RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le chant des plaines

            Robert Laffont
            EAN : 9782221091531
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 324
            Format : 135 x 215 mm
            Le chant des plaines

            BENJAMIN LEGRAND (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 22/02/2001

            Par son écriture épurée, par la virtuosité avec laquelle il nous parle des hommes et des valeurs qui les transforment, Kent Haruf happe le lecteur jusqu'à l'obsession.

            À Holt, petite ville des vastes plaines du Colorado, Tom Guthrie se trouve contraint d'élever seul ses deux fils, Ike et Bobby, dont la mère, en pleine dépression, se désintéresse. Ike et Bobby, neuf et dix ans, tentent d'instaurer un peu de chaleur humaine dans leur existence en se liant...

            À Holt, petite ville des vastes plaines du Colorado, Tom Guthrie se trouve contraint d'élever seul ses deux fils, Ike et Bobby, dont la mère, en pleine dépression, se désintéresse. Ike et Bobby, neuf et dix ans, tentent d'instaurer un peu de chaleur humaine dans leur existence en se liant d'amitié avec Mme Stearns, une vieille femme plus seule encore qu'eux-mêmes. De l'autre côté de la ville, Victoria Roubideaux, une adolescente à demi indienne de dix-sept ans, découvre qu'elle est enceinte d'un garçon qu'elle connaît à peine. Sa mère la chasse sans préambule de leur maison, et Victoria se réfugie chez Maggie Jones, professeur au lycée où enseigne Guthrie. Harold et Raymond McPheron s'occupent d'une ferme à quelques kilomètres de la ville. Célibataires timides et rustres, ils sont inséparables depuis qu'ils ont perdu leurs parents, quelque cinquante ans plus tôt. Leurs contacts limités avec le monde extérieur s'effectuent par le biais de Maggie et de Guthrie, qui leur donnent un coup de main de temps à autre. Dans l'impossibilité d'héberger Victoria, Maggie a une idée simple qui, évidemment, soulève l'incrédulité : confier l'adolescente aux bons soins des deux vieux célibataires. Harold est réticent, Raymond a déjà fait son choix: après tout, une adolescente enceinte et esseulée ne doit pas être si différente de la génisse inquiète et prête à mettre bas qu'ils gardent à l'étable. Quant à Victoria, affolée, elle se cache derrière le rideau de ses cheveux, mais accepte la proposition. Étrange trio, dont Haruf déroule avec humour la curieuse relation… On est, avec «Le Chant des plaines», loin des dévastations de la passion, des élans tonitruants de l'être. Haruf s'attarde sur des événements banals: l'examen vétérinaire des vaches, l'autopsie d'un cheval; il privilégie des personnages réservés jusqu'au maniérisme. Puis il nous apparaît clairement que le laconisme de ces héros est le résultat d'une profonde timidité et d'une immense intensité émotionnelle. Pour ne pas devenir des êtres passifs englués dans le malheur, les personnages du «Chant des plaines» choisissent l'attention aux autres. Un système de valeur si ineffable, si délicat, qu'il faut un immense talent de romancier pour les rendre.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221091531
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 324
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            25.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MissAlfie Posté le 20 Février 2019
              En ouvrant Le chant des plaines, je pensais tomber sur une histoire de cow-boys, de ranchs et de campagne américaine. Mais finalement, Kent Haruf va au-delà de ça pour nous raconter la vie d'êtres humains comme vous et moi. Il nous plonge dans le quotidien d'une petite ville américaine à travers une galerie de personnages qui n'ont rien d'exceptionnels, qui vivent leur vie avec ses galères et ses joies, et qui vont parfois se retrouver confrontés au bonheur sans s'y attendre. Le chant des plaines et Les gens de Holt County sont deux romans pleins d'humanité, de délicatesse et de pudeur. Pas de voyeurisme, pas d'excès, la juste touche d'émotion et de subtilité pour comprendre ces êtres bien souvent cabossés par la vie.
            • Sophie_ Posté le 7 Novembre 2018
              La vie à Holt n'est pas facile pour les héros de ce roman : dépression, divorce, grossesse adolescente, vieux garçons,...et pourtant le récit des destins croisés de chacun est traité avec une douceur poétique et calme qui lui donne tout son charme.
