En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Chant de Dolorès (nouv. éd.)

        Belfond
        EAN : 9782714446961
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 492
        Format : 154 x 240 mm
        Le Chant de Dolorès (nouv. éd.)

        MARTINE CELESTE DESOILLE (Traducteur)
        Date de parution : 07/01/2010

        Aujourd'hui objet d'un véritable culte, Le Chant de Dolorès est le roman qui a révélé Wally Lamb. Avec son héroïne vibrante de vérité, il a su toucher le cœur des lecteurs qui se sont reconnus dans le parcours de cette jeune femme meurtrie. Une œuvre poignante portée par une écriture irrésistible, mélange unique de compassion et de cruauté, de naïveté et d'impitoyable lucidité, de drôlerie et de drame.

        Dolorès Prize a onze ans lorsque son père les quitte, sa mère et elle, et treize lorsqu'elle est violée par le locataire de sa grand-mère chez qui elle habite désormais. Blessée, humiliée, elle vit repliée sur elle-même, se gavant de nourriture et de feuilletons télévisés, et c'est une adolescente obèse...

        Dolorès Prize a onze ans lorsque son père les quitte, sa mère et elle, et treize lorsqu'elle est violée par le locataire de sa grand-mère chez qui elle habite désormais. Blessée, humiliée, elle vit repliée sur elle-même, se gavant de nourriture et de feuilletons télévisés, et c'est une adolescente obèse et mal dans sa peau qui entrera à l'université.
        Maniant le sarcasme et l'humour noir comme des remèdes à sa souffrance, Dolorès raconte le calvaire de ses années d'études : l'abîme de solitude dans lequel elle s'enfonce, à l'âge où ses camarades vont de fêtes en flirts, et son besoin désespéré d'amour et de tendresse qui finira par la conduire au bord du gouffre…
        Le combat qui l'attend sera le plus difficile : apprendre à s'accepter, seul moyen pour elle de survivre et, pourquoi pas, de renaître…

