affectionné la forme épistolaire de cet ouvrage. Il se lit rapidement et tout seul, ça coule comme un chocolat chaud. J'ai admiré chacun des personnages, chacun de leurs récits, aussi terribles soient-ils. Ce livre est un petit chamallow ! Bien que la seconde guerre fût terrible,... Échange épistolaire entre une écrivaine -à la recherche d'inspiration- et d'un club littéraire originaire d'une île Anglo-Normandes. Cette échange se déroule en 1946, juste après la seconde guerre mondiale. Pendant que le monde évalue les dégâts subie par le III ème Reich, le cercle conte à Juliet l'occupation de leur île, la façon dont les livres ont aidé le cercle a supporter les soldats, la faim, le manque des êtres chères et le quotidien maussade. Un cercle littéraire qui fait preuve de solidarité, d'entraide et d'amitié. Mais aussi, malgré l'horreur de la situation, d'humour et de caucasseries. On passe dans ce roman du rire à l'indignation, voir aux larmes. La guerre a fait des ravages sur chacun des personnages. Avec dignité et sans réserve, chaque membre du cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates prend sa plume pour écrire à Juliet les souvenirs marquant de leur vie pendant l'occupation de Guernesey, mais aussi l'origine du cercle. J'ai particulièrement affectionné la forme épistolaire de cet ouvrage. Il se lit rapidement et tout seul, ça coule comme un chocolat chaud. J'ai admiré chacun des personnages, chacun de leurs récits, aussi terribles soient-ils. Ce livre est un petit chamallow ! Bien que la seconde guerre fût terrible, on sent l'envie qu'a chacune des personnes de cette oeuvre à se reconstruire un futur. Ces lettres m'ont arrachées des sourires, des rires, des larmes, de la colère,du mépris... Et en fin de lecture, une envie de chérir la vie et de relire ce bijou !
    Lire la suite
    En lire moins
  • taleofacity Posté le 27 Septembre 2021
    Les romans épistolaires ont un charme que les autres n'ont pas. Peut-être est-ce parce que la lettre permet des ellipses que l'on pourrait reprocher aux autres genres ? Dans "Le cercle littéraire des éplucheurs de pommes de terre", c'est avant tout la curiosité du lecteur qui est piquée par la forme épistolaire, permettant à Juliet de correspondre avec un homme qu'elle ne connaît pas, vivant à Guernesey. Au fil des lettres, c'est toute une communauté qu'elle va découvrir, sur trame de fond de la seconde guerre mondiale et de l'occupation allemande. C'est un roman doux à lire, qui met en avant la bravoure du quotidien, la capacité d'adaptation et l'humanité des habitants de Guernesey face aux occupants allemands. La forme épistolaire donne lieu à des échanges mettant la littérature à l'honneur, rappelant la force des mots dans les temps difficiles. A déguster avec un muffin et un thé !
  • Fifrildi Posté le 17 Septembre 2021
    Coup de coeur pour cette pioche surprise de Nadou38 que je remercie vivement pour m'avoir donné l'occasion de lire (et d'apprécier) un genre dont je ne suis habituellement pas friande : le roman épistolaire. L'histoire, je la connaissais du film (que j'ai beaucoup aimé) mais j'ai trouvé le livre beaucoup plus intéressant. Une belle brochette de personnages attachants qui m'ont fait rire et pleurer. Un livre qui sonnait juste, j'ai envie de dire. Ma critique est la 1172e, j'imagine que tout a déjà été dit. J'ai déjà lu beaucoup de choses sur la Deuxième Guerre Mondiale mais je n'avais jamais entendu parler de l'occupation des îles anglo-normandes. J'ai été vraiment choquée de découvrir (dans mes recherches parallèles à ma lecture) qu'il y avait 4 camps de concentration sur l'île voisine de Guernesey (Aurigny) pour les prisonniers-esclaves qui construisaient le Mur de l'Atlantique. J'ai d'ailleurs ajouté à mon pense-bête le livre « Churchill m'a menti » de Caroline Grimm pour en apprendre davantage sur le sujet. Un bel hommage aux habitants de Guernesey. Challenge ABC 2021/2022 Challenge livre historique 2021
  • Ourse_aux_Livres Posté le 16 Septembre 2021