            • Adriatik Posté le 9 Septembre 2018
              Finaliste du National Book Award, ce roman choral est une petite merveille qui se savoure en douceur. Holt, village fictif du Colorado Avec les plaines à côté Des gens simples y vivent Qui oserait s’y aventurer Et de leur quotidien s’imprégner ? Une écriture descriptive Et le tour est joué Tout se passe doucement Mais pas le temps de s’ennuyer Le chant des plaines arrive à nos oreilles La magie a opéré. Des vies simples en apparence, Comme si rien ne pouvait arriver Des gens ordinaires et attachants Que l’on aimerait côtoyer. « Le bonheur se trouve parfois dans les choses simples » L’expression je ne l’ai pas inventé Ouvrez ce livre si vous voulez Vous n’allez pas le regretter. .
            • manonlitaussi Posté le 2 Septembre 2018
              J’ai retrouvé avec plaisir la belle plume de Kent Haruf avec ce roman qui nous introduit dans une ville paisible du colorado. Ike et Bobby, deux frères dont la mère dépressive quitte la maison. Ils restent avec leur père enseignant. On y rencontre également Victoria adolescente enceinte mise à la porte par sa mère qui, suite à un arrangement improbable, comme dans “nos âmes la nuit”, s'installe chez deux frères célibataires, vieux garçons qui tiennent une ferme. C'est tendre et plein de bienveillance. Une lecture doudou sans être réel vois qui adoucit cette période de rentrée. L’auteur fait ressortir la tendresse de situation malencontreuse grâce à l'entraide et a la compassion entre les personnages. Ce que j’aime chez l’auteur c’est que je sais que je vais y trouver du réconfort. Les héros sont bienveillants. Bien sur, il faut des gens un peu antipathiques pour mettre nos héros à l’épreuve mais cela dure juste le temps de nous chambouler mais on sait que ca va aller.
            • valamars Posté le 24 Mai 2018
              Et voilà une nouvelle découverte grâce à mon club de lecture. Nous entrons à pas feutrés dans la vie des habitants de Holt, bled perdu au fin fond du Colorado, ces personnages aussi atypiques les uns que les autres vont nous livrer un petit bout de leur histoire. Nous allons les côtoyer à un moment de leur existence, partager avec eux leurs émotions, leurs craintes, leurs peurs ou leurs doutes durant un instant assez court, quelques mois, le temps d'une grossesse pour ensuite les laisser filer et poursuive leur chemin sans nous. Je n'ai pas bien compris où l'auteur souhaitait nous amener si ce n'est au plus profond de l’Amérique, pour partager la vie de ces armoricains qui essaient de s'en sortir tout simplement comme beaucoup d'autres où qu'ils soient dans le monde. les personnages sont attachants, simples dans leurs actions, pensées ou réactions, ils font comme ils peuvent. Mais tous nous montent qu'au final nous avons tous besoin d'un peu d'amour, de penser à quelqu'un d'autre que soi et de donner aux autres un peu d'attention et de présence. Sinon la vie nous consume, seul dans note coin. Alors que si nous devons nous occuper d'autrui l'existence prend une... Et voilà une nouvelle découverte grâce à mon club de lecture. Nous entrons à pas feutrés dans la vie des habitants de Holt, bled perdu au fin fond du Colorado, ces personnages aussi atypiques les uns que les autres vont nous livrer un petit bout de leur histoire. Nous allons les côtoyer à un moment de leur existence, partager avec eux leurs émotions, leurs craintes, leurs peurs ou leurs doutes durant un instant assez court, quelques mois, le temps d'une grossesse pour ensuite les laisser filer et poursuive leur chemin sans nous. Je n'ai pas bien compris où l'auteur souhaitait nous amener si ce n'est au plus profond de l’Amérique, pour partager la vie de ces armoricains qui essaient de s'en sortir tout simplement comme beaucoup d'autres où qu'ils soient dans le monde. les personnages sont attachants, simples dans leurs actions, pensées ou réactions, ils font comme ils peuvent. Mais tous nous montent qu'au final nous avons tous besoin d'un peu d'amour, de penser à quelqu'un d'autre que soi et de donner aux autres un peu d'attention et de présence. Sinon la vie nous consume, seul dans note coin. Alors que si nous devons nous occuper d'autrui l'existence prend une autre tournure et nous pousse à agir, tout simplement parce qu’on doit le faire.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.