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714446961
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 492
        Format : 154 x 240 mm
        Belfond
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • stayfunny Posté le 30 Octobre 2017
          J'ai trouvé ce roman un peu par hasard dans une boite à livres. Et quelle belle découverte! Je l'ai littéralement dévoré. Un roman d'initiation, d'apprentissage. On veut toujours savoir ce qui se passe ensuite. Dolores connaît beaucoup d'aventures. Elle grandit, se heurte à la mort, se réfugie dans la nourriture, rencontre des hommes qui lui permettent de grandir, de murir. Un roman d'émancipation. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.
        • TheFunkyFreshLibrary Posté le 16 Août 2017
          Il y a des livres qui nous touchent particulièrement. Celui-ci en fait partie, tant il parvient à montrer dans toute son humanité son héroïne, Dolores. Elle nous raconte ici sa propre histoire, de ses premiers souvenirs d’enfance, dans les années 1950, à ses quarante ans. La violence ordinaire, celle qui marque et qui blesse, les non-dits familiaux, la colère rentrée, le rejet par les autres, la solitude qui ronge. A 14 ans, Dolores souffre, bout et mange. Mange pour ne pas penser, mange pour ne pas exploser, mange pour ne plus avoir à affronter le monde. Elle nous livre ses pensées, ses peurs, ses souffrances. Cela peut parfois paraître un peu long, mais c’est nécessaire pour la comprendre, comprendre sa violence envers les autres et elle-même, sa souffrance, son mal-être. Comprendre justement comment des événements pas si extraordinaires peuvent détruire une gamine. Comprendre tout cela, pour ensuite comprendre sa descente aux enfers, sa thérapie, et la vie qu’elle tente de reconstruire après. Dolores est souvent insupportable, cynique, autocentrée, blessante. Mais c'est aussi la force du livre, où l’auteur parvient à montrer de façon très juste la construction du dégoût de soi, de la culpabilité, de la colère. Comment on peut entrer dans... Il y a des livres qui nous touchent particulièrement. Celui-ci en fait partie, tant il parvient à montrer dans toute son humanité son héroïne, Dolores. Elle nous raconte ici sa propre histoire, de ses premiers souvenirs d’enfance, dans les années 1950, à ses quarante ans. La violence ordinaire, celle qui marque et qui blesse, les non-dits familiaux, la colère rentrée, le rejet par les autres, la solitude qui ronge. A 14 ans, Dolores souffre, bout et mange. Mange pour ne pas penser, mange pour ne pas exploser, mange pour ne plus avoir à affronter le monde. Elle nous livre ses pensées, ses peurs, ses souffrances. Cela peut parfois paraître un peu long, mais c’est nécessaire pour la comprendre, comprendre sa violence envers les autres et elle-même, sa souffrance, son mal-être. Comprendre justement comment des événements pas si extraordinaires peuvent détruire une gamine. Comprendre tout cela, pour ensuite comprendre sa descente aux enfers, sa thérapie, et la vie qu’elle tente de reconstruire après. Dolores est souvent insupportable, cynique, autocentrée, blessante. Mais c'est aussi la force du livre, où l’auteur parvient à montrer de façon très juste la construction du dégoût de soi, de la culpabilité, de la colère. Comment on peut entrer dans le déni de ce qui se passe vraiment, pour se donner l’illusion qu’on est heureux. On suit ainsi son enfance, son adolescence, son passage éclair a la fac et son entrée difficile dans la vie adulte. Quelques événements paraissent un peu parachutés, en particulier la partie sur son mariage raté (je me permets de le dire car il n’y a pas un gros suspense à ce sujet), que j’ai trouvée moins fine que les autres. C’est dommage, mais cela n’est pas gênant non plus. Je n’y ai pas du tout pensé pendant ma lecture, mais en le finissant j’ai fait le rapprochement avec l’incroyable série anglaise « My Mad Fat Diary », qui raconte en trois saisons l’adolescence d’une jeune fille obèse dans l’Angleterre des années 90, après sa tentative de suicide. On y retrouve les mêmes ingrédients : mère imparfaite, abandon du père, dégoût de soi, thérapie et apprentissage des autres. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, dépêchez-vous de rattraper ça ! Ce livre est dur, mais également d’une sensibilité rare. J’ai pleuré avec Dolores à l’aboutissement de sa thérapie, j’ai pleuré à la mort de son meilleur ami. J’ai été en colère puis j’ai pardonné, avec elle. Le titre en français (que je trouve pour une fois bien mieux que l’original, qui veut dire « elle a pété un câble »), fait référence au chant des baleines, qui marquent des étapes très importantes de la vie de Dolores. Métaphore filée de son obésité, elles finiront par lui montrer que même une baleine peut voler.
          Lire la suite
          En lire moins
        • MaToutePetiteCulture Posté le 24 Décembre 2016
          Cette lecture fut une très très belle découverte, et j’ai pris mon temps pour savourer les 700 pages de ce roman. J’y ai découvert une héroïne originale, une histoire de vie attachante, et une très belle plume. Nous suivons dans ce roman la vie de Dolorès, de son enfance à un âge plus mature, au fil des trop nombreuses épreuves qu’elle sera amenée à traverser. On ne peut qu’être touché par ce qui lui arrive au fur et à mesure des chapitres, enchaînant les épreuves les unes après les autres. Mais ce roman est avant tout une jolie bouffée d’espoir et une ode à l’amitié. Dolorès est une héroïne en demi teinte. En demi teinte car elle nous émeut forcément, tout ce qui lui arrive est tellement dur. Mais en même temps, parfois, elle nous exaspère. Il est difficile d’accepter les faiblesses des héroïnes que l’on suit dans les romans, même si, dans le cas de Dolorès, j’ai compris ses réactions. Ce qui compte, c’est le personnage qu’elle devient, et je ne peux être qu’admirative de la Dolorès découverte dans les dernières lignes du roman. J’ai énormément apprécié la plume de Wally Lamb. Ce roman aurait pu être un drame totalement larmoyant, plongeant... Cette lecture fut une très très belle découverte, et j’ai pris mon temps pour savourer les 700 pages de ce