    Durant la seconde guerre mondiale, Juliet Ashton a rédigé des chroniques pour un journal londonien, intitulées « Izzy Bickerstaff s’en va-t-en guerre ». Après guerre, ces chroniques ont été publiées dans un ouvrage qui a rencontré un grand succès. Juliet s’attelle donc à la rédaction de son second livre, mais elle manque cruellement d’inspiration. Un jour de début 1946, Juliet va recevoir un courrier d’un homme résidant sur l’île de Guernesey. De ce courrier va naître une correspondance régulière avec cet homme, puis petit à petit avec d’autres résidents de l’île, membres du Cercles des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey. Leurs histoires de la guerre et de l’occupation vont inspirer Juliet pour son prochain roman au point que cette dernière va se rendre sur l’île pour y rencontrer ses habitants. Ce roman épistolaire m’a un peu déroutée au début, j’avais un peu de mal à m’y repérer au milieu de tous ces personnages car dès le départ ils sont multiples. Mais progressivement, ce sentiment s’est dissipé et n’a laissé place qu’au plaisir de lire et d’en savoir plus sur l’histoire de ces individus. On pourrait croire qu’à travers un roman épistolaire, il est difficile de donner... Durant la seconde guerre mondiale, Juliet Ashton a rédigé des chroniques pour un journal londonien, intitulées « Izzy Bickerstaff s’en va-t-en guerre ». Après guerre, ces chroniques ont été publiées dans un ouvrage qui a rencontré un grand succès. Juliet s’attelle donc à la rédaction de son second livre, mais elle manque cruellement d’inspiration. Un jour de début 1946, Juliet va recevoir un courrier d’un homme résidant sur l’île de Guernesey. De ce courrier va naître une correspondance régulière avec cet homme, puis petit à petit avec d’autres résidents de l’île, membres du Cercles des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey. Leurs histoires de la guerre et de l’occupation vont inspirer Juliet pour son prochain roman au point que cette dernière va se rendre sur l’île pour y rencontrer ses habitants. Ce roman épistolaire m’a un peu déroutée au début, j’avais un peu de mal à m’y repérer au milieu de tous ces personnages car dès le départ ils sont multiples. Mais progressivement, ce sentiment s’est dissipé et n’a laissé place qu’au plaisir de lire et d’en savoir plus sur l’histoire de ces individus. On pourrait croire qu’à travers un roman épistolaire, il est difficile de donner un relief à autant de personnages, et pourtant c’est le cas. C’est d’ailleurs ce qui donne toute sa dimension à ce livre. J’ai beaucoup aimé les histoires de chacun des personnages. Bien que le sujet de la guerre et de l’occupation soit délicat et difficile, il est ici abordé avec une grande douceur et un relativisme poignants. Il y a également beaucoup d’humour dans ce roman au travers de ces individus aux caractères parfois fantasques, mais toujours très attachants. Je n’irais pas dire que ce roman est un coup de cœur pour moi car il y a parfois des éléments qui m’ont paru dispensables, cependant c’était un très bon moment de lecture et je le conseille vivement, notamment aux amateurs de romans épistolaires, ce qui est mon cas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Justine_of_Delaford Posté le 9 Septembre 2021
    Ce roman… Quel plaisir de lecture les deux fois où je l’ai lu ! Avec quelle joie j’ai fait connaissance de Juliet, Dawsey, Isola, Kit, Amelia, et tous les autres membres du cercle littéraire de Guernesey ! Tout au long de ce roman épistolaire, on savoure les récits des membres du cercle littéraire, mais aussi d’autres personnages plus ou moins attachants, leur rapport à la lecture, leurs anecdotes lors de l’Occupation, et on attend, avec espoir, des réponses concernant Elizabeth, cette femme courageuse qui n’est jamais rentrée à Guernesey… J’ai ri, j’ai souri, j’ai été émue, révoltée… Bref, beaucoup d’émotions différentes en lisant ce roman qui fait tellement de bien au moral ! Concernant l’histoire d’amour et les quiproquos, c’est cousu de fil blanc, mais ça ne m’a absolument pas gêné. Cette histoire m’a franchement marquée parce qu’elle parle d’espoir même dans les moments les plus sombres, elle parle de solidarité, de lecture, d’amour, d’amitié… Le tout avec beaucoup de sentiments, d’humour et d’émotions. A noter que l'adaptation qui en a été faite est absolument excellente à mon goût !
Aventurez-vous sur les rives du NiL
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !

Lisez maintenant, tout de suite !