roman. J’y ai découvert une héroïne originale, une histoire de vie attachante, et une très belle plume. Nous suivons dans ce roman la vie de Dolorès, de son enfance à un âge plus mature, au fil des trop nombreuses épreuves qu’elle sera amenée à traverser. On ne peut qu’être touché par ce qui lui arrive au fur et à mesure des chapitres, enchaînant les épreuves les unes après les autres. Mais ce roman est avant tout une jolie bouffée d’espoir et une ode à l’amitié. Dolorès est une héroïne en demi teinte. En demi teinte car elle nous émeut forcément, tout ce qui lui arrive est tellement dur. Mais en même temps, parfois, elle nous exaspère. Il est difficile d’accepter les faiblesses des héroïnes que l’on suit dans les romans, même si, dans le cas de Dolorès, j’ai compris ses réactions. Ce qui compte, c’est le personnage qu’elle devient, et je ne peux être qu’admirative de la Dolorès découverte dans les dernières lignes du roman. J’ai énormément apprécié la plume de Wally Lamb. Ce roman aurait pu être un drame totalement larmoyant, plongeant dans le pathos. Mais non ! Wally Lamb réussit à décrocher la petite note humoristique et ironique au milieu d’une forte tension dramatique, à arracher à son héroïne la petite lueur de courage en pleine situation désastreuse. Et c’est là que réside toute la force du roman, qui se concentre davantage sur le positif que sur le négatif, sur le parcours individuel que chaque personne doit s’infliger pour atteindre la vie qu’elle souhaite. Ce roman est une petite pépite, et je ne manquerai pas de lire les autres romans de Wally Lamb ! 17/20
          Lire la suite
          En lire moins
        • dacotine Posté le 22 Juin 2016
          Un livre poignant , une existence difficile, un parcours semé d'embûches et de gens malintentionnés. On suit le parcours de Dolorés et on se demande comment elle peut survivre...puisque c'est de ça dont il s'agit.
        • camati Posté le 27 Mai 2016
          Quand la souffrance ne peut s'exprimer verbalement, elle prend des chemins détournés. C'est alors le corps qui la crie, cette souffrance, via la maladie ou les désordres alimentaires, voire le suicide. C'est l'histoire que nous raconte Wally Lamb dans son premier roman "Le chant de Dolorès". Prenez une fillette dont les parents divorcent, la mère qui "disjoncte" à la suite de cette séparation et se voit obligée de suivre un traitement en clinique, envoyant par la même occasion sa fille unique vivre chez sa grand-mère maternelle aux principes moraux rigides, puis violée à 13 ans, rejetée à l'école parce qu'elle est devenue obèse, et vous avez tous les ingrédients pour brosser le portrait de Dolorès, anti-héroïne agaçante, difficile d'accès, qui se réfugie dans la malbouffe et la télévision, qui ne veut plus vivre, tant sa souffrance est grande et indicible. Après avoir eu un peu de mal à accrocher au début du roman, je me suis peu à peu prise d'affection pour ce personnage. J'ai voulu savoir comment elle allait bien pouvoir s'en sortir. J'ai suivi les nombreuses péripéties de sa vie lorsqu'elle s'est fourvoyée mais aussi lorsque sur sa route, elle a croisé des gens comme elle, hors-normes, qui ont su... Quand la souffrance ne peut s'exprimer verbalement, elle prend des chemins détournés. C'est alors le corps qui la crie, cette souffrance, via la maladie ou les désordres alimentaires, voire le suicide. C'est l'histoire que nous raconte Wally Lamb dans son premier roman "Le chant de Dolorès". Prenez une fillette dont les parents divorcent, la mère qui "disjoncte" à la suite de cette séparation et se voit obligée de suivre un traitement en clinique, envoyant par la même occasion sa fille unique vivre chez sa grand-mère maternelle aux principes moraux rigides, puis violée à 13 ans, rejetée à l'école parce qu'elle est devenue obèse, et vous avez tous les ingrédients pour brosser le portrait de Dolorès, anti-héroïne agaçante, difficile d'accès, qui se réfugie dans la malbouffe et la télévision, qui ne veut plus vivre, tant sa souffrance est grande et indicible. Après avoir eu un peu de mal à accrocher au début du roman, je me suis peu à peu prise d'affection pour ce personnage. J'ai voulu savoir comment elle allait bien pouvoir s'en sortir. J'ai suivi les nombreuses péripéties de sa vie lorsqu'elle s'est fourvoyée mais aussi lorsque sur sa route, elle a croisé des gens comme elle, hors-normes, qui ont su lui tendre la main même maladroitement. En plus des accidents de la vie, Dolorès a manqué d'amour. Malgré ses 120kg, elle a cherché à se faire toute petite pour ne pas se faire remarquer. Elle aurait tout aussi bien pu être anorexique. Mais c'est par ce gavage qu'elle a choisi d'exprimer le non-dit, comme si, en enfournant la nourriture, Dolorès voulait inconsciemment empêcher les mots de remonter dans sa gorge. Mais il fallait savoir décoder ce comportement. Comment aimer quelqu'un lorsqu'on ne s'aime pas? D'où son aggressivité envers ses deux parents et sa grand-mère. Dolorès va devoir apprendre à s'aimer, après avoir touché le fond, telle une baleine échouée à Cape Cod. Un médecin psychiatre va passer 7 ans de sa vie à l'y aider. Que ce triste tableau ne vous dissuade pas de lire ce roman car , en dépit des apparences, malgré la gravité des faits, Wally Lamb manie l'humour et l'ironie, armes efficaces contre le chagrin et la douleur. Et finalement, il redonne l'espoir à ceux qui, comme Dolorès, souffrent. En conclusion, un beau roman.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        << De New York à San Francisco, de Seattle à Miami, les femmes ont aimé ce récit. Elles ont été touchées par ce personnage en mal de tendresse, elles ont pleuré sur son destin pathétique, elles ont souri à son humour ironique. Victime et héroïne, Dolorès n'a pas fini de toucher le coeur de son vaste public. >>
        Figaro Madame
        << On passe de l'ironie au désespoir, d'épisodes franchement drôles à des scènes particulièrement touchantes. Écrit avec talent par un homme qui s'est glissé dans la peau d'une jeune femme, on ne peut dire qu'une seule chose : ce roman est vraiment superbe ! >>
        Femina
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.